Aller au contenu

Le dernier film que vous avez vu


Déchet(s) recommandé(s)

Delicatessen

Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro

J'ai beaucoup aimé cette comédie sombre sur vague fond post-apocalyptique. La direction artistique est tout simplement magnifique et le film vibre d'une rare originalité. Quelques rares gags un peu lourds mais dans l'ensemble c'est plutôt impressionnant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Cowboys et aliens

Quelle drôle de mélange mais wow! un maudit bonn film a écoutez sérieusement! 9 sur 10

Tu vois moi je l'ai écouté et j'ai trouvé ça excessivement mauvais. Surtout qu'ils osent le promouvoir comme LE film à voir ce mois-ci à Super Écran.

J'commence vraiment à être écoeuré de voir des extra-terrestres arriver sur Terre avec une technologie 1000x plus évolué que la nôtre et une fois en dehors de leurs vaisseaux ... ils sont stupides comme le crisse.

La scène où ils sont dans le tunnel et qu'ils en sortent un à la suite de l'autre pour se faire descendre par Daniel Craig ... c'était presque de la comédie. On est loin des Marines de l'armée américaine.

9/10 ? Inverse le 9 de bord.

le_fabuleux_destin_d_amelie_poulain,0.jpg

Je ne l'avais jamais vu et je me demandais pourquoi il était aussi bien coté. C'est le genre de film qui te réconcilie avec la vie. J'ai tout adoré du film, de A à Z. Sa trame sonore à elle seule vaut le détour.

Modifié par Le Messie
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est le genre de film qui t'inspire de la naïveté.

J'adore Jeunet, il a un regard très enfantin sur les choses.

Mon préféré reste Un long dimanche de fiançailles.

Il est très très esthétique, et très touchant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le chasseur, version 2012. J'donnerais un... 7/10. Pour les paysages surtout, parce que y'a des longueurs, pis on dirait qu'ils ont trop coupé de scènes importantes, y'a des bouttes qu'on comprend pas trop pourquoi il fait ça, ou pourquoi il agit d'même avec la femme. Pis... j'ai eu les larmes aux yeux à la fin, c'est triste.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Warrior

Warrior-Movie-Action-2011-3.jpg

Je ne vais pas trop élaborer, mais quel film! Un film de détermination, de force et de choix. Tom Hardy m'a vraiment impressionné par son acting tout comme Nick Nolte. Vraiment remarquable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

The Bourne Legacy - Tony Gilroy (2012)

080612-bourne-legacy.jpg

Quand Matt Damon avait dit qu'il en avait fini avec Bourne (sauf à défaut d'une histoire réellement interessant et que Paul Greengrass soit de retour à la réalisation) et bien on peut dire qu'il avait fortement bien fait.

The Bourne Legacy laisse un gout réellement amer de déception. Ici on ne retrouve jamais la folie divertissante, une histoire intéressante et des personnages profonds des excellents 3 premiers films. Legacy met un temps crissement fou à démarrer.

Pendant la toute première heure on suit Jeremy Renner s'entrainer en Alaska avec en parralèle les chefs de Treadstone qui découvrent tout le bordel que Bourne fait à New-York et décident de faire le grand ménage de leurs organisation. Et bien entendu c'est entrecoupés de scènes où Jeremy Renner fait toujours son entrainement dans le bois ou encore, tuer des loups sauvages.

Yep, ce qui aurait pu durer 10,15 minutes est étiré pratiquement de pas loin d'une heure avec du monde qui parle et de Jeremy Renner qui fait toujours ses exercices en Alaska.

Ah, et le grand changement est que dans le film tous les agents de Treadstone doivent prendre des pillules qui augmentes leurs capacités physiques et mentales sauf évidemment Bourne qui est spécial et le pourquoi n'est jamais expliqué.

Et la 2e heure du film c'est Jeremy Renner et Rachel Weisz qui vont chercher d'autres pillules à l'autre bout du monde parce que le manque de drogue, c'est jamais bon. S'en suit d'une longue poursuite dans une ville exotique avec à leurs trousses, un agent asiatique de Treadstone dopé en mode Terminator et capable de prendre 3 balles sans éprouver de la douleur et sans oublier aussi que le film se termine d'une façon abrupte sans avoir vraiment l'impression d'arriver à la fin d'une histoire mais plutôt au millieu.

Donc, oui, le film se résume malheureusement à Jeremy Renner qui s'entraine, Treadstone qui capote à cause des évènements à New-York et décide de faire le grand ménage et de Renner qui part à l'autre bout du monde avec Weisz pour rêgler son problème de dépendance.

