Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Il n'y a pas de révolte, juste des pulsions de vie. Nous sommes là, incroyables et solides parmis la fragilité du monde environnant. Qu'y a t'il de plus réel que ce que je perçois en ce moment? Rien. La réalité est ma réalité.

J'ai longtemps cru qu'il fallait éliminer les vieillards mais finalement je suis sortie un peu de mon petit corps frigide (pour le fun) et j'ai pensé que ces gens vivent, mangent, ressentent et touchent. Ils sont là, ils sont bien réels.

Ce serait d'une atroce impureté que d'imaginer une utopie où ils mettraient tous fin à leurs jours. Ils ont le droit de vivre, d'être présents, d'être conscients et d'allonger le plus possible le temps avant le "grand vide".

Personne ne veut réellement mourir.

Pour en revenir au suicide, je crois que les suicides réussis sont en fait des suicides-ratés ratés. Personne ne veut réellement mourir, nous ne voulons que quémander un peu d'attention environnante et se faire prouver qu'on existe. Cette pulsion de mort est en fait une pulsion de vie poussée à l'extrême. La personne veut en fait être reconnue comme un être vivant, indépendant de toutes injustices et exerce par le fait même un propos incroyablement cynique sur le monde. La personne tiens un discours sur le fait qu'elle a le droit de posséder son existence et qu'elle en est le maître.

On a longtemps remis entre les mains de Dieu le rôle de "maître des existences" pour la simple raison que l'homme a une incroyable propension au suicide par sa nature orgueilleuse et narcissique. De ce fait, on peut démarrer et commencer à délirer et citer le protectionnisme de la religion envers ses adeptes.

Si le suicide a été catalogué comme quelque chose de mal (en occident-- ici je ne parle que des occidentaux car le suicide a une toute autre connotation en orient) , c'est qu'il y a certainement une raison. Les gens intelligents qui forgent la société par leurs multiples frasques culturelles (et autres) ont souvent songé à mettre fin à leurs jours. Je mettrais ma main au feu. Ces gens n'ont peut-être pas su, à un moment de leur vie, supporter d'être humains, d'avoir des relations, de déféquer et autres. Si on discute d'un protectionnisme certain, on peut dire qu'il faut protéger les richesses qui forgent la Grande Société Humaine et empêcher les gens de mettre un terme à leurs jours avant qu'ils ne puissent collaborer à la Grande Évolution.

Je suis poussée à croire profondément que l'idée du suicide fait partie de l'évolution normale d'un être philosophique et de son émancipation. Le philosophe cherchera toujours à cerner l'impossible et l'indiscible pour pouvoir cataloguer la vie et la comprendre. De là, exercer une forme de contrôle.

Les gens qui voudraient se tuer pourraient donc être des personnes qui n'acceptent pas de NE PAS avoir une implication de contrôle dans le monde environnant. C'est à rendre une personne saine totalement cinglée que de prendre la peine de réfléchir à ce qui nous échappe et sur le déroulement des choses.

ET de là, les gens sains versus les gens fous. Est-ce qu'on peut réellement qualifier de fou quelqu'un de totalement sensible? Une personne peut se sentir agressée et incomprise dans l'univers étrange qui nous entoure--- selon moi c'est quelque chose de normal. Il y a le mouvement ronronnant de la machine qui ne cesse d'extrapoler sa présence ainsi que les autres êtres (auxquels nous n'avons pas accès à leur pensée) durs et froids, distants et différents. Est-ce qu'il y a vraiment quelque chose de palpable et de noble dans notre humanité? Je crois que ça fuit de tous les côtés.

C'est toute cette mascarade qui peut devenir insupportable pour une personne sensible-présente-intelligente-allumée-consciente.

C'est souhaiter le silence après les tambours.

Si notre suicide rate, on fini par ce rendre compte que notre existence vaut mille chandelles, mille fleurs et des trombones. Tout ça est très beau, c'est le seul bruit qui nous sera accordé à travers le temps et les époque. C'est notre bruit, celui qui perdurera le temps qu'on pourra en tirer.

La beauté de la chose? Pouvoir manger, toucher, sentir, déféquer.

La beauté et la richesse des sens qui nous sont accordés. Enfin.

Tous n'y arriveront pas. Parmi les quelque 200 millions de spermatozoïdes éjaculés, quelques centaines seulement traverseront la trompe.

Un seul survivra.

Vous avez déjà gagné à la loterie. Arrêtez d'essayer. Comptez-vous chanceux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est drôle, a 8 ans j'avais déjà décidé que j'allais me suicider à 60 ou 70 ans. C'est genre la meilleure facon de mourrir imo.

Je ne pense pas que le suicide est nécéssairement pour les faibles. Ca dépend surtout des raisons qui te pousse à te suicider. Évidemment, la plupart des gens qui se suicident cherchent la solution facile, ils sont tanné de se battre et jette la serviette etc. C'est souvent vu comme un abandon. Sauf que le suicide peut également être la décision d'arrêter de vivre, tout simplement. Le renoncement ultime et la preuve absolu de la liberté humaine.

