Aller au contenu
cocotte223

Les contrastes chez soi

Déchet(s) recommandé(s)

Salut, je me disais qu'il existe des contrastes chez chacun de nous, qu'on peut bien comprendre ou pas comprendre du tout et qu'il serait bien de les exposer ici. Question de se dire qu'on est pas seul à être fucker hahaha!

 

Le mien, c'est que j'adore l'être humain. Je suis une fan de psychologie à 1000%, genre que ma vie tourne autour de ça. Mais j'ai de ces journées comme aujourd'hui où que la relation avec n'importe quel humain me fait chier tellement que c'est toujours compliqué devoir anticiper des réactions, s'adapter... Pis que je suis tanné de devoir toujours essayer de deviner et comprendre. 

 

Voilà :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hyper-sensible? 

Ça me fait ça aussi. J'adore l'être humain et sa psychologie, et tout les aspect sociologiques, mais j'ai souvent tendance à croire que je peux lire les gens - et souvent t'as l'impression de voir quelque chose que l'autre n'affiche pas, ou ne veut pas afficher, comme de déchiffrer des mensonges. Ça permet aussi de voir des lacunes, ou des solutions, d'être sûr de soi, et de faire face à un être humain qui les ignore alors qu'on a juste envie de les prendre par les épaules, de les secouer un peu en criant "NON MAIS ÉCOUTE MOI LÀ"

----

Mon plus grand contraste est surement ma tendance super arrogante d'être sûr de moi, d'avoir une confiance infinie en moi, qui clash complètement avec le fait que je me considère complètement attardé mentalement. C'est comme si je doutais tellement de moi, que j'en avais acquis une certaine confiance. Dans mon infinie sagesse, et dans mes grandes connaissances, je sais que je suis un idiot et que je peux me tromper. Le fait de savoir ça, le fait de me sentir humble, me fait sentir pas mal badass et fier de moi, et ça ma donne confiance que j'ai surement raison. C'est weird. 

Je suis très reconnaissant envers tout ceux qui ont la capacité de me remettre à ma place de temps en temps. Ça aide avec le premier point aussi, celui sur le fait d'avoir le sentiment de pouvoir lire les situations et les gens et être fâché quand ils agissent pas comme je voudrais qu'ils agissent. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Putin que je te feel, c'est exactement ça. ++ le fait que je trip sur le non verbal. J'ai dû me calmer parce que je devenais paranoïaque. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oh, vous soulignez des trucs pertinents vous deux.

Un amour profond de l'être humain vient éventuellement avec des attentes décues? L'amour et la haine hurlent d'un seul cœur, la fierté et la honte pétrissent le même nombril?

Je vis ce contraste, si c'en est un : Le besoin de m'exprimer sans ouvrir la bouche.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’ai ce curieux besoin maladif de savoir tout sur tout et de dévoiler le moins de chose sur moi. Un genre d’asymétrie de l’information pour reprendre le langugage des économistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×