Aller au contenu
odjebi

Ethan Couch

Déchet(s) recommandé(s)

Mais bon, l'explication de la défense devait être appuyée sur des témoignes d'experts qui expliquaient en quoi c'est cette croyance qui a mené à la tragédie dont il est coupable. Ça se tient même si c'est choquant au départ. Bien sur, si la probation n'incluait pas de thérapie obligatoire, je serais contre. Cependant, si on travaille sur sa pathologie et qu'il ne représente pas un risque de récidive, pourquoi l'enfermer? Bref, je répète moi aussi ce qu'a dit Vac parce que, veut veut pas, c'est lié.

Seul fuck, l'affluenza n'est pas reconnu par l'American Psychatric Association comme un problème mental, ça devrait donc pas être un argument utilisable, ni pour justifier des conneries, ni en cours.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Seul fuck, l'affluenza n'est pas reconnu par l'American Psychatric Association comme un problème mental, ça devrait donc pas être un argument utilisable, ni pour justifier des conneries, ni en cours.

Faut se demander pourquoi ce n'est pas reconnu avant de conclure ce que tu conclues. Si ce n'est pas reconnu parce qu'on ne considère pas cela comme une pathologie sérieuse, alors, tu as raison. Si ce n'est pas reconnu parce qu'on ne s'est pas penché sur la question (ce qui semble être le cas, qu'on me corrige si je me trompe), bien, il faut d'abord analyser la pertinence de la pathologie (et déterminer si c'en est bien une) avant de décider si c'est recevable ou non dans un cas comme celui pour lequel ce jeune a été jugé.

Ce genre de jugement va à l'encontre de nos réactions émotives instinctives donc c'est difficile de prendre le recul qu'il faut pour l'analyser intelligemment. Y'a-t-til des questions à se poser sur la notion de responsabilité? Oui. Est-on obligé d'être en accord avec le jugement? Non. Peut-on se questionner sur le rôle du système correctionnel (réhabilitation/punition)? Bien sur. L'important, c'est de le faire rationnellement et de laisser les émotions de surface à l'écart.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que j'ai lu, c'est pas nouveau comme terme (ça date de fin 1990), mais il n'a pas été officiellement adopté par l'APA. Un psychiatre a d'ailleurs dit que le simple term d'affluenza, c'est spoiled brat.

http://www.usatoday.com/story/news/nation/2013/12/12/affluenza-dwi-dui-texas/3999487/

Un passage que je considère important dans l'article, c'est celui-ci:

"What is the likelihood if this was an African-American, inner-city kid that grew up in a violent neighborhood to a single mother who is addicted to crack and he was caught two or three times … what is the likelihood that the judge would excuse his behavior and let him off because of how he was raised?" Luthar asked.

"We are setting a double standard for the rich and poor," she added, noting the message is "families that have money, you can drink and drive. This is a very, very dangerous thing we're telling our children."

Pour le moment, tout ce que j'ai c'est que ça date de la fin des années 1990 et que l'APA ne considère pas l'affluenza comme une réelle maladie. Est-ce que c'est parce qu'aucune étude n'a été faite sur le sujet? Ça reste à déterminer, mais pour le moment j'essaie de me concentrer sur mon examen de ce soir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'pense qu'un des problème c'est que pour objebi, "vengeance" = "justice individuelle".

Je parle de vengeance dans son plus large et global, soit le fait d'avoir l'impression que si tu fais une mauvaise action, tu mérite de souffrir.

Ce qui est bien différent de "si tu fais une mauvaise action, on prend les moyens pour ne plus que ça se reproduise, souffrance ou pas."

Donc si par exemple, dans une situation comme celle présentement discuter, on a choix entre une peine de probation, qui semble offrir le plus de sécurité à l'ensemble de la société et de chance de réhabilitation, versus la peine plus sévère qui va définitivement entrainer plus de souffrance chez l'accusé mais qui risque beaucoup plus de diminuer la sécurité à moyen-long terme. et qu'on se fâche de voir qu'on applique la première peine parce qu'on a l'impression que c'est pas assez sévère pour la gravité des conséquences du geste, oui à mon sens c'est ça être "faché" surtout par désir de vengeance.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'pense qu'un des problème c'est que pour objebi, "vengeance" = "justice individuelle".

