Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

C'est en farfouillant dans les vidéos d'Adam Neely (merci Commissaire pour la découverte) que je suis tombé dans l'univers de la musique microtonale. 
Il a parlé entre autres des compositions de Ben Johnston  et de Sevish :

 

 

 


Qu'est-ce qui définit la musique microtonale? Au lieu d'utiliser l'échelle chromatique commune à la musique occidentale (1 octave = 12 notes d'un demi-ton), on utilise des échelles plus découpées (1 octave = 106 notes également réparties en micro-intervalles, par exemple). Mon impression, une mélodie plus riche et nuancée, et plus organique. 

Je vous balance quelques autres vidéos ici.
 

 

Musicien Jazz peanuté qui explique sa démarche artistique derrière 'Mikrojazz' :

Une madame un peu space qui fait de la musique microtonale sur un clavier en Lego™ :

La même madame space qui nous parle de son studio polychromatique. (Les instruments sont impressionnants, ses partitions sont en couleurs pour distinguer les notes, en bonus on a droit à des zooms sur sa face!) :

Morceau de marimba de verre microtonale :

Piano Jazz microtonal :

 

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La musique microtonale, c'est tout un monde. Vraiment un sujet intéressant!

Pour avoir une porte d'entrée smooth, King Gizzard and the Lizard Wizard a récemment fait un album avec des parties microtonales. Leur vibe de rock de garage fuzzy rend ça plus accessible pour quelqu'un qui n'a pas forcément envie d'écouter du Xenakis pour s'initier à ça. Et quand je dis s'initier, je ne parle pas de la musique microtonale comme si c'était un genre en soi, mais plutôt comme un phénomène musical nouveau pour ceux qui ne s'y connaissent pas. 

 

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Veuillez vous connecter pour commenter

Vous pourrez laisser un commentaire après vous êtes connecté.



Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...