Aller au contenu
MackBlack

Les maladies qui vous effraient...

Déchet(s) recommandé(s)

Je ne crois pas qu'il existe, ne serait-ce qu'un seul Homme sur cette planète qui n'ait jamais eu de frissons à l'idée d'attraper une maladie incurable.

Je vous propose de partager avec nous, les maladies, aussi grotesques soient elles, qui vous inquiètent, qui vous fascinent, qui vous perturbent, etc. Il serait surtout intéressant de comprendre pourquoi vous faites une fixation sur les maladies en question.

Dans mon cas, le Parkinson et l'Alzheimer sont les deux maladies que je souhaite éviter d'avoir le plus longtemps possible.

J'élaborerai un peu plus tard.

Ps: Désolé, la présentation du sujet est quelque peu médiocre, j'ajusterai tout cela plus tard également.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as mis le doigt sur les deux maladies que j'allais nommer. L'état dans lequel ça laisse quelqu'un, surtout s' il a les deux maladies, est atroce.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le SIDA, principalement parce que c'est sournois et que ça amène pas mal toutes les autres maladies chiantes à avoir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cancer sous tout ses formes est aussi atroce. parkinson est aussi atroce.

L'Alzheimer tu ne t'en rend pas vraiment compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peu importe la maladie incurable je ne voudrais jamais les avoirs.

Mais le cancer reste celle qui me fait plus peur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Alzheimer tu ne t'en rend pas vraiment compte.

T'es tellement égoïste. C'est sur que c'est rien être un poids pour toute sa famille et les rendre malheureux, tant que tu t'en rend pas compte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai peur des maladies qui transformerait un de mes proches.

Le genre de maladie où tu vois la personne que tu aime tant au sommet de sa forme physique (ou mentale) tombé au combat. Par exemple, les maladies tels que la Sclérose en Plaque qui peut frapper n'importe qui, n'importe quand et qui vous enlève l'usage de vos membres petits à petit. Où toutes maladies développés par un impacte important au cerveau enlevant ainsi l'usage de celui-ci (le frère de Martin Matt par exemple).

On dirait que j'ai plus peur des maladies des autres que les miennes; je pense entre autres à ma phobie de donner vie à un enfant lourdement handicapé mental. Je vous donne l'exemple de la mère d'une amie qui depuis la naissance de son fils ne travaille plus et consacre son temps à s'occuper du petit garçon. Celle-ci a perdu époux, travaille et littéralement sa vie. Je n'aimerais tellement pas devoir vivre ma vie à ramasser celle de mon fils/fille que j'aime tant car en plus de perdre notre vie (en quelques sortes), on pleur chaque jour en voyant que tout les progrès fais par l'enfant sont oubliés quelques heures, jours après l'apprentissage. Imaginez vous comment ça doit être lourd et difficile de vivre d'espoirs lié à une vie autre que la vôtre ?

Définitivement, j'ai juste peur des maladies des autres que les miennes. Je préférerais être atteint d'un cancer des os (supposément le pire) que de voir quelqu'un que j'aime avec cette souffrance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cancer c'est presque certain que je vais en souffrir un jour et j'espère que je vais "tomber" sur une forme qui se guérit.

Sinon, la maladie qui m'effraie le plus est la sclérose en plaques. J'en ai dans ma famille et c'est un fléau d'autant plus grand que cette maladie est auto-immune (causée par ton propre système immunitaire) et qu'elle est incurable pour l'instant. En gros ton système nerveux se dégrade jusqu'à la paralysie complète dans une lente agonie. Pour moi, une maladie qui te rend incapable de vivre comme tu le devrais est pire qu'une qui tue. Heureusement la recherche est là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a des antécédents d'Alzheimer dans ma famille, et je suis légèrement à risque.

Je voudrais pas oublier à quel point je suis merveilleux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais nommé la schizophrénie. Quand même plus rare que les cancers, j'avoue que l'idée d'avoir à douter de sa propre santé mentale et de ses propres agissements me terrifie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Eille, la tâche, entre avoir une maladie qui va me fait souffrir le martyr, je préfère une maladie ou j'oublie sans souffrir...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Espoir_*

Je ne crois pas qu'il existe, ne serait-ce qu'un seul Homme sur cette planète qui n'ait jamais eu de frissons à l'idée d'attraper une maladie incurable.

Je vous propose de partager avec nous, les maladies, aussi grotesques soient elles, qui vous inquiètent, qui vous fascinent, qui vous perturbent, etc. Il serait surtout intéressant de comprendre pourquoi vous faites une fixation sur les maladies en question.

