Aller au contenu

La hausse des frais de scolarité universitaires


Pour des hausses rétroactives  

112 membres ont voté

  1. 1. Voulez-vous que la hausse des frais de session soient rétroactives

    • Oui, que ceux qui ont profité du gel passé payent aussi.
    • Non, je suis droitiste: faisons payer les autres
    • Haussons les impôts à la place
    • Arrêtons le gaspillage: ça va suffire


Déchet(s) recommandé(s)

Pour ceux qui n'en aurait pas entendu parler encore, les syndicats ont bel et bien donné de l'aide financière aux Assos étudiantes pour la grève.

Ainsi, la CSQ a versé quelque 8000 $ à la FEUQ et la FECQ pour la mise sur pied d'un site Internet consacré strictement au mouvement d'opposition à la hausse des droits de scolarité. Une partie de la somme a aussi servi à financer le journal de ces fédérations, La Voix étudiante.

Les DEC-BACC et ceux qui font des DEC technique pour allé à l'université après, t'en fais quoi?

Comme j'ai dit précédemment, lors des 103 millions y'avaient de quoi être là à la FECQ. Maintenant, pour les négos, ça ne devrait pas les concerner parce qu'aucun de leur membre n'est à l'Université. Comme si la FEUQ allait de mêler d'une question qui ne concernerait que les cégeps. C'est un non-sens pour moi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'aime bien cette chronique là. C'est assez punché, mais la question demeure: est-ce que c'est un drame de demander plus d'argent, par exemple, à un étudiant en médecine qui risque de gagner deux millions de $ de plus(après impôts) que le larbin moyen?

http://www.cyberpresse.ca/debats/chroniques/michele-ouimet/201204/04/01-4512272-la-belle-vie.php

sxIJe.png?1

CCxvU.png?1

#

Modifié par Bernhard Bernhardt
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grève étudiante: une cinquantaine d'arrestations à Montréal

Environ 300 personnes avaient pris part à la manifestation. Tôt le matin, elles se sont dirigées vers l'hôtel de la chaîne Fairmount où se déroulait une assemblée d'actionnaires de la Banque Nationale. Un groupe a pénétré dans l'hôtel pour tenter de perturber l'assemblée.

Les esprits se sont échauffés, et le buffet dressé pour le déjeuner des participants aurait été renversé, ce qui a causé notamment des bris de vaisselle.

«On n'a même pas eu le temps de prendre des croissants», a blagué un étudiant interviewé par la chaîne de télévision communautaire des étudiants de l'Université Concordia, CUTV.

Un cameraman de cette chaîne, qui diffuse presque toutes les actions étudiantes en direct sur le web, a d'ailleurs été arrêté plus tard avec le groupe de 50.

Après avoir quitté l'hôtel, le groupe s'est remis en marche et a lancé des pièces pyrotechniques dans le ciel. La police a alors déclaré la manifestation illégale.

Les manifestants sont ensuite entrés dans le Centre Eaton, où d'autres méfaits auraient été commis, selon le porte-parole de la police de Montréal, Daniel Fortier.

«Des présentoirs ont été renversés», précise-t-il.

Puis le groupe a pris le métro à la station McGill. Quelques manifestants sont sortis à la station Saint-Laurent, où ils ont été encerclés par les policiers. Au moins 50 personnes ont été arrêtées.

Parmi elles se trouvait le cameraman de CUTV, ce qui a interrompu la diffusion de la manifestation puisque la police a saisi son matériel pendant un moment.

«Nous étions live. Des étudiants ont été encerclés et poussés par les policiers. Ils ont donné des coups aussi. Le cameraman a dit plusieurs fois "je suis des médias, nous sommes en direct". Ils ne devaient pas vouloir qu'on filme ça. J'ai finalement pu récupérer la caméra, mais lui, il est toujours en état d'arrestation», a commenté la reporter étudiante de CUTV Sabine Friesinger.

Selon la police, plusieurs participants à cette énième manifestation contre la hausse des droits de scolarité auraient commis des méfaits, et leur participation à une manifestation déclarée illégale justifie leur arrestation.

«C'est ridicule, ceux qui sont là n'ont rien fait. Ceux qui ont vraiment commis les méfaits, ils se sont sauvés», a commenté une étudiante qui observait la scène.

Trois personnes ont aussi été légèrement blessées lors du passage mouvementé des manifestants au Reine Elizabeth. Un gardien de sécurité a subi des lacérations à une main, alors qu'un autre, asthmatique, a souffert de détresse respiratoire après avoir reçu un coup dans le ventre, coup dont on ignore qui l'a porté. Tous deux ont été traités sur place par les ambulanciers d'Urgences santé. En revanche, un homme, visiblement un manifestant, a été transporté à l'hôpital, souffrant possiblement d'une fracture à la main.

