Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Est-il important pour vous d'avoir toujours raison?

Il fut un temps où ce l'était pour moi, mais aujourd'hui je peux sincèrement dire que je m'en balance totalement.

Je m'explique:

Certaines personnes accordent beaucoup d'importance à l'idée de toujours avoir raison. Ces personnes sont toujours prêtes à commencer un débat afin de prouver que leur opinion est supérieure aux autres et que par conséquence, ils ont raison alors que les autres ont tort.

Parfois, il s'agira de défendre une vérité empirique (ex: ''la Terre est plate'', ''non, elle est ovoïde, voici une photo crisse de cave'') Dans ce cas-ci, je peux comprendre l'envie que peut éprouver une personne de prouver à l'autre qu'elle a tort en lui servant des arguments scientifiques. Personnellement, je m'en calisserais que l'autre personne puisse penser que la Terre soit plate, mais je peux comprendre que d'autres personnes auraient envie de lui faire changer d'idée.

Parfois, il s'agit par contre d'une question tout à fait anodine et subjective. Par exemple, quelqu'un affirme que Britney Spears est une artiste talentueuse, alors qu'une autre affirme le contraire. La personne qui tient toujours à avoir raison aura tendance à vouloir entamer un débat afin de prouver que son opinion est supérieure à celle de l'autre alors qu'il s'agit en vérité d'une question de goût et que personne ne peut avoir tort ou raison.

Et parfois, il s'agira d'une question idéologique. Ce qui est particulier avec ce type de question, c'est que la personne qui tient à avoir raison fournira un paquet d'exemples pour prouver sa théorie et que l'autre personne fera probablement la même chose si elle tient elle aussi à avoir raison. Il se produira alors un débat stérile dans lequel chacun fera valoir ses opinions sans considérer une seule seconde que l'autre pourrait avoir raison, ne serait-ce que partiellement. Cela s'explique par l'enjeu du débat: la plupart du temps, celui qui sortira gagnant du débat idéologique pourra alors imposer sa vision à l'autre (comme en politique par exemple). On parle ici de pouvoir, ça devient plus corsé.

Mais qu'en est-il des circonstances où l'opinion de l'autre n'a aucun impact sur notre vie personnelle? Est-il important dans ces cas-là de prouver que son opinion est meilleure que l'autre? Pourquoi ne pas laisser les autres penser ce qu'ils veulent? Pourquoi toujours chercher à faire passer l'autre pour une cruche alors que c'est peut-être elle qui a raison au fond? Pourquoi est-ce si important pour vous d'avoir toujours raison?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai une personne dans ma famille qui souffre de cet obsession de façon très compulsive. Au début j'essayais tant bien que mal de défendre mes idées quand je croyais avoir raison (parce que j'ai tord des fois, je suis juste un humain), mais tout cela menait à une perte de temps et d'énergie inutile.

Je me fais maintenant un plaisir fou, quand j'ai une opinion contraire à la sienne et que je lui ai dit, à la laisser aller avec ses idées et la voir se péter le nez. Simple et efficace.

J'évite de perdre mon temps et elle revient me donner raison plus tard. :cassage:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Parfois, il s'agit par contre d'une question tout à fait anodine et subjective. Par exemple, quelqu'un affirme que Britney Spears est une artiste talentueuse, alors qu'une autre affirme le contraire. La personne qui tient toujours à avoir raison aura tendance à vouloir entamer un débat afin de prouver que son opinion est supérieure à celle de l'autre alors qu'il s'agit en vérité d'une question de goût et que personne ne peut avoir tort ou raison.

Ce n'est pas une question de goût, on peut reconnaître le talent de quelqu'un sans l'apprécier, tout comme on peut aimer le travail de quelqu'un sans le trouver particulièrement doué.

Sinon, ton texte résume bien pourquoi je n'aime pas parler sérieusement. Les discussions sont toujours stériles parce que trop peu de gens savent admettre avoir tort, ils sont là pour défendre leur point, pas pour essayer de creuser, de comprendre, de s'améliorer, d'avancer. Le seul endroit où beaucoup faisaient des efforts, c'était en fac de philo.

Modifié par Kal
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'adore m'astiner et débattre de n'importe quoi et j'avoue que J'ADORE avoir raison. Mais bien franchement, même si je peux m'astiner durant des heures sur des sujets random, j'ai toujours plus de plaisir à comprendre le raisonnement et le processus cognitif de mon adversaire, trouver des failles et les exploiter plus qu'avoir raison. Je suis capable d'admettre des points, je fais pas juste chialer pour chialer. J'aime juste débattre, car c'est une façon de voir un problème sous un nouvel angle. J'avoue que j'aime avoir raison, mais c'est pas maladif... seulement qu'un esprit de compétition un peu trop intense.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avoir tort ou raison n'est pas le but d'une discussion. Son but est d'avoir un échange d'idées et d'opinions qui peuvent se rejoindre ou se contredire selon le cas. Mais personne ne possède "l'absolue vérité". La vérité, c'est qu'il n'y a pas de vérité avec un grand V. Elle est trop éphémère et volatile dans le temps et l'espace pour qu'on puisse la consacrer "absolue". On ne peut donc que parler de ce qui nous paraît le plus "probable" sur le moment, et laisser une interrogation sur les possibilités "futures".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je déteste débattre. Je préfère discuter principalement pour échanger et amener des réflexions sur ce que NOUS pensons. J'aime semer le doute, je suis sceptique; bien que des gens croirons que j'ai une sale tête de cochon alors qu'au fond, je pense ± avec coeur ce que je pourrais dire (et c'pas parce que je dis quelque chose que je le pense réellement; et c'pas parce que je dis pas quelque chose que je ne le pense pas)... ou je tiens à des idées que je considère importante pour une bonne réflexion.

