Aller au contenu

Comment vous sentez-vous présentement ?


Déchet(s) recommandé(s)

Le 16/9/2016 à 23:34, BMO a dit :

Avec une mentalité comme la tienne il n'y a aucune chance que tu sois un jour heureux. 

Soit tu radicalise ta pensée et tu fais des changements drastiques soit tu accepte ta destinée.

Cesse surtout de te comporter en éternelle victime et si tu ne t'aime pas c'est peut être parce que tu as une opinion de marde à propos des autres et de toi-même au lieu d'apprécier déjà la vie facile que tu vis en comparaison avec du monde qui meurt tous les jours dans des pays moins développés et moins riches.

Ça fait 10 ans que Foulard nous entretient sporadiquement de ses velléités suicidaires avec des pavés de textes lamentateurs dans ce genre-là.

C'est d'ailleurs presque uniquement dans cet esprit qu'il compose de longs messages.

J'en suis venu à penser que si c'était sincère, il se serait enlever la vie depuis longtemps,
comme un certain membre qui est passé à l'acte sans l'annoncer explicitement.

Bref, Foulard est un phony.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nelly Arcan en a parlé durant toute sa vie avant de le faire à 36 ans.

le passage à l'acte est souvent le résultat d'un fastidieux remue-méninges. d'ailleurs, il n'y a pas de raison logique de croire qu'une personne qui se ressasse continuellement les mêmes idées n'est pas sincère par rapport à ces idées. toi-même tu devrais le savoir puisque tu en a fait référence à quelques reprises par le passé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Ecce Homo a dit :

Nelly Arcan en a parlé durant toute sa vie avant de le faire à 36 ans.

le passage à l'acte est souvent le résultat d'un fastidieux remue-méninges. d'ailleurs, il n'y a pas de raison logique de croire qu'une personne qui se ressasse continuellement les mêmes idées n'est pas sincère par rapport à ces idées. toi-même tu devrais le savoir puisque tu en a fait référence à quelques reprises par le passé.

Donc si on suit ton raisonnement, le processus suicidaire est enclenché chez Foulard si on prend en considération son alcoolisme sévère,
la récurrence de ses messages plaintifs transpirant la haine de soi, et sa forte tendance à se mettre en situation d'échec.
L'irréparable devrait alors fatalement se produire. Ce que je conteste.

Pour avoir vécu avec lui durant environ 5 mois, il ne m'a jamais donné l'impression de vivre de la détresse psychologique.
Il a plein d'amis et un cercle social, un boulot, une famille sympathique...
Je dirais que ce qui semble l'affecter le plus est probablement son insuccès avec les demoiselles, mais ça, c'est le lot de combien d'hommes ?

Pour ce qui est de Nelly Arcan; dont la horny face n'a jamais esquissé le moindre sourire durant sa participation à l'émission de prétentieux : "ici et Là", 
je pense que c'est un cas à part, son suicide fait partie intégrante de son oeuvre et de son mythe, c'est comme un certificat d'authenticité.
Des femmes obsédées par leur apparence et qui se voient vieillir, rien de neuf sous le soleil.
D'Ailleurs, dans mon désir d'apprivoiser les femmes et leurs drames, je cherche encore à comprendre le sens de son concept de la "burqa de chaire"... tk.

En ce qui me concerne, il est probable que mon désir prononcé de faire de l'effet ait pu m'amener à écrire des messages sur un éventuel suicide, je sais toutefois que mes phases dépressives sont passagères.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Lux a dit :

Donc si on suit ton raisonnement, le processus suicidaire est enclenché chez Foulard si on prend en considération son alcoolisme sévère,
la récurrence de ses messages plaintifs transpirant la haine de soi, et sa forte tendance à se mettre en situation d'échec.
L'irréparable devrait alors fatalement se produire. Ce que je conteste.

il y a un rapport entre la pensée et l'acte mais il s'agit de deux choses fondamentalement distinctes. on peut agir conformément à notre pensée comme on peut agir en contradiction ou dans l'indifférence / le refoulement de celle-ci (c'est d'ailleurs quelque chose que les gens font souvent, agir en contradiction ou dans l'ignorance / le refoulement de leur pensée). une pensée non matérialisée par l'acte n'infère toutefois pas que cette pensée n'est pas sincère. la pensée existe indépendamment de sa matérialisation par l'acte.

si je suis secrètement admirative de toi, le beau Lux, et ce depuis plusieurs années, mais que pour certaines raisons je ne l'ai jamais manifesté de quelconque façon (ou pire, que j'agirais avec hargne à ton égard), ces pensées n'en demeureraient pas moins sincères pour autant.

