Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Comment dégoûter (l’un de) ses employés du département de marketing pour les nuls :

Lui demander de publiciser une offre d’emploi pour un poste de [insérer ici un métier professionnel qui ne demande qu’un DEP de 17 mois et auquel on peut s’inscrire à 17 ans], tâche qui l’informera par surprise que le strict minimum de la fourchette salariale dudit poste est supérieur à son salaire en tant que bachelier de 26 ans qui cumule une année et trois mois d’expérience dans son domaine et dans l’entreprise !

Fa’que un ado de 18 ans avec un DEP va faire davantage que celui qui s’est tapé au moins quatre ans d’école supplémentaires, avec déjà 16 mois d’expérience, et ce à même l’entreprise.

Révélation

Je comprends, malheureusement on se trouve dans une industrie qui valorise mieux les métiers techniques que ceux de l’administration.

Non mais y a toujours ben des crisses de limites ! On va rejoindre une entreprise qui valorise le marketing et la communication comme du monde en ce cas...

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu veux dire que travailler à mon propre compte me conviendrait davantage ? Pourquoi donc ?

Une chose certaine : je n'ai pas le profil et la rigueur pour être autant dévalué. Certains secteurs comme le municipal ou encore le scolaire offrent de biens meilleurs salaires à leurs employés des communications. On surveille ça de près et on travaille fort pour précipiter un départ en début d'année 2021.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, Carlos Crasseux a dit :

Tu veux dire que travailler à mon propre compte me conviendrait davantage ? Pourquoi donc ?

J'ai l'impression que t'as une très haute opinion de toi-même, ce qui peut être un avantage quand c'est couplé à une certaine audace et que t'évolues pas dans un environnement bourré de règles hiérarchiques. C'est sans doute trop tôt pour te mettre à ton compte parce que t'as pas de réseau et tu sembles douter de ce que tu veux faire mais souvent quand tu parles de ton travail, il ressort que t'es déçu par toute cette rigidité et que tu veux pas te contenter de ce qu'on te donne.

----

Sinon, je suis soudainement hyper déprimée après une dispute portant sur mon corps post-accouchement. Je suis à deux doigts de l'inviter à faire son prochain gamin avec une chèvre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai tendance à raconter toutes mes tribulations sur ce forum, ce qui peut fausser un peu le portrait de mon quotidien. Globalement, je suis plutôt heureux et les choses vont bien. Il est vrai que l'irritation découle surtout de ma situation professionnelle et ma photographie. Durant les sept premiers mois de l'année dernière, c'était parce que j'arrivais pas à dénicher ce premier emploi dans mon domaine. Problème résolu au mois d'août. J'ai commencé à un salaire dérisoire parce que je ne me sentais pas fuck all en moyen de négocier quoi que ce soit : je voulais simplement entamer cette carrière. J'ai eu une augmentation en juin me plaçant au-dessus de la moyenne salariale au Canada pour le même poste et la même expérience (selon LinkedIn), mais plus j'entends des gens s'échapper quant à leurs revenus, que ce soit des collègues ou des connaissances, et plus je réalise que je gagne câlissement peu.

Mon ami, ingénieur civil, est rendu à 70k$. Son frère, ingénieur dans l'aéronautique, fait à peu près le même salaire. Mon ami peintre en bâtiment fait 800$ net par semaine. Mon ami plombier aussi. La blonde de ce dernier a un DEP en secrétariat et fait maintenant 60k$. Mon ami qui pose du plancher fait 100k$. Mon ami barman faisait présumément 1000$ dans ses poches par semaine. Pis moi je suis le seul avec une dette étudiante universitaire et le seul à encaisser une hypothèque à 100% (et tous les autres coûts reliés à l'habitation) et je fais moins que tous ceux-là (si on exclut les revenus de ma photo, qui sont très irréguliers). Veut veut pas, ça a de quoi habiter la conscience. D'autant plus que je ne travaille pas au sein d'une entreprise particulièrement paumée financièrement parlant...

edit : faux, je ne suis pas le seul avec une dette étudiante : les frères ingénieurs aussi et la leur est bien bien pire...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 47 minutes, Carlos Crasseux a dit :

Tu veux dire que travailler à mon propre compte me conviendrait davantage ? Pourquoi donc ?

Une chose certaine : je n'ai pas le profil et la rigueur pour être autant dévalué. Certains secteurs comme le municipal ou encore le scolaire offrent de biens meilleurs salaires à leurs employés des communications. On surveille ça de près et on travaille fort pour précipiter un départ en début d'année 2021.

Le salaire dépend de la municipalité (son nombre d'habitants, son asiette fiscal, etc.)

