Aller au contenu

Bouillon de culture littéraire


Déchet(s) recommandé(s)

  • 1 mois plus tard...
  • 3 semaines plus tard...
  • 3 mois plus tard...

Je viens de terminer Les Thanatonautes de Bernard Werber.

C'est puissant comme roman et la structure du récit est intéressante. Au récit principal sont entremêlés des brèves de mythologie, des poèmes et des faits sur diverses religions tous plus inspirants les uns que les autres. L'histoire est bonne et accrocheuse. Je ne me suis pas ennuyée. Si la mort (et la religion en général) est un sujet qui vous passionne ou attise votre curiosité vous serez servi.

De plus, ça faisait un bail que je n'avais pas lu de roman et j'ai décidé de reprendre cette activité qui me calme et qui est plus enrichissante que de scroller sur facebook.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, Abereau a dit :

Mon préféré à date c'est l'Empire des anges, le premier que j'ai lu d'ailleurs. 

Les Thanatonautes en est la prélude.

Je trouve qu'on "outgrow" facilement son style (surtout quand tu lis plus que 3-4 de ses livres), mais c'est vrai que quand on le découvre, c'est du bonbon (en tant que jeune adulte...en tant qu'adulte avec un plus grand pedigree de lecteur, je sais pas).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 2 semaines plus tard...

J'ai terminé Lullabies for little criminal de Heather O'neil, 
Je l'avais commencé il y a un an, comme lecture pendant que j'attendais mon amie qui courrait le marathon d'Ottawa et je ne l'avais pas retouché depuis. 
J'ai bien aimé Baby, sa quête identitaire et le décor Montréalais. Je l'ai prêté à mon copain, mais il n'a pas accroché, c'est quand même assez sombre (Drogues, pauvreté, prostitution...) 
 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce que quelqu'un sait où il y a des soirées littéraires à Sherbrooke? Genre des cabarets d'auteurs, des open mics où l'on peut lire des textes? J'ai beau cherché sur Internet, je ne trouve que des soirées défuntes ou des événements isolés déjà passés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 mois plus tard...

J'ai trouvé une bonne quote sur l'inspiration (Nietszche) que je posterai sur mon FB quand je serais DÉBLOQUÉ :

... voici qu'à ton discours toutes les choses accourent, caressantes, et te flattent : car elles veulent s'envoler sur ton aile.
Avec chaque image tu voles vers une vérité. Le verbe, les trésors du verbe s'ouvrent à toi pour dire l'"être". Tout "devenir"
veut se faire verbe pour que tu lui apprennes à parler... Telle est mon expérience de l'inspiration : je ne doute pas qu'il faille
remonter à des milliers d'années pour trouver quelqu'un qui soit en droit de me dire : "C'est aussi la mienne".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

J'ai trouvé une bonne quote sur l'amour (Yann Moix) que je posterai sur mon FB quand je serai DÉBLOQUÉ :

L'Amour, c'est de l'infini qui se rétracte. Des asymptotes qui se recroquevillent. Des parallèles qui finissent par se croiser. Je constate que tout ce que l'on jette, comme mots, après l'expression "l'amour c'est" fonctionne très bien : tout y excelle et son contraire. "L'Amour c'est" permet toutes les aberrations : la bêtise et l'intelligence s'y confondent, tout s'y abrutit. Tout le monde est Chamfort et Cioran quand il parle d'amour - c'est très pratique. Je suis un génie par conséquent. Dès que je changerai de sujet, ce génie cessera ; je pourrai retourner chanter sous la pluie, collectionner les voiture de sport, manger des chips, m'intéresser à du foot, me consacrer aux jeux vidéos.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai trouvé une bonne quote sur la "cruauté" (Musil) que je posterai sur mon FB quand je serai DÉBLOQUÉ :

Mornas se tait.
Maria : Vous vous taisez de nouveau. Parlez donc, Mornas. L'Affreuse crainte me saisit que vous puissiez être cruel.
Mornas : Cruel est un terme subjectif ; il désigne l'effroi du spectateur et non l'essence de l'acte. Disons qu'il y a un intérêt objectif (artistique, lié à l'esthétique de la vie si vous voulez) à ce que je fasse mal à Régine en ce moment. On peut admettre ou non cet intérêt, le juger vrai ou faux, mais il n'a pas plus à avoir avec la cruauté qu'une formule mathématique. Et cet intérêt existe.
Je serais un être vil si j'esquivais ses exigences.
Maria : Qu'allez-vous donc faire ?
Mornas : Fort peu de chose. Remettre Régine à sa juste place dans la Création.
Maria : Quelle phrase.
Mornas : À sa place cosmique : dans l'ordure, l'humilité.


 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • xdrox a mis en évidence ce sujet
  • 1 mois plus tard...

9897152.jpg.9abdd98142886b8224c8e72cea9f1d09.jpg

C'est un livre dans lequel on présente les villes comme la plus importante des inventions humaines rien de moins.

La lecture de cet ouvrage permet de mieux connaître l'histoire de certaines grande villes américaines et comprendre les facteurs qui influencent la santé de celles-ci.

Par exemple, pourquoi Détroit n'a pas réussie à renaître comme New York.

Ou pourquoi Houston et Chicago sont des villes abordables et New York et San Francisco ne le sont pas.

Ou pourquoi les pauvres aiment les métropoles.

Ou pourquoi les banlieues sont ce quels sont.

Ou sur quoi repose l'idée de les supergrappes (mettons)

Ce livre était dans le book bucket challenge de François Cardinal.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎2018‎-‎02‎-‎20 à 22:40, André préparation H a dit :

9897152.jpg.9abdd98142886b8224c8e72cea9f1d09.jpg

C'est un livre dans lequel on présente les villes comme la plus importante des inventions humaines rien de moins.

La lecture de cet ouvrage permet de mieux connaître l'histoire de certaines grande villes américaines et comprendre les facteurs qui influencent la santé de celles-ci.

Par exemple, pourquoi Détroit n'a pas réussie à renaître comme New York.

Ou pourquoi Houston et Chicago sont des villes abordables et New York et San Francisco ne le sont pas.

Ou pourquoi les pauvres aiment les métropoles.

Ou pourquoi les banlieues sont ce quels sont.

Ou sur quoi repose l'idée de les supergrappes (mettons)

Ce livre était dans le book bucket challenge de François Cardinal.

Ça l'air particulièrement intéressant. J'ai commencé à lire "Architecture of Happiness" d'Alain de Botton, qui traite de la valeur philosophique et psychologique non seulement de l'architecture, mais du design urbain de façon général. Pour quelqu'un qui marche beaucoup seul à Montréal, le sujet de l'Urbanisme m'a toujours fasciné. Je vais l'ajouter à ma liste à lire.

Ce qui me rappel aussi que je passe toujours à côté de The Lonely City d'Olivia Laing et je suis toujours hésitant.

Le ‎2018‎-‎02‎-‎24 à 12:56, Lux a dit :

lol @ Avoir 30 ans et s'extasier sur du Bernard Werber.

Lire un de ses livres c'est un peu comme voir un vieux James Bond, tu en as vu un, tu les as tous vu.

Si t'avais la choix entre : "Quelqu'un qui trip sur Bernard Werber" ou "Quelqu'un qui trip sur Patrick Sénécal", qui est-ce que tu choisirais et pourquoi? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...