Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Ce que je vais vous dires va paraître fou aux yeux de tous, mais j'ai fait une série de voyages astral. Ça a commencé quand je me suis endormis, j'ai apparu au dessus de mon corps physique, et tout ce qui est chez moi était présent, sauf deux hommes, debout devant une porte. J'ai avancé vers eux et j'ai dit : qui es-tu, Satan ? Et la leurs visages se sont mis a se déformer et changer de toutes sortes de couleurs. Je me suis réveillé, un peu sous le choc. Je me suis recouché, pour retomber dans le "rêve" en seulement 7 ou 8 secondes, ce qui est tout a fait impossible dans mon cas, moi qui prend minimum 30 minutes à m'endormir si je suis chanceux. Encore une fois, j'étais chez moi, exactement comme chez moi, mais cette fois-ci, jetais couché comme quand je venais de m'endormir. Je voyais un homme sur le suivant a côté de moi, c'étais flou. Je ressentais un peu de peur, alors jme suis réveillé. Jme suis dit criss c'est dont bien malade, jme suis en 5 seconde.... Je me recouche, mais cette fois-ci je change de position. Encore 5 ou 6 secondes et je retombe dans le "rêve". Encore une fois, je vois l'homme assis, pendant que je suis dans la même position que quand jme suis couché, 5 secondes plutôt. Cette fois c plus claire, mais je ne me rappelle plus trop. Encore une fois jme suis réveillé, parce que c'est trop malade. Je change encore de position, et je me concentre pour enquêter parce que c juste pas normal tout ça. J'étais rendu en enfer mais je le savais pas encore, et  jetais concient que je dormais. J'étais dans une classe avec d'autres gens, dotés de pouvoirs surnaturels. Comme si j'étais le petit nouveau. J'ai eu l'impression d'être jugé. J'ai essayé d'utiliser mes "pouvoirs", ça fonctionnais pas. J'ai dit le nom du démon que je priais et que j'ai invoqué il y a deux mois chez mon ami. Je vous rappelles qu'on avais fait bouger une pièce de 10 cents dans le fond d'un bol et qu'il bougeait de gauches a droite super vite. Bon fack jai dit son nom dans le "rêve" et jlui ai demandé de m'aider. Mes mains sont devenu en feux, mais j'ai rien fait. Après que mes mains se soient éteintes, je me suis concentré et j'ai fait une boule de glace. J'étais pas capable de la lancer. On riais de moi en me demandant qui j'étais. Cette-fois dans la classe j'avais un adversaire. Un homme avec des cornes de taureaux. J'ai fait de télékinésie et je l'ai balancé super fort dans le mur. Après je me rappelle avoir été entouré d'une lumière qui devenait de plus en plus claire. Je me suis réveillé. OSTI, qu'est ce qui se passe ?  Je ressentais de l'électricité dans ma nuque et ma tête. Je referme mes yeux, 5 secondes après je me rendort ( 5 secondes criss, encore ). J'étais dans une cafétéria, je parlais a un gars pis j'y disais que je dormais, que je m'endormais en 5 secondes et que j'apparaissais ici. Ensuite j'ai entré dans une pièce et il y avait une tablette électronique avec un contrat, j'ai toute de suite compris que c'étais un pacte. Je l'ai signé. Je me suis réveillé. Encore des fourmis / électricité dans ma nuque et ma tête. Je referme mes yeux, conscient que j'allais voyager dans environ 5 secondes. Après c'est pas très claire, j'ai été attaqué, comme si on m'avais poignarder moi et un homme là-bas. On pourchassais la personne, après je me rappelle plus, je ne me suis plus réveillé. C'est trop fou pour qu'on me crois. Mais je pense avoir signé un pacte avec un démon. Est-ce déjà arrivé a quelqu'un ici de s'endormir en seulement 5 secondes 4-5 fois de suites a la suite de réveilles ?  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon ex revenait me voir, mais au bout d'un moment je comprend qu'elle a besoin d'un endroit pour tourner un gangbang avec trois esti de jambons qui voulait pas crisser le camp de mon appart. Et j'avais pas le temps de gerer ca parce que je devais partir travailler. ( gros lien a faire avec ma situation, je crois : l'omnipresence d'un couple qui se tripote dans mon salon et mon envie de les voir crisser leur camps sans savoir comment faire)

