Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Faut simplement pas niaisé là, c'est uniquement la faute du gars s'il se ramasse dans la friend Zone, c'est lui qui ces pogné le derrière.

si tu aimes une femmes qu'elle t'attire vraiment et qu'après quelques rencontres (ciné,resto,film) tu penses avoir une certaine chimie avec elle et que c'est réciproque, niaise pas avec ça ...embrasse là.

Le pire qui peut avoir c'est que ce soit "non désolé", mais bon ça fait seulement que tu vas le savoir plus rapidement!

Si tu rentres dans la friend zone... c'est plate... mais je te conseil de faire GTFO avant que sa te scrap plein d'autres occasions =/

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne crois pas qu'il faille se mettre à employer toutes sortes de stratégies pour parvenir à ses fins en amour, ça briserait le naturel.

Mais bon, comme l'a suggéré Synnott, c'est vrai que c'est une bonne chose de s'ouvrir davantage, d'être plus social, ça ne peut certainement pas nuire.

Sinon, même si vous avez l'impression d'être dans le friend zone, allez-y, osez! Peut-être que la fille (ou le gars) en a elle aussi le goût ou peut-être qu'elle croit que non et qu'elle sera surprise, mais finalement de façon agréable. Donc, vous n'y perdez rien.

La seule chose que vous pourriez risquer de perdre, c'est son amitié, mais ce n'est pas vraiment ça que vous voulez d'elle. Et puis, si elle vous friend zone, elle voudra probablement rester ami avec vous, même si vous avez fait un move.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'aime bien la Friend Zone, parce qu'au moins ça le mérite d'être clair, si une fille te dis qu'elle veut juste être amis tu te dis: "Bah ok", pis tu passes à autre chose. Le pire c'est être avec quelqu'un qui va te faire: "Hey, you have a chance!" et plus tard "Hey you have a chance!" et plus tard "Hey you have a chance!" et plus tard "Hey, I've actually been fucking one of your friend for a while."

Là tu te sens plus pathétique. La fille qui va te draguer et te laisser la draguer jusqu'à ce qu'elle soit en relation stable avec un autre gars, juste parce qu'en attendant t'était bon pour son égo, ça c'est vraiment chiant. Desfois tu te dis que t'aurais dû le voir mais y'a d'autre fois que tous les signes d'une relation qui se développe sainement sont là.

Tout ça pour dire que la friend zone c'est pas si pire que ça, oui le "unrequited love" va être désagréable, mais au moins tu sais que y'est temps de passer à autre chose.

En plus que la Friend Zone ça peut être assez poreux, y'a rien qui dit que t'es coincer là Ad Vitam Eternam, ça veux simplement dire de pas se faire d'idée pour le moment. Tu fermes la porte, mais t'es pas oubligé de fermer la serrure et de manger la clé.

(Pis la Ladder Theory c'est de la bullshit, ma meilleure chum s't'une fille, assez jolie, avec qui j'ai jamais voulu coucher. Peut-être parce que j'ai passé le cap où le sexe c'est quelque chose de nouveau et rare et que j'veux pus vraiment taper dans tout ce qui bouge...)

Modifié par HellShogun
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on se retrouve dans la "friend zone" avec quelqu'un, c'est que de toutes façons, on n'avait aucune chance ou que l'histoire n'aurait pas duré. C'est vraiment laid comme terme, "friend zone", comme si être ami avec quelqu'un pouvait empêcher l'amour de se développer.

Personnellement, mes histoires les plus intéressantes ont toujours été issues d'amitiés ambigues, parce que les amis sont les seuls à être un peu dignes de confiance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

@Synott : C'est dangereux faire ça ostie. Surtout si t'as pas naturellement un charisme de leader ou une attitude de player. J'ai fait un bacc en art (profil cinéma quand même) et ma pire erreur fut de me tenir avec des filles puisqu'il n'y avait que ça, aller au party, faire des soirées sans conséquences, etc. Je parlais à la plupart d'entre elles ben casual sans arrière pensée et j'ai essayé de pousser vers certaines, mais c'était trop tard.

