Aller au contenu

Exubérance irrationnelle



Il suffit de diviser le bénéfice net de l'entreprise par le nombre d'actions en circulation afin de déterminer le bénéfice par action, qui vous permettra d'établir le ratio cours-bénéfice.

Le ratio cours sur bénéfices (P/E) ne tient pas compte des retombées des normes comptables, de l’inflation, de la croissance, du rendement et de l’impôt, ainsi que de nombreux autres facteurs à

prendre en considération.

Le cours d'un action fluctue d’un instant à l’autre, alors que le bénifice par action n’est connu qu’au plus 4 fois.

par année.

Quand le ratio est très au-dessus de cette valeur, on peut considérer que les actions sont chères, et qu'elles sont bon marché quand l'indice lui est très inférieur.

Pour parer à la volatilité même du ratio, il est possible d’allonger la période retenue pour les bénéfices. C’est ce que l’économiste Robert Shiller propose.

Le Shiller P/E Ratio utilise les résultats nets enregistrés au cours des dix dernières années (ajustés par l’inflation), afin de mieux tenir compte des cycles de l’économie, sans toutefois plonger trop en arrière dans le passé.

Les investisseurs qui auraient seulement considéré le P/E de Shiller n’auraient pas investi au cours des vingt dernières années.

J5AFf5o.png?1

...

L'indice S&P 500 a été créé en 1950.

Informations sur la photo


Commentaires recommandés

Aucun commentaire à afficher.

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...