Aller au contenu

Les itinérants


Déchet(s) recommandé(s)

Au Tim Horton's coin René-Lévesque et Place Philippe, y a un employé qui a plein de tattoos dans face. Y a de l'espoir pour tout le monde. Pour des jobs de base... Mais des jobs pareil!

D'ailleurs Métro Square Victoria, j'ai eu le malheur d'agiter du change dans ma main devant un quêteux qui est toujours là, j'ai décidé de lui donner 2$, tsé, tant qu'à faire...

Juste après il part à me jaser que tel dépanneur est super pas cher, que tu peux avoir une quille de 'j'sais pas quelle bière cheap' pour 'j'sais pas quel montant ridicule'

J'ai crissé mon camp, mais au moins je sais que j'y donne pu une cenne, CERTAIN.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'avais pas la motivation de linker l'image... a vrai dire je ne voulais meme pas en prendre la peine pour ce gars là... je le hais.

Quoi?:

ce gars la a surement fourré des filles qui ne parleront surement jamais sauf pour avoir un sandwich...

Il a surement plus d'argent dans sa face que j'en aurais dans mon compte.

Il s'est probablement mis plus d'argent dans les veines que j'en aurais dans mon compte.

Les gens le trouvent surement mieux que moi.

Il pourrait facilement avoir une job dans un magasin cool, genre Detox and co... Il se pognerait le beigne avec de jolies filles pour le même salaire que moi...

Malgré tout, il me demande de l'argent...

PS: aujourd'hui il s'est fait payé un repas par une grosse bourgeoise qui a du croire qu'elle le sortait de la rue et qu'elle etait CELLE qui l'aidait a sortir de son ''guépied argenté''.

Allez tous vous faire foutre. J'ai vraiment la haine...

>

£¢@

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Comment peut-on en venir à envier un tel minable ? Je trouve ça un peu désolant Foulard.

D'autant plus qu'il s'est suicidé. Faisant le plus illustre des témoignages sur son mal-vivre.

Mon hypothèse est qu'il a développé un intense sentiment amoureux vis-à-vis d'une bourgeoise friquée,

Et elle l'a méprisé, et lui, n'en pouvant plus de cumuler les humiliations, a décidé de quitter notre monde,

Avec sa grande amie...

La Honte.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je pense normalement comme vous mais c'est cette entrevue qui m'a fait réfléchir. Le gars parle aucunement comme ce a quoi je m'aurais attendu. C'est ce qui me fait le respecter un minimum.

https://soundcloud.c...pens-e-dehors-i

Viens me dire que tu t'attendais pas à ce que ce pauvre type sous-éduqué nous parle essentiellement de ses rengaines de drogué ?

En tk, c'est rare que cette race de douloureux passe le cap des 40 ans.

Pratiques toutes ces morts annoncées.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Picolo dit avoir fait de la figuration.

Richard Martineau est justement allé cette semaine voir une agence de casting spécialisé dans le monde laid

http://lesfrancstireurs.telequebec.tv/episode.aspx?id=115

1377065_726339300728667_90272678_n.jpg

Je vais toujours me rappeler de cette photo, c'est quand ont restais enssemble sur mt-royal et delorimier février 2004. Tu étais en train de descendre de ton trip de poudre pis moi je venais de voir une image dans un magazine pis tu m'as laisser la recopier sur toi en me fesant promette de pas dire que c'étais toi hahahahahahha, tu te sentais tellement con avec la cigarette dans l'cul hahahaha j'étais tellement cramper!

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un des derniers vrai punk de Mtl est décédé cette semaine. Picolo.

https://www.facebook...429031480649448

J'ai croisé ce gars-là en revenant de travailler cet été. Il ressemblait beaucoup plus à ceci:

1391471_1429256237293639_896282110_n.jpg

qu'à cela :

1382261_1430141643871765_1683833807_n.jpg

Faisait vraiment chaud et je finissais enfin de monter la damnée côte Frontenac-Sherbrooke comme à chaque jour, quand il s'est effondré drette devant moi. Il était à genoux sur le trottoir et semblait vraiment mal en point.

