Aller au contenu
Dahut

Apprenons à distinguer un animal d'un être humain

Déchet(s) recommandé(s)

Aujourd'hui nous apprenons à distinguer un être humain d'un animal.

Prenons un être humain ordinaire.

jpeg2k.jpg

..

Jeanfoutre, j'ai dit ordinaire!

majoraspowernl2.png

mwais.

Je suppose qu'on s'en contentera.

Plaçons cet être humain seul sous les regards de tous. Qu'observe-t-on?

Basiquement: la peur.

Quatre réactions s'en suivent, qui sont exclusivement des réactions animales:

1. La Fuite

La bête tente d'échapper aux regards. Un pollueur ne supportant pas la révélation de certains détails personnels gênants et les lazzis subséquents aura typiquement le comportement de fuite. On appelle cela le syndrome Madame Bovary. (Consulter le wikipotoir)

2. La Séduction

La bête tente de plaire et en redemande. Camwhores de toute anatomie. Lécheux et vils flatteurs de toute Eglise.

3. L'Agression

La bête cache sa peur derrière un comportement agressif, sort les dents, tente d'effrayer ou d'éliminer elle-même ses supposés assaillants. Bien sûr, nul n'est dupe. Voir DawnofAshes pour plus de renseignements.

4. La Dépression

La bête, n'ayant aucune issue à sa peur, s'étiole, se rabougrit progressivement et finit par adopter une posture foetale et catatonique, sans finalement montrer le moindre signe de joie ni même plus d'existence. Reste là, gisante, jusqu'à ce que Réel s'ensuive. Certains pollueurs semblent en phase terminale à en juger par les râles qu'ils profèrent ça et là.

Au nom de quoi seriez-vous autre chose que des animaux? Débattons sur cette vaste question dans la courtoisie et la poudre qui conviennent à une telle hauteur de vue.

Si ça c'est pas de l'existentiel, je vends ma grand-mère à shell.

[photos subventionnées par le ministere de la trace scnnbslcnsfx. tovarienne]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Les fesses. J'ai des fesses. L'Homme est la seule créature sur terre avec des fesses.

edit: Il s'agit de mon premier post, et il est glorieux.

Modifié par B~E

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les fesses. J'ai des fesses. L'Homme est la seule créature sur terre avec des fesses.

edit: Il s'agit de mon premier post, et il est glorieux.

Et les cochons?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si je comprends bien, Dahut, la peur dépotoirienne est la première et typique réaction primitive du membre en toute chose ?

Cela expliquerait donc cette autre être humaine dans son milieu naturel, générant la même nervosité : la peur.

gallery_7_3_2809.jpg

gallery_7_3_345134.jpg

gallery_7_3_2566875.jpg

Or, de ces preuves ci-haut, peut-on dire que cette humaine use de la Séduction ? Il me semble que oui. De plus, nous pouvons voir sur la deuxième photo qu'il y a l'expression d'un tout autre sentiment : celle de la réflexion, propre à l'être humain et non à l'animal. Il est nécessaire qu'une personne autre que moi apporte des précisions sur ce spécimen à la casquette « Sessions ».

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

...et les singes, eux?

Le fessier des singes ne contient pas de muscle développé. Leurs fesses ne sont pas bombées comme les nôtres. Apparemment parce que les singes, ou les cochons, n'utilisent simplement pas cette partie de leur corps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maudit que je suis tenté de vous donnez les bonnes réponses, mais j'aime pas ça tricher.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maudit que je suis tenté de vous donnez les bonnes réponses, mais j'aime pas ça tricher.

Wo Wo Wo les garçons.

Un être humain sage et reposé ne cèdera pas nécessairement à la peur lorsque tous le regarderons.

Pourrait-il en premier se questionné sur le pourquoi de la situation?? Premier signe humain.

Après ça, tout dépendant de ça propre tendance à la paranoïa, il peut commencer à avoir peur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma théorie sur la distinction entre l'Homme et l'animal est simple. L'humain est tellement plus épais qu'un animal. Arrêtez de dénigrer les animaux en essayant d'être bin plus mieux. Ok, on sait faire du feu... pis aller dedans l'Internet pis en plus, on sait maintenant comment mettre notre manger dans des grosses boites à lunch pis dans des plats Tupperware. Mais...

- La théorie du plus fort marche juste quand on est saoul (celle de celui qui pisse le plus loin surtout)

- On est en train de saloper la planête avec notre soi-disant intelligence

- Nos femelles ont rarement plus de 3 bébés par portée (pis on peut pas les manger à cause de ça, probablement)

- Mis à part quelques hippies et le Doc Mailloux, on a pas grand pouelle pour nous protéger

- On s'en fait avec la politique (que nous avons nous-même créé)

- [insérer ici encore milles et une raisons de nos différences avec les nanimaux]

En conclusion, je suis persuadé que nous sommes très différents des animaux.

