Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'humour'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Facultatives. Les étiquettes facilitent le repérage et le triage. Aussi, elles peuvent surprendre ou déjouer le lecteur; soyez créatifs! Veuillez-les séparer par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forum

  • RÉCEPTION ET TRIAGE
  • NOS CONTENEURS
    • #0001 - MATIÈRES GÉNÉRALES
    • #0420 - MATIÈRES PSYCHIQUES
    • #0037 - MATIÈRES ARTISTIQUES
    • #0018 - MATIÈRES LICENCIEUSES
  • ZONE CONTAMINÉE
    • ROI DE LA MONTAGNE
    • FOSSE AUX RATS
  • ZONE PRÉSERVÉE
    • CENTRE D'INFORMATION

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Twitter


Website URL


Steam


Skype


PSN


XBOX Live


Lieu

11 résultats trouvés

  1. Bien plus drôle que beaucoup d'humoristes au Québec ! http://www.youtube.com/watch?v=crAOrLRYSu4 http://www.youtube.com/watch?v=Qqr5hGSG7VM http://www.youtube.com/watch?v=Rq_gwUronYQ
  2. Moi j'trouve ça grate les jeux de mots cheesy. Mes collègues au travail, eux, ne supportaient plus mon irrémédiable besoin de faire des jeux de mots, alors je je vais me vider la poche ici à la place, et je vous invite à faire de même. Le mur de glaires au bateau de nuit m'a inspiré récemment :
  3. Par un bel après-midi d'été, un riche homme d'affaire décide de quitter son luxueux loft du centre-ville pour visiter ce qui était pour lui encore inconnu: la campagne. En effet, notre homme d'affaire, appelons le Robert, n'avait jamais quitté la ville auparavant. Après avoir roulé quelques heures, Robert gare donc sa voiture en bordure d'un rang de campagne. Il voit au loin quelques champs, des silos ainsi qu'une grange. C'est dans cette direction que Robert, sous un ciel ensoleillé, dirige son pas. Notre nouveau visiteur marchait paisiblement lorsqu'il passe devant une ferme hébergeant plusieurs animaux. C'était la première fois que Robert voyait des animaux d'élevages. Curieux, Robert décida d'aller parler au propriétaire qui s'affairait à des travaux sur son terrain. Robert: Bonjour, je suis Robert, puissant homme d'affaire, c'est la première fois que je suis en campagne! Fermier: s'lut moé c Mitch. Bienvenu chez nous. Robert: Je n'avais jamais vu de tels animaux avant, puis-je aller les observer de plus près? Mitch: Ben sur m'a aller vous montrer ça. Mitch amène donc Robert voir les animaux de plus près, commençant par les vaches. Robert: Qu'est-ce que c'est? Mitch: Des vaches. Des vaches laitières. Robert: Elles sont belles. Mais dites-moi Mitch, je viens de remarquer qu'il y a des vaches blanches et des vaches noirs. Quelle est la différence? Mitch: Ah ben voyé-vous m'sieur, c que les vaches blanches, elle produisent 20 litres de lait par jour! Mmmmm...Les noirs aussi d'ailleurs. Le duo allèrent ensuite voir les moutons. Robert: C'est ce qu'on appelle des moutons? Mitch: Oui. Robert: J'ai remarqué que certains moutons sont blancs, d'autres sont noirs. Quelle est la différence? Mitch: Ben voyé-vous mon cher m'sieur, c'est que les moutons blancs fournissent 10 kilos de laine par année. Mmmmmm...les noirs aussi d'ailleurs. Finalement, le fermier et son visiteur allèrent voir les poules. Robert: Quelles jolies poules! Mais dites-moi, quelle est la différence entre les poules blanches et les poules noirs? Mitch: Ben voyé-vous m'sieur, les poules blanches, elles me donnent 2 douzaines d'oeufs par jour. Mmmm...les noirs aussi d'ailleurs! Robert: Dites-moi Mitch, pourquoi différenciez-vous toujours les animaux blancs des animaux noirs, même s'ils produisent tous la même quantité de leur produit respectif? Mitch: Ah ah oh ben c'est ben simple ça mon p'tit monsieur! C'est que les bêtes blanches, ben elle sont a moé! Mmmmm...les noirs aussi d'ailleurs!