Tu fais partie de la gang. T'es comme une de leur chummy. Y'a pu rien à faire après ça.

Le preuve, ça a cliqué avec une fille de ma job que je voyais 2-3 fois par semaine l'été et qui a appris à me connaître en dehors de son cercle d'amiES habituel.

Modifié par L'Idiome du Village
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ouais bah faut clairement sortir la fille de son cercle d'ami(e)s pour faire des avances. J'ai jamais vraiment été un leader pourtant... et je ne me considère pas comme étant player non plus (quoi que les relations à long terme ne m'intéresse pas vraiment pour le moment)

Mon classique toute simple c'est d'envoyer un petit Texte un soir de semaine vers 8h00: "je memmerde, un cafe au tim sa te tentu tu? :)" ..et c'est LÀ que bin des affaires ce passe, seul à seul avec elle.

Modifié par Synnott
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quand on se retrouve dans la "friend zone" avec quelqu'un, c'est que de toutes façons, on n'avait aucune chance ou que l'histoire n'aurait pas duré. C'est vraiment laid comme terme, "friend zone", comme si être ami avec quelqu'un pouvait empêcher l'amour de se développer.

Personnellement, mes histoires les plus intéressantes ont toujours été issues d'amitiés ambigues, parce que les amis sont les seuls à être un peu dignes de confiance.

Je crois qu'alors il y aurait deux types de friend zone.

Celle où tu y es placé de façon définitive.

Et celle qui sera passagère ou définitive, selon vos actes mutuels et la contingence.

Parce que oui, une belle amitié peut être la porte d'entrée d'une relation de couple, même doit dans mon cas, mais il reste qu'il y a des ami(e)s avec qui tu sais très bien qu'il n'y aura jamais rien de plus.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ben moi ma dernière histoire à été pas mal publique.

Dans mon cas la fille avait été clair. Depuis le début c'était évident que j'étais pas son genre de gars, alors je me faisait pas trop d'espoir pour coucher avec ou développer une relation amoureuse. (Ca d'ailleurs jamais été mon intention mais elle avait pas full l'air de me croire). C'était quand même une bonne fille que je respectait et admirait beaucoup avec qui je m'identifiais et je partagais beaucoup de trucs en communs. N'ayant pas beaucoup d'amis (et encore moins d'amies filles), c'est évident qu'être simplement un ami m'intéressait et ca me semblait quand même possible. J'étais même convaincu qu'il y avait le potentiel d'une belle amitié honnête, sincère et solide. Et j'allais certainement pas cracher là dessus.

On s'entendait bien au début et elle semblait m'apprécier comme ami (ou en tout cas c'est l'impression que j'avais/qu'elle me donnait) sauf que j'ai jamais vraiment été dans son friend zone "officiellement". Une journée elle me trouvais drôle et sympa, le lendemain elle me détestait et me traitait d'obsédé, puis elle était toute gentille à nouveau pour finalement m'ignorer pendant un bout et me péter une crise out of nowhere. Finalement elle a comme jugé que je méritais même pas d'être son ami, j'étais pas "assez bon" pour elle. C'est surtout ça qui m'a frustré je pense. De se faire dire: "Ouan t'es ben cool, drôle pis gentil, et c'est vrai qu'on a des choses en communs pis que je t'apprécie et je te trouve intéressant pis toute, mais tsé t'es comme pas assez qualifié et utile pour être dans mon friend zone. Je l'sais que j'tai dit que j'avais pas beaucoup d'amis pis que je me sentais seule mais je suis pas aussi desperate. Je me tiens pas avec des loser comme toi, je me tiens seulement avec le beau monde de qualité qui ont du style.". Non non elle ne m'a pas dit ca littéralement, mais c'est comme ca que je l'ai pris pareil. Mettons que c'est pas super bon pour l'estime.

Sur le forum, ca serait comme si Drox décidait de me bannir simplement pour avoir floodé au lieu de m'encacater dans la fosse (Friend Zone :lol:).

"Yo Pes, j'te banni par IP parce que tu mérites même pas d'être tas de marde!"

