Aller au contenu
Aradia

Les brutes

Déchet(s) recommandé(s)

Tu veux un autre exemple de ségrégation basée sur le sexe ? Les annonces qui recherchent des danseuses nues. On demande explicitement des filles et on les engage sur leur beauté. Les barmaids, lorsque j'ai travaillé à l'Ozone comme portier pendant un été, je n'ai jamais vu un seul barman. On prenait toujours des filles qui paraissaient bien pour effectuel le travail derrière le bar. Demande à Aradia si elle travaillerait où elle travaille si c'était un pichou ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, Kennie a dit :

EB, répond pas à ça, BMO essaie encore une fois de faire dévier le thread parce qu'il se rend compte que son argumentaire ne tient pas la route. 

Trop tard, je refuse de m'avouer vaincu face à cet être ignoble. 

EDIT: Non tu as pas dit ça BMO... Seriously ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 44 minutes, BMO a dit :

Qu'à compétences égales on choisisse des femmes dans le cabinet ministériel en priorité est un exemple patent de sexisme et de matriarcat. La discrimination positive est un acte dégueulasse. Je suis outré que chaque fois qu'on choisisse de postuler pour un emploi on nous demande si on fait partie d'une minorité visible pour agrémenter des quotas dans la fonction publique Québécoise et Canadienne. 

Tu critiques la discrimination positive qui encourage l'accession des femmes dans le cabinet ministériel, mais tu acceptes sans broncher qu'un incompétent à la Maxime Bernier soit élu comme député. On critique on critique, mais pendant ce temps là la crédibilité des hommes élus n'est jamais remise en question. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, EBLibre a dit :

Justement, Marc Lépine s'imaginait à tort ( en raison de sa psychose aigue) que les femmes lui avaient "volé" sa place à Polytechnique. Et toi tu penses à tort, mais pas en raison d'une psychose toutefois, juste un manque d'assurance à mon avis, tu aurais pu faire mieux si ce n'étaient des femmes alors que tes choix de vie sont et ton comportement en sont davantage responsable. Je ne veux pas insinuer que tu as un potentiel de dangerosité ou que tu es un fou furieux en puissance, seulement que ton point de vue , à mon avis, n'est pas expliqué par des considérations rationnelles, plutôt par des sentiments de rancœur et d'échec. 

Et je te signale que de faire allusion à mon instabilité et à une quelconque agressivité. ( plus fictive et virtuelle que concrètement observable dans ma vie), constitue de la diffamation pure et simple ironiquement... Tu tentes de discréditer mon aptitude à participer au débat alors que ça n'a rien à voir avec la possibilité de discuter intelligemment d'un sujet. Je ne tenterais pas de jouer à la victime comme toi toutefois, je sais me défendre seul, les mots étant mes seules armes. 

Je ne suis pas frustré et je n'ai pas eu d'échecs professionnels reliés à ça. Si je ne travaille plus où j'ai travaillé jadis c'est parce que c'était des contrats à durée déterminée. Vois-tu j'apprécie la notion de liberté quand on est travailleur à son propre compte. Et la beauté avec les emplois à durée déterminée c'est qu'on a des comptes à rendre sur le travail accompli mais qu'on n'appartient pas corps et âme à une entreprise qui n'a pas à nous dicter la manière dont on doit penser, agir, parler ou écrire. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Kennie a dit :

Tu critiques la discrimination positive qui encourage l'accession des femmes dans le cabinet ministériel, mais tu acceptes sans broncher qu'un incompétent à la Maxime Bernier soit élu comme député. On critique on critique, mais pendant ce temps là la crédibilité des hommes élus n'est jamais remise en question. 

Si tu me demande mon avis je considère que Maxime Bernier est un con. Cela n'engage que moi. Et qu'il représente bien ses électeurs. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, BMO a dit :

Tu veux un autre exemple de ségrégation basée sur le sexe ? Les annonces qui recherchent des danseuses nues. On demande explicitement des filles et on les engage sur leur beauté. Les barmaids, lorsque j'ai travaillé à l'Ozone comme portier pendant un été, je n'ai jamais vu un seul barman. On prenait toujours des filles qui paraissaient bien pour effectuel le travail derrière le bar. Demande à Aradia si elle travaillerait où elle travaille si c'était un pichou ? 