NB: le masculin a été utilisé dans ce post à des fins d'allégé le texte... et parce que je suis un gros fainéant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

- On s'en fait avec la politique (que nous avons nous-même créé)

Citation du livre "Chimpanzee Politics: Power and Sex among Apes":

The great apes, like humans, can recognize themselves in mirrors. They communicate by sound and gesture, form bands along what can only be called political lines, and sometimes engage in what is very clearly organized warfare. (Less frequently, too, they practice cannibalism.) In Chimpanzee Politics Frans de Waal, a longtime student of simian behavior, analyzes the behavior of a captive tribe of chimpanzees, comparing its actions with those of ape societies in the wild. What he finds is often not pleasant: chimps seem capable of astonishing deviousness and savagery, which has obvious implications for the behavior their human cousins sometimes exhibit.

Ouan, faque les singes vont probablement toujours être là pour nous rappeler que nous sommes indifférentiable des animaux.

Modifié par B~E

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon bon bon.

Position vertical = position du larynx = parole = pensé abstraite et concrète = raisonnement et conscience du temps = conscience d'exister et résolutions de problèmes (ce qu'on appelle "intelligence")

C'est notre seul réel différence. Toute les autres en découle. C'est plate de même la vie.

(C'est beaucoup plus complexe que ça en réalité, par exemple, "il ne suffit pas d'avoir que ça" pour être humain, vous le comprendrai, des milliards de milliards d'autre choses on fait en sorte qu'on est comme ça maintenant, mais lisez des livres, je suis pas là pour donner des cours.)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Tu veux dire qu'il y a des bouquins qui expliquent que l'Homme est différent de l'Animal en ce qu'il a une conscience d'exister et une capacité de résolution de problème? C'est exclusif à l'Homme ça? Peut-être que je devrais lire les bouquins dont tu parles, ça lair intéressant. =]

D'après la Bible, seulement l'Homme est doué d'une âme. Devriez en lire quelques chapitres. =]

Modifié par B~E

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- La théorie du plus fort marche juste quand on est saoul (celle de celui qui pisse le plus loin surtout)

- On est en train de saloper la planête avec notre soi-disant intelligence

- Nos femelles ont rarement plus de 3 bébés par portée (pis on peut pas les manger à cause de ça, probablement)

- Mis à part quelques hippies et le Doc Mailloux, on a pas grand pouelle pour nous protéger

- On s'en fait avec la politique (que nous avons nous-même créé)

- [insérer ici encore milles et une raisons de nos différences avec les nanimaux]

En conclusion, je suis persuadé que nous sommes très différents des animaux.

*Ce message n'a aucune intention de descendre quoi que ce soit outre les arguments mentionné.

- La théorie du plus fort marche juste quand on est saoul (celle de celui qui pisse le plus loin surtout)

- Les moeurs animales sont simplement décuplé lors de la consommation d'alcool. Elle sont bien présente dans le quotidiens de l'homme et de la femme. L'attirance sexuelle n'est basé que sur ça. Le marketing entre autre est une méthode d'allé chercher l'homme par c'est chaine les plus solides, étant donné ces habitudes classiques animales. Tout en fait est déterminé par l'instinct animal. Pourquoi vous pensez que vous aimez tant la poutine et les repas gras?

- On est en train de saloper la planête avec notre soi-disant intelligence

L'intelligence, si on la considère comme une capacité d'adaptation et de construction de lien entre les idées, n'a aucun rapport avec notre conscience écologique.

- Nos femelles ont rarement plus de 3 bébés par portée (pis on peut pas les manger à cause de ça, probablement)

Daigne entrez dans ton équation les conditions sociales, économiques, politiques et démographiques.

- Mis à part quelques hippies et le Doc Mailloux, on a pas grand pouelle pour nous protéger

Ça fait au dessus de 100 000 ans que l'homme porte des "vêtements". ( Probablement plus, je donne un chiffre dont je suis sûr. )

- On s'en fait avec la politique (que nous avons nous-même créé)

Inquiète toi pas que tu vas t'en faire avec ton propre flo juste quand tu vas lui permettre de traverser la rue tout seul. Et tu la créé. Quel argument vide.

L'homme est différent de la grenouille à l'instar de la mouette envers la fourmi. L'homme est seulement un résultat de hasard qui l'ont avantagé dans l'évolution et la supériorité. Dans d'autres conditions, la chenille aurait bien pu être niveau de l'homme dans le même temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En passant très bon post Cheval.

Personnellement, je me sens totalement comme un animal.