  4. En route vers mon premier gala Juste pour rire revient en ondes ce soir sur MAtv. C'est la cinquième édition. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec l'émission, une trentaine d'humoristes de la relève s'affronteront dans un jeu d'élimination et tenteront chaque semaine de faire rire trois juges : Sur la photo, on constate l'absence souhaitée de Dominic Sillon (le gros du duo Dominic et Martin). Câlice qu'il n'était pas à sa place. Le gagnant de la finale aura son dix minutes de gloire cet été dans un gala Juste pour rire. Peu de candidats de l'année dernière m'avaient charmé. De mémoire, seul Sébastien Haché s'était démarqué par son amusant jeu de personnage coincé. Pour l'avoir vu récemment roder son nouveau stock à l'Abreuvoir, je peux vous dire qu'il va frapper fort. Ah, sinon, il y a peut-être aussi l'énergisant (énervé, surtout) Phil Roy qui m'avait surpris. Les 34 autres candidats m'ont laissé perplexe lors des auditions présentées samedi passé. Comme toujours, on peut s'attendre à des malaises, des bafouillements, des blagues de mauvais goût et de belles révélations. On commentera les prestations dans ce sujet!
  5. Centre-ville de Montréal, 25 juillet 2010 Par un bel après-midi d'été, Normand profitait de ses vacances. Homme d'affaires accompli, il vivait seul dans son luxueux condo du centre-ville. Normand ne savait pas à quoi occuper sa journée. Normand a donc choisi d'examiner plusieurs albums de photos poussiéreux contenant des photos de son enfance à aujourd'hui, 50 ans. Un fait l'a aussitôt frappé. Né en 1960 à Chicago, il a ensuite habité à Londres et Pékin avant de s'établir à Montréal pour y rester. Il n'avait donc jamais quitté la ville de sa vie. Jamais Normand avait connu la campagne, l'odeur du foin et du purain. C'est ainsi que Normand a décidé d'aller pour la première fois visiter la campagne ce 25 juillet 2010. Sa destination: St-Pie. Armé de son GPS, Normand monte dans sa voiture et se dirige vers sa destination, de nouveaux horizons, un terrain inconnu. Il se stationne dans un rang, tout près du fossé. Normand commence à marcher et à explorer. Il survole du regards les champs de maïs à sa droite qui s'étendent devant lui à perte de vue. Du côté gauche du rang, il aperçoit un silo à quelques centaines de mètres devant lui. Intéressant, semble-t-il se dire puisque Normand accélère le pas. Normand marche d’un pas décidé jusqu’au silo et y voit une ferme. L’écriteau lui apprend qu’il s’agit de la Ferme à Marcus. Il commence à s’aventurer sur le terrain lorsqu’il aperçoit un homme portant une salopette avec une seule bretelle attachée. «- Excusez-moi, dit Normand, êtes-vous Marcus - Oui je suis Marcus, lui répondit l’homme - Je me présente, je suis Normand. J’habite en ville, dans la civilisation, vous savez, Montréal? - Oui - J’ai toujours habité en ville, et je n’en suis jamais sorti. Je n’ai jamais goûté à la campagne, c’est aujourd’hui ma première expérience. Pouvez-vous me faire visiter votre ferme, je n’y connais rien? - Bien sur, répondit gentillement Marcus» Marcus invita donc Normand a se diriger vers les étables où se trouvent ses animaux. Premier arrêt: les poules. Au poulailler, Normand demande quels sont ces curieux petits animaux. «- Dites-moi Marcus, quels sont ces drôles de bêtes? - Ce sont des poules - Ah oui, les poules, ceux qui pondent des oeufs! Elle en pondent beaucoup des oeufs? - Eh bien monsieur Normand, les poules blanches, elles me produisent une douzaine d’oeufs par jour. Mmmm...., dit Marcus en réfléchissant, les noires aussi d’ailleurs!» Cette réponse semble suffire à Normand puisqu’il se dirige maintenant vers le deuxième enclos où des moutons prennent un bain de soleil. «- Dites-moi Marcus, quels sont ces bêtes? - Ce sont des moutons. - Ah oui les moutons! La source de la laine! Et ils en produisent de la laine? - Eh bien monsieur Normand, les moutons blancs, ils me produisent 20 kilos de laine par année. Mmmm..., dit Marcus en réfléchissant, les