Calice, c'est le seul domaine où les femmes peuvent espérer faire un peu plus d'argent que les hommes, et il est directement lié a leur apparence, leur physique, leur sex appeal et le fait qu'elles ont l'air fourrables. Tu nages en plein sexisme et tu t'as même pas la capacité intellectuelle de t'en rendre compte! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Kennie, ce sont les employeurs des barmaids, danseuses, escortes, etcetera qui sont sexistes. Moi je dénonce la dynamique basée sur le sex appeal ici. Je suis pour l'égalité dans tous les domaines y compris ceux-là. Du même fait que je ne me considère pas féministe parce que ce serait avoir un parti pris pour les femmes au détriment des hommes. Si on considère tout le monde sur le même pied d'égalité on ne devrait pas avoir à les traiter différemment. Exemple si je suis convaincu que les handicapés sont sur le même pied d'égalité que les autres, je devrais être en mesure de faire des blagues sur les handicapés autant que sur les non-handicapés. Verrais-tu un blanc faire des blagues sur les noirs ou sur les homosexuels ou sur les femmes en 2016 ? Pourtant on veut tous être pris sur le même pied d'égalité alors on devrait tous avoir la possibilité de faire rire de soi de la même manière ne penses-tu pas ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 21 minutes, BMO a dit :

Ce que je peux te citer cependant c'est que lorsque je travaillais chez McD on obligeait les hommes à travailler dans les cuisines, à faire le ménage avec la moppe et à vider les sacs à ordure mais on leur interdisait de faire de la caisse, tâches qui étaient beaucoup plus nobles si on me demande mon avis. Je ne dis pas qu'aucun homme n'ait jamais travaillé à la caisse mais autant chez McD que chez BK on a toujours fait de la discrimination de genre sur ceux qui pouvaient être à la caisse. C'était toujours des filles cutes de 16 - 22 ans qui faisaient affaire avec la clientèle jamais les gars boutonneux qui se devaient de faire cuire les palettes de burgers congelés. 

Tu vois ça c'est un exemple de discrimination basée sur le sexe. Et je suis persuadé que c'est encore comme ça 10 ans plus tard. Je peux le constater en tant que client lorsque je passe me prendre une verre d'eau glaçé et un Whooper Junior. 

(Scusez si mes posts ont l'air décousus, BMO arrête pas d'éditer ses vieux messages!)

Onhhh vous étiez OBLIGÉS. On parle de jobines d'étudiants de 16 ans payés au salaire minimum, aka on s'en torche. J'ai étudié 5 ans à l'université en sachant pertinament qu'une fois sur le marché du travail j'allais faire entre 20 et 30% de moins par année $ que mes collègues masculins avec le même cursus scolaire. Ça, c'est de la vraie discrimination. Cry me a river avec ta job de fast food. 

Pour ton dernier message je pense que t'es hors sujet. Pars d'autres thread si le coeur t'en dis mais arrête de faire dévier tous les threads. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BMO, t'as tellement rien compris, je sais même pas par où commencer. Personne n'a dit que la situation était parfaite pour les hommes, mais encore aujourd'hui, les hommes ont plus de privilèges que les femmes. En général. Ben oui, y'a quelques petites mini affaires que vous avez de moins que nous, mais c'est TOUJOURS relié au sexisme et à la pensée que la femme est faible et moins bonne que l'homme.

Monnayer notre corps, notre beauté, c'est crissement sexiste. Oui, je profite de ce système, mais je vois aussi que ça commence à changer et j'aime ça. Des gars se font plus engager qu'avant. Je te ferais remarquer que les femmes dans les bars, c'est récent, parce qu'avant, c'était des bartender qui avaient des tavernes, interdites aux femmes. Ça a changé pour monnayer le corps des femmes. Et là, ça commence à devenir juste une question de compétence. Mon boss aime mieux engager une fille un peu moins chix, mais qui travaille bien. Pas une laideronne, non, mais le service à la clientèle en général demande une apparence soignée (pas besoin d'être beau).

Pour ce qui est du reste, ce qui se passe dans les foyers, ça n'a pas rapport. À la limite si c'est de la violence, c'est grave, et ça devrait être dénoncé, mais sans plus.

Je comprends que les hommes ne savent plus quelle est leur place dans la société, et que perdre tous ses privilèges soit déstabilisant, mais je ne comprends pas pourquoi vous vous obstinez à faire l'autruche (les masculinistes)? Oui, on est mieux de nos mères et nos grand-mères, mais la lutte n'est pas finie. Et elle ne le sera jamais, car quand on aura la *vraie* égalité/équité, il faudra encore la conserver...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les femmes ont eu le droit (légalement) d'aller dans les tavernes en 1996, si je ne m'abuse. 1996!!!!!!! 

