Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'horreur'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Facultatives. Les étiquettes facilitent le repérage et le triage. Aussi, elles peuvent surprendre ou déjouer le lecteur; soyez créatifs! Veuillez-les séparer par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forum

  • RÉCEPTION ET TRIAGE
  • NOS CONTENEURS
    • #0001 - MATIÈRES GÉNÉRALES
    • #0420 - MATIÈRES PSYCHIQUES
    • #0037 - MATIÈRES ARTISTIQUES
    • #0018 - MATIÈRES LICENCIEUSES
  • ZONE CONTAMINÉE
    • ROI DE LA MONTAGNE
    • FOSSE AUX RATS
  • ZONE PRÉSERVÉE
    • CENTRE D'INFORMATION

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Twitter


Website URL


Steam


Skype


PSN


XBOX Live


Lieu

5 résultats trouvés

  1. Salut Dépotoir! Je prend une chance tout d'un coup que ça en intéresserait quelques-uns parmi vous... Je fais, depuis octobre dernier, des vidéos sur YouTube où je parle de ma passion, les films d'horreur. Je fais des Top 10, des critiques, parfois j'entre en détail dans la production de certains films et je fais aussi des critiques de films mauvais. C'est un projet qui me tient vraiment à cœur et j'avais envie de vous en faire part. Mon dernier vidéo: Toute critique constructive est la bienvenue :) J'allais presque oublier, j'ai aussi écrit quelques critiques de film sur Tumblr: https://flyingmonsieur.tumblr.com/ mais ça fait un baille que j'en ai pas écrit. Maintenant je m'en sers pour y poster mes vidéos. *Si ce sujet aurait plus sa place dans la section Art Numérique, je m'en excuse.
  2. La paralysie du sommeil. C’est comme un film d’horreur dont vous êtes le héros. La peur est réelle et les visions sont troublantes. En parlant avec le copain de mon frère, je me suis mise à m’intéresser au phénomène qui m’avait jusque-là toujours semblé à la frontière de la fiction et de la dramatisation – en fait je sais pas pourquoi c’est juste maintenant que je trouve ça aussi fascinant, peut-être parce que je retombe doucement dans une phase où j’aime me faire des peurs. Il m’a raconté, donc, qu’il lui arrivait d’avoir des épisodes où il essayait de toutes ses forces de bouger, mais, qu’au mieux, il émettait un cri sourd et tiltait légèrement de la tête dans l’espoir de réveiller mon frère pour qu’il le sorte de son calvaire. Pendant ses états de paralysie, il est en proie à des expériences qui déclencherait sans aucun doute des cas d’énurésie même chez les spincters les plus avertis. Les témoignages tendent à converger vers des apparitions similaires, soient des silhouettes noires et brumeuse, des présences démoniaques, des aliens. Les variations sont généralement attribuables à la culture. Dans son cas à lui, c’est plus comme les PIRES MONSTRES DE FILM JAPONNAIS (Kanashibari) qui s’approchent lentement, allant même jusqu’à monter sur le lit et s’étendre face à lui pour le fixer longuement dans le blanc des yeux. Y’a gagné le gros lot des affaires épeurantes, finalement. Y s’en vient tard, y fait noir. Là je rédige ça pour vous pis ça me creep out. Un documentaire (documentaire... faut le dire vite, plutôt un regroupement de témoignages) présentement disponible sur Netfilx nous propose une reproduction visuelle des terreurs vécues et narrées par des gens qui ont accepté de partager leur expérience. Le film en tant que tel est so-so, mais ça fait une bonne job pour comprendre l'émotion absolument insoutenable qui accompagne la paralysie du sommeil. Personnellement, le fait de savoir que ça peut m'arriver à moéssi, ça a rendu le visionnement un peu plus freakant. Sur reddit on retrouve plein d'exemples : · - A little girl in the corner of my room staring at me. Then, without notice, she shrieks and runs up and starts choking me. · - A large dark figure, kind of a human silhouette, emerging from the foot of my bed and staring down at me. · Something banging and scraping on my bedroom door. I keep it locked at night because I have had ones where it opens by itself. EDIT: No, the door isn't open when I wake up. It only opens in the dream. · - My bedroom door opening by itself followed by dark figures coming into my room. · - A small child hand came out from under my bed followed by his head. No eyes, no nose, jut three weird slits for a mouth. He looked at me for a second then whispered "I can only see the scariest things". Osti han. Certains facteurs semblent rendre davantage vulnérable à l'appartion d'épisodes : le silence ambiant, la position de sommeil (dos et ventre), l’anxiété et de pauvres habitudes de sommeil. Avez-vous déjà vécu ce genre d'histoire? Si oui, comment faites-vous pour pas popper des speeds jusqu'à la fin des temps?
