Aller au contenu

Refugees


Gynocratie
 Partager


.migrants-macedoine-photo5_m.jpg

En Macédoine, les migrants illégaux ne peuvent utiliser les transports en commun. Les autorités interdisent aux compagnies de train ou d’autocar de leur vendre des billets. En revanche, elles tolèrent la marche à pied.

A Demir Kapija, une ville à une dizaine de kilomètres de la frontière grecque, un tout nouveau business s’est mis en place on ne sait trop comment. Pour 150 à 200 euros, les migrants qui en ont les moyens peuvent y acheter des vélos. Le bouche à oreille aidant, ce moyen de locomotion est devenu de plus en plus populaire parmi les clandestins.

.velo-clandestins-macedoine_m.jpg

http://blogs.afp.com/makingof/?post/clandestins-a-velo-a-travers-la-macedoine#.VYcyiPl_Oko

bordering-countries-with-the-greatest-relative-dif-1434455014.43-4870484.png

these-18-countries-have-quite-an-easy-time-defendi-1434458294.98-3527928.png

 Partager


Commentaires recommandés

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...