Aller au contenu

Le dernier film que vous avez vu


Déchet(s) recommandé(s)

il y a 17 minutes, Commissaire Laviolette a dit :

Du moment que la prémisse c'est que si t'arrive pas à te matcher tu te fais transformer en animal, on peut quand même se dire que ce ne sera pas une avalanche de d'explications logiques. Qu'aurais-tu voulu savoir?

J'ai trouvé que ça tenait presque du conte. L'espèce de non-jeu c'est rafraichissant et ça marche bien avec ces personnages qui tentent de trouver l'"amour" (l'inexplicable?) de façon froide et calculé (comme un algorithme?).

J'ai trouvé ça flou qu'ils envoient les ''clients'' de l'hôtel ''chasser'' les solitaires. C'est la partie qui me dérangeait. Aussi, j'ai trouvé que ce n'était pas clairement exprimé et clair qu'ils prenaient les gens célibataires dans la ville pour les emmener dans ce genre de camp de concentration. Au début je croyais que c'était sur base volontaire alors que ce ne l'était vraiment pas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 6/5/2017 à 21:10, Chicken of the infinite a dit :

Honnêtement, j'ai choisi de voir le film parce que je l'avais souvent vu passer dans des listes et parce que tu en a parlé ici.

C'était original et quand on aime l'humour noir on est gâté. Par contre j'ai trouvé que la fin nous laissait sur notre faim et que plusieurs choses auraient nécessité des explications plus approfondies. Mais bon, en général j'ai bien aimé.

N.B. L'affaire qui m'a fait le plus rire c'est quand le gars donne un coup de pied bien gratuit à la petite fille. lol. Je m'attendait pas à ça,

Je te suggère le film "I Don't Feel at Home in This World Anymore" (Netflix Original) - si tu peux, évite la bande annonce parce qu'elle suck. Mais c'est une comédie noire à propos d'une fille désillusionné de la vie parce qu'elle trouve que tout le monde est asshole. Un jour elle se fait cambrioler chez elle et la police s'en calisse parce qu'elle avait pas barrer sa porte donc avec l'aide de son voisin (le délectable Elijah Wood) elle part à la recherche des voleurs. 

C'est délicieusement tordue noir. 

http://www.imdb.com/title/tt5710514/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

Enter The Void de Gaspard Noé à a Cinematheque quebecoise.

Un bon 35 mm dans la petite salle confo de la cinematheque. Fun fact, la derniere fois que j'y étais c'était surement pour '' C'est arrivé près de chez vous ''.

J'avais un billet gratuit. En fait deux mais j'ai donné le deuxieme à quelqu'un, qui a finalement voulu me le redonner pour que j'y aille avec une date tinder ( j'ai pas de date tinder). J'avais déja vu le film il y a un bout et j'avais oublier le potentiel de malaise. Dieu merci je suis assez forever alone pour n'y avoir emmené personne mais ca ne m'a pas empecher d'avoir un petit pincement au coeur pour les couples que j'y ai croisé.

On parle de pleins de scenes de cul, des scenes trash, et ce gros plan sur une uretre dans un vagin/suivre le chemin du sperme à la fin.

Aussi, j'avais oublié que c'etait 3h, et que c'etait moins plaisant ajeun ( comme la vie en general.)
 


Ca m'a donné envie de faire des drogues folles et d'avoir du sexe.
Accessoirement avoir une vie et aller au Japon pour me faire shooter par la police.

____________________

Techiniquement c'est super même si ca fout la nausée. Mais pour 3h, ca aurait été cool d'avoir un peu plus de contenu au niveau du scenario.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2017-06-29 à 23:39, ƒ Ǿ ǖ ℓ Д ® ↁ a dit :

Enter The Void de Gaspard Noé à a Cinematheque quebecoise.

Un bon 35 mm dans la petite salle confo de la cinematheque. Fun fact, la derniere fois que j'y étais c'était surement pour '' C'est arrivé près de chez vous ''.

J'avais un billet gratuit. En fait deux mais j'ai donné le deuxieme à quelqu'un, qui a finalement voulu me le redonner pour que j'y aille avec une date tinder ( j'ai pas de date tinder). J'avais déja vu le film il y a un bout et j'avais oublier le potentiel de malaise. Dieu merci je suis assez forever alone pour n'y avoir emmené personne mais ca ne m'a pas empecher d'avoir un petit pincement au coeur pour les couples que j'y ai croisé.

On parle de pleins de scenes de cul, des scenes trash, et ce gros plan sur une uretre dans un vagin/suivre le chemin du sperme à la fin.

Aussi, j'avais oublié que c'etait 3h, et que c'etait moins plaisant ajeun ( comme la vie en general.)
 


Ca m'a donné envie de faire des drogues folles et d'avoir du sexe.
Accessoirement avoir une vie et aller au Japon pour me faire shooter par la police.

____________________

Techiniquement c'est super même si ca fout la nausée. Mais pour 3h, ca aurait été cool d'avoir un peu plus de contenu au niveau du scenario.