  3. Avez-vous connaissance de cette nouvelle télé-série qui débute en 2014? Elle serait encore en production. Il s'agirait d'un thriller psycho-sexuel (?), selon mes lectures, qui sera diffusé sur Showtime. Le blog de la production: http://blog.penny-dreadful.com/ IMDB: http://www.imdb.com/title/tt2628232/
  4. Basée sur les films originaux (la merveilleuse trilogie des années 80), une nouvelle série a commencé, il y a quelques temps déjà. J'étais vraiment pas convaincue mais vraiment, le résultat est très fidèle aux films originaux. La simple présence de l'acteur original des Evil Dead (Bruce Campbell) fait un sacré effet et toute l'âme de la trilogie a été conservée. On se prend pas au sérieux, on y va avec de l'humour bien noir. J'en suis à l'épisode 3 et j'avoue que j'accroche carrément. Bref, si vous avez été, comme moi, fan de la trilogie, ça vaut définitivement le coup d’œil. Quelqu'un d'autre l'a commencé? Vos impressions?
  5. L'Enfer; concept vague pour certains ou bien défini pour les assidus; Source inépuisable de fables et cible de l'imaginaire collectif; Présent un peu partout dans les mythologies qu'elles soient antiques ou contemporaines; Craint par beaucoup et convoité par des fanatiques (satanistes!) du mal; Tant à dire sur cet endroit qu'on ne peut localiser; qu'on préfère peut-être occulter (par peur) et que si on est un intellectuel-rigide-à-l'imaginaire-d'une-palourde on a tous les mots pour renier ce concept et le ridiculiser. (Je blague pour les intellos-rigides. Je me veux assez objective pour ce portrait que je vais vous tracer de L'Enfer. Mes sympathies à votre imagination existante et mes excuses pour mon sophisme mesquin.) *À travers ce sujet, je met davantage d'emphase sur la conception Chrétienne des Enfers. Petit paragraphe sur les occupants Comme dans toute bonne business, il y a un boss: Le Diable. Il se présente sous plusieurs formes, noms, mais s'en tient au principe qu'il est celui qui dirige la grande boucherie de l'après-vie. Étant trop occupé par le flot continu de nouvel arrivage et la gestion de toutes les âmes qui crépitent dans le feu malfaisant de l'éternité; il s'est fait bureaucrate et a délégué une partie de ses responsabilités à des créatures qu'on appelle tout bonnement "démons". Les "démons" seraient en fait des créatures monstrueuses engendrées par la copulation des anges et de femmes. Les anges charmés par les créatures qu'étaient les femmes seraient descendus sur terre engrosser les femmes qui donnèrent naissance à d'horribles rejetons [des géants]. Devant l'horreur et l’aberration naturelle qu'étaient ces créatures; Dieu les auraient précipités dans les flammes des entrailles de la terre. Les anges ayant copulé avec les femmes humaines auraient été précipités dans un abîme de feu et ainsi devenus légion de Lucifer. Les démons seraient aussi des anges déchus ayant suivi Lucifer dans sa chute et sa rébellion contre Dieu. Selon certaines croyances le diable nommé ici "Lucifer" était un ange jaloux (le prince des anges) de l'homme et de ses opportunités dont la place que cette nouvelle créature prenait dans le regard de Dieu (créature plus intéressante de par sa dualité corps-âme) et a ainsi décidé de pousser l'homme a commettre des crimes envers Dieu; puisque lui-même était trop couillon pour le faire. Le prophète Isaïe fut le premier à décrire la chute de Lucifer; celle-ci allant comme suit: <<Oh! Quelle chute as-tu faite du haut des cieux, Astre du matin, fils de l'aurore! Oh! comme tu t'es abbatu jusqu'à terre, Toi dont les pieds ont foulé les nations! Tu disais dans ton coeur: J'escaladerai les cieux, J'érigerai mon trône, Sur les étoiles de Dieu; Je siégerai sur le mont de l'Assemblée, À l'extrême pointe du Septentrion; Je monterai sur les plus hautes nues, Et je serai l'égal du Très-Haut. Et te voilà précipité dans le sépulcre, Dans les profondeurs de l'abîme.