Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

La famille idéale vit dans une grande maison en banlieue,a deux voitures et deux enfants. La maison est impeccable, grand garage, toujours propre, jamais de vaisselle qui traîne sur les beaux comptoirs en marbre.

Le papa a un bon emploi et il prend quand même sa part dans l'éducation de ses enfants, ce que la parenté admire beaucoup. Papa cuisine de beaux plats sur son ilôt dans sa cuisine parfaite, il se dit même épicurien. Il ne revient jamais du travail en gros tabarnak. Toujours habillé impeccablement, c'ets-à dire au goût de sa blonde ( ou devrais-je dire plutôt copine, blonde ça fait pas assez sérieux, tsé)

La maman est en santé, fait son jogging tous les matins, mange du yogourt probiotique et n'aime pas l'ajout d'agent de conservation dans la nourriture. Elle est toujours bien habillée, bref, elle est tout à fait bien dans sa peau. Elle adore ses deux fils, Mathys et William, qu'elle éduque parfaitement comme dans les magasines et qu'elle habille pareil comme dans les catalogues. Elle concile parfaitement travail/enfants, même si parfois c'ets pas facile faire les lunchs le matin, tout se fait vite, on cours partout. Et que dire du soir, le souper doit se faire vite. pour les pratiques de soccer et le hockey, les cours de musique.

La famille idéale est parfaite. On peut voir leur sourire dans n'importe quelle publicité. Nos vedettes québécoises ventent leur famille, leur mode de vie.

C'est le modèle imposé aux familles québécoises.

J'ai 19 ans, je regarde ça et je me dis que cette vie me rendrait fou.

Sont-ils vraiment si heureux? Allez-vous suivre ce modèle?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La crise de la vingtaine mon vieux?

Sinon personnellement, oui j'aimerais une belle maison en banlieue, oui je veux 2 voitures. Des enfants je ne sais pas encore, mais non je ne laisserais pas ma copine éduquer nos enfants avec des magasines si jamais j'en ai. Je veux un chien ou un chat et/ou un perroquet. Manger bien je sais pas, j'aime mal mangé, mais je fais assez de sports pour m'en sortir très bien niveau santé.

Anyway. C'est ton chemin, c'est ta vie, tu fais ce que tu veux avec.

La télé, c'est la télé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La famille idéale vit dans une grande maison en banlieue,a deux voitures et deux enfants. La maison est impeccable, grand garage, toujours propre, jamais de vaisselle qui traîne sur les beaux comptoirs en marbre.

Le papa a un bon emploi et il prend quand même sa part dans l'éducation de ses enfants, ce que la parenté admire beaucoup. Papa cuisine de beaux plats sur son ilôt dans sa cuisine parfaite, il se dit même épicurien. Il ne revient jamais du travail en gros tabarnak. Toujours habillé impeccablement, c'ets-à dire au goût de sa blonde ( ou devrais-je dire plutôt copine, blonde ça fait pas assez sérieux, tsé)

La maman est en santé, fait son jogging tous les matins, mange du yogourt probiotique et n'aime pas l'ajout d'agent de conservation dans la nourriture. Elle est toujours bien habillée, bref, elle est tout à fait bien dans sa peau. Elle adore ses deux fils, Mathys et William, qu'elle éduque parfaitement comme dans les magasines et qu'elle habille pareil comme dans les catalogues. Elle concile parfaitement travail/enfants, même si parfois c'ets pas facile faire les lunchs le matin, tout se fait vite, on cours partout. Et que dire du soir, le souper doit se faire vite. pour les pratiques de soccer et le hockey, les cours de musique.

La famille idéale est parfaite. On peut voir leur sourire dans n'importe quelle publicité. Nos vedettes québécoises ventent leur famille, leur mode de vie.

C'est le modèle imposé aux familles québécoises.

J'ai 19 ans, je regarde ça et je me dis que cette vie me rendrait fou.

Sont-ils vraiment si heureux? Allez-vous suivre ce modèle?

Wow.

Je suis à l'âge de penser à faire des enfants ( je veux être enceinte dans un an) et tu vois, j'ai pensé exactement à ça et j'essaie tant bien que mal d'essayer d'éviter tout ça, parce que cette vision me fait peur et m'angoisse un peu. J'ai de la difficulté à vivre une semaine de MA vie sans être fatiguée...

Je trouve que ce train de vie nous fait manquer l'essentiel ; prendre le temps de vivre. Je n'ai pas envie que mes enfants soient pris dans un agenda tellement précis et strict qu'ils n'aient jamais le temps de juste jouer librement. Et j'ai peur aussi de ne pas pouvoir connaître mes enfants ou de perdre ma vie de couple en ayant cette vie. C'est horrible non?