Quand j'ai vu son allure et ses tatouages plein la face, j'avoue que ma première pensée de semi-bourgeois pressé de rentrer à maison, ça ressemblait beaucoup à : Ah fuck... dans quoi je m'embarque là? Qu'est-ce qu'il va bien me demander ou m'inventer comme histoire?

Je lui ai demandé: « Ça va tu man? »

«Oui oui ça va...»

« T'es sûr??»

Il m'a répondu quelque chose du genre : « Ben oui... J'ai vendu ma testostérone à un gars qui s'entraîne pis là je souffre le martyr. J'pensais jamais que le sevrage était aussi intense. Fuck j'ai mal partout...» J'ai pas trop compris.

«Euh ça va aller?»

«Oui oui... merci c'est correct... » Puis il a continué son chemin.

Je l'ai trouvé sympathique et attachant. La vibe était bonne.

RIP Picolo, même si je te connais pas.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

?

Je le connais depuis plusieurs années.

J'ai vraiment envie de te défoncer.

Crois-moi je le ferais si t'étais à portée de main; sur ce essaie d'être conséquent dans ta vie et tes paroles. Criss de bâtard.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Je le connais depuis plusieurs années.

J'ai vraiment envie de te défoncer.

Crois-moi je le ferais si t'étais à portée de main; sur ce essaie d'être conséquent dans ta vie et tes paroles. Criss de bâtard.

Je veux pas t'alarmer, mais je suis rendu à près de 215 livres...

Mais ça veut quand même rien dire (coup de maître à 1,05) :

http://www.youtube.com/watch?v=L4Dvw9OKvkg

Tk pour revenir à :

Tirais-tu du fame d'être en relation avec cet icône de la faillite ?

J'assombris sa mémoire parce que je suis persuadé que son existence a eu un effet corrupteur sur certaines personnes qu'il a fréquenté.

Également parce qu'en écoutant son entrevue, je me suis monté empathique, pis ça donné ça :

"Yé je suis entré en thérapie, j'ai une courte sortie, je bois de la bière et je fais du PCP, et après je culpabilise l'institution qui m'a accueillie de m'avoir mis dehors après coup,"

Comme si elle avait cloué un clou sur son cercueil en le renvoyant dans son monde, pendant un moment de sa vie de toxicomane où il voulait véritablement sans sortir.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(modifié)

Le gars parle comme un ado de 15ans... comme si ça faisais 20 ans qu'il était gelé. Oh wait....

Au moins son mode de vie dur ne l'a pas transformé en brut

J'ai croisé ce gars-là en revenant de travailler cet été. Il ressemblait beaucoup plus à ceci:

1391471_1429256237293639_896282110_n.jpg

Effets secondaires

La méthadone correctement dosée peut provoquer:

  • des sueurs excessives
  • des insomnies
  • une constipation
  • prise de poids
  • endormissements;
  • nausées, vomissements;
  • symptômes psychiques comme:
    i. réduction de la perception des émotions (« comme se trouver emballer dans la ouate »),
    ii. nervosité,
    iii. irritabilité,
    iv. euphorie;
  • En cas de prise prolongée, troubles de la libido / impuissance;

High-dose methadone is well known to cause testosterone deficiency and sexual dysfunction in opioid-dependent men

Modifié par Nouveau Projet
  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce que Picolo redoutait le plus , et il nous l’avait confié, c’est de se retrouver de nouveau dans la rue à l’âge de 35 ans. Ce dont il avait besoin était des plus simple: un logement supervisé avec toutes les ressources nécessaires et ce aussi longtemps que nécessaire pour lui permettre de se remettre de 20 ans d’une vie indigne d’un être humain. Il ne voulait pas passer un autre hiver dans la rue.