Dans certaines situations, j'aime avoir raison mais j'aime aussi me faire littéralement owner avec noblesse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 10 mois plus tard...

l-art-d-avoir-toujours-raison-22350677.jpeg

Ici, Schopenhauer nous présente 38 stratagèmes pour triompher lors d'un débat, que nous aillons tort ou non. L'important, dit-il, c'est d'objectivement sembler avoir gagner. Un livre que j'avais bien apprécié, pas tant pour mettre en pratique ses méthodes, mais plutôt pour démasquer celles que les gens utilisent inconsciemment. Sophismes, attaques personnelle; il y a beaucoup de ça sur le Dep - n'est-ce pas?

Je le conseille à toute personne s'intéressant à l'art du débat.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

l-art-d-avoir-toujours-raison-22350677.jpeg

Ici, Schopenhauer nous présente 38 stratagèmes pour triompher lors d'un débat, que nous aillons tort ou non. L'important, dit-il, c'est d'objectivement sembler avoir gagner. Un livre que j'avais bien apprécié, pas tant pour mettre en pratique ses méthodes, mais plutôt pour démasquer celles que les gens utilisent inconsciemment. Sophismes, attaques personnelle; il y a beaucoup de ça sur le Dep - n'est-ce pas?

Je le conseille à toute personne s'intéressant à l'art du débat.

http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Art_d%E2%80%99avoir_toujours_raison

J'avais gardé le lien en favoris depuis que quelqu'un en avait parlé sur le Dépotoir. Je confirme, super livre!

Modifié par Majoras
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous arrive-t-il d'avoir raison sur une vérité empirique et que malgré toutes les preuves apportées, votre interlocuteur s'entête à essayer de trouver un moyen non pas de vous donner tort, mais de se donner raison.

Exemple banal:

1- Le ciel est bleu

2- Non, il est mauve.

1- Il est bleu je te dis, lève les yeux aux ciel, il est bleu.

2- Ouin mais t'sais, c'parce que pour moi, c'te bleu là c'est presque mauve...

C'est le genre de situation qui m'enrage le plus. J'ai profondément envie de frapper toute personne qui me sort ce genre de connerie.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vous arrive-t-il d'avoir raison sur une vérité empirique et que malgré toutes les preuves apportées, votre interlocuteur s'entête à essayer de trouver un moyen non pas de vous donner tort, mais de se donner raison.

Exemple banal:

1- Le ciel est bleu

2- Non, il est mauve.

1- Il est bleu je te dis, lève les yeux aux ciel, il est bleu.

2- Ouin mais t'sais, c'parce que pour moi, c'te bleu là c'est presque mauve...

C'est le genre de situation qui m'enrage le plus. J'ai profondément envie de frapper toute personne qui me sort ce genre de connerie.

Peut-être que phénoménologiquement personne ne perçoit les mêmes couleurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Néanmoins, si ton bleu t'apparaît comme mon rouge, tu vas l'appeler... bleu. Donc ce qui est perçut comme bleu ne pourra jamais être appelé rouge.

Pas nécessairement. Il se pourrait que la transition d'une couleur à une autre soit simplement décalé. Donc pour certaines longueur d'onde vous verriez tous les deux des choses qui correspondraient à du "bleu". mais que lorsqu'une longueur d'onde est un peu dans une frontière, pour une personne on pourrait être clairement plus dans une autre couleur tandis que pour toi on serait encore dans du "bleu".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai jamais eu de difficulté à admettre mes torts.

J'aime échanger et comprendre différents points de vues. J'ai des valeurs, des principes et des maximes qui sont assez fortes (e.g. L'honnêteté, le respect, le droit à la vie etc.) mais je n'ai pas de convictions en tant que tel. C'est-à-dire que je ne peut pas, honnêtement, prétendre être 100% convaincu de quoi que ce soit. Je ne prétend pas détenir de vérités absolues et je ne prétend pas que mes opinions sont supérieures à celles des autres. Cela dit je suis quand même capable de reconnaitre les bonnes idées et les bons arguments.

J'ai une profonde haine envers les têtes dures qui ne changent jamais d'avis. Ou pire, qui ne laisse aucune place au dialogue (ce qui est souvent le cas des républicains/religieux/extrémistes de gauche/droite). J'aime discuter, écouter et partager des idées, je n'aime pas imposer et m'obstiner pour m'obstiner.

C'est assez rare que je débat sérieusement sur un sujet. Surtout quand je sais que ca ne donne absolument rien. Sauf si c'est un sujet qui me passionne ou qui me tient à cœur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...