Mais je veux VRAIMENT des enfants, c'est clair et précis.

Mon chum caresse le rêve (plutôt loufoque) de réussir avec son band et qu'on parte en tournée dans un gros bus, nous deux avec nos 4 enfants ( 3 gars et une fille) et que les autres gars de son band fassent de même dans d'autres bus. Mais c'est pas très écolo ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La famille idéale vit dans une grande maison en banlieue,a deux voitures et deux enfants. La maison est impeccable, grand garage, toujours propre, jamais de vaisselle qui traîne sur les beaux comptoirs en marbre.

J'ai 19 ans, je regarde ça et je me dis que cette vie me rendrait fou.

Je peux sentir une quête de sens également.

La famille "parfaite" si elle existe, se conçoit par des liens principalement affectif. Le portrait extérieur importe peu car on touche à des aspects synthétiques que sont; mode de vie, richesse matériel et organisation familliale.

Dans le contexte que tu mentionne, deux questions me semblent d'importance :

-Est-ce que le couple est épanouie sexuellement et émotionnellement ?

-Est-ce que l'épanouissement du couple joue sainement en faveur du développement famillial ?

Si c'est oui pour les deux questions, on peut sans doute parler d'une famille bien construite et évolutive.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai la vanité de me croire au delà de ce questionnement puisque je sais que je ne veux rien de tel. Sauf que ça angoisse beaucoup d'avoir aucun paradigme social où se réfugier. On dira ce qu'on voudra, le bonheur est souvent issu de la concordance de notre situation avec l'idéal promu par la publicité et la propagande. Quand ce n'est pas le cas, c'est qu'on s'illusionne par quelque moyen ou qu'on est tout simplement pas heureux.

Le droit de ne pas penser est un privilège offert à peu d'entre nous, êtres conscients dans le malheur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

M'as t'avouer que théoriquement ton affaire se tien mais tu oublie de mentionner la dépression grimpante de la mère face au fait que son mari ait une aventure secrète avec une maîtresse dont elle se tue de connaître l'identité.

Les enfants ont leurs parts à jouer là dedans; drogues, mauvais comportement à l'école, bref la crise d'adolescence mélangé avec la liberté que ceux-ci acquière lorsqu'ils se rendent compte qu'ils sont emprisonnés par le cocon familiale imposé par ses parents dits parfaits.

Mon point ?

Tu fais ta propre image de famille parfaite; si tu vise ce que tu imagine qu'il s'agit de ce que tu mentionne ci-haut; fine tu vivras avec mais personne t'oblige de te soumettre à ce que tu t'imagine ou a ce que la société veut.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Sont-ils réellement heureux, profondément, à l'intérieur d'eux même; ou le sont-ils parce que rien ne pourrais laisser à personne l'opportunité de remettre en question ce bonheur.

Je me le demande bien. Quand tu les vois c'ets très difficile d'imaginer ce qui se passe dans ces murs.

Mettons qu'un soir, Maman revient de travailler en courant le cul serré (hummus, yogourt probiotique, fruits, ça finit par agir) et accroche la si belle lampe luxueuse qu'ils se sont offerts. Papa est en gros tabarnak, cette lampe valait 3 jours de salaire. Il lui crie donc maintenant (à travers la porte de la salle de bain) tout ce qu'il a sur le coeur, toutes les concessions qu'il fait pour sa famille, toutes les fois qu'il n'a pas mis ses culottes. Papa s'en va aux danseuses virer une brosse mémorable, Maman pleure en mangeant son Kraft Dinner et en écoutant Kampai, Mathys et William sont dans leur chambre, ne sachant pas trop quoi faire ou dire.

C'est ça la vie. On peut faire semblant qu'on ne connait pas ça, mais y a toujours un moment où ça chire.

edit: j'viens de me rendre compte que j'ai plogué deux noms d'émission de radio-canada.

Modifié par Sergent Poivre
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La famille idéale vit dans une grande maison en banlieue,a deux voitures et deux enfants. La maison est impeccable, grand garage, toujours propre, jamais de vaisselle qui traîne sur les beaux comptoirs en marbre.