>> Conceptions et images de L'Enfer Dans l'imagerie la plus générale; on perçoit et présente l'enfer comme un lac de feu (situé au coeur de la terre) où y brûlent les âmes des pécheurs pour l'éternité. Il reste à déterminer ce qui nous vaut un ticket pour ce resort tourment-tout-inclus. Habituellement, le suicide et le meurtre reviennent souvent comme cause de damnation (ou le non-respect du Décalogue). Il y a aussi le fait de volontairement pécher en vendant son âme, son 21 grammes d'essence de vie. D'autres représentations de L'Enfer stipuleraient que c'est en fait un non-lieu où tous ceux qui s'y retrouveraient seraient tourmentés par leurs propres peurs et l'horreur de leur psyché pour toujours; dans la solitude la plus extrême. L'Enfer serait selon toutes conceptions confondues: une prison. Il y aurait aussi plusieurs strates à L'Enfer à travers lesquelles on pourrait naviguer après un certain temps; obtenir une libération conditionnelle et être exempté de cet état désagréable. Dans l'Enfer des Grecs, il y aurait possibilité de cheminer à travers quelques unes de ses différentes sphères pour recommencer un nouveau cycle de vie (si les crimes commis sont pardonnables). Il y a aussi la croyance populaire que L'Enfer c'est où nous vivons actuellement (notre bonne vieille terre) ou que du moins, nous soyons coincés au Purgatoire. L'enfer en strates (exemple culturel): L'enfer de Dantes fonctionne selon ce principe: Contrairement à ce que plusieurs semble croire; selon le catholicisme, il n'y aurait pas de sévérité et de menace de flammes cruelles pour les pécheurs... L'Enfer serait un état de haine et de non-amour; de ne pas savoir reconnaître la présence de Dieu au cours de notre vie. L'Enfer serait en fait présent dans notre quotidien; le quotidien d'une personne qui se refuse à s'ouvrir aux autres et au sentiment de bien-être que cela pourrait lui apporter. Voici un extrait qui va en ce sens: Représentations de L'Enfer Vous avez vu Constantine (avec le beau Keanu Reeves)? La conception du fait que le Ciel et L'Enfer soient des dimensions adjacentes à la nôtre et qu'ils s'imbriquent à notre réalité (qui est le filtre qui les cache à nos yeux) est selon moi --- plausible. Sinon; voici un short movie (troublant) sur une jeune femme qui trépasse par suicide et se retrouve en Enfer. Sinon, j'ai toujours aimé la conception de l'au-delà du film Au Delà de nos Rêves (vf de What Dreams may Come). Voici un extrait des Enfers calqué (on dirait) sur celui des grecs (le fleuve emplis d'âme des morts): Sinon, le tourment d'Annie dans sa sombre maison vide (en Enfer): http://www.youtube.com/watch?v=38EAopPkP64 Témoignages et impressions sur L'Enfer Bien que farfelus, il existe sur internet de nombreux témoignages de personnes ayant "vu" L'enfer de leurs propres yeux ou de par un voyage psychique extra-corporel mystique et étrange. Voici un extrait d'un de ces témoignages (à 23 minutes et 20 secondes) sur une des représentations de L'Enfer dont j'ai parlé plus tôt: La souffrance psychologique et les tourments éternels. http://www.youtube.com/watch?v=aIovfotVVzU&feature=player_detailpage#t=23m20s Sinon, cet homme (Bill Wiese) prétend avoir vu des choses troublantes et donne des conférences à ce sujet (partie 1 de 8): Pour ma part; j'ai déjà fait un rêve où on me prenait par la main et on m'emmenait en Enfer. Il n'y avait pas de flammes, mais bien des bâtiments à perte de vue où chaque personne se retrouvait isolée dans une pièce avec ses propres tourments. Le ciel était jaune et le gazon; bien vert. Des HLM gris et massifs avec des fenêtres qui n'étaient qu'en fait des trous surplombaient une vallée où de petites maisonnées étaient érigées sur des colllines. L'Enfer c'était l'isolement et le silence. Un silence très froid et très lugubre. À la lumière de toutes ces informations généralement neutres, croyez-vous en L'Enfer? Si c'est le cas ou le contraire; j'aimerais vous entendre sur vos impressions et vos croyances. Craignez-vous de trépasser et vous retrouver dans un endroit (que vous n'avez pas choisi) à purger une peine pour toujours; pour un faux-pas que vous auriez fait dans cette vie où nos capacités de jugement sont souvent limitées? Souhaitez-vous qu'il y ait un after-life ou préfériez-vous le black-out total? Avez-vous des infos supplémentaires qui pourraient nous intéresser? Merci. Now, Have a seat.
×
×
  • Créer...