Aller au contenu

Le dernier film que vous avez vu


Déchet(s) recommandé(s)

j'ai vu le dernier de Denis Villeneuve Arrival... c'est bien jusqu'à la fin qui me semble baclé...manque de budget? Ça aurait été bien de savoir ce que la traductrice a dit au général chinois.... boring end mystérieuse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

elle lui a dit.. (in war there is no winners, only widows.) je crois que ça vient directement du livre...the art of war Sun Tzu.

Tout bon général a déjà lu ce livre. en té cas c'est ce que je pense.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, numéro #9 a dit :

j'ai vu le dernier de Denis Villeneuve Arrival... c'est bien jusqu'à la fin qui me semble baclé...manque de budget? Ça aurait été bien de savoir ce que la traductrice a dit au général chinois.... boring end mystérieuse.

J'ai l'impression que tu fais une méta-blague.

Le film est à propos des limites du languages - non seulement les limites physiques eux même (et entre temps ça lie le thème du language au thème des dimensions/temps) mais aussi sur les limites que ça impose sur l'être humain.

Pis toi tu nous dit que t'a pas aimé le film parce que tu parle pas le Mandarin. 

Arrival est deep pas mal comme film, ça mérite de pousser sa réflexion un peu. 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'parle pas mandarin.... c'est grave? Est-ce qu'avoir des sous-titres serait un spoiler? 

De la façon dont le générale lui rappèle ses mots au téléphone, avec le regard intense de ce dernier... on croirait plus à une proposition indescente entre la demoiselle et le vieux imbue fan finit en cachette du strap-on...

Le fait de pouvoir fabuler des scénarios complexes dans son cerveau ne fait pas de toi un réalisateur de films... quand je regarde un film je ''mange'' ce qu'on me donne.

Denis Villeneuve a aussi fait la course autour du monde, il était intéressent... comme le film arrival. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En toute honnêteté, ne pas comprendre la phrase en mandarin ne m'a pas accroché plus que ça... l'essentiel était que c'était les derniers mots de sa femme sur son lit de mort et que de ce fait, elle pouvait connaître des choses que personne ne connaît (passé/futur).

La phrase en elle même, qu'on peut facilement trouver sur Internet (Verrat l'a écrit) n'est pas ce qui a été décisif dans l'histoire, du moins je ne crois pas.

Sinon, j'ai vraiment adoré ce film. C'était vraiment excellent, ça pose une lumière différente sur un sujet très souvent exploité au cinéma : les extraterrestres, ou plus précisément le contact entre les extraterrestres et les Terriens. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allô?? Oui, j'ai compris que ce moment était décisif, seulement, je ne crois pas que ce soit la phrase elle-même plutôt que le fait que Louise ne pouvait pas savoir ce que sa femme lui avait dit sur son lit de mort et que comme elle le savait, et bien ça été assez pour qu'il l'écoute.

 

P-S : Ton lien me donne raison en plus.

Citation

L'autre élément complexe de l'intrigue est la boucle temporelle, ici concernant le général chinois, un élément classique des voyages dans le temps de certains récits de science-fiction. Louise appelle le général chinois et lui dit les mots que sa femme lui avait dit juste avant de mourir, des mots que le général est la seule personne au monde à connaître. Ce faisant, il comprend que les "pouvoirs" que Louise a acquis grâce à la langue extraterrestre sont incroyables, puisqu'ils lui permettent de connaître des choses qu'elle n'aurait pas pu normalement connaître. Cette discussion le convainc d'arrêter les hostilités qu'il s'apprête à engager contre les extraterrestres. Mais il saisit aussi que c'est lui, d'une façon ou d'une autre, qui a fourni ces mots à Louise. De fait, dans une vision de Louise se situant dix-huit mois dans le futur, elle rencontre le général chinois qui sait qu'il faut qu'il lui donne son numéro de téléphone direct, ainsi que les mots de sa femme, permettant à Louise de les prononcer dans le présent.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/03/2017 à 20:56, Aradia a dit :

En toute honnêteté, ne pas comprendre la phrase en mandarin ne m'a pas accroché plus que ça... l'essentiel était que c'était les derniers mots de sa femme sur son lit de mort et que de ce fait, elle pouvait connaître des choses que personne ne connaît (passé/futur).

