Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Jamais vraiment aimé Ziggy. Ce pseudo chanteur torse nu qui moves like Jagger.

 

À vrai dire, il m'était, jusque là -- mais alors, là -- totalement indifférent.

 

Ah, mais ouiii ... suis-je bête !!! :you_dont_say:

 

Pop ... MJ ... mes poils de couyes coincés entre les touches d'un piano ...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça doit bien faire 8 ans que j'avais pas écouté cet album. Je me rend compte que je me souviens encore de presque toutes les paroles.

Ce disque a tourné en esti quand j'avais 15 ans. J'tais dans une phase intensive de Nirvana et je croyais fermement que c'était le meilleur band au monde.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sti que c'est dark.

 

-------------------

When I'm feeling tired
She pushed food through the door
And I crawl towards the crack of light
Sometimes I can't find my way
Newspapers spread around
Soaking all that they can
A cleaning is due again
A good hosing down
The lady whom I feel maternal love for
Cannot look me in the eyes
But I see hers and they are blue
And they cock and twist and masturbate
I said so
I said so
I said so
Nirvana, nirvana, nirvana, nirvana
Black windows of paint
I scratched with my nails
I see others just like me
Why do they not try to escape?
They bring out the older ones
They point in my way
They come with a flash of light
And take my family away
And very later I have learned to
Accept some friends of ridicule
My whole existence is for your amusement
And that is why I'm here with you!
To take you with me
You're right
Nirvana, nirvana, nirvana, nirvana
Nirvana, nirvana, nirvana, nirvana
 
 
 
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Révélation

Gilles3.jpg

Jim Morrison, format gros porc alcolo, quelque temps avant sa mort

Même pas, j'aime le folk et les pubis rasés en passe de métro (alliage suprême entre le dépassé et le frais). Les hippies sont des gens étranges desquels je me tiens loin.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déchiré Je suis un homme partagé
Déchiré Entre deux femmes que j'aime
Entre deux femmes qui m'aiment
Faut-il que je me coupe le coeur en deux?

 

Déchiré (Phoebus) lyrics par Patrick Fiori

 

J'étais un homme heureux avant de te connaître
J'avais refoulé tout au fond de mon être
Cette force du sexe étouffée dans mon adolescence
Je n'avais que deux maîtresses, la religion et la science

Être prêtre et aimer une femme (Frollo,) lyrics par Daniel Lavoie

 

 

Révélation

Même si l’histoire de la comédie musicale Notre Dame de Paris se situe en 1482, comme le roman de Victor Hugo dont elle est inspirée, le duo Plamondon et Cocciante a tenté d’en faire une œuvre moderne et intemporelle. 

C’est une histoire d’amour extraordinaire, mais aussi avec un fond de vie sociale qui a encore des échos aujourd’hui. Ça a permis de faire de la musique intéressante, à la fois de la musique de cœur et de la musique de révolte.»

L’œuvre se déroule à la jonction de deux époques, alors que le Moyen-Âge se termine et que la Renaissance s’ouvre. «Dans la musique, j’ai essayé de faire communier le passé et le présent. Je n’ai pas utilisé la batterie, mais des percussions. Il y a un mélange d’instruments modernes et anciens. Le langage qu’utilise Luc est aussi comme ça. "Sans-papiers" est un terme d’aujourd’hui, mais il intègre parfois des manières de parler d’une autre époque», expose le compositeur. 

Le même amalgame est présent dans les chorégraphies de Martino Müller, qui mélangent acrobaties et danse moderne, et dans les décors et les costumes, qui sont les mêmes depuis la création.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À chaque fois que j'écoute ce morceau………...

J'imagine un bar de danseuses avec ses clients qui se font des lignes pas vraiment discrètement.. Parfois même sur le stage au cœur de l'action.

.....et toutes ces femmes qui bougent lascivement.

Un 5$ glissé dans une culotte.. Elle fait quelques pirouettes. 

Un homme seul à une table se fait harceler. Pour des danses. Il est vulnérable.. Il devient une cible. Cashcow.

Les danseuses tout aussi cokées que les client bougent, se relaient… À chacun son tour le poteau.

Pendant ce temps dans les isoloirs ----- Les mains se baladent et les pénis sont semi-durs.

Voyez-vous l'expérience n'est finalement pas si excitante… demi-érection car ocurrence d'une certaine gène.

Mais on est en manque.. On continue de dépenser pour voir poindre une réelle érection.

L'érection du siècle survient à un moment donné. Il est trop tard. La pression. Ça fait mal.

Mais on est pas soulagé…Le pénis n'est pas repu.

Finalement on quitte.. la mine déconfite.

Les pénis sont insatisfaits.

Ils font la grève.

Et ainsi de suite.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...