"AH COME ON DROX, LAISSE MOÉ AU MOINS UNE FUCKING CHANCE!" :D

Le ladder theory, j'y crois plus ou moins. Mais reste que ya beaucoup de vrai là dedans. Je doute de plus en plus que l'amitié (la vraie du moins) gars-fille est possible. Si tu te tiens avec quelqu'un du sexe opposé, ya des bonnes chance qu'il se développe une attirance. Que ce soit une attirance physique, mentale ou spirituelle ou whatever. Si t'aimes le moindrement l'autre ya des bonnes chances que tu t'attaches à cette personne. Et c'est juste une question de temps avant qu'un des deux "tombe amoureux" ou en tout cas développe une attirance sérieuse. Et je ne pense pas que c'est possible d'être ami avec quelqu'un on n'apprécie pas et affectionne pas le moindrement.

Des amies filles, j'en ai eu quelques unes dans le passé. Une qui est retourné vivre à Shangai, une autre que j'ai simplement perdu de vue pour xyz raisons, deux autres au cegep, une que j'ai perdu à cause de l'université et une autre qui m'a comme peté un plomb et qui as décidé que c'était mieux qu'on se parle plus (j'avais probablement envie de la fourrer). Les autres, c'est seulement virtuel genre sur le dep ou du monde avec qui je joue online.

paragraphe inutile: ON S'EN CALISSE!

Mais sérieux, je sais pas comment vous faites pour arriver à vous faire autant d'amies filles. Plus j'y pense, plus je réalise à quel point c'est une fucking perte de temps et ça sert à rien l'osti de fucking friend zone. Au mieux, tu peux avoir une bouche trou ou une kleenex friend. Ou encore servir de bouche trou/kleenex à l'autre. Si t'as du sex appeal, tu peux avoir une fuck friend. Si t'as une bonne job et ben du cash, tu peux avoir une "hey passe moé don 20$ pour le fun" friend qui te repaye pas de surcroit. Si t'as du talent, tu peux avoir une "hey tu me monterais tu comment on fait ca" friend. Si t'as un band, tu peux avoir une "yo j'suis trop ta #1 groupie sérieux" friend. Et si t'es un nerd, tu peux avoir le classique "hey tu pourrais tu me trouver ces torrents, arranger mon disque dur pis hacker l'account de mon ex" friend.

Bref, je vois difficilement comment la fraternité homme-femme peut exister dans une relation purement utilitaire qui au fond implique seulement pouvoir et hypocrésie. Alors que pour moi l'amitié c'est justement le contraire.

Beaucoup trop de gens voit l'amitié comme une simple gomme qui perd rapidement sa saveur. Pour certains, un ami c'est quelqu'un qu'on jette aux poubelles quand il/elle ne sert plus à rien ou qui nous donnent plus assez de cadeaux. Alors que moi j'ai toujours cru qu'une amitié était supposé grandir, se renforcer et s'embellir avec le temps.

EDIT: Bon bon bon, j'ai essayé de souligner les passages important pour ceux qui aiment pas lire mes gros posts ennuyeux. J'ai promis à Et caetera, DreD et Humbert Humbert que j'allais me forcer à être plus concis. Ca commence mal haha. :siffle: Je vais éditer et tenter de raccourcir tout ca plus tard. Je suis trop fatigué pour l'instant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je call ici la Ladder theory.

Petite histoire tiré d'un site

Sally: Nous allons juste rester amis, d'accord ?

Harry: Ouais, rester amis. C'est la meilleure... Tu réalises, bien sûr, que nous ne pourrons jamais être amis ?

Sally: Et pourquoi pas ?

Harry: Parce que ce que je dis c'est que - et ce n'est en aucun cas un appel de ma part, que ce soit en forme ou en intention - les hommes et les femmes ne peuvent pas être amis, parce que la sexualité se mêle toujours à leur histoire.

Sally: Ce n'est pas vrai. J'ai de nombreux amis masculins et il n'y a aucune ambiguité sexuelle dans nos relations.

Harry: Non tu n'as pas d'amis comme ça.

Sally: Si j'en ai.

Harry: Non tu n'en as pas.