La phrase en elle même, qu'on peut facilement trouver sur Internet (Verrat l'a écrit) n'est pas ce qui a été décisif dans l'histoire, du moins je ne crois pas.

Sinon, j'ai vraiment adoré ce film. C'était vraiment excellent, ça pose une lumière différente sur un sujet très souvent exploité au cinéma : les extraterrestres, ou plus précisément le contact entre les extraterrestres et les Terriens. 

C'est toi ''qui ne croit pas'' ou tu t'es fais hacker ton ordi? Tu contredit ce que tu as écris... t'es mêlée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, numéro #9 a dit :

C'est toi ''qui ne croit pas'' ou tu t'es fais hacker ton ordi? Tu contredit ce que tu as écris... t'es mêlée.

Soit t'es vraiment un esti de taré ou soit tu me niaises.

Either way... :suicide::mort2:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 3/16/2017 à 23:46, Aradia a dit :

Soit t'es vraiment un esti de taré ou soit tu me niaises.

Either way... :suicide::mort2:

Never mind... t'essaie de m'impressionner avec ta verve... j'pense que tu as monumentalement manqué ton coup... flop!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...
  • 1 mois plus tard...

Je viens de me retaper tous les films de la franchise Pirates des Caraïbes. Le dernier était vraiment décevant, mais j'ai beaucoup aimé les autres.

Je vais voir le nouveau bientôt, j'espère qu'il sera à la hauteur de mes attentes.

Normalement, je n'aime pas vraiment les films à gros budget, parce que l'histoire (quand il y en a une) ne me rejoint que très rarement, mais je pense que l'univers des pirates a attiré mon œil quand le premier est sorti étant enfant. J'imagine que c'est pour cela que j'y suis encore intéressée.

Le dernier de la franchise, quel flop avec l'histoire abrutissante d'amour entre le religieux de 30 ans et la sirène frôlant à peine l'âge de consentement... Quoique, dans le fond, ce détail est presque historiquement probable, quand on y pense...

Bref, le prochain est mieux d'être bon sinon... Ben sinon rien, car je ne peux rien contre la machine capitaliste de l'industrie cinématographique.

À part le piratage... évidemment...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2017-03-19 à 16:51, Commissaire Laviolette a dit :

The Lobster

---

Excellente petite perle de projection surréalisto-dystopique. C'est drôle et méta.

Un mélange entre Le Havre de Kaurismaki et Under the Skin de Jonathan Glazer. Jo

Honnêtement, j'ai choisi de voir le film parce que je l'avais souvent vu passer dans des listes et parce que tu en a parlé ici.

C'était original et quand on aime l'humour noir on est gâté. Par contre j'ai trouvé que la fin nous laissait sur notre faim et que plusieurs choses auraient nécessité des explications plus approfondies. Mais bon, en général j'ai bien aimé.

N.B. L'affaire qui m'a fait le plus rire c'est quand le gars donne un coup de pied bien gratuit à la petite fille. lol. Je m'attendait pas à ça,

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2017-06-05 à 21:10, Chicken of the infinite a dit :

Honnêtement, j'ai choisi de voir le film parce que je l'avais souvent vu passer dans des listes et parce que tu en a parlé ici.

C'était original et quand on aime l'humour noir on est gâté. Par contre j'ai trouvé que la fin nous laissait sur notre faim et que plusieurs choses auraient nécessité des explications plus approfondies. Mais bon, en général j'ai bien aimé.

N.B. L'affaire qui m'a fait le plus rire c'est quand le gars donne un coup de pied bien gratuit à la petite fille. lol. Je m'attendait pas à ça,

Du moment que la prémisse c'est que si t'arrive pas à te matcher tu te fais transformer en animal, on peut quand même se dire que ce ne sera pas une avalanche de d'explications logiques. Qu'aurais-tu voulu savoir?

J'ai trouvé que ça tenait presque du conte. L'espèce de non-jeu c'est rafraichissant et ça marche bien avec ces personnages qui tentent de trouver l'"amour" (l'inexplicable?) de façon froide et calculé (comme un algorithme?).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...