Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Encore debout, cohérente et en forme. J'ai de la misère à m'expliquer tout ce miracle avec qu'est-ce que j'ai pris et qu'est-ce que j'ai bu.

Encore debout. Fucking solide comme petit bout de femme.

J'ai même fait de la peinture, plein de peinture.

Petite femme super solide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Trois messages de suite, insecurity much?

Le déni c'est pas bon pour ta santé. N'essaie surtout pas de te convaincre que ce que tu as fais n'a pas de conséquences.

Ce qui rend VRAIMENT les drogues dangereuses c'est qu'on les sous estime.

 

Il y a 9 heures, Chicken of the infinite a dit :

et j'ai gobé 7 concertas

C'est pas un peu risqué, rien qu'un peu?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Abereau a dit :

Trois messages de suite, insecurity much?

Le déni c'est pas bon pour ta santé. N'essaie surtout pas de te convaincre que ce que tu as fais n'a pas de conséquences.

Ce qui rend VRAIMENT les drogues dangereuses c'est qu'on les sous estime.

 

C'est pas un peu risqué, rien qu'un peu?

J'suis correcte encore, je tiens debout et pas trop de insecurity much.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

encore

mais combien de temps encore avant que ton corps (foie, reins et poumons notamment) ne commence à démontrer des signes de faiblesse ?

quand on pense que l'espérance de vie de notre génération sera de plus de 85 ans, on a tout intérêt à prendre soin de son corps afin qu'il puisse nous accompagner dans ce long parcours en bonne condition, aussi longtemps que possible. 

ne sous-estime pas l'effet à long terme de ces "petites dérapes" sur ton corps. le jour où il va se tanner, ce sera trop tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je fume l'air qui manque...

J'aimerais, rendu au tournant, pouvoir m'arrêter,
mais il y a toujours un détour, un sentiment. Je descends...
Mais c'est triste ici. Ton précieux sourire s'est évanoui.

Les voix que j'entends, sont étouffées...
Mais il ne reste que moi pour partager leurs secrets...
Poursuivant sans trêve, le sillage de leurs promesses lointaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2020-02-18 à 11:53, Ecce Homo a dit :

encore

mais combien de temps encore avant que ton corps (foie, reins et poumons notamment) ne commence à démontrer des signes de faiblesse ?

quand on pense que l'espérance de vie de notre génération sera de plus de 85 ans, on a tout intérêt à prendre soin de son corps afin qu'il puisse nous accompagner dans ce long parcours en bonne condition, aussi longtemps que possible. 

ne sous-estime pas l'effet à long terme de ces "petites dérapes" sur ton corps. le jour où il va se tanner, ce sera trop tard.

Ouain bin justement parlant de ça...

Le soir où j'étais gelée mon dos a barré.. 

Ça m'a fait capoter, donc j'ai fait plein de yoga. Trop de yoga, j'ai abusé.

Résultat? Je n'ai pas été capable de marcher pendant trois jours. Je ne pouvais pas sortir du sofa j'avais trop mal partout. J'ai jamais eu aussi mal à mon corps de toute ma vie. Pas capable de me pencher, c'était l'enfer aller aux toilettes.. pas capable de mettre des pantalons non plus.

:tantpis:

J'ai tout arrêté depuis lundi et je compte rester sobre pour genre fucking toujours. J'ai ré-arrêté de fumer aussi.

Je fais périodiquement de micro-rechutes mais je sens que ça s'en va dans la bonne direction. Tannée de souffrir.

Donc bref, clean depuis lundi... Stay tuned, je vous tiens au courant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Ecce Homo a dit :

Ouin, ça ressemble à une hernie discale.

Take care

Nenon, je n'ai plus mal c'était musculaire. J'avais épuisé mes muscles avec un yoga trop intensif..

J'suis encore un peu raquée des cuisses mais ça va.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ! Mais continue. le yoga, c'est la vie.

Question d'même : la bière sans alcool, est ce que ça t'aiderait à apaiser ces périodes de soif qui sont si difficiles à contrôler ?

C'est sûr que l'effet n'est pas le même, mais le goût est similaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Ecce Homo a dit :

Ah ! Mais continue. le yoga, c'est la vie.

Question d'même : la bière sans alcool, est ce que ça t'aiderait à apaiser ces périodes de soif qui sont si difficiles à contrôler ?

C'est sûr que l'effet n'est pas le même, mais le goût est similaire.