J'ai rêvé que j'étais en thailande/népal, que j'avais signé pour genre 1000$ de chirurgie esthetique ( 2 pour le nez, une des poumon(wtf!) et une pour les yeux), j'ai changé d'avis et j'ai du insister pour me faire rembourser/ne pas passer sur la table d'operation... Apres ca on a commencé a se promener et un melange entre sherkhan et oscar du roi lion a débarqué....( gros lien a faire avec ma prise de conscience de devoir maigrir en urgence, hier)

Mes rêves...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors ça par exemple. 

J'ai rêvé de mon ex cette nuit. Il revenait vers moi et quand je lui demandais pourquoi il n'était plus en couple avec sa dernière nénette, il me répondait : " Oh mon dieu, je me suis fait chier comme un rat mort". J'étais plutôt contente, mais dans mon rêve je me disais intérieurement que malgré le côté physique et affectif qui était cool, je n'avais pas envie de revoir ses potes. Ni de revoir sa famille. Ni de l'attendre de se lever à 16h tous les samedis. Et dans mon rêve je me demandais quand même pourquoi j'étais revenue avec lui, un peu surprise d'en être arrivée à faire une marche arrière dans ma vie, ce qui n'est pas du tout mon genre. 

La sensation au réveil était mêlée de soulagement comique et de surprise. Je suis vraiment pas du genre à remettre le couvert avec mes exs, mais alors, vraiment vraiment pas. Le fait que j'ai marqué cette surprise dans mon propre rêve montre bien que c'est anormal. En même temps je suis assez contente d'avoir fait ce rêve, je trouve qu'il était plutôt sympathique. Parce que je me sentais en terrain conquis, parce que sexuellement ce type était le meilleur, et parce qu'il admettait que j'étais la meilleure (:

J'ai cherché sur internet ce que "Rêver d'un ex" pouvait signifier. 

Citation
Parmi les significations principales associées à la représentation de son ex dans un rêve, nous trouvons :
  • La transformation d’un aspect de soi-même
  • Une qualité que l’on recherche
  • Une qualité dont on se souhaite de défaire ou dont on est en train de se détacher
  • Un problème non-résolu qu’on cherche à compléter
  • Rêver de son ex petit ami ou mari symbolise un idéal masculin qu’on recherche ou qu’on rejette en soi-même ou dans une relation
  • Rêver de son ex petite amie ou femme symbolise un idéal féminin qu’on recherche ou qu’on rejette en soi-même ou dans une relation

Mais encore 

Citation

Voir une ex en rêve est un symbole de transition

Rêver de son ex représente s’accompagne de l’idée du passage d’une phase de votre vie à une autre. L’ex symbolise alors le passé ou une période dépassée. Il peut également représenter un aspect de vous-même dont vous êtes en train de vous détacher pour laisser place au renouveau. Rêver de son ex devient un signe fort que vous êtes en train de changer ou d’opérer des changements soit au niveau de vos habitudes, soit émotionnellement, soit encore au niveau de votre personnalité.

Les rêves représentant un ou une ex sont communs pendant les périodes de rupture. Ce moment est généralement difficile à vivre et s’accompagne d’un processus de deuil de la relation. Si vous rêvez de votre ex alors que vous êtes en train de vous séparer ou que la séparation est récente, il se peut que votre rêve se rapporte symboliquement le sentiment de manque ou de perte des qualités que cette personne représente. Ces qualités peuvent aussi se rapporter à celle que votre ex évoquait en vous.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai rêvé que mon coloc débarquait à l'appart avec une equipe de tournage de film porno qui cherchait un endroit ou tourner.... J'étais confiné dans une partie de l'appart/ma chambre parce que les gens tournaient/faisaient leur boulot et qu'on ne devait pas déranger.

