1. LE BIDONVILLE

    1. Taverne

      Échanges sur les généralités de la vie, souvent sans importance. Nos réacteurs brassent une recette de bière à base de jus de poubelle et d'acide sulfurique.

      207 652
      déchets
    2. Institut psychiatrique

      Maux de l'âme, découvertes troublantes et autres hérésies de l'esprit. En échange d'un vieux 2$ en papier, l'infirmier signera votre prescription sur un coin de table après une consultation expéditive.

      37 807
      déchets
    3. TechnoScrap

      Appareils électroniques endommagés ou recyclés à petit prix. Batteries déchargées incluses.

      55 785
      déchets
    4. Cinéma 99¢

      Derrière le comptoir, la guichetière est perdue dans ses sudokus. Déposez vos sous et errez à travers nos salles vides où sont projetées des productions datées et détestées des critiques.

      30 208
      déchets
    5. Disquaire

      Parcourez une sélection de vinyles ondulés, de CD scratchés et de cassettes débobinées. Poste d'écoute actuellement hors d'usage.

      30 078
      déchets
    6. Loft d'artistes

      Trouvé intact parmi les décombres d'une usine désaffectée, ce spacieux loft est équipé d'une déchiqueteuse industrielle capable de gober votre album photo, vos peintures sur toile, votre épopée en huit tomes et tous vos petits gribouillis.

      13 558
      déchets
    7. Fosse septique

      Les insides, les facilités et tous les déchets non recyclables s'accumulent dans cette cuve jamais vidée. Port du masque à gaz obligatoire.

      116 596
      déchets
  2. ENVIRONNEMENT PRÉSERVÉ (ADMINISTRATION)

    1. ÉcoSphère

      En plus de trier vos ordures, nos ÉcoModos sont formés pour répondre aux questions, traiter les plaintes et forcer le sourire.

      29 599
      déchets
  • Derniers déchets

    • Ma fête c'est le 26 décembre fak personne est disponible jamais, pis je fini la soirée en chialant que j'ai pas d'amis. Chez ma mère, la seule et unique personne qui ne me laisseras jamais tomber haha!
    • 2016 (27 ans) : J'ai fêté ça dans un bar ou mon chum anime du Karaoké (Petite Grenouille de Lévis). J'ai bu de l'alcool jusqu'à être un déchet. Mon meilleur ami était là, il a fait de la route pour moi, d'autres amis étaient présent, ma meilleure amie, des collègues de travail, ma belle-mère et de la famille à mon chum. Je portais ma chemise en jeans à zip et mes pantalons baggies chic noirs. C'était vraiment une soirée géniale. dans la journée, j'attendais que mon ami arrive, il est arrivé un peu après le souper. 2012 (23 ans) : C'est l'année ou je suis allée au Burkina et à Boston, ainsi que l'année ou j'ai acheté ma voiture neuve et déménagé à Québec et commencé l'université. Grosse année pour moi. Je pense que ma fête je l'ai fait dans un resto à Jonquière, avec des amis, dont un que sa fête tombe 2 jours avant moi donc on avait la tradition de la fêter ensemble. 2008 (19 ans) : Je pense que j'ai fêté ça dans un bar à Saint-Ambroise, le petit bar où j'ai travaillé pendant 3 ans. Je n'ai pas de souvenirs précis. 2004 (15 ans) : Mes souvenirs s'arrêtent pas mal là. 
    • Pis en quoi c'est important l'apparence ? En quoi c'est important d'être féminine ? Avant je m'habillais en me disant, je veux provoquer. Maintenant je m'habille parce que j'peux pas rester en pyjama toute la journée, c'est contre productif, même si je travail à la maison. Avec les années j'ai appris qu'il n'y en a pas de bonne féminité. Et que la définition être femme, varie de femmes en femmes. En fait plus tu es jeune et plus ta féminité est bâtit sur la vision que l'homme se fait de la femme. (Musique, film, art et même littérature) Avec les années ça s'assouplie. Avant aujourd'hui j'ai toujours évoluée dans des cercles, eux des emplois ou justement on misait sur mes atouts féminins, dans le seul bût de plaire aux hommes et ainsi de faire de l'argent. Et pourtant, dans mes opinions, j'étais très féministe. Aujourd'hui c'est un peu l'inverse (j'suis toujours féministe, juste moins vocale about it, c'est pu a propos de moi, mais des autres), je veux que les femmes se plaisent à elles-mêmes avant tout. J'ai d’ailleurs de belles discussions sur la féminité et surtout la sensualité. Dans mon boulot j'ai du me protéger, le monde est tellement changeant, j'ai du spécifier que j'assumais le genre d'une personne... S'tun peu horrible, mais j'ai eu des escortes qui sont venu à moi en me disant, eu tu m'as mis mal à l'aise dans la séance quand tu m'as dit gorgeous, babe, lady, she's gorgeous, isn't she ? , etc, j'ai du me défendre que malheureusement si tu te market comme un femme, j'assume que je shoot la femme. Le féminisme n'a pas d'incidence sur le physique d'une personne. Toute femme est féministe à sa façon, et je crois pas qu'il y ait un mauvais féminisme. Même s'il est abolo, même s'il est condescendant, il a une raison d'exister. Est-ce que le physique des hommes change parce qu'ils ont gobé the red pill vs the blue pill, j'crois pas... Pourquoi ca devient un sujet chez la femme. On s'en bat pas un peu les couilles ? 
  • Dernières poubelles

  • Blog du Dépotoir

  • Contributeurs populaires