Les étudiants prévoient par ailleurs diverses manifestations dans plusieurs villes du Québec, ce mercredi.

En matinée, à l'initiative des étudiants de l'École polytechnique de Montréal, une action s'est déroulée à proximité du campus de l'Université de Sherbrooke à Longueuil.

De son côté, la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE) prévoit quatre manifestations simultanées à Montréal, Québec, Saint-Jérôme et Saint-Félicien.

Les membres de la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et de la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) comptent pour leur part marcher dans les rues de Sherbrooke.

Par ailleurs, l'Université de Montréal a fait savoir par communiqué que le trimestre qui devait se terminer le 30 avril est prolongé jusqu'au 15 juin. Elle a toutefois indiqué qu'elle ne peut garantir que le trimestre se terminera à cette date si les classes ne reprennent pas d'ici au 10 avril.

À l'Université du Québec à Montréal, l'administration tente de trouver une solution pour que le trimestre d'hiver n'empiète pas sur celui de l'été. Elle précise qu'il faudra trouver de nouveaux scénarios si la grève ne se termine pas avant le 16 avril.

Par ailleurs, un spectacle en plein air en appui aux étudiants aura lieu jeudi après-midi, à la Place du Canada, à Montréal. Malajube, Doba et Orange Orange s'y produiront.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime bien cette chronique là. C'est assez punché, mais la question demeure: est-ce que c'est un drame de demander plus d'argent, par exemple, à un étudiant en médecine qui risque de gagner deux millions de $ (après impôts)?

http://www.cyberpres...a-belle-vie.php

...

Ils paient déjà plus. Même si tu gardais un taux constant ils paieraient plus que tous les autres. Si tu leur enlève encore plus, tu vas juste décourager le travail. imo c'est injuste de leur demander de contribuer *encore plus* alors qu'ils doivent bien payer dans les dizaines de milliers de dollars d'impôts chaque année et qu'ils se tappent une job à la fois hautement exigeante et hautement utile pour la société. Leur demander de contribuer encore plus c'est un peu leur dire "c'est beau mon grand, fend-toi le cul pour nous mais on trouve que tu fais trop d'argent buddy so on va te manger encore plus ta paye".

Pis j'suis conscient que j'vais recevoir une pluie de -1, mais gâtez-vous donc.

Pis reda, pas besoin de venir me parler d'accumulation du capital pis de communisme pis tout ça, j'm'en calisse.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vous relate des propos recueillis d'un pro-hausse.

En utilisant les chiffres de radio-canada j'ai pu déterminer que 80,1% de l'augmentation des frais de scolarité est justifiée par l'inflation. Soit pour que nous payons autant qu'en 1968-69. De plus, l'augmentation est en réalité de 9,26% depuis 1968-69, la raison du 75% d'augmentation c'est à cause du gel des frais de scolarité. Si vous ne voulez pas que la génération future endosse un choc beaucoup plus grave que celui que nous connaissons soyez responsable et accepté la hausse.

Ce qui veut dire que nos universités ont coupé leurs revenus de 40% au niveau du financement même par les frais scolaires comparé à 1968. Ce n'est pas réaliste et c'est irresponsable.

Soure:

à 3:20

PS: voici le chercheur de l'IRIS qui se fait planter

Informe toi un peu compare les salaires au privé. On paye déjà nos cadres de qualité des salaires très bas comparé au privé les recteurs les mieux payés c'est 300 000$ dans le privé un PDG c'est en moyenne 5,5 million. Fais le calcul tu vas voir qu'on est loin déxagéré. Aussi non on peut prendre des cadres avec un secondaire 5 pour gérer notre province mais tu chialerais surement pcq nos cadres sont pas éduqué pi qui save pas quoi faire.

En utilisant les chiffres de radio-canada j'ai pu déterminer que 80,1% de l'augmentation des frais de scolarité est justifiée par l'inflation. Soit pour que nous payons autant qu'en 1968-69. De plus, l'augmentation est en réalité de 9,26% depuis 1968-69, la raison du 75% d'augmentation c'est à cause du gel des frais de scolarité. Si vous ne voulez pas que la génération future endosse un choc beaucoup plus grave que celui que nous connaissons soyez responsable et accepté la hausse.

Ce qui veut dire que nos universités ont coupé leurs revenus de 40% au niveau du financement même par les frais scolaires comparé à 1968. Ce n'est pas réaliste et c'est irresponsable.

La mauvaise gestion c'est le peuple qui la fait en gelant les frais !

http://www.youtube.com/​watch?v=motHt82F6Qo

Voici un recteur qui emboite le chercheur d'IRIS.