noirs aussi d’ailleurs!» Cette fois aussi Normand se satisfait de cette réponse et marche avec Marcus jusqu’à un grand pré où sont en train de brouter des dizaines de vaches. «- Dites-moi Marcus, quelles sont ces grosses bêtes? - Des vaches! - Ah oui, d’où le lait que nous buvons! Ils en produisent beaucoup de lait? - Eh bien monsieur Normand, les vaches blanches, elle me donnent 10 litres de lait par jour. Mmmm, dit Marcus en réfléchissant, les noires aussi d’ailleurs!» Cette fois, Normand veut en savoir plus: «- Dites-moi Marcus, pourquoi faites-vous toujours une distinction entre vos bêtes blanches et vos bêtes noires alors qu’elles produisent toutes les mêmes quantités de leur produits respectifs? - Ah! Eh bien celle-là elle est bien simple monsieur Normand!, lui répondit Marcus. C’est que les bêtes blanches, elles m’appartiennent! Mmmm..., les noires aussi d’ailleurs!
  6. Assez incroyable de voir à quel point les gens acceptent de faire n'importe quoi sous l'autorité d'une cravate bleue. Ils deviennent mous. D'ailleurs c'est là-dessus que les producteurs des ''Gags Juste pour rire'' capitalisent. On intercepte des piétons qui finissent par faire toutes sortes de niaiseries sous l'oeil d'une caméra cachée. Pas étonnant qu'il y ait autant de fraudeurs en ville.
  7. J'ai assisté au dernier gala Juste pour rire de Mike Ward. C'était vendredi dernier. Tous les numéros portaient sur la sexualité. Comme l'an dernier, Mike Ward a ouvert son gala en recyclant plusieurs gags de son excellent spectacle S'expose. Au-delà du sentiment de déjà-vu, j'ai trouvé qu'il a fait un bon travail d'animation. Il a beau faire de l'humour hard, on sent vraiment qu'il respecte et aime ses invités. Pour vous donner une idée, il a notamment accueilli Martin Petit en disant de lui qu'il a un « beau gros pénis ». ♥ Mike a même trouvé les bons mots pour baver affectueusement Stéphane Fallu. Pour ceux qui le replacent pas, Fallu c'est le gars qui a une face de commis de Zellers. Sinon, pour revenir au sujet, j'ai rarement vu une prestation aussi molle que celle de Mercier. Et des prestations indolentes, j'en ai pourtant vues par rien qu'un peu dans les dernières années. Ce qui m'a le plus le plus frappé de son numéro est l'absence de connexion avec la foule, comme s'il récitait son interminable texte pour la énième fois devant le miroir. En gros, J-F Mercier nous racontait d'un ton monocorde, avec tous les détails plates, la fois où il a fait je sais pas quoi dans un bar de danseuses. Je l'ai jamais vraiment trouvé ben drôle en dehors de son personnage du gros cave dans L'Gros Show, mais vendredi soir dernier, il semblait avoir renoncé à sa carrière d'humoriste. Même attitude observée lors de son retour sur scène à la fin du gala. Je sais pas trop par quelles pensées il était torturé, mais il avait l'air sur le bord de la déprime. Je me suis tantôt demandé s'il n'avait pas eu de mauvaises nouvelles... Apparemment que : - Mercier a appris tout récemment être le moins payé de tous les animateurs de cette année. - Il s'est montré ingrat voire carrément désagréable envers les invités du gala qu'il animait la veille. =/
  8. Venez nous parler de votre meilleur humoriste ou votre meilleur numéro humoristique EN ANGLAIS. Je sais pas pourquoi mais je ris toujours plus lorsque je regarde des comédies anglaises et des humoristes anglais que québécois. Tk, je viens de découvrir Jo Koy. http://www.youtube.com/watch?v=SfPOqtnVmUY&feature=rec-fresh+div-r-1-HM Il fait beaucoup de jokes de stéréotypes et d'immitation de gens de différentes ethnies. Un peu comme Rachid Badouri, mais lui n'a pas besoin de danser comme un "chilleux" pour attirer l'attention. Sinon il y a l'incontournable Dane Cook, mais bon tout le monde le connait. http://www.youtube.com/watch?v=SE-afHj53yI&feature=related
  9. 1984

    Marketing féminin

×
×
  • Créer...