(il m'apparait plus qu'évident que c'est ma situation merdique actuelle ou je tombe sur un couple(mes supers deux colocs) qui se collent dès que je fous un pied en dehors de ma chambre... ca me travaille un peu trop)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai rêvé que je grimpait le Mont-Royal avec un groupe et un guide. Dans mon rêve le Mont-Royal etait assez haut pour faire une acenssion en plusieurs jour. Il y avait mon ex(genre la même depuis 7ans), ce qui generait beaucoup de frustration, et il y avait 0 alcool(en fait il y avait juste une biere) pour gerer ca à ma place. Donc j'ai décidé faire fuck toute, de redescendre pour aller au depanneur. Le guide voulait pas, j'ai du me battre pour qu'il lache l'affaire, et piqué tout drette pour arriver en bas avant la tombée de la nuit.

Reveil décalissant.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fait des rêves très vivides cette nuit. Et ils constituent beaucoup de matériel pour mon subconscient.

1. J'ai rêvé que j'étais chez la mère d'un ami, une femme corpulente d'une 40'aine d'années avec une forte libido et une sensualité généreuse. Nous avons mangé un bon repas, je lui ai aidé en faisant du ménage. Après le repas, je me suis retiré dans une sorte de boudoir (afin d'y attendre mon ami? Faire quelque chose? J'ignore si je vivais où non dans cette maison.) La femme vient me voir, insiste pour me donner un handjob, que je refuse. Elle finit quand même par me déballer, mais je n'ai pas succombé. Je me suis dit que je ne voulais pas gaspiller mon énergie sexuelle pour ça. Je me suis dit que cette femme ne cherchait qu'à combler les envies corporelles. Sauter sur mon sexe sans qu'on ait développé une relation de l'esprit? C'est non.

 

2. J'ai rêvé que je retournais à mon école secondaire en tant qu'adulte afin de revoir mes professeurs préférés pendant qu'ils enseignaient à de nouvelles cohortes d'élèves, le tout dans une atmosphère joyeuse et agréable.

J'arrive dans ma classe d'arts dramatiques. Mon professeur a besoin d'un nombre pair d'élèves pour former des équipes, mais ils ne sont que 17 personnes sur la liste. Je lui fait part de ma présence. Agréablement surpris, il me demande pourquoi est-ce que je suis là. " Ça faisait longtemps que je n'avais pas vu une pièce de théâtre monsieur! " 

Je suis assis à côté d'une de mes bonnes vielles  amies. Nous passons un bon moment à regarder cette pièce de théâtre sans forme, pendant que tout le monde jase tranquillement comme à l'entrée d'un bar. Limite la tope dans la gueule et le verre tenu du bout des doigts.

Après une transition floue, me voilà dans une autre classe en compagnie de ma professeure de français et de ses élèves qui se préparent pour l'examen de maths. 
Je sens aussi que je dois me préparer pour cet examen, même si je suis un ancien venu faire une visite surprise. 

L'ambiance est très sereine, il y a de la musique qui joue, les gens parlent entre eux. Tout le monde semble bien aller. 
La professeure est bohème et désinvolte Elle porte une jupe longue et colorée et se promène partout dans la classe pour interagir avec ses élèves. Puis, elle commence à écrire des formules au tableau(les réponses de l'examen?