Le papa a un bon emploi et il prend quand même sa part dans l'éducation de ses enfants, ce que la parenté admire beaucoup. Papa cuisine de beaux plats sur son ilôt dans sa cuisine parfaite, il se dit même épicurien. Il ne revient jamais du travail en gros tabarnak. Toujours habillé impeccablement, c'ets-à dire au goût de sa blonde ( ou devrais-je dire plutôt copine, blonde ça fait pas assez sérieux, tsé)

La maman est en santé, fait son jogging tous les matins, mange du yogourt probiotique et n'aime pas l'ajout d'agent de conservation dans la nourriture. Elle est toujours bien habillée, bref, elle est tout à fait bien dans sa peau. Elle adore ses deux fils, Mathys et William, qu'elle éduque parfaitement comme dans les magasines et qu'elle habille pareil comme dans les catalogues. Elle concile parfaitement travail/enfants, même si parfois c'ets pas facile faire les lunchs le matin, tout se fait vite, on cours partout. Et que dire du soir, le souper doit se faire vite. pour les pratiques de soccer et le hockey, les cours de musique.

La famille idéale est parfaite. On peut voir leur sourire dans n'importe quelle publicité. Nos vedettes québécoises ventent leur famille, leur mode de vie.

C'est le modèle imposé aux familles québécoises.

J'ai 19 ans, je regarde ça et je me dis que cette vie me rendrait fou.

Sont-ils vraiment si heureux? Allez-vous suivre ce modèle?

Ahah, tu t'es fais avoir au jeu des masques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai 19 ans, je veux une meute encore plus grosse que celle-là.

Pleins de chiens. Et peut-être des enfants, ça serait intéressant. J'aimerais mieux posséder une maison et je ne veux pas être pauvre, genre endetté, fin.

Il m'est malsain de trop détailler le monde parfait que je pourrais avoir.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma famille a moi vit dans un bungalow ordinaire en banlieue (pas fini de payé), on a deux voitures et deux enfants (pis deux chats en plus). La maison est souvent à l'envers avec des paires de bas qui trainent dans le salon et des sacs d'école et de sport dans l'entrée. Il y a souvent de la vaisselle sale dans l'évier et sur le comptoir quand le lave-vaisselle est full, et les lits sont fait à 10% du temps.

Moi, le papa, a un emploi de travailleur autonome, ne roule pas sur l'or mais se débrouille bien. Ai quitté des jobs full payantes dans le passé mais tellement stressantes qu'elles l'ont rendu malade. Je prend part activement à l'éducation du plus jeune pendant que maman s'occupe beaucoup de l'éducation de la plus vieille. Nos parents apprécient beaucoup l'effort que l'on porte à notre famille pour en faire du monde de potable. Papa cuisine pas mal de bons petits plats dans sa petite cuisine fraichement rénovée mais des fois, ce sont des hot dogs ou grilled cheeze car on se grouille, le cours de karaté et/ou la pratique de patinage artistique est dans 15 minutes. Pis fuck la bouffe santé le samedi: pizza - chips - liqueurs en écoutant le hockey en gang!

Papa revient à l'occasion du travail en gros tabarnak, mais beaucoup moins depuis qu'il a lâché ses anciens emplois. Il est souvent habillé avec du vieux linge (dont sa femme s'en câlisse) car le cash doit passer dans d'autres priorités (broches - lunettes - réparation des voitures - école, etc)

La maman est en santé mais en léger surplus de poids (deux accouchements et une job full time en plus de l'implication dans les clubs des enfants obligent). Fuck le jogging (papa aussi... pas pour rien que sa bedaine de bière commence à pas mal paraitre). Elle aussi n'est pas toujours bien habillée et coiffée à la dernière mode mais elle semble bien dans sa peau. Elle adore ses enfants qu'elle éduque du mieux qu'elle peut selon les aventures que la vie nous réserve. Elle les habille avec du linge pas trop cheap mais pas à la dernière mode... on a pas rien que ça a payer. Papa fait les lunchs du plus jeune et va le conduire à l'école avant de bosser, maman a tellement de la difficulté à se lever le matin qu'elle n'est pas d'une aide très précieuse mais on l'adore tellement quand même, ah si, elle accompagne la plus vieille deux fois par semaine à sa pratique de patin à 6 heures du matin. Cette dernière se débrouille seule avec son lunch et se rend à son collège par la STL. Le soir, papa maman se split la job entre le souper, les leçons, les cours de karaté du plus jeune et les arénas avec la plus vieille. Une affaire de cool, on soupe presque toujours ensemble en se racontant notre journée.

Ce n'est pas une famille idéale et parfaite. Mais on peut nous voir sourire souvent.

Sommes-nous vraiment heureux en famille? En majorité du temps, oui. Évidemment qu'on est pas tous de bonne humeur exactement en même temps, pis que la bonne femme veut pas toujours fourrer, mais on s'entend bien ensemble.

Toute cette aventure te tombe dessus sans avoir à y réfléchir. Les jours passent, le temps te rattrape. Tu termines l'université, tu bosses a tout les jours, t'achètes une maison, et un jour, tu te rend compte que ta petite fille, toute mignonne, dont tu changeais la couche il n'y a pas si longtemps, est rendu avec une paire de boules!