Se suicider, c'est aussi affronter sa plus grande peur, plonger vers l'inconnu, se jeter dans la gueule du croque-mort, regarder la mort dans les yeux et sourire. Vu de cette façon, le suicide n'est pas une fuite de la vie, c'est le sacrifice le plus noble, pur et l'acte le plus courageux qui soit.

Bref, ca fait parti des trucs que je dois absolument faire (au moins une fois dans ma vie ;)) évidemment ca sera la dernière.

Tout ça est bien romantico-thrash, mais la réalité c'est que 99% des gens qui se suicident le font parce qu'ils ne veulent plus souffrir, et non par "quête de l'acte de liberté ultime" ou whatever.

Ceci dit, le suicide est bon pour l'environnement: quand vous êtes mort, vous cessez de consommer et donc d'émettre du CO2. C'est le plus beau geste que vous pouvez faire pour la planète :ortho:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai de la misère à comprendre les gens (car pas juste toi Pesmerga, je l'ai déjà entendue souvent) qui veulent se suicider à l'âge de 60-70-80 ans. À notre âge oui c'est supposément logique car on va être vieux pis fragile mais rendu à ce stade-ci de ta vie (mettons 65 ans), tu commences la retraite, tes enfants, si tu en a ont leurs petits-enfants etc. Pourquoi vouloir se suicider rendu là?

Les raisons peuvent être différente, mais je te donne mon point de vue, ç s'éclairera peut-être.

Si je me tuais rendu vers ces âges (je me donne jusqu'à 70 ans) ce serait à cause que je suis malade, qu'il ne m'en reste vraiment plus pour longtemps. à 70 ans, t'as plus vraiment la force de travailler, tu reste chez vous et t'écoute des romans savons ou t'es dans un foyer à dépendre du personnel pour prendre soin de toi... Quand tu vieillis, tu perd ton indépendance tranquillement (et de façon normal) et à notre âge, penser à ça nous écœure (il me semble... ai-je tord?)

Donc moi ce serait mes raisons : Maladie qui me tuera ou la perte d'indépendance à un trop grand niveau. Rendu là, j'aurai probablement fait une bonne partie des choses que je veux faire dans ma vie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@KaL: Tu veux rire. Ils sont tous mort a la guerre depuis des lustres ou ils sont dans un lit d'hopital au Salvador. J'ai jamais connu, vu ou entendu mes grand-parents. Normal que je m'en calice. J'ai grandi dans un quartier pauvre rempli de petit vieux plein d'pisse. Des p'tits vieux yen a partout ou je regarde. Ils sont dans mon chemin, dans les escaliers, ils font la file au Jean-Coutu, ils engorgent les hopitaux, les dépanneurs, les métros et les autobus, ils sont même rendu sur internet calice. Ca fait que tu peux me croire que j'en ai plein le cul des p'tits vieux qui marchent pas vite. Pis la tu va me dire: "Ouais j'ai hate que tu sois rendu vieux toi." Mais l'affaire que tu catch pas ma grosse, c'est que je serais même plus la dans 40 ans. Donc je m'en calice.

Quand les petits jeunes comme tu dit vont comprendre et réaliser que de discuter avec un vieux c'est tellement plus enrichissant et plaisant que d'accumuler son cash pour s'acheter deux TV HD et d'aller au glissade d'eau, on pourra peut être parler de pragmatisme.

OOoouuuuhhh c'est tellement profond ce que tu dis. On s'entend qu'il n'existe aucune corrélation entre l'expérience, les qualités, l'intelligence et l'age d'une personne. J'ai déjà parlé avec des enfants qui avaient plus de choses intéressantes à dire que les vieux republicains/conservateurs. Il y aussi un tas de jeunes qui ont plus de maturité et d'expérience que moi (du moins socialement parlant). Mon oncle de 40 ans est passé à travers la guerre et il a un tas de trucs intéressant à dire. Tout ce que les vieux font, c'est raconter des anecdotes et se vanter de leur pseudos exploits de jeunes fringants. Et dieu sait à quel point je déteste les anecdotes de vantards. Ils sont figé dans le passé parce que c'est tout ce qu'ils ont.

Tes vieux sont peut-être intéressant, mais pas parce qu'ils sont rendu vieux.

Tout ça est bien romantico-thrash, mais la réalité c'est que 99% des gens qui se suicident le font parce qu'ils ne veulent plus souffrir, et non par "quête de l'acte de liberté ultime" ou whatever.

Ok, mais je vois pas vraiment pourquoi tu ressent le besoin de spécifier une évidence (que j'avais déja mentionné dans le paragraphe juste avant celui que tu as mis en gras). C'est ce que j'ai dit aussi. Habituellement, les gens se suicident pour arrêter de souffrir. Mais MOI (puisque je parlais de moi) si je me suicide, ca sera pour LE FUN. Vaincre la peur de la mort, et non fuir la souffrance de la vie.