 

Trouvé via le site Québec municipal:

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un conseiller en amélioration continue est un spécialiste des processus d'affaires (donc il détient un BAA avec une concentration en gestion des opérations). En plus ça demande un minimum de trois à cinq années d'expérience et une certification Lean Six Sigma qui est une formation d'appoint sur la gestion Lean. C'est vraiment pas du tout le même profil que Carlos qui est considéré comme un junior en marketing.

Je trouve que marketing et RH sont un peu les parents pauvres de l'administration et selon mon observation les salaires sont rarement mirobolants en début de carrière et tendent à plafonner rapidement.

Mais bon, ça sert de se comparer avec des gens qui travaillent dans des domaines complètement différents, ça en revient à générer de la frustration en trouvant que la pomme est plus sucrée que l'orange alors qu'ils ne sont pas comparables. C'est vrai que ton salaire se trouve dans la tranche moyenne de ton industrie pour ton expérience. Si tu veux améliorer ton sort, il faut penser aller du coté des firmes (big 4, Mckinsey, Léger) qui payent un peu plus, mais par contre du travailleras bien plus que 40h semaine et là tu vas vraiment savoir c'est quoi l'esclavage. :lol:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Évidemment que le salaire varie d'une municipalité à une autre, mais il demeure que les fourchettes salariales sont souvent très attirantes.

Cet été j'ai brièvement daté une fille qui travaillait à la Ville de Laval tout en complétant sa maîtrise. Elle avait deux ans de moins que moi, travaillait seulement l'été et arrivait à vivre toute l'année de ces quelques mois de travail. Elle ne m'a pas mentionné son salaire mais je me souviens qu'à un moment donné, on jasait de carrières et, dans le feu de la discussion, elle avait, pour je ne sas plus quelle raison, comparé un salaire hypothétique de 30$ de l'heure au sien, mentionnant qu'elle faisait déjà plus que ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, Ecce Homo a dit :

Un conseiller en amélioration continue est un spécialiste des processus d'affaires (donc il détient un BAA avec une concentration en gestion des opérations). En plus ça demande un minimum de trois à cinq années d'expérience et une certification Lean Six Sigma qui une formation d'appoint sur la gestion lean. C'est vraiment pas du tout le même profil que Carlos qui est considéré comme un junior en marketing.

Je trouve que marketing et RH sont un peu les parents pauvres de l'administration et selon mon observation les salaires sont rarement mirobolants en début de carrière et tendent à plafonner rapidement.

Mais bon, ça sert de se comparer avec des gens qui travaillent dans des domaines complètement différents, ça en revient à générer de la frustration en trouvant que la pomme est plus sucrée que l'orange alors qu'ils ne sont pas comparables. C'est vrai que ton salaire se trouve dans la tranche moyenne de ton industrie pour ton expérience. Si tu veux améliorer ton sort, il faut penser aller du coté des firmes (big 4, Mckinsey, Léger) qui payent un peu plus, mais par contre du travailleras plus bien que 40h semaine et tu là vas vraiment savoir c'est quoi l'esclavage. :lol:

Ouan, mais comme je dis, j'ai vu quantité de jobs en communication avec des salaires à l'instar de ce qui est mentionné dans l'offre de la Ville de Repentigny. Dans le municipal, toujours. Je sais bien que la comparaison avec mes amis ingénieurs est erronée, mais je crois en revanche qu'il est légitime de me comparer avec d'autres employés de la même entreprise. Petite exception pour les représentants (on sait tous qu'il y a ben du cash à faire dans la vente).

Je vais fouiller ces trois firmes. J'ai toutefois un critère limitatif : employeurs situés sur la Rive-Nord, ou qui vont me garantir minimum 2-3 jours de télé-travail si le bureau se trouve à Montréal.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

  • Contenu similaire

    • par Bhakti-lātā
      Est-ce que la façon de vous habiller a une incidence sur votre humeur ?
      Ou est-ce plutôt votre état d'esprit qui influence votre façon de vous habiller ?
      Les couleurs que vous revêtez suivent-elles vos humeurs, ou bien vous utilisez-vous plutôt la chromothérapie par le biais de vos vêtements, afin de vous calmer, par exemple, ou de vous énergiser ?
      Un exemple anodin : le bleu hier après-midi m'a fait sentir calme...... ce soir je refait le test.
      Le gris, me fait sentir sérieux et chic.
      Et vous ?
      Croyez-vous que la chromothérapie c'est de la bullshit qui marche juste quand on y croit, ou que ça marche vraiment ?
    • par Darklords1911
      En anglais : Transcript between Jake Evans and 911 dispatch operator
      +Sa lettre de confession : http://media.nbcdfw....sion-012413.pdf
      C'est troublant à lire et bravo au dispatch du 911, qui doivent avoir un des emplois les plus difficiles.
      Prison à vie, institut psychiatrique à vie ,ou aide psychologique et réinsertion sociale?
×
×
  • Créer...