Honnêtement, quand je ne bois pas, je préfère boire du jus... ça goûte meilleur. On s'entend que la bière sans alcool n'est pas géniale.

J'aime les bières fortes et goûteuses, mais je pense que j'suis plus une bibitte à alcool que autre chose.

Je pense que la Bitburger sans alcool doit être pas pire. Va falloir je check ça.

0002050700067.jpg

 

Sinon... toujours à jeun, dans pas long ça va faire une semaine et j'ai l'intention de continuer.

Pour ce qui est du yoga, je vais probablement en faire encore.. mais je vais y aller modérément pour éviter de me blesser encore / épuiser mes muscles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Demain ça va faire pour moi un mois de sobriété.

Là je bois une IPA sans alcool et c'est pas pire. J'en boirai probablement pas plus qu'une mais ça fait la job pas mal côté satisfaction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis en train de boire ça, justement :

heineken-lance-une-biere-haut-de-gamme-0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De la INDIAN PALE ALE sans alcool ? Esti.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai finalement résolu le mystère derrière ma consommation d'alcool.

Comme beaucoup le savent, j'ai la sclérose en plaques. Mes symptômes principaux, c'est le manque d'équilibre et le "brain fog". Donc, quand je bois et que je ressens les mêmes symptômes, un peu plus accentués, ça me permet de blâmer l'alcool et d'oublier ma condition médicale - au moins, quand l'alcool me fait tituber, j'ai  l'euphorie qui va avec, contrairement au reste du temps.

Donc ouais, peut-être pas l'habitude la plus saine au monde. Je vais redoubler d'efforts pour changer ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Shad0w
      Fumez-vous du pot ?
    • par Kay
      La formule reste environ la même, sauf que ce n'est pas que des review d'Unibroue. En tant qu'amateur de bière, je vais vous décrire les saveurs de façon objective en premier et je finirai par mon opinion.
      On y va pour la première:
      Aphrodisiaque
      Brasserie: Dieu du Ciel!
      type: Stout
      ABV: 6,5% 



      Verse noire, assez légère, avec une tête brunâtre/beige 
      Au nez on remarque le chocolat et la vanille en avant plan.
      En bouche, on remarque un café vanille et une finale chocolatée. 

      Bref, une excellente stout de Dieu du Ciel! qui font toujours d'excellent produit. À déguster avec un bon chocolat noir en une soirée d'hiver. 
      Donc voici la première de trois pour la journée.  Évidemment j'ai pris 3 bière que j'adore de trois type différent de 3 micro différente. Cependant je garde la meilleure pour la fin!
    • par Lux
      Normand Brathwaite à cet époque