Donc, non, pas de quête pour découvrir la véritée et exposer Treadstone. Et bien que Jeremy Renner joue très bien le héro badass, c'est juste dommage que son personnage soit beaucoup moins développé que celui de Matt Damon.

Bref, une méchante baisse de qualité comparé aux 3 premiers. The Bourne Legacy souffre d'un rythme laborieux, d'une histoire sans enjeux et sans véritable fin avec des scènes d'actions qui n'arrivent jamais à la hauteur de celles de Paul Greengrass (à part peut être la dernière mais encore là, ça m'a pas marqué plus qui faut). Fak en tout, on a un film digne d'un direct-to-dvd en plus d'un côté très série b avec tous ces nouveaux éléments abracadabrants introduits.

Modifié par The Eternal
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

51%2B0vkCwU7L._SL500_AA300_.jpg

2-Headed Shark Attack

Oui oui, vous avez bien lut, un requin à deux têtes. La compagnie The Asylum nous offre encore une fois un film d'une très grande qualité... NOT.

Après que leur bateau ait coulé, un groupe d'étudiants et leur professeur se réfugient sur une île en attendant les secours . Mais bientôt ils se retrouvent attaqués par un requin à deux têtes géant.

Le film est mauvais, très mauvais, mais c'est le but et c'est ce que est amusant. Il y a des longueurs, des dialogues qui veulent rien dire, des scènes qui sont là et qui ne mènent à rien. On ne regarde pas ce genre de film là pour l'histoire, on le regarde pour les effets spéciaux de merde! Et dans 2-Headed Shark Attack, on est servit! Comment ne pas rire en voyant un des acteurs de débattre dans la bouche d'un requin aux dents molles qui ne bouge absolument pas ou encore de la 3D digne du combat final du film Mortal Kombat II! Bref, ça vaut la peine d'être vue, entre amis pour rire un bon coup.

P.S. Carmen Electra ne sert absoluement à rien excepté à montré ses atouts.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai écouté The Hunger Games cette semaine, et honnêtement, grosse déception. Les personnages de la Capitale sont ben trop laids. Et exagérés sur leurs costumes.

Et tout le long, je me disais que je devrais donc réécouter Battle Royale. 2 fois.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

The Bourne Legacy - Tony Gilroy (2012)

080612-bourne-legacy.jpg

Quand Matt Damon avait dit qu'il en avait fini avec Bourne (sauf à défaut d'une histoire réellement interessant et que Paul Greengrass soit de retour à la réalisation) et bien on peut dire qu'il avait fortement bien fait.

The Bourne Legacy laisse un gout réellement amer de déception. Ici on ne retrouve jamais la folie divertissante, une histoire intéressante et des personnages profonds des excellents 3 premiers films. Legacy met un temps crissement fou à démarrer.

Pendant la toute première heure on suit Jeremy Renner s'entrainer en Alaska avec en parralèle les chefs de Treadstone qui découvrent tout le bordel que Bourne fait à New-York et décident de faire le grand ménage de leurs organisation. Et bien entendu c'est entrecoupés de scènes où Jeremy Renner fait toujours son entrainement dans le bois ou encore, tuer des loups sauvages.

Yep, ce qui aurait pu durer 10,15 minutes est étiré pratiquement de pas loin d'une heure avec du monde qui parle et de Jeremy Renner qui fait toujours ses exercices en Alaska.

Ah, et le grand changement est que dans le film tous les agents de Treadstone doivent prendre des pillules qui augmentes leurs capacités physiques et mentales sauf évidemment Bourne qui est spécial et le pourquoi n'est jamais expliqué.

Et la 2e heure du film c'est Jeremy Renner et Rachel Weisz qui vont chercher d'autres pillules à l'autre bout du monde parce que le manque de drogue, c'est jamais bon. S'en suit d'une longue poursuite dans une ville exotique avec à leurs trousses, un agent asiatique de Treadstone dopé en mode Terminator et capable de prendre 3 balles sans éprouver de la douleur et sans oublier aussi que le film se termine d'une façon abrupte sans avoir vraiment l'impression d'arriver à la fin d'une histoire mais plutôt au millieu.

Donc, oui, le film se résume malheureusement à Jeremy Renner qui s'entraine, Treadstone qui capote à cause des évènements à New-York et décide de faire le grand ménage et de Renner qui part à l'autre bout du monde avec Weisz pour rêgler son problème de dépendance.