 Les élèves plaisantent sur leur manque de préparation. Je répond avec un sourire: " Ça fait des années que je n'ai pas touché un livre de maths. Je suis encore moins préparé que vous. Et c'est tant mieux, parce que ça ne me sert pas dans ma vie (Haussement d'épaules, rire). Depuis mon secondaire, je n'ai jamais eu à utiliser ces formules (Rires). "

Tout le monde y compris la prof semble se dire : " wow, c'est vrai. On s'en calisse pas mal dans le fond. C'est juste un exam' de maths! " 

La professeure est même charmée par ma plaisanterie. Elle s'approche de moi et nous nous laissons emporter dans notre complicité pendant que les élèves chillent en arrière-plan. 

On danse, on rit, on se fait des regards complices. Tout est tendre, sensuel, passionnel. Nos âmes font l'amour sans que nous ayons de tentations corporelles.  Je me sens comme un homme heureux et je la vois comme une femme émancipée. 

La période de cours passe, l'examen sera-t-il reporté à Vendredi? 

Elle me répond : " Il reste 4 minutes. On va le reporter à Vendredi. Mais comme vendredi c'est l'Halloween, il n'y aura pas d'examen (wink wink). "

Ah la coquine, elle y avait pensé !

 

Est-ce que vous avez des interprétations à me donner?
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai rêvé que j'avais emmené mon ami (qui n'existe pas, c'était un grand blond) à un genre de bbq familial. On était assit en rond autour d'un feu et ma famille lui demandait ce qu'il faisait et il disait qu'il était rapper. Ma famille lui demandait de rapper (c'est un peu risible en sachant que si y'a quelque chose que ma famille connaît pas, c'est bien le rap) et il se mettait à "chanter" plusieurs de ses chansons et moi je faisais "le beat" (?!). La dernière toune s'appelait "Flatchested girls" et était, apparemment, un hommage à ces dames. Je me suis réveillée avec l'air pris dans la tête... 

Je compose souvent des chansons dans mes rêves, alors que je ne sais pas jouer d'instruments dans la vraie vie, et je me demande parfois si le prochain Bohemian Rhapsody est pas juste réduit en un loop infernal dans mon subconscient... Je blague, bien sûr, mais j'aimerais vraiment pouvoir réentendre en vrai les "chansons composées"...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wow, j'ai rêvé que Ambitchious me prenait en photo dans des poses lascives, ça m'a quasiment donné le goût haha!

Première fois que je rêvais ;a quelque chose en lien avec le Dépotoir je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Nanie Mo a dit :

Wow, j'ai rêvé que Ambitchious me prenait en photo dans des poses lascives, ça m'a quasiment donné le goût haha!

Première fois que je rêvais ;a quelque chose en lien avec le Dépotoir je pense.

Post dem pics

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Elle préfère te laisser rêver.

Je parle comme si la chose m'indifférait...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, xdrox a dit :

Elle préfère te laisser rêver.

 

  Révéler le texte masqué

Je parle comme si la chose m'indifférait...

 

Je comprends et respecte ses préférences. Still wanna see dem pics.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans mon dernier rêve, j'étais armé d'un couteau en plastique et tranchais une après l'autre la tête d'humains en pâte à modeler. J'étais inépuisable.

Les policiers n'ont pas encore cogné à ma porte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2017-07-06 à 07:24, xdrox a dit :

Dans mon dernier rêve, j'étais armé d'un couteau en plastique et tranchais une après l'autre la tête d'humains en pâte à modeler. J'étais inépuisable.

Les policiers n'ont pas encore cogné à ma porte.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai fait des rêves étranges cette nuit, le dernier, je faisais la file à l'épicerie pendant que jouait le Lacrimosa du Requiem de Mozart, je disais à des monsieurs et des madames que c'était bien inapproprié comme musique dans une épicerie, ils semblaient acquiescé nonchalamment.

