Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'routine'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Facultatives. Les étiquettes facilitent le repérage et le triage. Aussi, elles peuvent surprendre ou déjouer le lecteur; soyez créatifs! Veuillez-les séparer par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forum

  • RÉCEPTION ET TRIAGE
  • NOS CONTENEURS
    • #0001 - MATIÈRES GÉNÉRALES
    • #0420 - MATIÈRES PSYCHIQUES
    • #0037 - MATIÈRES ARTISTIQUES
    • #0018 - MATIÈRES LICENCIEUSES
  • ZONE CONTAMINÉE
    • ROI DE LA MONTAGNE
    • FOSSE AUX RATS
  • ZONE PRÉSERVÉE
    • CENTRE D'INFORMATION

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Website URL


Twitter


Instagram


Skype


Steam


PSN


XBOX Live


Lieu

1 résultat trouvé

  1. Très cher hommes et femmes du dépotoir. Mon postulat est simple: Personne n'aime la routine dans les relations de couple. On s'entendra pour dire que la routine peut tuer lentement un couple si celui ci n'est pas correctement organisé pour casser ses propres habitudes. N'avez vous jamais remarqué que dans les relations de couple, cette problématique, souvent annonciatrice de la tragédie à venir, surgit quasiment toujours au terme d'un certain temps passé ensemble ? ( saluez donc mon incroyable logique de sophiste) La routine est ce qui fait que le temps devient similaire à un disque qui tourne en boucle et dont on se lasserait lentement de l'air suranné, ceci qu'on soit seul ou en couple d'ailleurs. La différence c'est qu'à deux, l'affaire implique un ressenti simultané qui, malheureusement, est rarement égal. On prends des habitudes qui finissent par lasser les deux partenaires, mais souvent l'un plus que l'autre et c'est là qu'une certaine représentation des réactions homme/ femme peut être intéressante à observer et à analyser. (Permettez moi maintenant de souligner une observation empirique que j'ai fait à de nombreuses reprises, observation qu'il convient donc de situer dans le champ de mes expériences sociales personnelles et rien de plus) Chaque fois que j'ai énoncé ce problème de routine, que j'en ai discuté, j'ai toujours remarqué que dans les couples ou gens en couple à qui je tenais mes réflexions, j'apprenais quasiment toujours que des deux partenaires qui supportait le moins le temps qui passe et qui lasse, c'était la femme qui s'en plaignait le plus et qui adhérait le plus à ce constat pénible. Dans la même logique, beaucoup d'hommes m'ont expliqué avoir gâché des relations passées par leur manque d'initiative au sein du couple; souvent j'ai observé que malgré eux, il y avait une tendance à considérer pour "acquis" la femme qui partageait leur vie et ce simple regard de possession leur avait enlevé tout "réel désir physique spontané" pour leur femme. Cela se témoignait concrètement par une attitude désabusée vis à vis des certaines réjouissances de couple ( flegme ou manque d'enthousiasme) et aussi, surtout, un manque de volonté pour créer des interactions sociales, intellectuelles, ludiques, ou originales avec leur compagne (manque d'initiative générale pour le couple, projets, ect). Nombre de femmes ont de la volonté pour entreprendre des projets à deux, et nombre d'hommes ont cette caractéristique tendance de réagir à l'ennui par la passivité et surtout par l'habitude. Petit olà sur ce que je viens d'écrire, quand même, je vois déjà la quantité de bourses bien remplies qui vont rougir d'indignation à la lecture de ces lignes, mais rassurez vous je ne souhaite qu'une chose, que vous m'expliquiez que vous êtes tout le contraire et que vous réagissez autrement. Je tiens aussi à préciser que je parle de routine au bout de quelques années de relation, et même de vie de couple. On s'entends que les couples qui résistent à la tentation de vivre en concubinage ont plus de chance de gérer leur indépendance et leur vie de couple, ce qui aide foncièrement à garder un bon équilibre sentimental, sexuel et intellectuel ( je le crois). Je suis également impressionnée les gens qui arrivent à surpasser l'ennui que peut générer la vie de couple avec assez d'efforts, de volonté et d'accord mutuel pour transcender leurs mauvais réflexes et les couples dont l'un des partenaires se démène plus secouer l'autre ( bon courage, tout de même). Quoi qu'il en soit, Êtes vous sensible à la routine de couple, et à quel degré ? Avez vous l'impression d'être le moteur de votre couple pour éviter la routine ? Y avez vous déjà même été vécu cette routine, ou pas ? Allez, sur ces beaux mots,
×
×
  • Créer...