Je parle de vengeance dans son plus large et global, soit le fait d'avoir l'impression que si tu fais une mauvaise action, tu mérite de souffrir.

Ce qui est bien différent de "si tu fais une mauvaise action, on prend les moyens pour ne plus que ça se reproduise, souffrance ou pas."

Donc si par exemple, dans une situation comme celle présentement discuter, on a choix entre une peine de probation, qui semble offrir le plus de sécurité à l'ensemble de la société et de chance de réhabilitation, versus la peine plus sévère qui va définitivement entrainer plus de souffrance chez l'accusé mais qui risque beaucoup plus de diminuer la sécurité à moyen-long terme. et qu'on se fâche de voir qu'on applique la première peine parce qu'on a l'impression que c'est pas assez sévère pour la gravité des conséquences du geste, oui à mon sens c'est ça être "faché" surtout par désir de vengeance.

Cette discussion là est close, on parle de l'affluenza maintenant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que j'ai lu, c'est pas nouveau comme terme (ça date de fin 1990), mais il n'a pas été officiellement adopté par l'APA. Un psychiatre a d'ailleurs dit que le simple term d'affluenza, c'est spoiled brat.

http://www.usatoday....-texas/3999487/

Un passage que je considère important dans l'article, c'est celui-ci:

5]"What is the likelihood if this was an African-American, inner-city kid that grew up in a violent neighborhood to a single mother who is addicted to crack and he was caught two or three times … what is the likelihood that the judge would excuse his behavior and let him off because of how he was raised?" Luthar asked.

5]"We are setting a double standard for the rich and poor," she added, noting the message is "families that have money, you can drink and drive. This is a very, very dangerous thing we're telling our children."

Pour le moment, tout ce que j'ai c'est que ça date de la fin des années 1990 et que l'APA ne considère pas l'affluenza comme une réelle maladie. Est-ce que c'est parce qu'aucune étude n'a été faite sur le sujet? Ça reste à déterminer, mais pour le moment j'essaie de me concentrer sur mon examen de ce soir

Ouais bien cette notion de double standard fait parti des questions à se poser. Il faut aussi se demander si cette notion de "spoiled brat" s'applique seulement lorsque l'on parle d'enfants de riches. Si c'est le cas, bah, ça fait pas sérieux. Des enfants rois, à l'excès, ça existe dans toutes les couches de la société. Les moyens financiers des parents peuvent être un facteur dans l'optique où ils peuvent vraiment te donner TOUT ce que tu veux et que ça peut devenir assez gros pour te faire développer les sentiments qui mènent à te sentir intouchable et invincible.

Et le truc sur la race, bah, ça soulève bien plus un problème par rapport à la justice américaine que par rapport à cette pathologie.

En gros, rien de ce que tu apportes ici invalide le jugement. Ce sont des questionnements PERTINENTS sur ce genre de jugement, par exemple. On va pas se mettre la tête dans le sable, probablement que si ça avait été un enfant de la classe moyenne, les parents n'auraient pas pu se payer des avocats assez ferrés pour élaborer ce type de défense. Il y a des inégalités, même devant la justice. Par rapport à ça non plus faut pas jouer à l'autruche. Bref, c'est très pertinent de discuter de la validité de ce jugement, faut juste le faire intelligemment. "IL A TUÉ 4 PERSONNES Y MÉRITE DE PAYER!" Ça c'est juste du premier degré et ça n'apporte rien à rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

De ce que j'ai lu, c'est pas nouveau comme terme (ça date de fin 1990), mais il n'a pas été officiellement adopté par l'APA. Un psychiatre a d'ailleurs dit que le simple term d'affluenza, c'est spoiled brat.

http://www.usatoday....-texas/3999487/

Un passage que je considère important dans l'article, c'est celui-ci:

5]"What is the likelihood if this was an African-American, inner-city kid that grew up in a violent neighborhood to a single mother who is addicted to crack and he was caught two or three times … what is the likelihood that the judge would excuse his behavior and let him off because of how he was raised?" Luthar asked.