alors non, l'irréparable ne va pas nécessairement se produire. il peut se produire comme il peut ne pas se produire. mais tu ne peux pas te servir de son inaction pour inférer quoique ce soit sur la sincérité de son propos. les gens seraient faciles à comprendre sinon (alors qu'on sait tous que ce n'est pas du tout le cas).

pour ce qui est de Burqa de chair, me semble que c'était pas si compliqué que ça à comprendre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La burqa de chair, c'était le faux-self de Nelly Arcan. Cette femme est morte bien avant de s'être suicidée. Absorbée par le mal du monde, elle en est devenue l'image. Obsédée par ce besoin de plaire, elle était néant. Il lui manquait un fil de lumière, cette pensée pleine d'espoir pour l'accrocher à la vie.

Personnellement, j'ai en moi ce fil de lumière qui me garde bien en vie. Je l'ai trouvé au plus profond de l'hiver, alors que j'en étais épuisé de la vie, beaucoup plus qu'actuellement... Le sens de la vie, c'est l'émotion que j'ai ressenti au fond de moi au moment où j'ai voulu partir.

Alors, je crois que..

..la sincérité réside dans les sentiments. Les pulsions de mort, Foulard les connaît peut-être. C'est à lui de ressentir la vérité derrière ces mots qu'il a écrit. Est-ce que ce sont des lamentations ponctuelles? ou bien des complaintes chroniques? Peu importe, la vérité réside dans son émotion au moment qu'il l'a écrit.

Toutefois, qu'il est difficile de dépouiller son cerveau et d'atteindre cette vérité..

Notre subconscient nous préserve de nos propres vérités les plus morbides. Ce subconscient nous protège, nous berce dans nos illusions, dans nos addictions, dans nos certitudes.  Sans ce subconscient, la vérité frapperait brutalement nos consciences, de façon trop violente probablement. Néanmoins, on ne peut pas que surfer sur ce subconscient. Quand un quelconque problème empêche d'être heureux, on doit prendre conscience de nos émotions. " Que se passe-t-il? "

Ce n'est pas en s'entretenant dans cette vaste mer de psychotropes ou encore dans cette chaotique toile contemporaine que l'on peut atteindre sa vérité.

Il fait du bien de se couper de tout ce monde, alors qu'on se sent comme un vulgaire appendice. Libre de toute altération de l'esprit. Socialiser avec soi-même dans le silence et apprivoiser ses démons. Délier les nœuds et repartir à neuf.

<3

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, Ecce Homo a dit :

il y a un rapport entre la pensée et l'acte mais il s'agit de deux choses fondamentalement distinctes. on peut agir conformément à notre pensée comme on peut agir en contradiction ou dans l'indifférence / le refoulement de celle-ci (c'est d'ailleurs quelque chose que les gens font souvent, agir en contradiction ou dans l'ignorance / le refoulement de leur pensée). une pensée non matérialisée par l'acte n'infère toutefois pas que cette pensée n'est pas sincère. la pensée existe indépendamment de sa matérialisation par l'acte.

si je suis secrètement admirative de toi, le beau Lux, et ce depuis plusieurs années, mais que pour certaines raisons je ne l'ai jamais manifesté de quelconque façon (ou pire, que j'agirais avec hargne à ton égard), ces pensées n'en demeureraient pas moins sincères pour autant.

alors non, l'irréparable ne va pas nécessairement se produire. il peut se produire comme il peut ne pas se produire. mais tu ne peux pas te servir de son inaction pour inférer quoique ce soit sur la sincérité de son propos. les gens seraient faciles à comprendre sinon (alors qu'on sait tous que ce n'est pas du tout le cas).

pour ce qui est de Burqa de chair, me semble que c'était pas si compliqué que ça à comprendre. 

Peut-être que d'autres "pensées" viennent oblitérer les pensées suicidaires qui ne se sont pas concrétisées à ce jour si sincères soit-elles...
Qu'est-ce qui a empêché leurs matérialisation durant toute cette décennie où nous avons été témoin de ces signaux de détresse récurrents ?

Tant qu'à son "inaction" à s'enlever la vie peut y va-t-il par petit feu et que ça prend la forme d'une mort lente genre 6 litres de bière par jour. 
Il doit avoir écrit son message triste en désaoulant.
Mais bon je commencerais pas à extrapoler sur sa vie que je connais plus depuis qu'il m'a bloqué de Facebook. 

Comme je l'écrivais dans un autre post, Foulard utilise le désespoir comme outil de langage et je pense qu'on a à faire à ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 22 heures, Lux a dit :

Pour avoir vécu avec lui durant environ 5 mois, il ne m'a jamais donné l'impression de vivre de la détresse psychologique.
Il a plein d'amis et un cercle social, un boulot, une famille sympathique...
Je dirais que ce qui semble l'affecter le plus est probablement son insuccès avec les demoiselles, mais ça, c'est le lot de combien d'hommes ?

