Aller au contenu

Après GTP, une autre révolution en vue?


Déchet(s) recommandé(s)

Mon cinq cenne d'ignorant : Ça me paraît aussi efficace que la capture de carbone et la production d'hydrogène vert. Une technologie qui sera peut-être prête dans 25 ans quand tout sera entrain de brûler.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 2022-12-13 à 18:36, Orphelin du crazy a dit :

La fusion comme la fission demande des installations coûteuses

Une phrase vide de sens, comme d'habitude. Si tu comprend pas les articles que tu lis,  tu peux aussi fermer ta gueule. 

 

il y a 29 minutes, Goéland a dit :

Ça me paraît aussi efficace que la capture de carbone et la production d'hydrogène vert. Une technologie qui sera peut-être prête dans 25 ans quand tout sera entrain de brûler.

On est pas a l'abri d'un bond technologique mais ca ne fera qu'amoindrir les dommages d'une catastrophe announce. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Après, pour avoir un bond technologique, ça prend pas un miracle. Ça prend surtout du financement.

Et si on avait pas fait stagner le financement allant à cette filière depuis 40 ans, et que les connards écolos avaient pas diabolisé la fission de sorte à ce qu'on se retrouve pas avec des pays qui préfèrent utiliser des centrales au charbon ou qui se retrouvent avec un parc nucléaire à la ramasse , ouais peut-être qu'on aurait pas la catastrophe annoncée.

Et à voir comment la nouvelle est accueillie - pétard mouillé, deus ex machina, solution au capitalisme débridé, c'est trop tard - peu risqué de dire qu'on n'est pas sorti du bois.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 5 heures, Celine a dit :

prend pas un miracle. Ça prend surtout du financement.

C'est pour ca que je garde espoir, un riche philantrope qui ne fait pas ses placement en fonction des girouettes politiques ou des articles de presse non specialises va peut etre faire un gros cheque pour ne pas s'acheter un RS alakon:pr_iheart:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 semaines plus tard...
(modifié)

Ces réactions sont la fin d'une séquence historique, et le début d'une autre.

Dans l'histoire de l'Occident, nous sommes passés de l'Antiquité grecque et latine, période de foi en l'Humain et de croissance, aux invasions barbares et au Moyen-âge, période de déclin et de reconstruction, qui vivait dans la certitude de la « Chute » au sens chrétien du terme et dans l'ombre de l'époque précédente. L'heure était venue pour l'époque des millénarismes et de la contrition de l'Humain devant les ordres de grandeurs qui le dépassait. 

L'apogée est atteinte avec la grande peste et le tiers de la population européenne décimée (tiérisée ?)... Puis enfin... La fin du cycle, la Renaissance arrive, l'Antiquité n'est plus un soleil qui fait de l'ombre mais un exemple à dépasser, retour à une période de foi en l'Humain et de croissance civilisatonnelle — l'époque moderne brille de mille feux. 

Et depuis les années 2000 environ, depuis le nouveau millénaire, fin du cycle à nouveau. Retour au millénarisme, à la certitude de la fin du monde, à la peur, à la contrition de l'Humain devant des ordres de grandeur qui le dépasse. Fini la foi et l'optimisme, les flagellants reviennent. 

Antiquité — Chute de Rome : -500 à +500. 

Barbares — Renaissance : 500 à 1500

Renaissance — Aujourd'hui : 1500 à 2000

Barbares — Demain : 2000 à 2500 ?

L'époque de l'espoir et de la foi est finie, la séquence est en train de se clôre. Vivement les pillages et la destruction, les bûchers et l'obscurantisme religieux que l'on puisse rebâtir le plus rapidement possible de la civilisation et du propre. 

 

Sinon, après GPT, une révolution possible est en vue avec les IA « BRAIN-TO-TEXT ».

 

 

Modifié par BeauRouge
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 2023-01-11 à 13:10, BeauRouge a dit :

Et depuis les années 2000 environ, depuis le nouveau millénaire, fin du cycle à nouveau. Retour au millénarisme, à la certitude de la fin du monde, à la peur, à la contrition de l'Humain devant des ordres de grandeur qui le dépasse. Fini la foi et l'optimisme, les flagellants reviennent. 

