Aller au contenu
Gamin

Ça c'est #MaCAQ !

Déchet(s) recommandé(s)

 

Citation

La CAQ pourrait rouvrir le parc national du Mont-Tremblant aux motoneiges

  1. [Accueil]
  2.  
  3. [Société]
  4.  
  5. [Environnement]

Au nom de l’«essor économique» et du soutien aux commerçants de la région de Saint-Donat, dans Lanaudière, trois candidats caquistes se sont engagés en campagne électorale à rouvrir un sentier de trente kilomètres nommé «Caribou».

[...]

Une décision dans ce dossier est attendue par le président du Club Motoneige Saint-Donat, Jean Michaud, qui disait vendredi que tout semble indiquer qu’une décision « positive » interviendra rapidement. « Nous sommes tous pour le respect de l’environnement. Mais nous sommes passés dans ce secteur pendant presque 50 ans. La CAQ ne veut donc pas changer la loi, mais seulement reconnaître notre droit acquis », a-t-il expliqué.

Selon M. Michaud, les trois millions de dollars de fonds publics injectés pour aménager un sentier de contournement et réaménager plusieurs autres tronçons situés à l’extérieur du parc n’ont pas permis de retenir les motoneigistes dans la région. « La région se vide », a laissé tomber celui qui avait appelé à voter pour la CAQ dans une vidéo diffusée sur Facebook. « Les gens qui venaient auparavant dans le secteur de Saint-Donat contournent maintenant la région », ce qui entraînerait des pertes économiques majeures.

Le cas de Mont-Tremblant n’est pas unique au Québec, puisque la pratique de la motoneige n’est plus permise dans les parcs nationaux depuis l’an 2000. Cette décision avait été prise en raison des impacts sur le milieu naturel, du dérangement de la faune, de la pollution sonore et de l’incompatibilité avec les activités offertes dans les parcs nationaux.

[...]

Les groupes environnementaux qui avaient fait campagne pour interdire les motoneiges dans les parcs nationaux sont quant à eux fermement opposés à la réouverture des sentiers. « C’est un recul majeur en matière de protection de l’intégrité des parcs nationaux », a insisté le directeur général de Nature Québec, Christian Simard.

Un avis partagé par le biologiste Alain Branchaud, qui souligne le « précédent » que le gouvernement risque de créer en ouvrant la porte aux motoneiges dans le parc du Mont-Tremblant. « Il s’agit déjà d’un parc national sous forte pression, en raison de la station de ski. Et plus généralement, c’est un exemple de la grande difficulté que nous avons à respecter l’intégrité écologique de nos aires protégées. »

Le Québec est en retard dans la protection de son territoire naturel terrestre. L’objectif pour 2020 a été fixé à 17 %, alors que le taux atteint actuellement 10,3 %.

https://www.ledevoir.com/societe/environnement/542120/retour-des-motoneiges-dans-le-parc-national-du-mont-tremblant

Oh yeah on va pouvouare allâ brûler du gaz moé pis mes chums, ça c'est #MaCAQ ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...