25:54

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai embarqué dans un bus scolaire et j'ai remarqué une fille que je connaissais en version plus jeune de  elle. J'lui ai demandé son nom et elle disait que c'était pas elle. J'ai insisté et elle finalement avouée que oui c'était elle. J'ai donc répondu que je la connaissais du futur lorsqu'elle est plus vieille. Après ça une sorcière fucking laide est apparu a ma droite et a dit a deux pouces de ma face : '' Tu ne dois pas faire ça ''. J'ai soufflé deçu elle et je me suis réveillé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 7/6/2017 à 07:24, xdrox a dit :

Dans mon dernier rêve, j'étais armé d'un couteau en plastique et tranchais une après l'autre la tête d'humains en pâte à modeler. J'étais inépuisable.

Les policiers n'ont pas encore cogné à ma porte.

Les têtes ressemblaient un peu à celle dans cette scène?

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y avait d'énormes chenilles, et je les prenais et les gens trouvaient ça dégoûtant. Par contre, je les trouvais intéressantes et jolie et je me disais qu'elle ferait de jolies papillons. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 36 minutes, cocotte223 a dit :

Il y avait d'énormes chenilles, et je les prenais et les gens trouvaient ça dégoûtant. Par contre, je les trouvais intéressantes et jolie et je me disais qu'elle ferait de jolies papillons. 

Bel analogie avec ta job :P 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