Dans mon cas, le Parkinson et l'Alzheimer sont les deux maladies que je souhaite éviter d'avoir le plus longtemps possible.

J'élaborerai un peu plus tard.

Ps: Désolé, la présentation du sujet est quelque peu médiocre, j'ajusterai tout cela plus tard également.

J'ai parfois des ¨signes¨ de Parkinson, mais c'est plutôt un résultat de la torture de mon esprit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme beaucoup, je dirais la sclérose en plaques, et les cancers.

Et ça peut parraître niaiseux comparé à d'autres maladies, mais j'ai vraiment la chienne d'avoir le diabète. L'idée de devoir me piquer à l'insuline tous les jours me fait vraiment peur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Comme beaucoup, je dirais la sclérose en plaques, et les cancers.

Et ça peut parraître niaiseux comparé à d'autres maladies, mais j'ai vraiment la chienne d'avoir le diabète. L'idée de devoir me piquer à l'insuline tous les jours me fait vraiment peur.

Dis-toi que le diabète se tolère et n'empêche pas une vie normale, oui c'est chiant se piquer, mais tu peux avoir une vie normale car avec les avancées en médecine, la malade est contrôlée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le cancer sous tout ses formes est aussi atroce. parkinson est aussi atroce.

L'Alzheimer tu ne t'en rend pas vraiment compte.

Tu penses que les personnes atteintes ne s'en rendent pas compte?

J'aimerais juste te dire que tu te trompes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les gens qui sont atteints d'Alzheimer et qui le savent c'est atroce, mais au niveau physique tu ne t'en rends pas compte. C'est certain que c'est d'une infinie tristesse pour ceux qui vivent ça avec un de leurs proches.

C'est quoi cette susceptibilité ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'Alzheimer tu ne t'en rend pas vraiment compte.

Mon père est en train de mourir de l'Alzheimer.

Il est pas mal avancé, et très conscient de ce qui lui arrive.

D'abord, l'Alzheimer est une maladie à temps partiel. T'es conscient une partie de la journée et t'es pas conscient le reste de la journée. Le temps de conscience diminue jour après jour. Mais t'es parfaitement conscient que t'es pas conscient pas mal souvent.

À la fin, t'es captivé par le passage du temps. Il t'en manque des bouts. Noël dernier, mon père, à 10 heures du soir, après avoir été avec nous chez la parentée toute la journée, se demandait pourquoi il faisait si noir, le matin comme ça. Il avait complètement skippé la journée et était tout désorienté temporellement.

L'Alzheimer, ça prend des nerfs. Au début, mon père paniquait voyant son cerveau crisser le camp comme ça.

Ensuite, il y a le corps qui tente de reprendre la position foetale. Il devient tout courbé, peine à marcher. On doit le surveiller pour ne pas qu'il se recroqueville sur le plancher en position foetale. Ça lui demande des efforts de concentration constants.

Pas facile, et très, très long.

Il chérit son heure de conscience quotidienne et mes appels téléphoniques mensuels.

Mes visites semi-annuelles (c'est loin) lui font autant de joie qu'elles me font de la peine.

L'été dernier, je nous ai payé une crème glacée molle au bord de la falaise donnant sur la baie de Gaspé.

Quel calvaire pour Papa. À un moment donné il a dit: «Tant de misère, juste pour un peu de crême glacée». Les larmes me sont venues aux yeux, comprenant que c'était le dernier cornet de crême glacée de mon père.

Mourir, cé pas le fun.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je capoterais pas mal si je pognais une maladie qui nécrose le corps comme par exemple la bactérie mangeuse de chair, la gangrène et certaines maladies de la peau.

Ça pis le cancer bien entendu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Hmmm le cancer pour moi aussi

Y a aussi le virus Ebola (Depuis que j'ai vu le film Virus quand j'étais jeune) qui me fait choquer malgré les chances qu'une épidémie arrive ici son presque nul mais bon

Modifié par drjackson

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En général j'ai peur des maladies mentales, je sais pas pourquoi, elles ont toujours inspiré quelque chose d'affreusement horrifiant au fond de moi.J'aurais peur de la schizophrénie. Douter de la réalité même et des bases de sa propre santé mentale doit être assez éprouvant...Oui, la schizophrénie et la paranoïa sont les maladies mentales qui m'effraient le plus.

Aussi, l'Alzheimer, la lèpre, la tuberculose et l'arthrite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×
×
  • Créer...