Aller au contenu
Doupirate

La Tunisie, l'Égypte, on parle de la Jordanie, du Yémen et de l'Arabie Saoudite

Déchet(s) recommandé(s)

Je trouve ça drôle lire de vieux sujets, on y trouve des perles.

Les plus grands analystes s'accordent pour dire que les islamistes radicaux n'ont aucunes chance de prendre le pouvoir en Tunisie parce qu'ils ne sont qu'une poignée quasiment au sens littéral du terme.

...Quelques mois plus tard

Les islamistes prennent le pouvoir en Tunisie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

C'est fou ce que le monde ont des idées préconçues à propos des musulmans.

Vive les brainwash de Wafa Sultan et cie.

The american dream, ya que ça de vrai.

Parce que toi tu est allez vivre dans leur pays je suppose ? C'est pas des idées préconçues, la plupart du temps les gens parlent de faits, mais ils sont font traiter de racistes sur ce qu'ils ont vécu face à face avec eux !

Tout les arabes (pas juste musulman) que j'ai connu, jamais je les laisserais sortir avec ma soeur. Ils ont aucun respect pour les femmes. Ils les voient comme des chiennes à leurs services et plaisir personnel. Bien sûr qu'ici ils sont dociles en apparence, car il y a des régles et des sanctions. Cependant, tu viendras dire à une fille qui va à l'école avec ma blonde. Elle porte le hijab. On voit juste ses yeux. Son père après qu'elle ait fait ses études va la retourner dans son pays et son mari est déjà décidé pour elle. Si elle ose désobéir à son père il lui a dit qu'il allait la retourner dans son pays pour la lapider.

Tu vas me dire que c'est anecdotique ? Bullshit. Attend 4-5 générations pour que sa change car ils vont être intégrer et vont perdre petit à petit leurs cultures de marde sous éduqué pauvres et ignorants. Ce sont les sous éduqués pauvres qui croient en la religion et qui sont prêt à se faire sauter pour elle.

Modifié par Guillaume Vincent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Résumé de ce qui se passe ...

Libye

  • Des élections ont eu lieu et les libéraux ont gagné, principalement dans les régions riches du pays. Les libéraux ont lamentablement échoué dans les villes et villages les plus dévastées par la guerre civile. Le taux de participation frôle le 60%.
  • Les combats inter-factions continuent partout dans le pays, notamment à l'Est où la tendance autonomiste gagne du terrain.
  • Les khadafistes se sont tous retranchés dans la ville autonomiste de Bani Walid (ils ont combattu le CNT et depuis refusent toute ingérence nationale).

Syrie
  • Près de 40% du territoire national n'est plus sous contrôle de la bourgeoisie alaouite du président Assad.
  • Les frontières syro-turques et syro-irakienne sont majoritairement sous contrôle des insurgés.
  • De sérieux affrontements ont eu lieu dans les deux plus importantes villes du pays : Aleppo et Damas (capitale du pays). Dans la première ville, près de 50% du terrain est sous contrôle de l'Armée Syrienne Libre (composée principalement de déserteurs, puis de volontaires, puis de sympathisants comme les islamistes). Or, à Damas, les insurgés sont partis et ont abandonné leurs positions : l'armée d'État était mieux équipée et plus nombreuse, avec la sanguinaire milice Shabiba à leurs côtés. De nombreuses familles ont été massacrées pour avoir soutenu les insurgés.
  • Les hélicoptères et les jets sont employées contre les populations qui refusent de capituler.
  • La troisième grande ville, Homs, est sous le siège depuis un peu plus d'un an. Elle est bombardée depuis l'extérieur à un rythme quotidien. Le quartier le plus anti-Assad de toute la ville, Baba Amr, fut rasée de la carte. La ville subit une répression gouvernementale sans précédent et les attaques contre le régime sont très faibles (hit n' run la plupart du temps).
  • Le gouvernement a affirmé avoir l'arme chimique prête à utiliser contre tout envahisseur étranger.
  • De très nombreux diplomates, généraux et commissaires ont déserté.
  • Le nord du pays est sous contrôle Kurde.