  • Contenu similaire

    • par Chicken of the infinite
      Je vous averti; rien de tout ce qui va suivre ne fait de sens.
      Le 15 décembre j'avais marre de cette société et je me sentais prise au piège. Mentalement c'était le bordel; je souhaitais fuir ma vie et repartir à nouveau. J'ai créé une scène de crime dans mon appartement. J'ai étampé mes bobettes dans le mur avec un tournevisse et j'ai écrit des obscénités sur le mur. J'ai foutu un peu de sang; un peu partout (je me suis fait une entaille); et j'ai coupé très court ma belle chevelure dorée. Je me suis fait une fausse barbe avec de la peinture et je me suis rendue à Montréal dans le but d'aller vivre dans un refuge pour sans-abris. On s'entend que tout cela ne fait pas de sens; mais pour moi en ce temps ça le faisait. J'étais en route pour l'aventure.
      Je me suis rendue dans un mcdonald à la gare centrale où j'ai versé moultes larmes et puis je voulais un taxi. J'avais tellement l'air chippée que tous les taxi me fuyaient. J'ai piqué une crise et je me suis mise à smasher mon ipod sur une colonne. Un garde de sécurité est venu me voir pour me dire:
      -Madame! Vous n'avez pas le droit d'attaquer les colonnes.
      J'étais comme:
      -Elle a rien la colonne!
      Puis.. faute de taxi qui voulaient de moi j'ai aperçu des cônes oranges et j'ai décidé de bloquer la gauchetière pour avoir un transport. Tempête de neige plein le ciel. Le garde de sécurité est revenu me voir:
      -Madame! Vous n'avez pas le droit de bloquer la rue avec des cônes oranges.
      Finalement, il a appelé la police qui sont venu me parler alors que j'étais en larmes, déguisée en mec, à côté de mes effets personnels. Ils ont confisqué mon x-acto et mon tournevisse que j'avais emmené pour ma sécurité personnelle. Ce fut long avant que l'ambulance arrive parce que la tempête faisait rage. Voulaient évidemment m'emmener chez les fous.
      J'ai dit à la policière:
      -J'ai faim et ne m'enfermez pas dans une pièce barrée.
      Arrivé à l'hôpital St-Luc; ils ont refusé de me nourrir et m'ont enfermé dans une salle d'isolement grande comme ma gueule et m'ont privé des chiottes. J'ai pissé partout pour protester (si j'avais eu un pénis j'aurais pissé au plafond) et puis un nègre est entré dans la pièce et je lui ai dit à moitié désolée:
      -Monsieur vous marchez sur l'eau!
      Puis, ils voulaient me faire un piss test. J'ai fait exprès de renverser de l'eau sur ma jaquette et de mouiller mes mains pour toucher le préposé et lui faire croire que j'étais pleine de pisse pour le dégoûter. Passé ensuite quelques heures à chanter des chansons cochonnes et à parler avec mon gobelet de stiromousse pour simuler que j'étais dingue et écarter les soupçons. Ceci ne fait évidemment aucun sens et je m'amusait à traiter les infirmiers de bleuets en raison de la couleur de leur uniforme et pour les emmerder.
      Ils m'ont déplacé jusqu'à l'hôpital Notre-Dame avant de me ramener à l'hôpital de ma ville natale. J'ai voulu refuser tout traitement et eux voulaient me garder alors.. lorsque je suis descendue pour fumer une cloppe.. je me suis sauvée et j'ai été me cacher chez ma pote. Finalement, nous avons manqué de cigarettes et dans l'ampleur de mon délire je voulais aller chez moi chercher une cagoule pour faire un dépanneur avec une banane. J'ai demandé à un gars que je connaissais de m'aider à défoncer chez moi (j'avais pas mes clefs) pour que je puisse ramasser ma cagoule. Évidemment rien de ceci ne fait de sens et lorsque je suis rentrée dans mon appartement que je venais de défoncer la police est arrivée!
      J'étais comme FUCK. J'étais apparemment recherchée. J'ai courru vite, sauté une clôture, parcouru une bonne distance à la course et finalement un policier m'a attrappé par le bras. Je lui ai dit:
      -Je m'apelle Amanda (??)... Laissez moi fuire!
      Il a refusé. Je lui ai fait une passe de kungfu et j'ai couru encore. En me poursuivant, le policier a pogné une débarque sur la glace, puis une autre voiture est arrivée... J'ai contourné un agent en faisant un feinte et puis finalement la poursuite s'est arrêté lorsqu'une policière a réussis à me faire une jambette. Ils m'ont crissé à terre dans la neige et m'ont passé les menottes pour ensuite me relever et m'épousseter. Moi de crier:
      -JMEN CALISSE JPAS UNE OSTIE DE TAPETTE.
      Puis la police de me demander ce que j'avais contre les tapettes. Bref, ils m'ont crissé sur le char, puis m'ont crissé dans le char où j'ai éclaté de rire quand le policier a mentionné sur leur chat de police:
      -J'ai tombé sur la glace. : (
      Puis que le gars à l'autre bout lui réponde textuellement:
      -Kool
      Dans le bureau du médecin qui m'a accueillit à mon retour je parlais de me procurer un gun et je chialais sur l'économie.
      Finalement, suite à toute ces fresques, j'ai passé deux mois sans avoir le droit de mettre le nez dehors sur un étage de fous où je multipliais des paranoyas sans sens. J'ai passé en cours trois fois et ça s'est rendu devant la cours du Canada où même le juge riait tellement que cette histoire n'avait pas d'osti de rapport.
      haha et le médecin m'a dit dans son bureau:
      -[mon nom] t'as pas le droit de tuer ton identité!
      J'tais morte de rire.
      Verdict: Psychose aigue
    • par Otto Von Bismarck
      Venez y pondre vos incohérences et inepties issues d'un état de conscience altéré! Il faut bien gagner son ciel!
    • par nulle part
      J'ai connu la psychiatrie non par moi-même, mais pour des proches qui y sont passé rapidement.
      Ça fait trois fois que ma mère entre à l'urgence psy depuis 2008. J'ai passé la journée hier (accompagnée de mon frère et de ma soeur, je suis l'ainée) a appelé différents intervenants afin de voir comment mettre fin au délire auto-destructeur de ma mère (elle est alcoolo ET sous anti-dépresseurs, tout le monde dans la famille soupçonne qu'elle a des bibittes... elle a des idées fixes, persécution.. tu ne peux pas ne pas te nourrir pendant cinq ans sans que le manque de minéraux affectent ton cerveau, m'semble). Et quand je lui en parle, elle ne nie pas disparaitre lentement mais surement...
      Bref. Au cours des dernières semaines : élément déclencheur, situation de crise, aggravation de l'état de ma mère, médecin en vacances, super. Hier, il fallait mettre un frein à ça. Ce fut un merveilleux après-midi, j'ai adoré **tousse tousse** caller la police pour ma mère. Comme elle ne va pas se tuer activement, ils n'ont pas jugé pertinent de l'amener. Les ambulancières ont diagnostiqué autrement la situation. Elles ont été exceptionnelles, elles ont rappelé la police. Ma mère est rentrée à l'hôpital à la fin de journée/semaine.
      Le hic :
      Le psychiatre ne veut pas nous écouter. Il veut seulement parler à ma mère, qui était directrice des finances. Elle sait parler aux hommes à cravate, aux gens en uniforme. Elle sait comment être professionnelle. Tout porte à croire qu'encore une fois, elle sera 'libérée' dans quelques heures. Elle va être toute orgueilleuse, nous regarder d'un air fier (délirant) : 'regardez comme je n'ai rien, regardez comment mes réactions sont normales'.
      Vous comprendrez que pour que j'envoie ma mère contre son gré à l'hôpital, il doit y avoir quelque chose.
      Ça fait faire PLUSIEURS FOIS que je contacte ces ressources : travailleuse sociale, médecin de famille (qui lui dit qu'elle ressemble à un cadavre, mais la laisse partir sans rien faire - good job girl), la psychiatrie, le centre de crise, le centre de prévention du suicide, la boussole, les AA, les ambulanciers, les policiers, le CRUV, la Villa Saint-Léonard...
      Là, ma tante en a plein son casque, elle va quitté le bateau.
      Il va rester moi pour gérer cette situation.
      ...
      Si le psychiatre la fait sortir aujourd'hui, j'ai pu d'ressources.
      Elle va crever.
      J'sais pas quoi faire.
      On m'a donné les coordonnées d'une religieuse qui travaille avec les jeunes de la rue. Si cette soeur fait de la meilleure job que TOUT le système de santé depuis huit ans, vous allez en entendre parler en mautadine. Le système de services sociaux ne peut pas fonctionner : c'est pas humain. Ceux qui y travaillent sont, bien malgré eux, réduits à des pièces d'un système. Si la personne à traiter n'entre dans aucune catégorie précise, elle n'est pas prise en charge. Et les p'tits intervenants de 22 ans qui sortent de leur technique en travail social, ils sont gentils et pleins de bonne volonté, mais sont'pas crédibles pentoute (sauf l'ambulancière d'hier qui été exceptionnelle).
      J'pas contente.

