Aller au contenu
maczag

Venez nous montrer vos talents de photographe !

Déchet(s) recommandé(s)

Bah tu vois, y'a du jaune la dedans. (Dans tes photos)

star trek lol GIF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, 1984 a dit :

Dis moi que t’es daltonien et finissons en tout de suite 🤣

Last fournée 

49B9C12E-114B-4E3A-8970-553729E4B2F4.thumb.jpeg.b41a84ac857b439fb31c649705328480.jpeg8BA645A7-5EA5-494B-A1F5-33BD7F0B14AE.thumb.jpeg.6e5d6e2337290624c909130e7f763c58.jpeg8AF5FDCD-675A-4C69-84A5-DE1144D5F56D.thumb.jpeg.867029c6e7ab7162b28749830c31805d.jpegA47D0DCE-01A0-41CF-B540-58D35AC98AC9.thumb.jpeg.bb3ed2e7498066a1315eb1fbd786a295.jpegE04CEF10-0085-45FF-B1D5-4AE206BE3C5D.thumb.jpeg.4700cc5653f74fce13100ed6ca45f910.jpeg

C0D77DFC-478D-4FAD-BAC2-536851022018.thumb.jpeg.b00809162733ac126e90513c649832a3.jpeg9A77DED0-D2B4-45FA-AD1B-A4E6627685F4.thumb.jpeg.5c3c365f435f06bdd42084f979328383.jpeg7CE0D314-E4C6-4F66-B28C-172D59B81C68.thumb.jpeg.054590a81cf3eeaeca106f7a08e03faf.jpeg

063C2804-9A74-4694-B251-45CC19223593.jpeg

Ça goûte le rêve dans mes yeux. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques premières photos de mon 21e shoot de l'année.  Il s'agit de mon premier test avec une certaine agence à Montréal et le résultat est décevant.  Mauvaises conditions lumineuses, mauvaise préparation de ma part (le lieu choisi était pitoyable).  En espérant que ça ne soit pas trop mal reçu par l'agence; elle a sous contrat la majorité des plus intéressants mannequins en ville, et c'est précisément pourquoi je lui ai fait part de mon intérêt, pour éventuellement collaborer avec elle et son main board.

IMG_4277-1.jpg

IMG_4399-1.jpg

IMG_4450-1.jpg

IMG_4562-1.jpg

IMG_4579-1.jpg

IMG_4647-1.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'es talentueux Carlos. Ne perd jamais espoir.

En fait,, je t'ai fait une blague pas fine parce que je trouve que tu te débrouille phénoménalement bien.

T'es un incroyablement bon photographe....... continue.. Tu fais un travail nice et j'suis tellement fière de toi "le jeune".

T'as du talent. C'est génial... continue!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

À quand une collabo entre Chicken et Carlos. Ça ferait changement de ses modèles à la beauté plastique, ses “wannabe junkie” sans âme...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je m'explique mal ton commentaire, @Coqueta.  C'est moi qui fais le portrait de "wannabe junkie" sans âme ?  Je ne vois pas trop où tu vois de la beauté plastique ici non plus...  je commence effectivement à me concentrer sur les modèles d'agence pour deux raisons :  la première étant que le risque de choke dernière minute s'en trouve de beaucoup diminué.  Une fille sous contrat ne peut se permettre de me faire faux bond pour des bagatelles puisqu'il ne s'agit plus de perdre sa crédibilité auprès du photographe mais aussi auprès de l'agence.  Y a comme un cheminement obligatoire à suivre avant d'espérer voyager à Los Angeles ou en Europe pour des castings, et ces test shoots en font partie.