Entk la semaine passée j'ai écouté Miss Representation sur Netflix, ça met le doigt sur plusieurs enjeux féministes très actuels dont justement la marchandisation du corps des femmes et le fait que leur physique et leur apparence soit aussi corrélée à leur succès professionnel. Là j'écoute un autre truc mais très prochainement je vais écouter The Mask you Live In (encore sur Netflix), il parait que ça aborde justement l'inverse, soit la masculinité et la manière dont on élève les p'tits gars et leur enseigne à "être des hommes" de nos jours. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Aradia, lorsque tu dis "monnayer ton corps", je comprends que tu y es forcée? Tu es forcée à t'engager dans un échange économique dans lequel tu n'as pas ton mot à dire? Donne moi vite ton nom et ton adresse que j'appelle la police. Tu as des droits!

Kennie, piste de réflexion...si les femmes, pour un même cursus scolaire, pour une même expérience, à compétences égales, étaient payées 80% le salaire des hommes, quel est l'imbécile d'employeur qui voudrait payer plus en engageant des hommes? Indice supplémentaire: ta statistique sur le 20-30% en moins précise-t-elle qu'en est-il des congés? Ce serait important. Si on prend 2 personnes qui travaillent à 30$/heure, mais que l'un travaille 40 semaines par année et l'autre 50 semaines/année, c'est injuste de dire que la première personne est payée 25% de moins que l'autre simplement parce que le total annuel donne 60k contre 48k

Modifié par Pedrosanchez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un imbécile qui considère que les hommes sont plus compétents, peut-être? Ou n'importe qui qui se dit que c'est moins risqué d'engager un homme, qu'un homme ça risque moins de sacrer son camps en congé de maternité ou caller off pour s'occuper des enfants?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soit dit en passant il n'existe pas de sot métier. Tu dis avoir étudié 5 ans à l'université pour ton emploi. (J'ignore même si tu est encore à l'université ou si tu y travaille vraiment.) En quoi est-ce que cet exemple serait supérieur et plus pertinent qu'une personne qui travaille dans un fast-food depuis 10 ans ? Parce qu'une personne qui a 30 - 40 ans dans des restaurants il y en a des masses et une personne qui effectue son métier depuis bientôt 10 ans a plus de compétences et d'efficacité dans l'exercice de son travail que toi qui sors des bancs d'école. (On dit qu'un diplômé sortant de l'école de l'humour et ayant dépensé 17 000 $ de frais de scolarité est moins drôle et efficace qu'un humoriste qui a fait des bars pendant 5 ans. Car il doit réapprendre tout son travail et perdre ses réflexes appris sur les bancs d'école.) 

Et si il y a problème de parité dans les salaires entre ceux qui sont des hommes et qui ont étudié dans ton domaine (de quel domaine parles-tu ?) comment est-ce que cette situation existe et n'est-elle pas encadrée par un ordre professionnel ou par le gouvernement du Québec ?

Je suis pas mal certain que les femmes entraient dans des tavernes avant 1996. Malgré tout si la loi a été changée en 1996 il était temps et c'est un scandale que cela n'ait pas été fait plus tôt. Je suis tout de même convaincu qu'en 1996 aucun tenancier de bar crissait les femmes dehors par la tête. C'était sans doutes meilleur pour les affaires et ça attirait une clientèle masculine. On a changé comme société depuis les années 60.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Aurait-il raison?

SI tu vas voir le tableau sur le lien, on peut voir qu'en 2012, les femmes perdaient en moyenne 11.4 jours de travail contre 7.6 pour les hommes. Plus important encore, on n'inclut même pas là les congés de maternité, tel que spécifié dans la note de bas de page

Modifié par Pedrosanchez

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, Aradia a dit :

BMO, t'as tellement rien compris, je sais même pas par où commencer. Personne n'a dit que la situation était parfaite pour les hommes, mais encore aujourd'hui, les hommes ont plus de privilèges que les femmes. En général. Ben oui, y'a quelques petites mini affaires que vous avez de moins que nous, mais c'est TOUJOURS relié au sexisme et à la pensée que la femme est faible et moins bonne que l'homme.

Monnayer notre corps, notre beauté, c'est crissement sexiste. Oui, je profite de ce système, mais je vois aussi que ça commence à changer et j'aime ça. Des gars se font plus engager qu'avant. Je te ferais remarquer que les femmes dans les bars, c'est récent, parce qu'avant, c'était des bartender qui avaient des tavernes, interdites aux femmes. Ça a changé pour monnayer le corps des femmes. Et là, ça commence à devenir juste une question de compétence. Mon boss aime mieux engager une fille un peu moins chix, mais qui travaille bien. Pas une laideronne, non, mais le service à la clientèle en général demande une apparence soignée (pas besoin d'être beau).

Pour ce qui est du reste, ce qui se passe dans les foyers, ça n'a pas rapport. À la limite si c'est de la violence, c'est grave, et ça devrait être dénoncé, mais sans plus.