    • par Skankerboy
      Il y a toujours un jouet que nos parents nous refusaient. Pour des raisons qui, pour un enfant ne compte pas.
      -Trop cher.
      -Trop Facile.
      -Ne représente pas les valeurs des parents.
      -Où d'autre raisons "d'adulte"
      Moi c'était un Bug Maker un peu comme celui là.
      http://www.youtube.com/watch?v=O-K0j2vrWDs&feature=related
      Ils ne m'ont jamais vraiment expliquer pourquoi je ne pouvais pas l'avoir.
      Mais c'est le prochain cadeau de mon filleul.
    • par despote
      J'aimerais que ce sujet serve a exposé vos plus grand traumatismes et la façon dont vous vous en êtes sorti ,sinon la façon dont vous croyez vous en sortir .
      Pour ma part ,
      Brûlure 3ieme degré a l'adolescence au niveau du visage sa dois avoir pris quelque chose comme 5-7 ans avant que je ne sois de nouveau en paix avec moi-même . J'ai décidé d'affronter ma peur du public ,du rejet de la manière dûre c'est-à-dire recommencer les sorties en public faire ce que j'ai envie de faire ,me regardé dans le miroir et me dire: je suis beau a toutes les fois que sa ce présente. Soutenir le regard des gens a la place de baissé la tête
      A vous
×
×
  • Créer...