La deuxième raison est encore plus évidente :  les filles d'agence ont généralement cette physionomie particulière qui m'intéresse davantage que les autres, et je ne m'en cache pas.  Traits fins et européens, silhouette filiforme, une certaine grandeur (5p7 en montant)...  Et c'est sans parler du fait qu'elles posent généralement mieux que les autres.  Mais y a aucune beauté plastique ici.  Ni dans les modèles, ni dans ma retouche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 34 minutes, Carlos Crasseux a dit :

Je m'explique mal ton commentaire, @Coqueta.  C'est moi qui fais le portrait de "wannabe junkie" sans âme ?  Je ne vois pas trop où tu vois de la beauté plastique ici non plus...  je commence effectivement à me concentrer sur les modèles d'agence pour deux raisons :  la première étant que le risque de choke dernière minute s'en trouve de beaucoup diminué.  Une fille sous contrat ne peut se permettre de me faire faux bond pour des bagatelles puisqu'il ne s'agit plus de perdre sa crédibilité auprès du photographe mais aussi auprès de l'agence.  Y a comme un cheminement obligatoire à suivre avant d'espérer voyager à Los Angeles ou en Europe pour des castings, et ces test shoots en font partie.

La deuxième raison est encore plus évidente :  les filles d'agence ont généralement cette physionomie particulière qui m'intéresse davantage que les autres, et je ne m'en cache pas.  Traits fins et européens, silhouette filiforme, une certaine grandeur (5p7 en montant)...  Et c'est sans parler du fait qu'elles posent généralement mieux que les autres.  Mais y a aucune beauté plastique ici.  Ni dans les modèles, ni dans ma retouche.

Quand même easy de shooter que des filles parfaites. Ton modèle qui t'intéresse le plus, c'est précisément le genre de filles qui rentre exactement dans le modèle de beauté dominant. J'dis pas que tu n'es pas bon, au contraire, mais y'a pas de défi à shooter des pitounes minces sans défauts.

N'importe qui peut shooter des mannequins. Je pense que si tu veux avancer en tant que pro, faut que tu réussisses à mettre en valeur des personne moins esthétiquement parfaites, les rendre belles en photo. Entre temps, tu défonces des portes ouvertes et tu fais comme tous les autres photographes masculins typiques : shooter des pitounes parce que tu les trouves belle.

Tu dis aussi qu'elles posent mieux que les autres... facile de shooter une personne qui sait poser. Un bon photographe va réussir à bien faire poser n'importe quelle débutante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Aradia On t’attend Aradia, ça a l’air facile de shooter du monde avec toi. L’humilite ça se prends en photo ou pas ? T’es un peu gonflée de dire un truc pareil. T’es incapable de régler un appareil photo et tu considères que « n’importe qui » peut le faire. 

Moi aussi je shoote des filles fines et lorsqu’on ose me faire la critique comme quoi je promeuts les corps parfaits j’ai envie de rire. Si la plupart de mes modèles étaient blancs, me ferait-on la remarque que je ne shoote pas assez de noirs ? Est-ce qu’on pense aux handicapés ? Aux borgnes ? Aux nains ? 

Arretons un peu de confondre le marketing ambiant et les choix de mise des artistes: Carlos n’est pas plus responsable que moi si notre société de consommation pointe de nouvelles muses dont les formes sont absentes. Et ça reviendra probablement dans une autre ère, comme ça le fut pendant la renaissance. Les modes évoluent. Le problème n’est pas qu’un artiste transpose son inspiration sur une femme mince maigre ou grosse, ça le regarde. Le problème vient du marketing capitaliste qui sexualise les choses et hypersexualise le corps féminin. Cette contrainte appelle une forme de perfection plastique, issue du désir pornographique. L’artiste est souvent tributaire de la norme esthétique, il est porté par son époque aussi. Il dépends en grande partie de son époque pour être « inspiré » et il ne pré-réfléchit pas quand il aime quelque chose et s’en inspire. Ne mélange pas tout. 

Diriger une mannequin d’agence n’est pas aussi facile. Elles sont formatées et pour arriver à les amener sur son propre terrain, c’est chaud. Enfin, la photo c’est pas un lieu de compétition non plus hein; on est pas là pour se faire galerer. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 21 heures, Carlos Crasseux a dit :

Hm.