Sally: Si j'en ai.

Harry: Tu crois seulement en avoir.

Sally: Tu prétends que j'ai des relations sexuelles avec tous ces hommes sans le savoir ?

Harry: Non, ce que je dis c'est qu'ils veulent tous avoir des relations sexuelles avec toi.

Sally: Non !

Harry: Si, aussi.

Sally: Non ils ne veulent pas.

Harry: Si.

Sally: Et comment tu le sais ?

Harry: Parce qu'aucun homme ne peut être ami avec une femme qu'il trouve attirante. Il veut toujours avoir des relations sexuelles avec elle.

Sally: Donc tu es en train de me dire qu'un homme peut être ami avec une femme qu'il ne trouve pas attirante.

Harry: Non, celles-là aussi tu as plutôt envie de te les taper.

Sally: Et si elles ne veulent pas entendre parler de sexe avec toi ?

Harry: Ça n'a aucune importance, parce que cette idée du sexe est déjà en place, et, avec elle, l'amitié est définitivement compromise, et c'est la fin de l'histoire.

http://choucrouteweb.net/Reportages/Ladder_theory1.html

Ce n'est pas une théorie prouvé scientifiquement, loin de la. Il faut la prendre relativement à la légère même si elle est très proche de la majorité des cas en général.

Le dialogue ou je sais pas trop quoi est tellement la chose la plus inutile que j'ai pu lire de ma vie, ça apporte quoi à la théorie?

Anyway.

Le but de la vie, le sens de la vie, le "de quossé que j'ai à faire sur terre" est de vous reproduire, vous pouvez quand même pas être surpris que c'est ce qui se trame derrière la tête de tout le monde (pis pas juste les gars).

Sauf que quand t'es un peu malin, il se peut que tu te dises:

"Dans mon entourage, il y a cette fille X que j'apprécie vraiment beaucoup, elle m'apporte tellement de bonne chose! Cependant, je sais que laisser voir que je désire une relation, accepter que je pourrais avoir une relation, avoir une relation, bref tout ça, pourrais briser notre amitié. Cette fille m'apporte tellement, que je peux l'utiliser afin de m'améliorer continuellement et ainsi favorisé mes chances de me reproduire avec d'autres. J'ai plus intérêt, sexuellement, à n'avoir aucune attirance ou à réprimé toute attirance que de les assouvir."

Je vois toutes mes amies de cette façon. Elle ne sont pas que des bibelot utilisé afin de pogner des poulettes, elles sont des personnes, des gens, avec qui je discute et qui m'apprenne et me font réaliser des choses. Ces choses font de moi une meilleure personne ce qui m'aidera à me reproduire avec une meilleure personne.

Anyway, être compatible en tant que couple et au niveau de "je veux partager un environnement, du temps et des enfants avec cette personne" est tellement rare que le fait qu'une fille ne remplisse pas se rôle et ne servent qu'a m'aider à en trouver une n'est pas si étonnant.

Mais c'est vrai que c'est d'avantage des ami(e)s d'enfance, de toute façon, autant niveau gars que fille, passé 20 ans ont se fait très rarement de nouveau très très bon ami(e)s.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Elle ne sont pas que des bibelot utilisé afin de pogner des poulettes, elles sont des personnes, des gens, avec qui je discute et qui m'apprenne et me font réaliser des choses. Ces choses font de moi une meilleure personne ce qui m'aidera à me reproduire avec une meilleure personne.

J'aime beaucoup ce passage et c'est également comme ça que je vois et comment je considère mes amies: soit comme des contacts, des correspondances et des échanges humains. Un partage de connaissances et d'expériences bref.

Passage que j'aime moins:

Le but de la vie, le sens de la vie, le "de quossé que j'ai à faire sur terre" est de vous reproduire

Se reproduire c'est le but de la SURVIE et donc ce qui nous motive inconsciemment et instinctivement. On parle de pulsions là. Il y a quand même une nuance que je considère importante. Le but et le sens de ta vie, c'est toi qui le décide avec un raisonnement philosophique. Ca implique donc tes valeurs, tes principes et tes convictions. Ta raison, ta logique et ta rationalité. Bref, ta tête qui est heureusement indépendante de tes couilles (du moins, je l'espère).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par ce passage là je m'adresse surtout aux gens qui se demandent sérieusement, de façon sincère, qu'elle est le but ULTIME et DIVIN de l'homme sur terre.

