Aller au contenu

Les femmes et leur hormones


Déchet(s) recommandé(s)

Yo.

A la base j'voulais surtout aborder le point suivant et si délicat: les femmes pendant leur règles. Ou leurs menstrues, comme vous dîtes chez vous (quelle délicatesse).

Et puis n'ayant aucune idée où foutre cet épineux débat, j'ai préféré étendre le dialogue sur l'influence de nos hormones sur nous, le dit "sexe faible", où je pourrais tout aussi bien vous parler des intéressantes découvertes que j'ai pu faire jusqu'alors.

Pourquoi les femmes sont elles soumises aux changements d'humeur conséquents de leur menstruation ?

Avez-vous connu le fait d'avoir envie de chialer sur la minute, sans raison, comme une bipolaire ? Connaissez vous l'irritabilité légendaire du sexe féminin ?

Pourquoi les femmes vivant en communauté finissent par voir leurs périodes de règles synchronisées ?

Saviez vous que cela définissait un rapport de domination sexuelle sur les femmes entre elles ?

Tant de questions qui devraient soulever quelques réponses, et surtout...

Des réactions masculines.

Je vous en priez, parlons de nos expériences diverses sur le sujet (:

Vive l'œstrogène.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi les femmes vivant en communauté finissent par voir leurs périodes de règles synchronisées ?

J'avais trouvé un truc assez intéressant à ce sujet justement.

Martha McClintock, de l’université de Chicago, qui, la première identifia le synchronisme menstruel en 1971, découvre en 1998 que la sueur des aisselles était responsable de ce phénomène curieux.

On avait remarqué que, quand elles partagent le même bureau ou dans le cadre d’une collectivité féminine comme un couvent, les femmes « synchronisent » leurs menstruations après un moment d’adaptation. Martha McClintock et son équipe ont exposé un groupe de femmes à une bouffée de transpiration d’autres femmes. Cela a provoqué une accélération ou un ralentissement de leur cycle menstruel selon la période du mois pendant laquelle la sueur avait été prélevée. Les chercheurs ont ainsi démontré que des phéromones sécrétées par des glandes situées dans les aisselles provoquaient un changement systématique de l’ovulation et du moment des règles chez les femmes exposées à ces substances.

Source

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

16 mai, 2000.

Ca été une grosse découverte pour moi. J'ai appris que les femmes pouvaient temporairement être possédées par des démons. Bien sur, je l'ai appris à mes dépends. J'étais entrain de jouer aux cartes avec des amis au secondaire, quand la blonde d'un gars est venue bouder son chum devant nous autres. J'ai voulu lui faire une blague en prenant sa sacoche qu'elle avait laissé sur la table. Elle m'a hurlé après comme si je venais de tuer son fils. Quand je lui ai dit de pas capoter pour ca et que j'ai tendu le bras pour lui rendre sa sacoche, la criss de folle m'a croquée le bras. J'vous jure, je suis passé à deux doigts de la frapper en plein visage.

Maintenant, quand je suis avec une femme et qu'elle me pète une crise de nerfs que je trouve vraiment exagérée, je lui demande si elle est dans sa période. Ca les taits assez rapidement et elles rougissent de honte (ou de colère, je suis pas sur).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Maintenant, quand je suis avec une femme et qu'elle me pète une crise de nerfs que je trouve vraiment exagérée, je lui demande si elle est dans sa période. Ca les taits assez rapidement et elles rougissent de honte (ou de colère, je suis pas sur).

De colère.

C'est vraiment chiant de se faire dire ça par un homme, je t'assure. ;)

Enfin,selon moi, si la fille a autant mauvais caractère que comme tu le décris, ça ne doit pas juste être dams sa période, elle doit être plutôt désagréable la plupart du temps. Mais encore la, ça dépend des personnes : pour certaines filles, c'est presque l'apocalypse, elles hurlent & pleurent pour absolument rien. Pour d'autres, ça n'a aucun impact sur leurs humeurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De colère.

C'est vraiment chiant de se faire dire ça par un homme, je t'assure. ;)

Bof, au moins ca vous taits. :)

C'est assez dur de le savoir par contre. On peut juste prendre un guess. Je connais des filles qui sont presque toujours frus et over émotionnelle. J'ose pas imaginer à quoi elles ressemblent quand elles ont leur règles.

Mais comme tu dis c'est pas toutes les filles qui réagissent de la même manière.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la télévision m'a appris une chose, c'est que les femmes menstruées ne recherchent que le confort durant leurs activités favorites comme l'équitation et la natation. Imaginez lorsqu'une femme dans ses périodes ne peut se trouver ni un étalon, ni de quoi mouiller... C'est pour cette raison que plusieurs femmes sont si soupe au lait pendant et quelques jours avant leurs règles.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la télévision m'a appris une chose, c'est que les femmes menstruées ne recherchent que le confort durant leurs activités favorites comme l'équitation et la natation. Imaginez lorsqu'une femme dans ses périodes ne peut se trouver ni un étalon, ni de quoi mouiller... C'est pour cette raison que plusieurs femmes sont si soupe au lait pendant et quelques jours avant leurs règles.

Ridicule.

Tous mes copains, je dis bien tous, n'ont eu de dégoût pour le sexe pendant les règles.