S'il avait fallu que je pense à tout ça dans ma vingtaine, j'aurais pogné la chienne en tabarnak!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La famille idéale vit dans une grande maison en banlieue,a deux voitures et deux enfants. La maison est impeccable, grand garage, toujours propre, jamais de vaisselle qui traîne sur les beaux comptoirs en marbre.

Le papa a un bon emploi et il prend quand même sa part dans l'éducation de ses enfants, ce que la parenté admire beaucoup. Papa cuisine de beaux plats sur son ilôt dans sa cuisine parfaite, il se dit même épicurien. Il ne revient jamais du travail en gros tabarnak. Toujours habillé impeccablement, c'ets-à dire au goût de sa blonde ( ou devrais-je dire plutôt copine, blonde ça fait pas assez sérieux, tsé)

La maman est en santé, fait son jogging tous les matins, mange du yogourt probiotique et n'aime pas l'ajout d'agent de conservation dans la nourriture. Elle est toujours bien habillée, bref, elle est tout à fait bien dans sa peau. Elle adore ses deux fils, Mathys et William, qu'elle éduque parfaitement comme dans les magasines et qu'elle habille pareil comme dans les catalogues. Elle concile parfaitement travail/enfants, même si parfois c'ets pas facile faire les lunchs le matin, tout se fait vite, on cours partout. Et que dire du soir, le souper doit se faire vite. pour les pratiques de soccer et le hockey, les cours de musique.

La famille idéale est parfaite. On peut voir leur sourire dans n'importe quelle publicité. Nos vedettes québécoises ventent leur famille, leur mode de vie.

C'est le modèle imposé aux familles québécoises.

J'ai 19 ans, je regarde ça et je me dis que cette vie me rendrait fou.

Sont-ils vraiment si heureux? Allez-vous suivre ce modèle?

Un jour papa a laissé tomber son sourire. Il est fatigué de travailler toujours et de toujours être heureux. Un jour papa loue un chalet. Le lendemain dans le frontpage du JDM : 3 homicides et un suicides dans un chalet à tremblant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Papa veux une harley. Il se fait sucer la bite au Zipper ou au sauna. Maman gobe des ativans, des xanaxs et des somniferes. Un des 2 est alcoolique. Elle prend aussi un ritalin au petit dernier pour faire le ménage plus vite. Quand elle se rend compte qu'elle est fripée, elle veut des injections, so bye le Harley. Le plus vieux a toujours les yeux rouges. C'est ca ta famille idéal. Tant qu'il y a de l'amour c'est parfait.

Quelqu'un a déjà chippé des xanax ou ativan à sa mère? C'est pas pire??

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ta famille parfaite est très mercantiliste : la maison, les voitures, les vêtements ... Pourquoi combattre ça quand on se fait dire, partout où on va, que le bonheur réside dans les achats et le matérialisme à outrance ?

Ça m'a pris des années de thérapie pour accepter que je ne suis pas le style banlieusard - Costco - soccer mom.

J'ai acheté un semi-détaché qui est à des kilomètres de l'idée qu'on se fait du bungalow de banlieue typique.

Je vis avec une fille qui a eu un flo avec un homme qu'elle n'a jamais aimé.

J'ai un laptop Toshiba.

Et tu sais quoi ? J'échangerais jamais la vie que j'ai avec celle que tu décris.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ma famille est composée de trois membres. C'est-à-dire, mon chien, mon chat et moi.

Nous vivons dans une jolie maison des Laurentides, loin des voisins et du brouhaha. Se greffe à cette famille, quelques bons(nes) amis(ie) auxquel(les) je tiens énormément. Il n'y a pas d'enfants dans cette maison. Du moins, pas d'enfants qui y vivent en permanence. Mais ceux de mon entourage sont toujours les bienvenus. Et j'ajouterais même que j'ai un attachement particulier pour certains d'entre eux. J'ai même une pièce réservée et aménagée pour eux, afin qu'ils puissent s'amuser lorsqu'ils viennent en visite.

Ma famille est loin d'être le reflet de ce qu'on a décrit plus haut, mais c'est la mienne, et pour moi, elle est parfaite pour l'instant.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ta famille parfaite est très mercantiliste : la maison, les voitures, les vêtements ...

Voilà. On sait bien peu de choses sur le caractère des membres, sur ce que les parents inculquent à leurs enfants, si ils les laissent bêtement regarder la télé jusqu'à 23h, s'ils s'intéressent à leur culture, si ils les poussent trop ou pas assez, etc. Ca évite des ennuis de bien paraître mais ça serait triste d'avoir un idéal qui ne repose que sur ça.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...