C'est déjà moins cheesy (je parle des sièges) que le cinéma L'AMOUR.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...
  • 7 mois plus tard...
Il y a 4 heures, Gamin a dit :

M'en va voir Ready Player One, j'espère que le film va être meilleur que le livre.

Et part meilleur j'entend "au moins divertissant, ça serait déjà ça".

 

C'est 100 fois meilleur que le livre, mais c'est pas très bon. 

Je dit pas ça de façon surpris, c'est exactement le film auquel on s'attendait: du petit divertissement popcorn pour la famille. Probablement un film dont les enfants de cette génération vont garder bon souvenir dans leur vie adulte.

Y'a certains éléments qui m'ont paru étrange, cependant...

Révélation

L'énigme qui tourne autours du film The Shining... ? What the fuck? Ça m'a bien fait rire et je suis content d'avoir ces scènes là, mais on dirait que ça fit tellement pas dans le film. Je serais curieux de voir/lire les arguments qui ont été utilisé pour pour retenir ce film là en particulier plutôt que n'importe quel autre. 

 

 La première scène avec la vraie Art3mis était... euh cringe-worthy as fuck, mais contenu le publique cible ça ne m'étonne pas trop. 

Révélation

Le personnage de Aech était vraiment gossant. Je comprend l'aspect de son "reveal" mais holy fuck ils pouvaient-tu prendre une pire voix à comprendre que ça pour son personnage? C'est un criss de monde virtuel, doubler son avatar par Morgan Freeman au lieu de moduler sa voix, on s'en criss. Littéralement n'importe qui va deviner la "twist" dès la première fois que son avatar parle, c'est tellement évident, c'est le seul criss de personnage qui parle comme une fille qui change sa voix en gars. Décevant. 

 

Les autres éléments qui m'ont dérangés sont aussi présent dans le livre (genre bien sûr que les personnages asiatiques vont jouer des Samuraïs pis des Gundams pis savoir faire du kung-fu dans la vrai vie, of course) 

Au moins, contrairement au livre, le film n'arrête pas à tout les 4 secondes pour nous expliquer chacune des petites criss de références qui sont dans le background, et fait actuellement confiance à son publique cible de les reconnaître par eux mêmes. 

Bref, un gros "meh".

---------------------------------------------------------------

Le ‎2017‎-‎08‎-‎02 à 17:18, ''Z'' a dit :

IMG_0956.thumb.JPG.862fa59881d5e67c950d8e2e9552979c.JPG


Ah Dunkirk, ça faisait longtemps que j'avais pas été aussi tendu que ça au cinéma, c'était vraiment excellent. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

J'ai vu Ready Player One, c'était okay, rien d'écoeurant, du petit divertissement sans prise de tête. Le genre de film que tu va voir au cinéma en 3D... 

Sinon MON film de l'heure Three Billboard Outside Ebbing Missouri. 
J'ai tellement aimé ca, le jeu des acteurs est A1, surtout France Mcdormand et Sam Rockwell. 
J'ai été émue, triste, et j'ai rie aux larmes. Si vous aimez l'humour noir, vous allez vous tordre de rire. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Petit doublé pour moi ce soir:

276576.thumb.jpg.d169e0fae4caaeb73e59fd301b8a06e9.jpg

Mon dernier visionnement de se chef d'oeuvre datait un peu. C'est toujours aussi malaisant et bizarre, du bonbon. 
Pour ceux qui ne l'ont jamais vu, une chose a savoir: Le film a couté 6 million a produire, mais n'a rapporté que 1900$ en salle... il est fréquemment nommé comme le plus mauvais film de tous les temps et n'a pas volé son titre. C'est tellement tout pourri que ça en devient génial.

Ce qui nous amène à:

Affiche.thumb.jpg.209e13752a5106cf7e3cf229bfc8c0bb.jpg

"The disaster artist", ou l'autopsie de la catastrophe/merveille ci-haut.
Franco est genial en Wiseau. On en sais pas plus sur le bonhomme (d'où lui viens tout son argent? il quel âge? il viens d'où, bordel??) et c'est pas plus mal, ça entretien le mystère qu'est Tommy Wiseau. On a par contre un bon aperçu du tournage et du malaise général qui en résulte. J'ai vraiment pas été déçue.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste vous dire que je m'en vais voir Disney's Marvel's #36: La Guerre des jouets Infinity 

10 ans d'arcs narratives qui convergent, ça risque d'être fort intéressant. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Gamin a dit :

Juste vous dire que je m'en vais voir Disney's Marvel's #36: La Guerre des jouets Infinity 

10 ans d'arcs narratives qui convergent, ça risque d'être fort intéressant. 

Impossible d'en parler sans spoilers. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

Je viens de terminer un super long travail de session sur le film: Sophie Scholl, Les Derniers Jours de Marc Rothemund.

Officiellement, mon cours d'histoire est fini (ouf, enfin) avec cette laborieuse analyse de film.