1379501_661648490525774_38433043_n.jpg

Je me souviens qu'au primaire nous avions tous les deux posés notre candidature pour être président(e) de classe et tu avait gagné ! J'ai donc dû être vice-présidente...il parlait de chasse et de pêche avec passion...super intelligent et drôle...jeune...il m'appellait " catherine éleveur de champions! sur le même ton de voix que dans l'annonce de nourriture pour chiens...je l'ai croisé quelque fois sur Mont -Royal et à chaque fois, je me demandais pourquoi il avait fait ce choix...c'était pas un jugement plutôt un questionnement sur les choix de vie...je suis triste que ta recherche de liberté ait finalement été une prison...j'aurais aimé que tu puisses vivre ton rêve d'élevage d'animaux en nature...

1379425_1430141757205087_157214464_n.jpg

Je le croisait souvent. Une fois alors que je sortais d'un resto de sushi les mains pleine de sushi, je lui en ai offert un. Il m'a taquiné en me disant qu'il en mangeait pratiquement à tous les soirs derrière ce même resto....

1374108_1429038023982127_270956894_n.jpg

Pierre était un bon ami à moi au primaire. Je me souviens de ses chandails avec des chevreuils et des loups, et de son chapeau de Daniel Boom aussi. Tout le monde aimait Pierre, qui était probablement la plus grande figure d'unanimité dans la cour d'école. Vif d'esprit et super sensible - on était tous son ami. À preuve que le hasard fait parfois bien les choses, je l'ai revu sur Mont-Royal il y a trois semaines, après plus de 25 ans sans l'avoir vu. Conversation authentique et drôle, comme lorsqu'on avait 8 ans, au cours de laquelle il m'a dit être un peu fatigué, mais somme toute très content de la vie qu'il avait vécue jusqu'alors. Il était fier des 49 sur 51 états américains qu'il avait visités jusqu'à présent, et fier aussi de l'intensité de son parcours. On a bu une bière ensemble. Super contente d'avoir pu lui dire à quel point tout le monde l'aimait.

1377382_1429038193982110_883308743_n.jpg

Je t’ai connu tout jeune, on a fait tout notre primaire ensemble. Je me souviens encore de toi qui dinais à l’école car tu restais en campagne et que c’était trop loin pour que tu retournes chez toi sur l’heure du midi. Tu avais tout un caractère, déjà au primaire tu avais ton opinion sur tout, une vision différente de nous, si je mon souvenir est bon tu as déjà été président de classe au primaire. On a passé un bel été en 1991, l’été de nos 14 ans, nos premiers amours, nos escapades au Pit à Langlois, flâné un peu partout. À cet époque tu avais une peur horrible du sang, je me souviendrai toujours quand tu t’étais blessé au Pit sur le pied…tu étais vert blanc. Il y a la fois aussi ou tu es venu cogner chez nous un soir d’hiver, c’est lors de tes débuts dans ta nouvelle vie, celle que tu as choisi, vivre dans la rue. Je t’ai revue quand on était dans la vingtaine, on a fait la ride en autobus Montréal-La Prairie, tu me parlais de comment tu vivais et moi j’étais un peu traumatisée de te voir comme ça

249148_1429038147315448_303884716_n.jpg

Sachez que Pierre, à l'âge de 15 ans (si ce n'est pas moins) avait fait le choix de vivre dans la rue (plus tard) et c'était très important pour lui. Il partait rapidement dans des discours à caractère sociale, très engagés déjà très jeune. C'est lui à 15 ans qui m'a appris qu'il y avait des gens dans la rue par choix. Grâce à lui je n'ai jamais ignorer un itinérant dans la rue et j'ai discuté avec plein d'entre eux. Il en savait déjà beaucoup sur ce monde dont il voulait tant faire partie. C'était son rêve d'être dans la rue quand il était ado. Ça peut paraître bizarre, mais c'est pourtant vrai. Quand on revenait sur la rive sud avec le dernier bus vers 11h:30, on croisait Pierre qui partait vers Montréal pour aller coucher dehors toute la nuit. Oui Pierre prenait le dernier bus de La Prairie vers Montréal pour aller coucher dans la rue, par choix. Il avait décidé que ça serait cela sa vie. Contrairement à certains autres de mes amis à cette époque, il est de ceux qui sont allés jusqu'au bout de ses convictions, au risque de se perdre lui même. C'est tout à son honneur!