Antiquité — Chute de Rome : -500 à +500. 

Barbares — Renaissance : 500 à 1500

Renaissance — Aujourd'hui : 1500 à 2000

Barbares — Demain : 2000 à 2500 ?

L'époque de l'espoir et de la foi est finie, la séquence est en train de se clôre. Vivement les pillages et la destruction, les bûchers et l'obscurantisme religieux que l'on puisse rebâtir le plus rapidement possible de la civilisation et du propre. 

:joint:

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un cycle de Kondratiev est, dans un système économique capitaliste, un cycle de l'ordre de 40 à 60 ans aussi appelé cycle de longue durée.

Pour chacun des cycles, il identifie trois phases :

la période d’expansion (20 ans) 

le plateau  (10 ans),

la période de dépression (20 ans)

 

Cinq cycle d'innovation ou mini révolutions industrielles correspondant aux cinq cycles de Kondratiev ont été proposés, avec des variantes et des contestations :

 

premier cycle, 1785-1845 : première révolution industrielle, énergie hydraulique, industrie textile et industrie du fer ;

second cycle, 1845-1900 : machines à vapeur, chemins de fer , acier ;

troisième cycle, 1900-1950 : électricité, industrie chimique et moteur à combustion interne ;

quatrième cycle 1950-1990 : industrie pétrochimique, électronique et aviation ;

cinquième cycle, 1990- ... : technologies de l'information et de la communication, avec les réseaux numériques, les logiciels et les nouveaux médias.

 

Nous serions donc dans la phase de dépression! Dans de 10 à 30 ans, un nouveau cycle débutera !

  • ARGHHH!!! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je suis plutôt d'accord avec cette analyse, OdC. 

D'ailleurs, nos deux analyses ne sont pas contradictoires, il est plus que possible d'avoir des cycles économiques réguliers au sein de cycles civilisationnels. 

 

@Ecce Homo :like_a_sir:

L'état d'esprit d'une civilisation n'est pas quelque chose de négligeable. Ça par exemple, c'était peu ou prou l'état d'esprit du Moyen-Âge :

francisco_de_goya_saturno_devorando_a_su_hijo_1819-1823-e1523957776538.thumb.jpg.808b1055a79d0f70a42f28e296820f21.jpg

Et ça, l'état d'esprit de la Renaissance qui s'ensuit :

11623608.thumb.jpg.2055d9bf17f63c5939b1c8f0fbc2037e.jpg

 

La position de l'Humain face à l'Univers n'est pas du tout la même. D'un côté, l'Humain est soumis à un Dieu/Univers féroce qui le dévore, de l'autre, l'Humain est au centre de l'Univers et sa perfection. 

La nuance profonde est de croire que le futur sera forcément pire que la situation actuelle (la Chute) ou de croire que nous ne pouvons que l'améliorer (le Progrès). 

Vision collective pessimiste contre vision collective optimiste. 

Personnellement j'ai grandi dans une société optimiste, où l'idée d'une amélioration perpétuelle de la situation était la norme. Mais... Si vous écoutez bien les discours depuis dix/vingt ans, une bascule s'est faite et les discours deviennent majoritairement pessimistes : la catastrophique climatique est inéluctable, nous allons tous rôtir dans les flammes de l'enfer sur terre. Voir par exemple les réactions ci-dessus, c'est symptomatique. 

Nous revenons à un discours médiéval de fin du monde et de flagellants.

Et pure curiosité philosophique... au Moyen-âge, la fin du monde c'était les Humains qui s'humiliaient devant la grandeur d'un Dieu tout-puissant, dont ils n'étaient pas dignes. Sauf que depuis, le matérialisme a remplacé la religion et il n'y a plus de "Dieu" en Occident, seulement l'Univers matériel. Et bien qu'à cela ne tienne, au lieu de se sentir vulnérables et misérables face à Dieu, faisons-le directement face à l'Univers tout-puissant, dont nous ne sommes pas dignes. 

Même logique profonde, mais juste dans un nouveau référentiel. 

 

 

 

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...