 

image.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, SirCthalor a dit :

 

La burqa de chair, c'était le faux-self de Nelly Arcan. Cette femme est morte bien avant de s'être suicidée. Absorbée par le mal du monde, elle en est devenue l'image. Obsédée par ce besoin de plaire, elle était néant. Il lui manquait un fil de lumière, cette pensée pleine d'espoir pour l'accrocher à la vie.

image.pngimage.png

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 semaines plus tard...

Get rid of this shit. Les antidépresseurs ----> à la poubelle.

 

La prescription du docteur Retro

  • Sors de ta caverne, les Dimanches Matin, le soir les autres jours
  • Trouve-toi un prétexte pour visiter une grande et y passer une journée

 

Et pfiou ! Plus de phobie sociale, comme par magie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, SirCthalor a dit :

Je me suis fait diagnostiqué une phobie sociale et un tdah et je me suis fait prescrire des antidépresseurs. 

Je ne sens plus d'émotions.

 

TDAH et phobie sociale? C'est comme chien et chat cette affaire la, c'est pas sensé aller ensemble. A moins de faire de l'hyperanxiété et être un peu timide, ce qui se traduirai par ce genre de diagnostic. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est très compatible si tu enlèves le H à la fin de TDA.

H..TDA

HTDA = How to destroy Angels

Je ne suis plus un ange. Je prends des drogues.

J'ai 666 likes. Il me pousse des cornes sur la tête, les amis.

Et les phobies, comme la phobie sociale, c'est depuis tout petit que j'ai ça. L'anxiété de performance, surtout ne point décevoir. C'est pour cela que je ne peux pas garder une job longtemps sans m'épuiser complètement. Et puis un jour, ce stress immense cherche une porte de sortie. Cette porte est celle de l'évitement. Ne plus jamais aller travailler là-bas. Quel soulagement immédiat! ... Quelle déconfiture latente!

J'aimerais bien appliquer tes conseils Retro, mais je vais continuer à prendre les AD parce que j'en ai besoin pour vivre dans ce monde de malades. Et puis je sors déjà de ma caverne suffisamment.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon ami SirCthalor, je ne peux que te conseiller de ne pas te détruire avec cette merde chimique. Les conseilleurs ne sont certes pas les payeurs mais je parle en connaissance de cause et pardonne-moi d'insister.

Cela remonte au fameux jour où j'ai eu l'idée géniale d'aller chez un psy pour lui demander de me faire prescrire des "pilules pour la réussite universitaire", des médicaments-mémoire.

Au lieu de repartir avec le Saint-Graal, ce psy de marde, incapable de satisfaire ma demande, m'a refilé l'opposé de ce qui pouvait me ternir alerte : des médocs m'ayant rendu identique à un zombie. Je ne sortais plus, ne bossais plus mes cours car j'en n'avais ni l'envie ni la capacité physique.

Fort heureusement, c'étaient des cours à distance que j'ai dû suivre ... une année supplémentaire jusqu'à annihilation méthodique de ce que j'ai cru être la seule méthode pour me sentir "vivant".

 

Jette un coup là-dessus et dis-moi ce que tu en penses, s'il te plaît :

https://brightside.me/wonder-places/seven-unusual-places-where-people-are-paid-to-live-208955/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi je prends des des antipsychotique pcq j'ai subi de l'intimidation,ca m'aide je crois mais je suis pas sur.(hors sujet) ya pas quelqun qui a des invitation a me donner sur ethor.net ou zone-quebec svp.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Retro Rick a dit :

Mon ami SirCthalor, je ne peux que te conseiller de ne pas te détruire avec cette merde chimique. Les conseilleurs ne sont certes pas les payeurs mais je parle en connaissance de cause et pardonne-moi d'insister.

Cela remonte au fameux jour où j'ai eu l'idée géniale d'aller chez un psy pour lui demander de me faire prescrire des "pilules pour la réussite universitaire", des médicaments-mémoire.

Au lieu de repartir avec le Saint-Graal, ce psy de marde, incapable de satisfaire ma demande, m'a refilé l'opposé de ce qui pouvait me ternir alerte : des médocs m'ayant rendu identique à un zombie. Je ne sortais plus, ne bossais plus mes cours car j'en n'avais ni l'envie ni la capacité physique.

Fort heureusement, c'étaient des cours à distance que j'ai dû suivre ... une année supplémentaire jusqu'à annihilation méthodique de ce que j'ai cru être la seule méthode pour me sentir "vivant".