La hausse est sec, mais justifiée.

Le Québec on a pas de très gros revenue et on met un plus haut pourcentage que l'allemagne et que la france de notre P.I.B dans notre éducation.

Et le pire dans tout ça c'est que tout les grévistes ou quasiment tout, disent qu'on a pas un manque de fond mais c'est les premiers à être contre le plan nord. On va chercher 41$ sur chaque tranche de 100$ pour l'exploitation de nos ressources on es les meilleurs au Canada !!!

Bref, c'est mon opinion mais c'est facile de chialer. On veux un équilibre budgétaire alors tout le monde doit faire sa part. C'est pas vrai qu'on peut prendre ça à partir des impôts pcq la c'est une partit de la classe ouvrière qui va payé les études de médecin.

SOOOOOO ! Moi je crois dure comme fer que la justice social dans ce cas c'est d'accepté la hausse même si ça me fait chier de payer plus !

C

De toute façons, le Cégep de Rimouski n'est plus en grève !!! Ma mission est accomplie.

Mission accomplie,

Soit pour les personnes que j'ai fait changé d'avis.

Soit pour les propos de l'AGECR que j'ai démentit sur leur propre mur pendant 1 mois complet.

Soit par mon vote à chaque assemblé.

Soit pour ma signature et mon aide pour plusieurs pétitions

Soit pour avoir militer durant 1 mois

Soit pour avoir lu et m'avoir informé pendant 1 mois et publier chaque article pertinent et pour avoir débattu sans cesse.

Soit pour avoir convertit au minimum 40 personnes.

Soit pour militer et participer à plusieurs rencontre antigréviste.

Soit pour être reconnu comme une tête antigréviste

Soit parce que maintenant je milite dans plusieurs autres organisation pour les aider à mettre fin à leur grève respective

Soit pour avoir participer activement avec le MÉSRQ

Soit parce que mettre fin à cette grève était pour moi une mission depuis déjà 1 mois et 3 jours.

Bref, je crois avoir fait beaucoup plus que juste voter.

Discuss.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le tout s'est déroulé hier, suite à la manifestation qui a quelque peu dégénérée dans le coin du Eaton et du Fairmount.

Je sais qu'il existe un autre video où on peut un peu plus voir l'altercation entre les policiers et le caméraman. Je trouve ça sous peu!

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça m'écoeure un peu de parler de lui, mais Martineau est en train de devenir cinglé:

http://blogues.journaldemontreal.com/martineau/franc-parler/la-meute/

En gros le texte de Ouimet auquel il réfère l'accusait d'utiliser des faits anecdotiques plutôt que des statistiques pour prouver ses affirmations.

Voilà qu'il commence à jouer la victime et le martyr, le grand commentateur politique incompris et détesté, et bien sûr il va parler de sa "liberté d'expression bafouée".

Il me semble qu'à une époque il n'était pas si mauvais, mais le gars en fait juste trop. Comment veut tu avoir deux émissions de TV et 6 chroniques par semaines dans le journal sans dire de la bullshit à un moment ou un autre ? Il n'a visiblement pas le temps de fouiller ses sujets en profondeur donc utilise des processus populistes pour combler ses lacunes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Ah, Richard et sa Sophie ses sophismes....

Quel con ce Richard. Des étudiants d'Outremont s'en balancent que les frais augmentent de 1625$, au bout de la ligne c'est les parents qui vont assumer la facture. Alors l'argument : les jeunes d'Outremont qui portent le carré rouge militent pour préserver leurs privilèges ne tient pas, ça ne tient pas, et là il commence à se rendre compte progressivement qu'il vit intellectuellement au dessus de ses moyens.

Je l'inviterais à aller visiter des logements d'étudiants dans côte-des-neiges, dans hochelaga-maisonneuve avant de vomir des conneries sans nom sur les étudiants.

La juste part c'est l'impôt sur le revenu.

Modifié par Pixel
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça m'écoeure un peu de parler de lui, mais Martineau est en train de devenir cinglé:

http://blogues.journaldemontreal.com/martineau/franc-parler/la-meute/

En gros le texte de Ouimet auquel il réfère l'accusait d'utiliser des faits anecdotiques plutôt que des statistiques pour prouver ses affirmations.

Voilà qu'il commence à jouer la victime et le martyr, le grand commentateur politique incompris et détesté, et bien sûr il va parler de sa "liberté d'expression bafouée".