Les besoins que je ressens auxquels j'accorde le plus de temps et le plus d'importance sont mes besoins animaux (manger, dormir, uriner, déféquer, etc). On a un corps de mammifère qui fonctionne à l'aide d'un système digestif un peu répugnant. Chaque jour (peut-être même plusieurs fois par jour, qui sait?) on va laisser tomber un petit ami basané au fond de la cuvette.

Ce serait tellement ridicule et narcissique (et voilà deux caractéristiques qui s'appliquent très bien à l'homme) de croire que NOUS, avec les mêmes besoins primaires, les même organes, les deux yeux en pleine figure (et non une genre de glande fuckée qui nous permet de voir) soyons des être particulièrement uniques ou inclassables.

Voyons donc. La seule chose qui nous a été accordée est d'avoir un cortex préfrontal plus développé que la moyenne des animaux.

Les animaux qui nous suivent dans la course sont les dauphins, les éléphants et les hippopotames. Des animaux, qui étrangement, présentent des comportements qui se rapprochent de ceux de l'humain.

Un exemple flagrant: Les rites funéraires.

Selon Wikipedia (Mon lien):

Des comportements évoquant des rites funéraires ont été observés chez les animaux comme les éléphants et les hippopotames. On pourra consulter à ce sujet l'ouvrage de Julian Huxley

On fouille un peu et qu'est-ce qu'on lit? Hé oui, on fait un lien entre l'accomplissement de rituels funéraires et la croyance en l'au-delà.

(Mon lien)

L’animal a-t-il compris que la mort est définitive ? A-t-il voulu exprimer son chagrin ? Nous ne le saurons probablement jamais. Ce type de comportement est-il associé à une pensée plus complexe ou non ?

La question est importante car accepter la notion de rituel funéraire inclus la croyance en un au-delà. Cette faculté d’abstraction et de communication est à ce jour purement humaine et n’a jamais été développée par le reste du monde animal.

Maintenant chez les dauphins. Leur rite a été observé longuement et est à mon avis plutôt complexe.

Si vous avez envie de vous taper la lecture et que vous êtes particulièrement intéressés par les dauphins, je vous invite à cliquer ici.

Vercors dans Les Animaux Dénaturés s'était à mon avis légèrement gouré.

Je vais résumer l'histoire pour ne pas vous perdre. (Attention: spoiler)

En gros, un gars trouve une tribu d'hommes mi-singes (le chaînon manquant). Les gens n'arrivent pas à prendre position sur leur nature. Sont-ils humains ou animaux? Le gars insémine une femelle, se retrouve père et assassine le rejeton. Ils force ainsi les gens à lui faire un procès pour qu'ils départagent. Es-ce un meurtre ou non?

Dans le livre, une femme pose la question au juge qui leur permettront tous de clore la question: Es-ce qu'il enterrent leurs morts?

Selon Vercors, la seule chose qui différencierait l'homme de la bête est notre propension à accorder une importance à la mort.

Si on se fie à Vercors, nous sommes spéciaux.

Ce que moi je vous demande: Devrions nous mettre les éléphants, les dauphins et les hippopotames dans notre clan?

De plus, si ils prennent la peine de faire des rituels complexes, c'est nécessairement parce qu'ils doivent croire en quelque chose. Un animal ne prendrait pas la peine d'amputer son temps de sustentation ou son temps de repos pour faire quelque chose qui n'a aucun sens pour lui?

On décèle dans ces comportements une forme de spiritualité.

Finalement, on est pas si spéciaux.

[Parenthèse] En plus, je suis convaincue que n'importe quel humain dirait que ce en quoi croient ces animaux n'est que fiction. Si on fait face à nos croyances, elles pourraient sembler tout autant ridicules. [/parenthèse]

Bref, moi je dois avouer que quand je me couche le soir sous ma petite couverture, que j'ai légèrement froid et que je me recroqueville en petite boule en roucoulant (presque) de confort, je me sens pleinement comme un petit animal dans sa tanière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous oubliez les outils. Oui, nous sommes les êtres les plus physiquement démunis de cette planète. On a peut-être eu un lobe pré-frontal plus développé que les animaux, mais nous avons aussi nos mains. Et les deux réunis nous ont sauvés d'une mort certaine face à l'évidence de notre infériorité. Maintenant, nous sommes supérieurs grâce à notre capacité à nous inventer des outils pour vivre mieux et plus facilement avec nos handicaps. Les animaux, mis à part les singes qui nous ressemblent étrangement, en sont incapables... puisqu'ils ont eu le cadeau, eux, d'être adaptés à leur milieu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tous ces arguments me font penser à ceci: Après combien de grains de sable a-t-on un tas de sable?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...