Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'cognitivité'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Facultatives. Les étiquettes facilitent le repérage et le triage. Aussi, elles peuvent surprendre ou déjouer le lecteur; soyez créatifs! Veuillez-les séparer par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forum

  • RÉCEPTION ET TRIAGE
  • NOS CONTENEURS
    • #0001 - MATIÈRES GÉNÉRALES
    • #0420 - MATIÈRES PSYCHIQUES
    • #0037 - MATIÈRES ARTISTIQUES
    • #0018 - MATIÈRES LICENCIEUSES
  • ZONE CONTAMINÉE
    • ROI DE LA MONTAGNE
    • FOSSE AUX RATS
  • ZONE PRÉSERVÉE
    • CENTRE D'INFORMATION

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Website URL


Twitter


Instagram


Skype


Steam


PSN


XBOX Live


Lieu

1 résultat trouvé

  1. On peut aussi penser aux technologies plus anciennes comme l'imprimé et le type de lecture qui en découle (lecture solitaire à voix basse). Cette définition emporte le fait que ces technologies cognitives sont des mnémotechniques et en cela, leur apparition et leurs évolutions induisent des mutations des formes de savoirs contemporains. L'enjeu n'est donc pas simplement technique et industriel, mais bel et bien les aspects du devenir des caractéristiques épistémologiques. Les récents découvertes de technologies cognitives permettent la réorganisation du travail: de l'ordinateur jusqu'à Internet, des pratiques inédites font jour et redessinent notre rapport au travail. Par exemple, B. Conein énonce: «Je propose de montrer que la cognition distribuée est d’abord une hypothèse sur un fonctionnement général de la cognition humaine. Dans ce cadre, je souligne qu’il est nécessaire de prendre en compte, de façon concomitante, la modification des technologies cognitives et la modification de la coordination sociale. Je défends en effet l’idée que la distribution des processus cognitifs au sein d’un site ne peut pas se concevoir à partir d’une figure unique de l’espace de travail ou de la tâche. Ainsi, lorsqu’un paradigme technologique, informatique ou non, se modifie, il devient, à chaque fois, nécessaire de repenser les frontières de la distribution et le modèle de l’interaction sociale.» Illustration est faite avec les technologies numériques, et plus particulièrement les technologies à base Internet. Ces nouvelles technologies cognitives permettent le travail collaboratif: changement du mode de travail solitaire du bureau avec le teamwork ou le brainstorming, et donc l'utilisation d'interface ouvertes (aides extérieures à la coordination tournées vers la coopération, avec le problème que cela pose: comment partager un foyer commun d'attention tout en conversant. Les ordinateurs programmables du passé cèdent le pas aux systèmes cognitifs, comme IBM Watson. Conçu pour accepter toutes les formes de données, y compris les non structurées, Watson comprend les données, apprend de celles-ci et raisonne grâce à elles. On pourrait même dire que Watson pense. Lorsque Watson pense avec vous, vous arrivez à déjouer vos plus grands défis. IBM et Genesys s'unissent pour créer des expériences clients plus intelligentes. Une ambition qui ne repose sur la matière grise ni des clients, ni de leurs conseillers, mais sur celle de Watson, l'avatar de la technologie cognitive développée par IBM. " Plus proche de l'humain que de l'ordinateur ", selon le constructeur informatique, sa capacité à comprendre le langage naturel, à traiter des informations pour générer des hypothèses et, plus encore, à apprendre, lui a permis de remporter il y a trois ans une victoire au jeu télévisé de culture générale américain Jeopardy ! Super Ordinateur Watson appartenant à IBM : Présentation de Ginni Rometty à propos des technologies cognitives : Les futures applications de Watson :
×
×
  • Créer...