Pour le reste comme Bahreïn, Qatar, Yémen, Arabie Saoudite, Algérie, Maroc, etc. ça bouge pas fort. De timides protestations étant donné le manque horrible d'organisation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voyage depuis 2 semaines dans le moyen orient. Egypte et Jordanie pour être précis. Toutes les idées préconcues que j'avais ont été démolies. Je vais au Bahreïn dans 3 jours, je m'attend au même que ce que j'ai déjà vu : un peuple accueiillant et frustré de la mauvaise presse. Je ne développe pas beaucoup car je suis sur mon telephone. Je reviendrais sur le sujet à mon retour si c'est encore d'actualité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je voyage depuis 2 semaines dans le moyen orient. Egypte et Jordanie pour être précis. Toutes les idées préconcues que j'avais ont été démolies. Je vais au Bahreïn dans 3 jours, je m'attend au même que ce que j'ai déjà vu : un peuple accueiillant et frustré de la mauvaise presse. Je ne développe pas beaucoup car je suis sur mon telephone. Je reviendrais sur le sujet à mon retour si c'est encore d'actualité.

Sors avec une de leurs filles sans la marier et sans te convertir à l'Islam. Tu m'en rediras des nouvelles sur leur "tolérance".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sors avec une de leurs filles sans la marier et sans te convertir à l'Islam. Tu m'en rediras des nouvelles sur leur "tolérance".

Par curiosité, j'ai posé la question au Arabes avec qui je parle frequemment ici et la réponse à pas mal été la même : Les temps changent et il faut accepter ; ils seraient d'accords. Ils ont par contre beaucoup parlé de l'Arabie Saoudite qui est un pays conservateur et ils n'aiment pas ça. Ils ont tous rejetés l'idée d'aller vivre la si l'opportunité se présentait. J'ai demandé à 3 personnes différentes, 2 jordaniens et un egyptiens, donc mon sondage ne vaut pas grand chose, mais je persiste à dire que l'idée que l'on se fait d'eux est pas mal erronés. Anyway j'essayraie pas de te faire changer d'avis je sais que ça vaut pas la peine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

French surgeon returns after 2 weeks in Aleppo hospital

In an interview with Reuters in his central Paris apartment on Saturday, the 71-year-old said that contrary to his previous visits to Homs and Idlib earlier this year about 60 percent of those he had treated this time had been rebel fighters and that at least half of them had been non-Syrian.

"It's really something strange to see. They are directly saying that they aren't interested in Bashar al-Assad's fall, but are thinking about how to take power afterwards and set up an Islamic state with sharia law to become part of the world Emirate," the doctor said.

La révolution Syrienne est en fait une révolution islamique. J'en fait la prédiction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il parle de la grosse ville d'Alepp et non pas du pays en entier. À Homs et Idlib, comme il le dit, c'était l'inverse complètement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il parle de la grosse ville d'Alepp et non pas du pays en entier. À Homs et Idlib, comme il le dit, c'était l'inverse complètement.

Peut-être est-ce simplement parce que de plus en plus de musulmans répondent à l’appel du Djihad (il a même traité de djihadistes français); ils sont donc plus nombreux qu'ils l'étaient au début de l'année lors de son premier voyage en Syrie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Résumons ce qui se passe en Syrie...

  • La guerre civile - maintenant considérée comme une proxy war (guerre par procuration) - a dépassé ses 150 000 morts. Une guerre sectaire a lieu entre les musulmans (sunnites - chiites), les chrétiens (orthodoxes surtout) et leurs minorités (druzes, islaméliens, alaouites, kurdes et bien plus !) soutenue par des interventions étrangères indirectes et directes : l'Iran, la Russie, l'Arabie Saoudite, les États-Unis, la Turquie, le Liban, l'Irak, la Jordanie et Israël.
  • 40% du territoire national n'est pas sous contrôle du gouvernement syrien mais la majorité des villes urbaines sont sous contrôle du gouvernement syrien.
  • Le nord-est du pays est sous contrôle de l'ÉIIL (État islamique en Irak et au Levant) ainsi que le FAN (Front Jabhat Al-Nusrah). Ces deux groupes sont entrés en guerre récemment en raison d'allégation d'exécutions, de prises d’otages et de trahisons. Parce que Al-Qaïda s'est dissocié d'ÉIIL et a déclaré que seul FAN est la véritable branche d'Al-Qaïda en Syrie. ÉIIL n'accepte juste pas ces déclarations et a déclaré la guerre. Présentement, l'ÉIIL est en guerre contre tout le monde. Ce groupe a été fondé par d'anciens généraux de l'armée de Saddam Hussein, en Irak. Ceux-ci, une fois reconvertie à l'Islam, ont rejoint et investi l'ÉIIL. Cet intérêt pour l'ÉIIL est plus une question politique que de religion, celle-ci servant de prétexte pour étendre leur pouvoir. Il faut savoir que le nord-est du pays est campagnard, la population y est peu nombreuse.
  • Le contrôle territorial actuel de l'ÉIIL ressemble à ceci :