Soit: aucun.

Celui qui s'y rapproche le plus est de se reproduire. En dehors de ça, tu fais bien ce que tu veux pour les raisons que tu veux. Personnellement, j'apprécie la vie pour son improbabilité, l'incroyable et impossible chance qu'il ma été donné de l'expérimenter, mais ce qui m'a fait rendre jusque là, c'est mon désir de réfléchir afin d'apporter quelque chose aux autres afin de me reproduire... tu vois un peu le genre? Tes principes, tes valeurs, tu les as dans le but de... En fait, je lance un peu ça en l'air je n'ai jamais trouvé de donné expérimental là dessus, mais aussi belle vois-tu la vie, sans ce désir de te reproduire qui te pousse à survivre, dès ta plus jeune et tendre enfance, dès ta première bulle de conscience, tu te serais probablement suicidé au premier petit malheur de rien du tout, car dans ce temps là tu n'avais pas de raisons ou de valeurs ou de principe pour te raccrocher à la vie en dehors de l'instinct, qui est là pour te pousser à te reproduire. Aujourd'hui, c'est facile de dire que tu as un raisonnement philosophique qui fait que tu peux dire: "mon but dans la vie, c'est de..." peu importe ce qui va suivre, ça va toujours être simplement parce que, pour toi, inconsciemment, c'est le moyen que t'a accepter de suivre afin d'être accepter/aimer/apprécié etc afin de te reproduire.

Bref c'est redondant, mais mon point c'est que c'est normal et tellement inutile de dire: Ouin mais un gars qui parle à une fille, c'est juste dans le but de baiser. Ultimement, oui, si on veut exagérer. Mais consciemment, pas toujours et de moins en moins.

(Bon ok, en fait le but c'est surtout de pas mourir et c'est le meilleur moyen jusqu'à date qu'on a, mais on ira pas plus loin que ça ce soir je crois.)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le but de la vie, le sens de la vie, le "de quossé que j'ai à faire sur terre" est de vous reproduire, vous pouvez quand même pas être surpris que c'est ce qui se trame derrière la tête de tout le monde (pis pas juste les gars).

[...]

dès ta première bulle de conscience, tu te serais probablement suicidé au premier petit malheur de rien du tout, car dans ce temps là tu n'avais pas de raisons ou de valeurs ou de principe pour te raccrocher à la vie en dehors de l'instinct, qui est là pour te pousser à te reproduire

Bon ben, désolé pour tous les homosexuels et tous ceux qui ne peuvent pas avoir d'enfants ou n'en veulent pas, mais vous êtes supposés tous vous avoir suicidé au premier petit malheur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que l'homme est programmé pour survivre, d'abord. Ensuite on désir se reproduire (pour que nos gênes survivent après la mort). La finalité de la vie c'est la mort. Le but, c'est ce qu'on vise. Le sens, c'est la direction qu'on se donne. Les priorités, c'est ce qu'on choisi.

On choisi nos priorités pour donner une direction et un sens à notre but visé pour finalement reproduire un désir de reprogrammer l'homme.

Je pense surtout qu'on niaise avec les mots.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon ben, désolé pour tous les homosexuels et tous ceux qui ne peuvent pas avoir d'enfants ou n'en veulent pas, mais vous êtes supposés tous vous avoir suicidé au premier petit malheur.

Wow, belle façon de faire semblant de lire ça.

Je pense que l'homme est programmé pour survivre, d'abord. Ensuite on désir se reproduire (pour que nos gênes survivent après la mort). La finalité de la vie c'est la mort. Le but, c'est ce qu'on vise. Le sens, c'est la direction qu'on se donne. Les priorités, c'est ce qu'on choisi.

On choisi nos priorités pour donner une direction et un sens à notre but visé pour finalement reproduire un désir de reprogrammer l'homme.