Vacpower a raison par contre, c'est possible qu'en vieillissant je change ma façon de voir les choses. C'est pourquoi je devrais peut-être me suicider avant de devenir vieux. ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@KaL: Tu veux rire. Ils sont tous mort a la guerre depuis des lustres ou ils sont dans un lit d'hopital au Salvador. J'ai jamais connu, vu ou entendu mes grand-parents. Normal que je m'en calice. J'ai grandi dans un quartier pauvre rempli de petit vieux plein d'pisse. Des p'tits vieux yen a partout ou je regarde. Ils sont dans mon chemin, dans les escaliers, ils font la file au Jean-Coutu, ils engorgent les hopitaux, les dépanneurs, les métros et les autobus, ils sont même rendu sur internet calice. Ca fait que tu peux me croire que j'en ai plein le cul des p'tits vieux qui marchent pas vite. Pis la tu va me dire: "Ouais j'ai hate que tu sois rendu vieux toi." Mais l'affaire que tu catch pas ma grosse, c'est que je serais même plus la dans 40 ans. Donc je m'en calice.

C'est charmant ta façon de croire que tu sais tout. T'es incapable d'avoir une conversation sans te sentir attaqué ou c'est juste une manie de m'insulter?

En tout cas, j'ai assez perdu de temps avec toi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l'ami d'une cousine s'est suicider il y a environ 10 ans ... ma cousine savait pourquoi il s'etait suicidé et nous l'a dis l'an dernier seulement ...

il s'etait suicidé seulement pour savoir cetais comment la mort ...

jme questionne souvent sur ca aussi ... c est comment ! mais j ai toute mon temps :)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai jamais compris ceux qui associaient le suicide à de la faiblesse. Moi, je trouve plutôt que ça prend un certain guts. Et on ne peut juger ceux qui passent à l'acte car leur esprit est une zone qu'on ne peut analyser sous un regard critique conventionnel.

oui selon moi le suicide est un acte non seulement possible, mais absolument humain et justifiable.

surtout dans un contexte planétaire ou de plus en plus d'humains disparaissent pour d'autres raisons et sont pourtant remplacés on ne sait comment par de plus en plus d'humains ( une nouvelle ethique à rédiger ? je m'y colle pas !)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai de la misère à comprendre les gens (car pas juste toi Pesmerga, je l'ai déjà entendue souvent) qui veulent se suicider à l'âge de 60-70-80 ans.

Justement, avec l'arrivée de la retraite plusieurs personnes âgées sont isolées à leur domicile, seule, abandonnées par leur enfants, si ils en ont, et se sentent inutiles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Solution permanente à un problème temporaire.

J'ai beaucoup de difficulté a parler de mes sentiments, surtout avec les inconnus, donc j'élaborerais pas sur le sujet, mais le suicide est quelque chose qui me touche de près, constamment, et si quelqu'un (de sérieux) a envie/besoin d'en parler, sachez que je suis la.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous voulez savoir ce qu'on pense de la mort?

Moi, pour ma part, la mort est quelque chose qui me tromatise complètement. Ça doit prendre un courage énorme pour s'enlever sa propre vie. Si une personne en est rendue là, je ne veux même pas m'imaginer comment cette personne doit se sentir à l'intérieur d'elle-même.

Mais, personnellement, je crois qu'il n'y a rien d'impossible et qu'il y a toujours une porte de sortie.

Mangeusedemarde, je trouve que c'est un très bon geste de ta part d'offrir ton soutiens. Une petite tappe dans le dos, parfois, ça peut aider énormément!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Solution permanente à un problème temporaire.

Problème temporaire perçu comme permanent.

Voyons donc, comment on peut encore se questionner en 2010 sur ce qu'est la mort? "Qu'est-ce qui se cache derrière la mort et ses grands mystère." what the fuck.

T'as l'air d'en connaitre des choses, toi.

Modifié par Incognito
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voyons donc, comment on peut encore se questionner en 2010 sur ce qu'est la mort? "Qu'est-ce qui se cache derrière la mort et ses grands mystère." what the fuck.

Voyons donc, pour ce que l'on sait de la mort, on peut pas dire que les preuves sont irréfutables..

Modifié par Ooh.mygodness
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

T'as pas compris. Elles sont irréfutables parce que c'est kevin le grand philosophe qui l'affirme.

C'est ça que les gens comprennent pas. Faut pas se poser trop de questions: suffit d'aller voir kevin et de les lui poser!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Solution permanente à un problème temporaire.

J'ai beaucoup de difficulté a parler de mes sentiments, surtout avec les inconnus, donc j'élaborerais pas sur le sujet, mais le suicide est quelque chose qui me touche de près, constamment, et si quelqu'un (de sérieux) a envie/besoin d'en parler, sachez que je suis la.

Noble geste de ta part. J'offre moi aussi mon soutien si quelqu'un en a de besoin. J'ai passé par là moi aussi (dépression) alors je peux écouter sans préjugés.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...