1381975_1429032483982681_1603782701_n.jpg

C'est un des seuls punks que j'ai connu avec qui je pouvais parler ouvertement d'homosexualité.Pas que les autres étaient homophobes mais il n'avaient pas tous l'aisance de picolo sur le sujet. Moi qui m'était longtemps caché de mon orientation sexuelle du temps ou je fréquentais la scène ce que je vais retenir de lui c'est son ouverture d'esprit et sa curiosité de connaitre l'autre.

1381322_1429032583982671_131466816_n.jpg

Il avait même un profil facebook

je vais en avoir des animaux dans le bois avek 1 meilleur situation pis a monteral ca menleverais dla liberté pis jai pas assez de sous pour kun chien ne manke de rien jai dla diffikulté aprendre soinde moi pis jva me faire traiter betot pour lhepatite c pas le temps peut etre 1 furet ou 1 rat kan jva avoir mon appart tout seul pas enkore la jmendore partout acause de lhepatite jvoudrais pas ki arrive de koi ames amis animal tsé c kom des enfant ta ca avie contrairement aben du monde je suis koncien de ca( jparlais pas detoi cherie)

kelun expliké moi komment je fait pour enlever des osti de photo ke lacharité ma envoyer pis jveu pas ki soi sur mon osti de profil pi ke le monde lé vois la tabarnak jtentrin de pogner les nerfs parce ke jai effacé plein de belle photo a place de vouloir enlever les osti de niaiseries de photo laite ka ma envoyé de vieux trippe de brosse chez eu avek kek personne ke men kalice ke le monde les voi sti niaiserie c kompliké face shit de marde de calice des fois ....des osti de photo avek le ti klin dlami de lautre ki etais chez eue ke cé pas mes amis criss des fois lmonde son dans lchamps en osti pis jparle pas demoi help calice expliké moé avant ke jte farme toute stosti gossage la......sti!!!aidez moésvpkaaalice merci

Deuxième partie:

https://soundcloud.com/stefanec/piccolo-pens-e-dehors-ii

Il parle des ses projet d'avenir six ans avant de s'enlever la vie.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Cet été je vivais dans mon bateau dans un port municipal, aux portes du port autonome de Marseille. Mon visa de trois mois expirant, je devais sortir de l'espace Schengen, histoire de le renouveler automatiquement par ma rentrée en France. Un clochard traînait tout le temps sur un banc du port, à proximité de mon bateau. Je craignais qu'il ne me vole dans mon bateau durant mon absence. Je lui ai donc offert 10 Euros pour qu'il «surveille» mon bateau durant mon absence en lui en promettant 10 autres à mon retour si tout se passait bien. Il a accepté avec plaisir. Je suis donc parti pour l'Angleterre. J'y ai passé une nuit sur les bancs de l'aéroport de Gatwick, puis suis revenu à Marseille, où le gentil douanier français a estampillé mon passeport canadien pour un autre 3 mois, sans poser de question. De retour au port, j'ai croisé le clochard en question, et vu que je n'avais pas eu de «visite» au bateau durant mon absence, je lui ai remis les 10 Euros promis en le remerciant comme il se doit. Deux semaines plus tard, il m'a réclamé dix autres Euros au bar PMU où je passais mes longues journées d'attente. Il m'a engueulé devant tout le monde quand je les lui ai refusés. En rentrant au bateau, j'ai noté qu'une de mes amarres avait été détachée. Je n'ai jamais plus donné une crisse de cenne à un itinérant.

Désolé, les paragraphes ne fonctionnent toujours pas

:(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Deux semaines plus tard, il m'a réclamé dix autres Euros au bar PMU où je passais mes longues journées d'attente. Il m'a engueulé devant tout le monde quand je les lui ai refusés. En rentrant au bateau, j'ai noté qu'une de mes amarres avait été détachée. Je n'ai jamais plus donné une crisse de cenne à un itinérant.

Désolé, les paragraphes ne fonctionnent toujours pas

:(

Fieu, t'avais qu'à y casser un bras au bistro, ça serait pas arrivé. T'sais au PMU, on joue comme on aime.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...