785px-Territorial_control_of_the_ISIS.svg.png

  • À cette guerre inter-islamiste s'ajoute à la guerre inter-factionnaires entre rebelles qui eux sont composés de plus de 100 groupes armés de toute idéologie. Les non-islamistes perdent énormément de terrain, faute d'argent, d'armes, de munitions, de nourriture et de soutiens populaire. Les islamistes qui se réclament d'Al-Qaïda ont un important soutien financier et militaire de la part de riches arabes (d'Arabie Saoudite, du Qatar et de tous ces pays arabes avec une forte concentration de richesses entre une poignée de personnes) qui paient pour l'armement et le transport de militants étrangers vers la Syrie par la frontière turque ou irakienne. La raison ? L'appel au djihad dans l'ancien califat. Car c'est le lieu historique du premier califat, grand empire islamique, fantasme de tout islamiste rattaché au wahhabisme, salafisme et takfirisme.
  • L'Arabie Saoudite finance massivement le FI (Front Islamique) qui est l'une des plus importantes organisations militaires anti-gouvernement du pays. Contrairement aux deux groupes idéologiquement pro-Al-Qaïda, le FI ne veut pas d'un califat mais d'un nationalisme islamiste imposant la Charia. C'est-à-dire que l'impérialisme ne les intéresse pas (ce qui est le cas des deux autres groupes). C'est la différence entre "répandons la Charia sur le monde" et "gardons la Charia dans notre pays". Deux interprétations du Coran et de son djihadisme qui génère la guerre inter-islamiste.
  • Au même moment, l'ASL (Armée Syrienne Libre), composé de volontaires et déserteurs de l'armée gouvernementale, perd du terrain et des membres. Elle se retranche dans des localités proches des villes urbaines populeuses (la capitale et Alep surtout, les deux plus grandes villes du pays). Des trêves ont été établis entre l'ASL et le gouvernement syrien dans de nombreuses zones à l'intérieur et autour de ces villes. Sa faiblesse réside en ceci qu'elle ne possède rien et ses membres se sont retournés vers des groupes mieux armés et mieux organisés : le FI, l'ÉIIL et le FAN, toutes des organisations islamistes. Les groupes islamistes armés sont mieux organisés que les groupes sécularistes armés et attire plus de volontaires.
  • Deux grands camps se présentent en Syrie. Ceux en faveur d'un retour à la situation d'avant-guerre-civile : les pro-Assad. Ceux en faveur d'une nouvelle société sans Assad : les anti-Assad. Chacun des deux camps ont bien sûr leurs intérêts respectifs qui ne concordent pas avec les autres (par exemple, chez les anti-Assad, certains veulent la Charia, d'autre un sécularisme, et d'autres même une américanisation du pays) mais s'allient pour contrer leurs ennemis communs. Voici une illustration de base pour comprendre les différents camps :

gXi00RS.png

  • Dans le camp pro-Assad, de très nombreux militants et mercenaires proviennent des pays voisins (mais d'aussi à travers le monde, comme chez les anti-Assad pour un djihad) pour venir défendre leur communauté minoritaire qu'est la branche islamique chiite. Les druzes, les ismaéliens et les alaouites sont tous des branches du chiisme, déjà minoritaire en lui-même dans le monde musulman. L'Iran envoie des soldats élites soutenir l'armée gouvernementale, tout comme le Hezbollah envoie des militants par plusieurs milliers. Les organisations palestiniennes armées envoient elles aussi leurs troupes. À cela s'ajoute l'armement militaire envoyé par la Russie (ce qui permet à l'armée gouvernementale de bombarder les quartiers et les villages sans arrêt et de larguer des barils remplis d'explosifs sur des immeubles et hôpitaux depuis les hélicoptères bien à l'abris des AK-47).
  • La présence de l'armée israëlienne se limite au plateau du Golan et au bombardement de tout convoi ou caserne d'armement militaire que la Syrie, avec les militants du Hezbollah, vise à acheminer jusqu'au sud Liban. Eh non, c'est pas plus complotiste que ça !
  • Les Kurdes ont déclaré leur autonomie territoriale, ce qui énerve beaucoup la Turquie, prête à frapper si la Syrie donne le feu vert.

Je ferais d'autres messages quand il y aura des informations plus importantes que le nombre de morts et le nom des villages / quartiers capturés par les différents groupes armés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mini-mise à jour visuelle :

syria-map-webb.png

C'est loin d'être fini. L'armée syrienne a lancé de nombreuses offensives en début de semaine.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...