Ton commentaire au complet me semble quelque peu déplacé puisqu'il...  fait complètement fi de mes intentions en photographie.  Je m'en calisse complètement des modèles de beauté, y a un tas de photographes qui se plaisent à aller chercher des modèles qui sortent des critères classiques dictés par l'industrie de la mode.  À commencer par @AmBITCHious.  Mon défi, présentement, ce n'est pas de faire paraître des filles ordinaires plus jolies à travers ma lentille, mais bien de 1. me faire un nom dans le milieu de la photo montréalais et puis 2. sortir du lot via ma sensibilité, travailler sur les quelques thématiques qui m'habitent, le tout en perfectionnant ma technique.

La dernière chose dont j'ai envie lorsque j'arrive sur un shoot, c'est de me faire chier à apprendre le posing à une débutante, qui reste là, raide comme un cadavre, et dont les seuls mouvements suivront quelques indications de ma part toujours mal comprises.  Pourquoi me ferais-je chier à collaborer avec de pareilles novices si j'estime mon propre niveau bien au-delà ?  Pourquoi me ferais-je chier à shooter de telles modèles alors que je peux en avoir qui ont davantage d'expérience et qui correspondent davantage à mes préférences esthétiques ?  Il y a une grosse différence entre un shoot rémunéré et une collaboration.

Je crains que tu te trompes sur ce que tu crois qu'il faut faire pour "avancer en tant que pro".  D'abord faudrait définir la spécialisation.  Si je souhaitais faire carrière dans les portfolios d'escortes à l'instar d'AmBITCHious, là en effet je devrais miser sur une telle expertise :  mettre en valeur des filles ordinaires et inexpérimentées en photo, les rendre séduisantes, sensuelles.  Là par contre je n'ai emprunté aucune voie qui soit rentable financièrement.  J'aimerais tranquillement me diriger vers l'art, à défaut d'avoir la motivation ou les ressources nécessaires pour la photographie de mode.  Ainsi, je crois que dans mon cas, le défi d'arriver à faire de belles photos avec une lumière ou un décor de merde est davantage pertinent.

 

Et ton "n'importe qui peut shooter des mannequins'' est d'un ridicule sidérant.  C'est un peu comme si j'allais commenter les photos de @The satanic satanist lors de son périple à Terre-Neuve et que je lançais un :  "n'importe qui peut shooter des fjords", comme s'il était donné à quiconque de produire les mêmes photos en se trouvant au même endroit.

J'ai mal compris tes intentions, j'imagine. Tes photos sont superbes, sauf que je vois toujours juste une pitoune avec l'air bête qui veut se la jouer. Quand je dis tout le monde peut shooter des pitounes, je parles bien sûr des gens qui ont un minimum d'expérience en photo (je suis une simple débutante et je ne prétend pas tout connaitre mais je pense que même moi, tu me mets une fille d'agence devant moi et je vais sortir des belles photos), mais mon point est surtout que j'arrive pas à trouver une démarche dans ton art. Je vois littéralement juste des belles filles qui posent dans un lieu random sans importance. Y'a comme rien qui vient me faire dire : «wow, quelle originalité » ou « quelle profondeur ». Je vois des belles photos, de belles filles. Dans ma tête ça me fait penser que c'est les filles qui t'ont contactées pour avoir des belles photos d'elles. Sans plus. J'avais beaucoup aimé le shoot dans le bain avec la fille plein de tattoos. Pis le shoot avec la fille aux blonds courts avec le maillot blanc aussi. Je pense que tu tiens quelque chose à photographier des beautés atypiques, mais c'est juste mon opinion.

Il y a 6 heures, 1984 a dit :

@Aradia On t’attend Aradia, ça a l’air facile de shooter du monde avec toi. L’humilite ça se prends en photo ou pas ? T’es un peu gonflée de dire un truc pareil. T’es incapable de régler un appareil photo et tu considères que « n’importe qui » peut le faire. 

Moi aussi je shoote des filles fines et lorsqu’on ose me faire la critique comme quoi je promeuts les corps parfaits j’ai envie de rire. Si la plupart de mes modèles étaient blancs, me ferait-on la remarque que je ne shoote pas assez de noirs ? Est-ce qu’on pense aux handicapés ? Aux borgnes ? Aux nains ? 