      Nicolas Bedos drague Marine Le Pen

      Quelles personnalités publics soupçonnez-vous de consommer de la coke ?
    • par Lux
      .Je ne bois pratiquement pas aussi, c'est que je veux affronter les aspérités de la vie, à froid.
      Je ne bois pratiquement pas aussi, parce que ça augmente substantiellement l'avidité.
      C'est les raisons pourquoi je ne bois pratiquement pas et pourquoi vous devriez faire de même en ces temps de festivités.
      Ça pis le risque de se couvrir de honte par manque de pudeur ou l'envie irrésistible de surenchérir.
    • par Chicken of the infinite
      Je vous averti; rien de tout ce qui va suivre ne fait de sens.
      Le 15 décembre j'avais marre de cette société et je me sentais prise au piège. Mentalement c'était le bordel; je souhaitais fuir ma vie et repartir à nouveau. J'ai créé une scène de crime dans mon appartement. J'ai étampé mes bobettes dans le mur avec un tournevisse et j'ai écrit des obscénités sur le mur. J'ai foutu un peu de sang; un peu partout (je me suis fait une entaille); et j'ai coupé très court ma belle chevelure dorée. Je me suis fait une fausse barbe avec de la peinture et je me suis rendue à Montréal dans le but d'aller vivre dans un refuge pour sans-abris. On s'entend que tout cela ne fait pas de sens; mais pour moi en ce temps ça le faisait. J'étais en route pour l'aventure.
      Je me suis rendue dans un mcdonald à la gare centrale où j'ai versé moultes larmes et puis je voulais un taxi. J'avais tellement l'air chippée que tous les taxi me fuyaient. J'ai piqué une crise et je me suis mise à smasher mon ipod sur une colonne. Un garde de sécurité est venu me voir pour me dire:
      -Madame! Vous n'avez pas le droit d'attaquer les colonnes.
      J'étais comme:
      -Elle a rien la colonne!
      Puis.. faute de taxi qui voulaient de moi j'ai aperçu des cônes oranges et j'ai décidé de bloquer la gauchetière pour avoir un transport. Tempête de neige plein le ciel. Le garde de sécurité est revenu me voir:
      -Madame! Vous n'avez pas le droit de bloquer la rue avec des cônes oranges.
      Finalement, il a appelé la police qui sont venu me parler alors que j'étais en larmes, déguisée en mec, à côté de mes effets personnels. Ils ont confisqué mon x-acto et mon tournevisse que j'avais emmené pour ma sécurité personnelle. Ce fut long avant que l'ambulance arrive parce que la tempête faisait rage. Voulaient évidemment m'emmener chez les fous.
      J'ai dit à la policière:
      -J'ai faim et ne m'enfermez pas dans une pièce barrée.
      Arrivé à l'hôpital St-Luc; ils ont refusé de me nourrir et m'ont enfermé dans une salle d'isolement grande comme ma gueule et m'ont privé des chiottes. J'ai pissé partout pour protester (si j'avais eu un pénis j'aurais pissé au plafond) et puis un nègre est entré dans la pièce et je lui ai dit à moitié désolée:
      -Monsieur vous marchez sur l'eau!
      Puis, ils voulaient me faire un piss test. J'ai fait exprès de renverser de l'eau sur ma jaquette et de mouiller mes mains pour toucher le préposé et lui faire croire que j'étais pleine de pisse pour le dégoûter. Passé ensuite quelques heures à chanter des chansons cochonnes et à parler avec mon gobelet de stiromousse pour simuler que j'étais dingue et écarter les soupçons. Ceci ne fait évidemment aucun sens et je m'amusait à traiter les infirmiers de bleuets en raison de la couleur de leur uniforme et pour les emmerder.
      Ils m'ont déplacé jusqu'à l'hôpital Notre-Dame avant de me ramener à l'hôpital de ma ville natale. J'ai voulu refuser tout traitement et eux voulaient me garder alors.. lorsque je suis descendue pour fumer une cloppe.. je me suis sauvée et j'ai été me cacher chez ma pote. Finalement, nous avons manqué de cigarettes et dans l'ampleur de mon délire je voulais aller chez moi chercher une cagoule pour faire un dépanneur avec une banane. J'ai demandé à un gars que je connaissais de m'aider à défoncer chez moi (j'avais pas mes clefs) pour que je puisse ramasser ma cagoule. Évidemment rien de ceci ne fait de sens et lorsque je suis rentrée dans mon appartement que je venais de défoncer la police est arrivée!
      J'étais comme FUCK. J'étais apparemment recherchée. J'ai courru vite, sauté une clôture, parcouru une bonne distance à la course et finalement un policier m'a attrappé par le bras. Je lui ai dit:
      -Je m'apelle Amanda (??)... Laissez moi fuire!
      Il a refusé. Je lui ai fait une passe de kungfu et j'ai couru encore. En me poursuivant, le policier a pogné une débarque sur la glace, puis une autre voiture est arrivée... J'ai contourné un agent en faisant un feinte et puis finalement la poursuite s'est arrêté lorsqu'une policière a réussis à me faire une jambette. Ils m'ont crissé à terre dans la neige et m'ont passé les menottes pour ensuite me relever et m'épousseter. Moi de crier:
      -JMEN CALISSE JPAS UNE OSTIE DE TAPETTE.
      Puis la police de me demander ce que j'avais contre les tapettes. Bref, ils m'ont crissé sur le char, puis m'ont crissé dans le char où j'ai éclaté de rire quand le policier a mentionné sur leur chat de police:
      -J'ai tombé sur la glace. : (
      Puis que le gars à l'autre bout lui réponde textuellement:
      -Kool
      Dans le bureau du médecin qui m'a accueillit à mon retour je parlais de me procurer un gun et je chialais sur l'économie.
      Finalement, suite à toute ces fresques, j'ai passé deux mois sans avoir le droit de mettre le nez dehors sur un étage de fous où je multipliais des paranoyas sans sens. J'ai passé en cours trois fois et ça s'est rendu devant la cours du Canada où même le juge riait tellement que cette histoire n'avait pas d'osti de rapport.
      haha et le médecin m'a dit dans son bureau:
      -[mon nom] t'as pas le droit de tuer ton identité!
      J'tais morte de rire.
      Verdict: Psychose aigue
×
×
  • Créer...