 

Jette un coup là-dessus et dis-moi ce que tu en penses, s'il te plaît :

https://brightside.me/wonder-places/seven-unusual-places-where-people-are-paid-to-live-208955/

Dis-moi, qu'est-ce qu'il t'as donné ton médecin?

Je préfère continuer à prendre ma médication pour au moins 4 semaines avant de poser ma décision. En ce moment, je prends du venlafaxine Xr 37.5mg (effexor), ce qui est relativement peu. Je ressens déjà une sensation légère d'euphorie, de bien-être et de calme. Les effets secondaires se sont atténués plutôt rapidement. Cependant, il y a des inconvénients. Je ne me sens plus maître de mon corps. À vrai dire, j'ai l'impression que mon esprit et mon corps se dissocient. J'analyse et je ressens la vie à la 3e personne, mon esprit flottant en dehors du corps qui me semble désormais étranger. Cette sensation étrange que je décris est probablement la fameuse somnolence dont parlait mon médecin. En bref, je me sens dans un rêve.

Au bout d'un mois, comme je le dis plus haut, je vais poser mon verdict quand à l'utilisation de ces drogues. J'aurais préféré ne pas les prendre et de reposer uniquement sur les réserves de mon  propre corps et de mon esprit pour annihiler mes troubles anxieux, sociaux et dépressifs. Mais, je me rends à l'évidence et me dis que les AD peuvent m'aider. La seule façon de le savoir est de l'expérimenter. Si tout se passe mal, je le saurai et chercherai une autre solution. Je ne suis pas du tout de ces personnes qui croient aux pilules miracle. Si l'Effexor peut s'occuper de réduire mon anxiété, je pourrai avancer plus facilement. MAIS ! Mais, je dois sortir de ma zone de confort, effectuer une thérapie avec un psychologue si je veux réellement atteindre une existence qui a du sens et de l'équilibre. Sans cela, mes pilules sont bonnes à jeter.

Ma plus grosse déception est de ne pas arriver à atteindre mon potentiel intellectuel et social et physique, et cela, je le mets en grand partie sur le dos du TDA, qui pourtant, ne m'as pas empêché d'exceller à l'école. Au cégep, le cadre qui m'organisait au secondaire a disparu et j'ai beau continuer à exceller dans les notes, je suis complètement éparpillé et cela m'emmène à bachoter au lieu d'étudier dans la durée.

J'ai très hâte de rencontrer la psychologue. Y'a rien de mieux qu'un humain pour traiter le mal. Les drogues, c'est accessoire, c'est à utiliser avec grande précaution et je te remercie de m'en avertir RetroRick, mais je suis conséquent dans mes démarches.

Finalement, j'ai jeté un coup d'oeil à l'article. Quel est le lien? Je me le demande bien, mais je pense que les actions incitatives des gouvernements sont bonnes pour la vitalisation des régions en déclin.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, BMO a dit :

Les médicaments sont l'opium du peuple.

D'accord avec toi et Abereau.. Mais si tu penses que les médicaments sont le seul opium du peuple, tu te mets le doigt dans l'anus.

Parlant d'anus, la pornographie anale est un opium, les consoles de jeu sont des opium, les produits de consommation sont des opium. La SAQ et Loto-Québec sont des opiums. Tout ce qui nous tiens occupés nous empêche de nous rebeller contre le 1% qui nous vole et qui fait de l'évasion fiscale à tout vas.

Alors, développe ton opinion à ce sujet, que penses-tu des médicaments à part qu'ils sont un opium du peuple?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • xdrox a mis en évidence ce sujet

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par Cathou La Tuque
      Est-ce que la façon de vous habiller a une incidence sur votre humeur ?
      Ou est-ce plutôt votre état d'esprit qui influence votre façon de vous habiller ?
      Les couleurs que vous revêtez suivent-elles vos humeurs, ou bien vous utilisez-vous plutôt la chromothérapie par le biais de vos vêtements, afin de vous calmer, par exemple, ou de vous énergiser ?
      Un exemple anodin : le bleu hier après-midi m'a fait sentir calme...... ce soir je refait le test.
      Le gris, me fait sentir sérieux et chic.
      Et vous ?
      Croyez-vous que la chromothérapie c'est de la bullshit qui marche juste quand on y croit, ou que ça marche vraiment ?
    • par Darklords1911
      En anglais : Transcript between Jake Evans and 911 dispatch operator
      +Sa lettre de confession : http://media.nbcdfw....sion-012413.pdf
      C'est troublant à lire et bravo au dispatch du 911, qui doivent avoir un des emplois les plus difficiles.
      Prison à vie, institut psychiatrique à vie ,ou aide psychologique et réinsertion sociale?
×
×
  • Créer...