Arretons un peu de confondre le marketing ambiant et les choix de mise des artistes: Carlos n’est pas plus responsable que moi si notre société de consommation pointe de nouvelles muses dont les formes sont absentes. Et ça reviendra probablement dans une autre ère, comme ça le fut pendant la renaissance. Les modes évoluent. Le problème n’est pas qu’un artiste transpose son inspiration sur une femme mince maigre ou grosse, ça le regarde. Le problème vient du marketing capitaliste qui sexualise les choses et hypersexualise le corps féminin. Cette contrainte appelle une forme de perfection plastique, issue du désir pornographique. L’artiste est souvent tributaire de la norme esthétique, il est porté par son époque aussi. Il dépends en grande partie de son époque pour être « inspiré » et il ne pré-réfléchit pas quand il aime quelque chose et s’en inspire. Ne mélange pas tout. 

Diriger une mannequin d’agence n’est pas aussi facile. Elles sont formatées et pour arriver à les amener sur son propre terrain, c’est chaud. Enfin, la photo c’est pas un lieu de compétition non plus hein; on est pas là pour se faire galerer. 

La plupart du temps, tu shootes des pitounes, oui, mais tes thèmes, tes décors, tes costumes, etc., sont très variés, recherchés et travaillés, alors je comprends ta démarche artistique, ce que je ne vois pas vraiment dans les photos de Carlos en général.

Et oui, je sais régler un appareil, merci. La photo n'est pas assez une passion pour moi pour en faire régulièrement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'échange est particulier...

Ton premier message :  m'accuse de ne shooter que des "pitounes", des filles qui savent déjà poser, et donc de sombrer dans la facilité.  Stipule que les qualités d'un bon photographe devraient résider dans son talent à mettre en valeur des filles en dehors de ce cadre "dominant".

Le deuxième message me reproche quant à lui une carence au niveau de ma démarche artistique, affirmant que t'es pas capable de rien voir d'autre dans mes photos que des "pitounes" ???  Premièrement :  d'où te vient cette nécessité de trouver de la profondeur dans les photos ?  Je ne vois pas plus de grande démarche artistique ou d'originalité dans les photos de Rupert Lamontagne prises individuellement, mais pourtant, lorsqu'on le considère dans toute sa globalité et à travers le temps, il y a tout un cachet qu'on retrouve dans son oeuvre.

Je répondais donc à ton premier commentaire que t'es à côté de la track, que ma lancée n'a rien à voir avec tout ça, que c'est toi qui venais de décider de mon dessein à ma place avec ton message.  Je souhaite d'abord me faire connaître dans le milieu à Montréal.  Pour ce faire, il faut plaire aux gens.  Et ça passe par du matériel normatif, comme...  ce que je fais déjà.  Un autre aspect important si l'on souhaite grossir son nombre d'abonnés, c'est d'être constant, dans son style, dans sa retouche...  J'ai décidé pour cet été de suivre une voie précise.  J'envoie le moodboard suivant aux agences :

 

moodboard1.jpg

 

J'aimerais aller chercher davantage de pureté, moins de poses rigides, une désinvolture bien tangible.  Progressivement, poussée à son paroxysme, cette vision pourrait se traduire par quelque chose de plus singulier dans mes photos.  C'est déjà un pas pire défi en soit, parce que si elles savent poser, les mannequins d'agence ont certainement peu l'habitude de se transformer en primate (voir la troisième photo à partir de la gauche du board ci-haut) le temps d'une séance.

Je travaille sur une série que j'intitulerai possiblement Les enfants sauvages, à moins de trouver un meilleur titre, histoire de ne pas trop avoir l'air de plagier Truffaut.

 

Vous me faites un peu rire avec vos commentaires.  Il me semble que j'ai déjà témoigné d'une certaine démarche dans mes photos, ne serait-ce qu'avec ma série Persona (qui me fait honte un peu, avec du recul).  Vous semblez oublier qu'il y a plusieurs aspects hors de notre contrôle ou presque :  le manque d'équipe (assistanat, maquillage, stylisme), la pauvreté des décors, l'absence de studio personnel, l'auto-censure (j'avais quelques pas pire idées ala David Lachapelle, que j'ai toutes abandonnées).