Il me semble qu'à une époque il n'était pas si mauvais, mais le gars en fait juste trop. Comment veut tu avoir deux émissions de TV et 6 chroniques par semaines dans le journal sans dire de la bullshit à un moment ou un autre ? Il n'a visiblement pas le temps de fouiller ses sujets en profondeur donc utilise des processus populistes pour combler ses lacunes.

C'est pas neufff...

Mon opinion sur Richard Martineau :

Martineau travaille trop, c'est bien connu. Beaucoup de télés (TVA, Télé-Québec) + chroniques + blog (ouais il en reste un peu moins rendu là).

Comment il pourrait prendre le temps de visiter le dépotoir régulièrement pour juger de sa qualité ? De toute manière, il a probablement puisé quelques trucs pour ses différents chapeaux de polémistes.

Un des mystères qui me préoccupe depuis longtemps est comment il a pu fourré Nathalie Collard, et Sophie Durocher (attention à la prononciation). C'est pas la première fois que j'écrit ça ici, je n'ai pas encore trouver de réponse.

Il a peut-être lu ce sujet : http://forum.depotoir.ca/index.php?showtopic=19024

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'suis arrivé chez nous, au Saguenay, à 23h30, après 5 heures de route.

Mon père m'a dit que le carré rouge sur mon sac à dos ne rentrerait pas chez nous. J'lui ai répliqué que s'il voulait qu'on s'explique sur le trotoire, ça allait être aussi bien. C'était de l'humour.

Néenmoins, il m'attendait avec un paquet d'articles et de stats en bookmarks sur son laptop. Moyenne d'enrollement à l'université, taux de diplomation, comparaison avec le ROC, avec l'OCDE, avec les États-Unis, comparaison avec les années 60, avec le salaire annuel d'un universitaire. C'était du recentrage de débat et de la mise en contexte du début à la fin. Ça duré jusqu'à 1h45am. Les babyboomers nous aimes pas, pentoute.

Mes parents mon raconté qu'au CEGEP d'Alma, les grévistes ont saccagés des classes. J'en avait même pas entendu parlé. Couplé avec une manif à Montréal qui fut déclaré illégale plus tôt cette semaine, leur opinion est que le gouvernement ne peut juste pas compromettre avec du monde comme ça. Que c'était antidémocratique.

C'est là qu'on réalise que la maintenance d'une image légitime est une mission impossible pour les étudiants. Les étudiants deviennent incohérent et amateur quand c'est le temps de formuler des demandes et des solutions; les étudiants deviennent une collectivité monolitique et unitaire quand un beau matin, une douzaine de singes font de la marde dans un CEGEP de région. Tu peux pas t'en sortir.

On soupe de la raquelette tentôt. C'est long souper de la raquelette. ;_;

e; y'a une statistique que j'ai retenue; le taux de diplomation des bacheliers du Québec est le plus bas ("pourquoi subventionner des décrocheurs!"). Le taux est suspicieusement bas; 28%. Faudrait voir l'étude parce que c'est louche en maudit.

Un article qu'Échelon ma partagé, sur le fait que le weekend de Pâques est un stress test pour les étudiants.

Ça ne se dit pas sur Facebook

Et j’ai pensé au congé de Pâques, à ces discussions politiques en famille pour lesquelles j’ai de moins en moins de force. Mon fil facebook est en ouate. Tout le monde est d’accord. Non à la hausse, oui à la culture, faites payer les minières, sauvons les Birmans. Mais pour moi, comme pour la plupart d’entre nous, le reality check se passe en famille. Argumenter avec quelqu’un qui écoute Dumont ou qui pense que l’IRIS est une organisation communiste extrémiste qui divulgue des chiffres «orientés», ça prend de l’énergie. Et c’est tout seul à argumenter comme un démon dans l’eau bénite qu’on réalise qu’en dehors de notre cercle d’amis, la bataille est loin d’être gagnée.

Et quand je pense qu’il va falloir que j’explique pourquoi j’ai l’air de la moitié de moi-même en fin de semaine, je me dis que certains jours, j’aurais aimé travailler dans une usine. Quand les usines coupent 600 postes, les travailleurs ont le soutien de la population, on klaxonne pour eux. On trouve même qu’ils ont raison de se choquer et d’être violents. Quand on coupe en culture, il faut d’abord se faire traiter de «b.s. de luxe de l’État» avant de pouvoir aspirer à un peu de solidarité.

On ne se fait pas juste frapper à coup de bat de baseball dans face, on se fait aussi dire que nos jobs valent moins que les «vraies» jobs, des «vrais» travailleurs.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'suis arrivé chez nous, au Saguenay, à 23h30, après 5 heures de route.

Mon père m'a dit que le carré rouge sur mon sac à dos ne rentrerait pas chez nous.

Comment j'imagine le père de B-E.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...