Je pense surtout qu'on niaise avec les mots.

Ouais, ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

wow minute... de quoi on parle là ?

Il n'y a jamais eu de friend-zone.

C'est un concept qu'on s'invente quand ca va vraiment mal et et qu'on décide de lâcher l'affaire qu'à moitié.

Pourquoi telle fille te voudrais plus dans cette catégorie que dans celle-ci ?

Non! Elle te veut dans son entourage ou elle ne t'y veut pas. point.

J'aimerais bien me rendre dans la dite friend-zone, ca l'air cool... Mais j'y crois juste pas.

World of warcraft, l'alcool et la porno gratuite... Ca c'est réel.

Pis quand on est tanné on appuie sur la gâchette ou alors on se lacère le visage et on porte une prothèse faciale pour le reste de nos jours.

:hamster: <----- Hamster qui a l'air joyeusement impatient.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En faite, plus j'y pense plus la provenance du concept de Friend-Zone est simple.

Gars: "Tsé Mélanie, ça fait un boute qu'on se connait pis bin.... j'pense que je t'aime."

Fille turné off: "Eeuuuhhhh.... j'aimerais mieux qu'on reste ami"

Gars: "Ah...... ok :("

Moi je crois que n'importe quel gars peut se pogner n'importe quel fille s'il s'y prend de la bonne façons.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Contenu similaire

    • par Gamin
      À la suite de ses deux messages, j'ouvre le débat sur le stalking, et ce que vous pensez que ça signifie à l'ère moderne. 
       
       
      Considérez-vous la "recherche d'information" avant d'aborder quelqu'un comme étant du "stalking" ? Est-ce immoral, hypocrite, indiscrèt? Ou au contraire comme étant tout simplement une extension de nos outils modernes sur les relations interpersonnels?
      Pensez-vous que notre trace sur internet, celle publique, peut être comparé à notre image physique? Par exemple: nous choisissons nos styles vestimentaires afin de communiquer quelque chose en particulier, existe t-il une différence entre "j'ai vu comment cette personne s'habille, j'aime ça, je vais lui en parler" et "j'ai vu les vidéos publiques que cette personne poste sur son profil Facebook, je vais lui en parler" ? 
      Sur l'échelle "je m'offre au destin" (donc, éviter d'aller chercher des informations volontairement) -­> "je prend le contrôle" (donc je vais chercher des informations afin de pouvoir les utiliser), où vous situez-vous? Considérez-vous que cette échelle devrait être appliqué à nos relations interpersonnelles? 
      Si quelqu'un avait été chercher des informations sur vous avant de vous aborder, préféreriez-vous le savoir? Trouveriez-vous ça creepy?
    • par ...
      Le suspect lié aux événements de ce lundi, à Toronto, aurait laissé un message sur les médias sociaux à propos de son appartenance aux Incels. 

       
      Les autorités indiquent que rien n'est encore certain mais plusieurs articles nous mènent à croire que son acte de violence, ses meurtres, seraient en fait directement en lien avec sa haine des femmes.
      J'ai fait quelques recherches sur les-dits Incels et il semblerait que cette "communauté" ait débuté sur un forum dans les années 90.
      https://parismatch.be/actualites/societe/138382/les-incels-ces-celibataires-misogynes-dont-se-revendique-lassaillant-de-toronto#!
       
      Avez-vous l'impression qu'il y a une recrudescence du masculinisme ? Pensez-vous qu'une partie de ce masculinisme soit une réponse directe à la superficialité féminine ?  
       Chad and Stacy.
       