 

D'ailleurs, si je voulais réellement me maintenir dans ce gros cliché ambulant de photographes masculins libidineux, je ne me contenterais que de répondre à toutes ces danseuses qui foisonnent dans ma messagerie me faisant part de leur volonté à collaborer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Carlos Crasseux J'espère que tu ne me comptes pas dans le "vous"

Moi quand j'ai commencé j'étais a 8000 de ce que tu fais là visuellement. J'ai aussi eu ma phase "je shoote juste ce que je trouve beau" et je voulais aussi faire de la mode pure. Pour en arriver à avoir de vraies démarches quand à mes séries, il s'est passé 10 ans. DOnc @Aradia merci, c'est vrai qu'aujourd'hui je me laisse plus porter par mes projets, mais c'est surtout depuis que je ne gagne plus ma vie seulement grace a la photo, parce que quand tu dois plaire aux agences, bah tu fais les mêmes photos que celles que fais Carlos. C'est la job. C'est ça qu'ils veulent et c'est un exercice hyper difficile. 

Après, même sans equipe tu peux te débrouiller. Il faut que tu apprennes ça aussi, à compter que sur toi. 

Perso j'ai adoré ta série avec le batiment genre biblio tribunal avec la nana les cheveux au vent. Pour moi c'est ta série la plus variée et la plus aboutie. Le reproche que j'ai envie de te faire le plus souvent c'est les regards directs et dans cette série tu as géré les directs et les indirects avec brio. Avec de la couleur et du noir et blanc; des close up et des plans larges, c'était super.

Il me tarde de voir cette série que tu vas pondre. N'hésites pas a t'inventer des histoires avant de shooter, si tu peux setter les modeles comme des actrices ça peut les aider à sortir des poses modes classiques. 

Pense à des histoires comme le petite chaperon rouge dans la foret, mowgli, manon des sources, et essaye de projeter des personnages au travers de tes modeles. Un tips que j'ai quand je veux que ma modèle fasse une expression douce et moins rigide, je lui  dis de" Penser a ses émotions et de chercher à les ressentir vraiment", on essaye une game d'emotions et souvent... Ca fonctionne bien. 

Encore une fois, j'ai pas envie que ces conseils soient chiants ou lourds. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Carlos Crasseux a dit :

L'échange est particulier...

Ton premier message :  m'accuse de ne shooter que des "pitounes", des filles qui savent déjà poser, et donc de sombrer dans la facilité.  Stipule que les qualités d'un bon photographe devraient résider dans son talent à mettre en valeur des filles en dehors de ce cadre "dominant".

Le deuxième message me reproche quant à lui une carence au niveau de ma démarche artistique, affirmant que t'es pas capable de rien voir d'autre dans mes photos que des "pitounes" ???  Premièrement :  d'où te vient cette nécessité de trouver de la profondeur dans les photos ?  Je ne vois pas plus de grande démarche artistique ou d'originalité dans les photos de Rupert Lamontagne prises individuellement, mais pourtant, lorsqu'on le considère dans toute sa globalité et à travers le temps, il y a tout un cachet qu'on retrouve dans son oeuvre.

Je répondais donc à ton premier commentaire que t'es à côté de la track, que ma lancée n'a rien à voir avec tout ça, que c'est toi qui venais de décider de mon dessein à ma place avec ton message.  Je souhaite d'abord me faire connaître dans le milieu à Montréal.  Pour ce faire, il faut plaire aux gens.  Et ça passe par du matériel normatif, comme...  ce que je fais déjà.  Un autre aspect important si l'on souhaite grossir son nombre d'abonnés, c'est d'être constant, dans son style, dans sa retouche...  J'ai décidé pour cet été de suivre une voie précise.  J'envoie le moodboard suivant aux agences :

 

moodboard1.jpg

 

J'aimerais aller chercher davantage de pureté, moins de poses rigides, une désinvolture bien tangible.  Progressivement, poussée à son paroxysme, cette vision pourrait se traduire par quelque chose de plus singulier dans mes photos.  C'est déjà un pas pire défi en soit, parce que si elles savent poser, les mannequins d'agence ont certainement peu l'habitude de se transformer en primate (voir la troisième photo à partir de la gauche du board ci-haut) le temps d'une séance.