Le film m'a fait pleurer. C'est du tragique. Il y a des longueurs lors de l'interrogatoire, mais d'après ce que j'ai lu avec mes recherches, le film est super fidèle aux événements réels et l'interrogatoire présenté dans le film provient des archives du vrai procès verbal. Très intéressant.

Ça vaut la peine d'être écouté car l'actrice qui joue Sophie Scholl, Julia Jentsch, calque très bien la personnalité du personnage car ils se sont fiés aux archives de ces interrogatoires pour recréer les scènes. C'est une très bonne fiction historique présentant des héros idéologiques qui ont su toucher l'opinion publique en Allemagne avec le mouvement de "La Rose Blanche".

Sophie Scholl et son frère Hans Scholl ont été arrêtés par la Gestapo en Février 1943 pour avoir distribué des tracts anti nazis à l'université de Munich. Ils ont été interrogés pendant 4 jours avant de subir un procès lourd en accusation (accusation de haute trahison) et ont été exécutés la journée même peu après 17h.

Troublant.

252054_backdrop_scale_1280xauto.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

Casino, de Martin Scorsese (1995)

J'ai repoussé beaucoup trop longtemps le visionnement de ce chef-d'oeuvre du cinéma. Gangs of New York et Taxi Driver sont 2 de mes films préférés à vie, mais je dois avouer que Casino est probablement le meilleur film de Scorsese. Malgré une durée impressionnante de près de 3 heures, Casino ne comporte aucune longueur grâce à un rythme parfaitement soutenu. On dirait que ce film contient exactement le nécessaire à sa construction narrative, ni plus ni moins. De Niro y est sans doute à son meilleur mais c'est Joe Pesci qui vole la vedette. Sharon Stone est également solide dans un rôle de femme fatale légèrement psychotique. Ne vous laissez donc pas repousser par la longueur du film ou son âge relatif, car vous êtes partis pour une toute une promenade avec Casino.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...
Le ‎2017‎-‎03‎-‎13 à 11:51, Gamin a dit :

Le film est à propos des limites du languages - non seulement les limites physiques eux même (et entre temps ça lie le thème du language au thème des dimensions/temps) mais aussi sur les limites que ça impose sur l'être humain.

Arrival est deep pas mal comme film, ça mérite de pousser sa réflexion un peu. 

J'étais en train de parler du film [Arrival] avec quelqu'un et j'ai réalisé un truc.

Les aliens sont des êtres qui "ressemblent à des mains" et qui crachent "de l'encre". 

Cette simple phrase est suffisante pour m'exploser l'esprit et me faire revoir entièrement les thèmes du films. 

Les aliens sont une métaphore à propos des "auteurs" - ce sont des mains qui crachent de l'encre. 

Le language qu'ils cherchent à partager - language qui donne le pouvoir de 'sortir' du temps comme un être de la 4ième dimension - est le language du "story telling".

Case in point: la méta-histoire dans le film, à propos de la petite fille de louise. 

On expérience le film de façon linéaire pour la première fois, comme on expérience le temps. Le fait de savoir par la suite le "plot twist" nous permet de sortir de la dimension temporelle et de regarder la linéarité du film d'une façon différente. Comme un être de la quatrième dimension qui peut observer le "temps". 

L'art narratif est une des rares façon d'expériencer le temps d'une façon différente.

[bien sur tout ça n'enlève rien au thème du Language du film et de son importance sur le développement du cerveau, mais l'analogie des aliens avec celui d'auteurs m'est nouveau. Btw je suis conscient que le mot "experiencer" n'existe pas, allez vous faire foutre]  

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

HEREDITARY

pro: l'exploitation de thématiques et jeux d'acteurs qui font vivre à l'auditoire une expérience de peur viscérale proche de l'anxiété plutôt qu'une succession ennuyeuse de jump scares comme on en voit trop souvent dans les films d'horreur. 

con: plot twist inintéressant, histoire plutôt mal ficelée et on aurait pu se passer de certains clichés. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

Allez savoir pourquoi, hier soir, j'ai eu l'irrémédiable besoin de regarder un Michael Keaton insécure et narcissique en suit brun. Donc, j'ai écouté Birdman suivi de The Founder. Les deux films étaient  bien faits et bien joués, mais j'ai l'impression d'avoir consommé des calories vides.

Birdman est pleinement agréable et immersif grâce à cette oscillation entre la réalité et les distorsions du protagoniste, à ses plans séquences et ses personnages névrosés chacun à leur façon. Mais il ne pousse pas suffisamment à la réflexion et c'est ce qui m'a manqué à la fin.

The Founder m'a intéressé pour son aspect historique et les années '50, mais j'aurais aimé pouvoir vivre des émotions. Je ne comprends pas ce que le réalisateur avait en tête en faisant un film aussi neutre et beige. Tant qu'à y être, j'aurais écouté un documentaire.

J'ai vais piger dans vos propositions, elles ont l'air vraiment meilleures que mon manque de culture cinématographique.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...