Je comprends que les hommes ne savent plus quelle est leur place dans la société, et que perdre tous ses privilèges soit déstabilisant, mais je ne comprends pas pourquoi vous vous obstinez à faire l'autruche (les masculinistes)? Oui, on est mieux de nos mères et nos grand-mères, mais la lutte n'est pas finie. Et elle ne le sera jamais, car quand on aura la *vraie* égalité/équité, il faudra encore la conserver...

First, la société que tu décris je ne l'ai jamais vécue, c'est sûrement un symptôme générationnel qui représente l'ancienne garde. J'ai eu la chance de travailler dans des domaines progressifs où on considère les femmes comme des personnes à part entière. 

Je suis également contre l'exercice de monnayer l'apparence des femmes. On devrait axer sur leur charisme et leur personnalité.

Je suis d'avis que lorsqu'on analyse la manière dont une société fonctionne et qui prend réellement les décisions ce n'est pas uniquement dans la sphère professionelle on ne cesse pas d'être des individus qui font partie d'une société à partir du moment où on n'est pas en train de travailler. On n'est pas forcément défnini par notre emploi. Si le processus de prise de décision se fait en couple, souvent il se fait autour de la table à dîner après un consensus famillial et tout peut être pris en compte.

En bout de ligne, si la femme décide pour la famille, elle a un impact significatif sur la société. Les gens n'arrêtent pas de penser en dehors de leur fonction c'est plutôt le contraire les gens commencent à réfléchir à partir du moment où on arrête de les payer pour effectuer une série de tâches pré-définies. 

Si les femmes doivent continuer de se battre pour conserver l'égalité et la parité sur le marché du travail alors les hommes aussi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis en train de relire le thread pis je me rends compte que BMO a édité que j'ai omis de lire ce bout là

Citation

C'est pourquoi tu accepte sans broncher la discrimination positive qui va coûter des emplois à des hommes tout aussi compétents mais qui seront victimes de ségrégation basées sur leur genre parce que dans le passé ont a exercé de la ségrégation sur les femmes. On commet exactement le même crime en prétextant qu'on égalise les choses. L'égalité entre les sexes interdit la discrimination qu'elle soit positive ou négative. La discrimination c'est de la discrimination. Et l'exemple des germaines est un cliché ambulant. La vérité est bien plus sournoise que ça. Quand la directrice d'école engage des enseignantes à forte majorité, tu crois qu'elle a quel point de vue envers l'enseignant masculin sur lequel elle a autorité ? La manière dont on enseigne aux enfants est plus facile pour les filles, les garçons fonctionnent différemment, on leur met des filles dans leurs classes ce qui détourne leur attention, on leur enlève de plus en plus d'éducation physique quand ils ont besoin de dépenser leur énergie, on les gave de ritalin quand ils ne savent plus comment gérer leur trop-plein d'énergie et on leur dit qu'ils ont des problèmes de déficit d'attention parce que les cours sont mal conçus en vertu des intérêts différents des élèves et de la manière dont ils font leur apprentissage. 

C'est ça qui t'es arrivé BMO, tu considères que c'est de la faute des filles si t'as échoué dès le départ dans la vie? À suivre dans ton thread de guérison! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Les opinions de BMO me font drôlement pensé à celles de Dominic Pelletier ...

 

 

Modifié par Road Rage

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 16 minutes, Road Rage a dit :

Les opinions de BMO me font drôle à celles de Dominic Pelletier ...

 

 

Je ne pense pas que c'est à ce point quand même, LUI c'est un digne héritier de Marc Lépine. Pelletier serait lui aussi psychotique, a sans doute les capacités cognitives altérées par sa maladie et à mon avis a un potentiel de dangerosité s'il ne bénéficie pas des soins appropriés... On parle presque de propagande haineuse criminellement répréhensible dans le cas de Dominic Pelletier. Il multiples les déclarations qui vont en ce sens sur le Net.  BMO c'est un frustré de la vie, pas un fou furieux comme Pelletier. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Kennie a dit :

Je suis en train de relire le thread pis je me rends compte que BMO a édité que j'ai omis de lire ce bout là

C'est ça qui t'es arrivé BMO, tu considères que c'est de la faute des filles si t'as échoué dès le départ dans la vie? À suivre dans ton thread de guérison! 

J'ai pas échoué. J'ai été militaire, j'ai étudié à l'université et j'ai travaillé sur 2 jeux vidéos déjà. Toi t'as jamais rien accompli. Pour qui est-ce que tu te prends pour dire que j'ai manqué ma vie ? 17 ans sur le marché du travail.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...