Je travaille sur une série que j'intitulerai possiblement Les enfants sauvages, à moins de trouver un meilleur titre, histoire de ne pas trop avoir l'air de plagier Truffaut.

 

Vous me faites un peu rire avec vos commentaires.  Il me semble que j'ai déjà témoigné d'une certaine démarche dans mes photos, ne serait-ce qu'avec ma série Persona (qui me fait honte un peu, avec du recul).  Vous semblez oublier qu'il y a plusieurs aspects hors de notre contrôle ou presque :  le manque d'équipe (assistanat, maquillage, stylisme), la pauvreté des décors, l'absence de studio personnel, l'auto-censure (j'avais quelques pas pire idées ala David Lachapelle, que j'ai toutes abandonnées).

 

D'ailleurs, si je voulais réellement me maintenir dans ce gros cliché ambulant de photographes masculins libidineux, je ne me contenterais que de répondre à toutes ces danseuses qui foisonnent dans ma messagerie me faisant part de leur volonté à collaborer.

Je comprends mieux maintenant. En passant, je cherche pas à te caler ou quoi que ce soit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Man, faut juste que tu tournes le knob "personnalité" un peu plus fort. Sinon, tu fais du bon ordinaire pi c'est parfait comme ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Aradia le problème principal dans la façon que tu exprimais ton émotion face à son travail, c'est que tu semblais insister pour amalgamer "belle photo" = "belle fille". Ce qui est, pour être poli, naïvement réducteur. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Honnêtement, je suis ultra critique quand je shoot pour du TF, la majorité des modèles call que je lance, je réponds pas à personne. 
Pourquoi ? Trop faible portfolio, trop éloignée du look que je désire, aucune expérience. 
Je me suis brûlée plusieurs fois à shooter des débutantes, parce que justement, je connais les poses, je suis ultra directrice, je peux faire poser n'importe qui. Sauf que c'est vraiment sympa de mettre son cerveau a off, et de s'amuser, d'apprendre d'une autre personne qui sait elle aussi ce qu'elle fait. Y'a une raison pourquoi je shoot souvent mes amies pour le fun, parce que je peux relaxer, j'ai pas besoin d'être à mon meilleure, je peux m'amuser, ce que non, je ne fais plus quand je shoot des clientes, sauf quelques exceptions qui sont super motivée et qui contribue tout autant que moi à l'élaboration d'un scénario. J'ai d'ailleurs parlé de ca avec ma coach en affaire et on veux pousser pour que je prenne majoritairement des contrats plus éditoriaux, plus cinématographique vu c'est dans cela que j’excelle. C'est facile de critiquer les photographes et les canons d'aujourd'hui, j'suis la première à militer pour diversifier les corps en photos, sauf que j'suis pas hypocrite, entre passer 1h30 à éditer et passer 15 minutes à éditer, si c'est dans mon temps libre, je choisie le 15 minutes for sure. Mais pas seulement ca, j'ai travailler avec bon nombre d’amateurs et t'a beau te dire, wow elle va se pointer, j'lui offre un TF sur un shoot qui lui coûterais un minimum d’investissement de 950$ et résultat, elle ne se pointe pas, ou bien, elle se pointe en retard, ou encore elle amène sa meilleure amie, ou pire, elle ne me tagg même pas dans les images finales. 

Alors sérieux, props à @Carlos Crasseux pour savoir, si tôt dans la game ce qu'il recherche et sa valeur a lui. Sérieux Chapeau. 
Un moment donné quand c'est pour le fun, on est bien libre de shooter le sujet que l'on veux. 
Y'a pas un sujet plus noble que l'autre ...  entre shooter de la maternité, des mariages, du landscape, une pitoune de 120 livres, ou une pitoune de 300 livres, c'est du pareil au même, ca reste un sujet, et le bût c'est d'en faire son portrait. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle s'appelle Catherine(!) mais n'a malheureusement qu'un petit compte Instagram privé avec une soixantaine de followers :  elle s'en crisse, semble-t-il.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...