Donc, non, pas de quête pour découvrir la véritée et exposer Treadstone. Et bien que Jeremy Renner joue très bien le héro badass, c'est juste dommage que son personnage soit beaucoup moins développé que celui de Matt Damon.

Bref, une méchante baisse de qualité comparé aux 3 premiers. The Bourne Legacy souffre d'un rythme laborieux, d'une histoire sans enjeux et sans véritable fin avec des scènes d'actions qui n'arrivent jamais à la hauteur de celles de Paul Greengrass (à part peut être la dernière mais encore là, ça m'a pas marqué plus qui faut). Fak en tout, on a un film digne d'un direct-to-dvd en plus d'un côté très série b avec tous ces nouveaux éléments abracadabrants introduits.

Même le troisième était une grosse coche en dessous des 2 premiers. Il était quand même bon, mais l'effet n'était plus le même. Juste en voyant l'acteur qu'ils ont choisi pour interpréter Bourne dans le 4e, c'était hyper prévisible que ça allait être ce genre de film.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un remake d'une film uruguay sortie en 2010. Film avec la soeur des jumelles Olsen, une actrice qu'on ne verra certainement pas très souvent.

J'ai bien aimé.

*Critique très constructive*

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

kEIAp.jpg

Je n'avais jamais eu la chance d'écouter Sucker Punch de Zack Snyder, le type qui nous a donné l'excellent film 300 et dont le style visuel est toujours éclaté. J'ai eu beaucoup de plaisir a suivre les tribulations de la protagoniste principale (Emilie Browning vue notamment dans les Orphelins Beaudelaire avec Jim Carey).

Alors qu'elle est menée contre son gré dans une institution psychiatrique pour des raisons que je tairai pour ne pas révéler a qui que ce soit une des intrigues du film, le personnage de ''Baby Doll'' interprete la réalité a sa maniere, on voit alors une mise en abyme ou tout parrait plus grandiose et léché autour de soi. Les ennemis sont parfois gigantesques, parfois fantastiques et les combats prennent alors des proportions épiques.

A l'instar de la majorité des films ou Zach Snyder était listé dans le générique de fin, je ne me suis pas ennuyé une seule minute. Ce qui est tout de meme assez rare avec tous ces films Hollywoodiens au scénario carencé (voir Battleship en guise d'exemple).

C'est pour moi une recommandation sans équivoque si vous aimez un tant soit peu le steampunk, les combats de samurai ou les histoires fantastiques avec des dragons qui crachent du feu.

Modifié par grmigilber
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Screen+shot+2012-07-07+at+6.03.43+PM.png

The Funhouse

Tobe Hooper, 1981

Je m'attendais à plus de ce soi-disant classique de l'horreur. Ça fait très années 80. Et pas nécessairement dans le bon sens. L'histoire est beaucoup trop longue à démarrer, et invraisemblable au point de faire décrocher rapidement le spectateur. Il n'y a aucune, mais aucune attention aux détails. Par exemple, la scène finale se déroule dans le système de ventilation et le sous-sol complexe de la maison hantée... qui est supposée faire partie d'un carnaval ambulant. Ouan. La "créature" est dévoilée trop rapidement et trop souvent. Seules quelques scènes assez creepy sont dignes d'intérêt, mais c'est sans aucun doute un film qui vieillit assez mal.

------------------------------------

invasion+of+the+body+snatchers.jpg

Don Siegel, 1956

Je n'ai à peu près que du bien à dire de ce film culte du genre de la science fiction. L'ambiance est bien campée, il n'y a aucun temps mort, tout est suggéré avec efficacité et l'histoire est captivante. Seul bémol: une morale un peu lourde (malheureusement une tendance de l'époque) et une finale imposée par le studio (autre tendance fatigante). Sinon, c'est excellent.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

The Cabin in the Woods

cabin-in-the-woods-poster.jpg

Cinq jeunes partent pour une fin de semaine entre amis dans une cabane dans les bois... Ça commence comme tout bon film d'horreur, avec tous les clichés de ces derniers, sauf que cette fois-ci, le concept est très différent. La présence de Chris Hemsworth (Thor) m'a taper un peu sur les nerfs (quel mauvais acteur), mais le film est bon pareil, quelques sauts par ci par là, du sang en masse et quelques clins d'oeils cinématographique bien placé.

La cote su IMDB est de 7.6, ce qui est très haut pour un film du genre, je lui aurait donner un 6, ce qui est déjà pas pire à mon avis pour un thriller du genre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Jpeg a libéré ce sujet

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...