Tu vas à la douche après et tu fais gaffe, voilà tout.

Quand à la libido, elle peut atteindre des extrêmes durant les périodes de règles, autant dans un sens que dans l'autre.

J'ai ressenti des tas de trucs chelous et incohérents: l'excitation sourde, l'irritabilité épidermique, l'envie de chialer pour N'IMPORTE QUOI, ou bien rien.

Sans parler des douleurs au reins, qui selon si tu prends la pilule ou pas, te défoncent le dos.

Bref,tout un joyeux programme. Mais des fois ça fait juste rien du tout.

Par contre, quand ça fait quelque chose, ça peut être violent.

Mackblack, ces phéromones ont pour but de rendre la femme la plus dominante la plus désirable aussi. Ses odeurs sont là pour bloquer les phéromones des autres femmes, censées attirer les hommes, pour que la dominante reste la plus attractive...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'a rien de plus insultant de se faire dire "Coudonc, t'es tu menstru?" parce que t'es faché/émotif par un problème qui t'atteint. À ce point, on pourrait se dire que les hommes ont aussi leur menstru parfois et mériterait se faire dire "Coudonc, t'es tu menstru?".

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De toute manière, ce n'est pas pendant les menstruations que les femmes sont le plus irritables, c'est avant. Ce sont les SPM qui sont responsables du fait qu'il nous sort des dents de 6 pouces ou au contraire, qu'on se noie dans nos larmes.

Pour ma part, j'ai surtout tendance à être impatiente et j'ai une forte intolérance au bruit pendant cette période.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis une femme. Je suis en couple avec une femme. Ma mère est en pleine ménopause. Et je peux le dire : Les hormones, c'est le démon !

Juste pour le plaisir de contredire quelqu'un (Et caetera, en l'occurrence), le SPM, pour moi, c'est une légende urbaine. Mon humeur a jamais changé "avant". C'est sûr que je suis plus sensible, que je pleure pour rien et pour tout, mais sinon, ça m'affecte pas. C'est "pendant" que je deviens un monstre. Juste la sensation d'avoir la plotte toute poissée de sang, de pas pouvoir fourrer, de même pas pouvoir me toucher, de se sentir sale, d'avoir toujours l'impression de sentir le poisson mort ... c'est ça, qui me met de mauvaise humeur. Ça et la douleur.

Pour ma blonde, par contre, le SPM existe. C'est un démon, une furie, une bombe à retardement. Mettons qu'il faut marcher sur des oeufs avec elle.

Pis ma mère ... la ménopause, c'est un SPM permanent. C'est encore plus démoniaque.

Moi je dis que pour le bien de l'humanité, toutes les femmes devraient s'arracher les ovaires avant de parvenir à cette étape.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est "pendant" que je deviens un monstre. Juste la sensation d'avoir la plotte toute poissée de sang, de pas pouvoir fourrer, de même pas pouvoir me toucher, de se sentir sale, d'avoir toujours l'impression de sentir le poisson mort ... c'est ça, qui me met de mauvaise humeur. Ça et la douleur.

C'est décrit avec tellement de détails que même ce message pue. Shit.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Désolée.

Mais ça fait partie des joies des menstruations, tout ça.

J'en parlais justement avec un paquet de filles dans mon cours de cinéma : être menstruée, c'est juste pas propre.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, ben attendez votre première grossesse les filles. Là vous allez vraiment voir que quoi les hormones sont capables. Vaudrait peut être mieux prévenir le futur père de ce qui l'attend. Son désarroi sera moins grand, rendu la.

C'est ça les femmes, les gars. Va falloir vous y habituer. Elles n'y sont pour rien, alors, n'en rajoutez pas SVP. Adoptez le "LowProfile" pis FERMEZ LA! surtout dans cette période la.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je trouve ça surprenant comme beaucoup d'hommes détestent parler des règles. Coucou, c'est juste du sang.

Le seul truc qui m'agace avec les règles, c'est la prise de poids. L'immense blues de l'ovulation aussi, mais j'aime bien aussi l'effet de vertige que ça amène.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La chose qui me gêne, moi, c'est la douleur.

J'ai des problèmes à ce niveau. Alors je reste couchée, je dors beaucoup et je bébranche le téléphone (c'est vrai, c'est énervant le téléphone). Je me sens très faible.

Je me suis ramassée à l'hôpital une fois pour ces douleurs. J'étais livide et je vomissais parce que la sensation qui m'aggressait était pareille à avoir deux tisons chauffés à blanc collés dans le bas du dos.

Après, qu'on ne me demande pas pourquoi j'suis pas joviale.

Ha et merde. La lecture de ce sujet vient de déclancher les dîtes douleurs. J'dois être due. Tabarnak.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouais, ben attendez votre première grossesse les filles. Là vous allez vraiment voir que quoi les hormones sont capables. Vaudrait peut être mieux prévenir le futur père de ce qui l'attend. Son désarroi sera moins grand, rendu la.

C'est ça les femmes, les gars. Va falloir vous y habituer. Elles n'y sont pour rien, alors, n'en rajoutez pas SVP. Adoptez le "LowProfile" pis FERMEZ LA! surtout dans cette période la.

Mon vieux chum, serais-tu en train de nous conseiller d'agir en castrés?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...