Aller au contenu

Maurice «Mad Dog» Vachon s'éteint


Déchet(s) recommandé(s)

21/11/2013 10h18 - Mise à jour 21/11/2013 10h55

MONTRÉAL -L'ancien lutteur québécois Maurice «Mad Dog» Vachon est décédé à l'âge de 84 ans, tôt jeudi matin, à son domicile d'Omaha, au Nebraska.

Vachon est mort paisiblement pendant son sommeil aux petites heures du matin, a-t-on appris.

La santé de Vachon était faible depuis plusieurs années, lui qui a été happé par une voiture en 1987. Heurté par un chauffard ivre pendant qu'il faisait sa marche matinale en Iowa, Vachon avait subi des fractures aux jambes, provoquant même l'amputation de celle de droite. Plus récemment, il souffrait de troubles de mémoire.

«La lutte québécoise perd l'un de ses plus grands athlètes, a témoigné Patrick Laprade, co-auteur du livre À la semaine prochaine, si Dieu le veut. C'était une légende, un champion. Il était aussi le lutteur le plus connu à l'extérieur du Québec.»

Né dans le quartier Ville-Émard, à Montréal, en 1929, Vachon avait d'abord participé aux Jeux olympiques de Londres en 1948, prenant le septième rang dans la catégorie des 78 kilos. Deux ans plus tard, il a remporté une médaille d'or aux Jeux de l'Empire britannique, aujourd'hui

connus sous le nom des Jeux du Commonwealth.

Sourire, mimiques et intimidation

Laprade, dont la version anglophone du bouquin s'intitule «Mad Dogs, Midgets and Screw Jobs», garde un souvenir bien particulier du lutteur.

«Je l'ai rencontré pour une dernière fois cet été à Waterloo pendant la promotion du livre, a-t-il raconté. Quand je lui ai montré que son visage était sur la couverture, il m'a fait son plus beau sourire.»

Vachon était notamment reconnu pour ses mimiques un peu brutales se traduisant par un regard intimidant, une image de dur et une voix à faire trembler ses adversaires.

La carrière de lutteur professionnel de Vachon avait pris un tournant important quand le promoteur Don Owens l'avait surnommé «Mad Dog» en 1962.

Populaire

Dans les années 1970, il avait fait équipe avec son frère Paul, dit «Le Boucher». En 1973, il a par ailleurs disputé le combat devant la plus grande foule de l'histoire de la lutte au Québec, soit 29 127 spectateurs, face à Killer Kowalski au stade Jarry.

Le dernier affrontement de Vachon a été livré en octobre 1986, au Centre Paul-Sauvé, devant plus de 3000 amateurs.

Parmi les personnalités qui ont déjà rendu hommage à Maurice Vachon, le maire de Montréal, Denis Coderre, a livré sur son compte Twitter : «Une légende québécoise nous quitte. Salut Maurice!»

20131121-101809-g.jpgMaurice «Mad Dog» Vachon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
×
×
  • Créer...