5]"We are setting a double standard for the rich and poor," she added, noting the message is "families that have money, you can drink and drive. This is a very, very dangerous thing we're telling our children."

Pour le moment, tout ce que j'ai c'est que ça date de la fin des années 1990 et que l'APA ne considère pas l'affluenza comme une réelle maladie. Est-ce que c'est parce qu'aucune étude n'a été faite sur le sujet? Ça reste à déterminer, mais pour le moment j'essaie de me concentrer sur mon examen de ce soir

Oui mais la "quote" que t'a mis c'est du sensationnalisme. Non tu ne peux pas plus "drink and drive", il y a des conséquences, voir : la peine de probation.

Même si la télévision nous a appris que "conséquence = prison", c'est pas vrai, il y a différentes façon pour la justice d'intervenir et la prison n'est pas la seule, et heureusement même, parce que la prison comme peine a aussi beaucoup de défauts.

Il est pas libre comme l'air et il ne fait pas ce qu'il veut, il est en probation !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais la "quote" que t'a mis c'est du sensationnalisme. Non tu ne peux pas plus "drink and drive", il y a des conséquences, voir : la peine de probation.

Même si la télévision nous a appris que "conséquence = prison", c'est pas vrai, il y a différentes façon pour la justice d'intervenir et la prison n'est pas la seule, et heureusement même, parce que la prison comme peine a aussi beaucoup de défauts.

Il est pas libre comme l'air et il ne fait pas ce qu'il veut, il est en probation !

Certes, mais c'est une probation de luxe dont il bénéficie, grâce à l'argent de ses parents. Il ira dans un centre qui coûte 500 000$ par années où il fera des activités.

Je suis en faveur de la réhabilitation, mais je suis aussi en faveur de lui rentrer un message dans la tête qu'il n'oubliera pas. Quelques mois dans un centre de détention pour mineurs aurait été grandement approprié et legit. Jusqu'ici on a seulement comparer la probation au 20 ans de prison, mais il y a quelque chose entre ces deux extrêmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça dépend essentiellement des conditions de sa probation. Sait-on quelles sont ces conditions? Il me semble que c'est une information pas mal nécessaire pour pouvoir continuer la discussion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce thread m'a fait lire plusieurs articles et la seule chose que j'ai vu concernant sa probation, c'est l'obligation d'aller en thérapie privée (qui n'est pas financée par l'état puisqu'elle ne conviendrait pas au besoin de Couch) à 500 000$. Il sera à l'écart de ses parents durant 1 an. Ceci soulève un autre problème: imaginons qu'un autre jeune, pas dans la même situation financière, fasse le même geste, il ferait fort probablement face à aux 20 ans de prison puisque ses parents ne seraient pas en mesure de financer le centre à 1/2 millions $.

Pour les 9 autres années, j'ai rien vu. J'ose espérer qu'il y a au moins révocation du permis de conduire.

Ça l'air de ça sa 1ère année de probation:

According to The Dallas Morning News, the counseling center, located just outside of Newport Beach, California, offers "chef-prepared meals, equine therapy, martial-arts training, yoga and nature hikes." Thus providing a "respectful recovery environment" in which wayward teens can get "the unconditional love they require."

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faut pas se leurer; le monde chiale et crie au double-standard, parce qu'Ethan Couch est l'Exception à la règle en ayant reçu une sentence raisonable et compréhensive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Grâce à l'argent toutefois. Mettez autant de couleur que vous voulez.

J'suis le dernier à prôner les lourdes sentences, mais ça ça vient juste démontrer l'inégalité crasse (bien entendu hypothétique car je me contrefiche de trouver une contre-exemple) de ce fiasco $$$.

ps. B-E trouve le gamin de son goût. CQFD

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...