    • par ---
      http://www.okcupid.com/the-dating-persona-test
      Perso j'ai eu le Last Man On Earth, le pire truc quoi.
      Faut pas le prendre à la lettre comme le MBTI (qui n'est déjà pas l'évangile) vu que c'est à vertu comico-humiliante mais c'est rigolo.
    • par Latourette
      Un excellent documentaire sur les relations amoureuses des jeunes à l’ère des réseaux sociaux et des applications de rencontres à la Tinder et Badoo. C’est un peu pathétique parfois de voir ces jeunes accros du téléphone collectionner les rencontres et consacrer autant d’énergie à leur apparence physique, pour finalement se retrouver plus seuls que jamais.
      Mais les personnages sont attachants, articulés et j’admire beaucoup le courage (ou l’insouciance) qu’ils ont eu à confier publiquement des trucs très intimes de leur vie sexuelle.
      Ça dure deux heures en deux parties sur Télé-Québec:
      L'AMOUR AU TEMPS DU NUMÉRIQUE
    • par 1984
      Chers amis d'Outre-Atlantique,
      Connaissez vous l'emission franco-belge culte Striptease ?
      Cette émission datant de 85 vise à produire des documentaires d'un genre nouveau dans lesquels les commentateurs s'effaceraient pour laisser parler les protagonistes. L’émission aborde essentiellement des passages de la vie de tous les jours (repas de famille, séance de vaisselle, la vie d’une fermière). Le spectateur peut ainsi se reconnaître dans son intimité quotidienne : « Strip-tease : l’émission qui vous déshabille ».
      Alors qu'elle avait disparu des écrans de télévision, l'émission revient le 2 juillet avec un épisode qui frappe très fort, voire trop fort.
      Attention, je vous préviens, c'est triste, et pathétique.
      http://www.youtube.com/watch?v=KzD6R3wfIQ4
      Dans cet épisode réellement dramatique appelé "Recherche bergère desespérement", on peut découvrir Damien, un jeune éleveur de mouton qu'on pourrait qualifier d'handicapé, désespément à la recherche de l'amour. Ses grands parents, et sa mère, avec qui il vit, aimeraient beaucoup le voir enfin amoureux et heureux.
      Pour l'aider, ou l'enfoncer - c'est à votre libre appréciation -, ces derniers décident de faire appel à une agence matrimoniale d'un genre nouveau: moyennant la somme de 2000€, l'agence présente Roxana, une jeune roumaine sans aucun doute agée de moins de 18 ans, à Damien, sa maman et ses grands-parents.
      Malheureusement, la jeune fille, qui ne parle pas un mot de français, à l'air incroyablement mal à l'aise(12:05).
      Malgré les nombreuses tentatives de Damien de se rapprocher de la jeune femme ( 20:01), il arrive ce qui devait inévitablement arriver:
      elle finit par repartir chez elle.
      La famille accuse le coup, mais croit néanmoins que la jeune fille reviendra (26:00) car cette dernière à laissé Damien dans le désarroi le plus total (29:40). Il menace de massacrer sa mère et de se suicider dans un moment de désespoir (30:15). En effet, celle ci a parlé de l'agence matrimoniale autour d'elle, et l'un des amis de la famille s'oppose fermement à ces mariages arrangés (qui sont évidemment dans la limite de la légalité (32:45)).
      L'agence retourne voir Damien dans sa famille et tente de les rassurer en leur indiquant de rester discret sur leurs arrangements.
      Ils sortent le champagne..
      Finalement, on apprends que Roxanna est partie en Italie avec un autre homme. La dirigeante de l'agence les aiguille vers l'idée d'un manipulateur qui aurait déjoué leur plan initial (43:00), et les hypothèses vont bon train en présence de ce pauvre Damien, impuissant et en larmes (48:30).
      --
      L'histoire est entrecoupée - un peu sans raison, je trouve- par l'histoire d'une autre femme, plus mure que Roxanna, qui cherche également un bon parti par le biais de la même agence. Celle ci se voit proposer l'incroyable:
      Devenir la femme d'un homme, 54 ans, ayant 17 chats, vivant avec sa mère, ayant été amputé d'un bras suite à un accident de tracteur, avec des problèmes psychologiques et une face boursouflée.
      Elle refuse.
      --
      L'emission est pas mal longue, sans musique, sans sous-titres, sans voix off. Juste un montage excellent qui fait la force tragico-comique de ce genre de reportage.
      J'ai donc noté les temps de chaque passage dans ma description, afin de faciliter la lecture et éviter le "too long to WATCH".
×
×
  • Créer...