Aller au contenu
Le Renard

Science news

Déchet(s) recommandé(s)

Un thread pour publier tout ce qui est en lien avec les sciences en général et qui pourrait intéresser les éboueurs. 

https://thehill.com/opinion/technology/458270-ending-the-moon-versus-mars-fight

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ton thread serait bien plus intéressant s'il ne prenait pas la forme d'un link drop

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Daleko a dit :

Je ne pouvais résister à l'envie de partager avec vous cette découverte majeure :

Overeating may be main cause of obesity

https://www.deccanherald.com/science-and-environment/overeating-may-be-main-cause-of-obesity-study-787053.html

Citation

and not due to poor physical activity, according to a study which challenges the conventional notion that an increasingly sedentary lifestyle may be contributing to the condition.

"Conventional wisdom suggests that an increasingly sedentary and germ-free lifestyle, resulting in low daily energy expenditure, is a primary factor underlying rising rates of obesity in the U.S. and elsewhere," said study co-author Samuel Urlacher, ... 

Shuar children were approximately 25 per cent more physically active than their industrialised counterparts, the findings revealed. According to the researchers, the children also had a 20 per cent greater resting energy expenditure than those in the cities, which reflected elevated immune system activity in the Amazonian kids. They said despite wide differences in lifestyle and energy allocation, the total number of calories that the Shuar children spent every day was indistinguishable from that of industrialised children.

Mais les recherches qui utilisent 44 enfants comme échantillons sont à prendre avec de toute petites pincettes. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mystère sur l’origine de la sélection du génotype CCR5Δ32, protecteur contre le virus de l’immunodéficience humaine.
 
De façon surprenante, le génotype CCR5Δ32 n’est présent exclusivement que dans la population caucasienne : la fréquence moyenne est de 10 % (donc 1 % d’homozygotes) et va jusqu’à 16 % dans les populations de Finlande et de Russie.
 
Elle résulterait d’une sélection positive dont la cause fait l’objet d’une hypothèse audacieuse formulée par des chercheurs britanniques (peste ou variole).
94E6F19F-9DB7-4490-B588-C9081C9D8764.thumb.png.113a82ed1d5591309f4c31d0f2937e79.png
 

Le patient de Berlin: Atteint du VIH depuis 12 ans, il avait développé une leucémie. Les médecins ont tenté d’échanger son système immunitaire avec celui d’une personne présentant une mutation génétique spécifique (mutation delta 32 du gène CCR5) qui rend les cellules immunitaires résistantes au VIH de type 1. Il est en rémission du cancer et a éliminé le VIH de son organisme.

Le virus de l'immunodéficience humaine est classifié dans deux types principaux : HIV-1 et HIV-2. HIV-1 a été découvert d'abord et est mondial plus répandu, alors que HIV-2 est moins pathogène et est en grande partie logé en Afrique de l'ouest. HIV-1 et HIV-2 sont encore divisés en groupes et sous-types.

Depuis 1998, le VIH-1 est classé en trois groupes auquel s'ajoute un quatrième découvert en 2009 :

groupe M (pour major group)

groupe O (pour outlier group)

groupe N (pour non-M, non-O group)

groupe P

Le groupe M comprend neuf sous-types ou clades (de A à D, de F à H, J et enfin K).

D53FA891-853B-4242-B223-604291F9361D.thumb.jpeg.2cdb9b4d78dfc73c4feea34a8e948ed4.jpeg

 

Mondialement, le sous-type B représente juste 12% d'infections à VIH et le sous-type C représente presque 50% de toutes les personnes affectées par VIH. Le sous-type B est le sous-type HIV-1 dominant trouvé en Amériques, Autralasie, et Europe occidentale et par conséquent plus de la recherche clinique sur le VIH est concentrée sur ces populations.

Bien que la variabilité génétique au sein d'un même groupe ne semble pas modifier, de manière significative, la pathogénicité ni la progression de l'infection, elle pose tout de même de sérieux problèmes pour la mise au point d'un vaccin efficace sur tous les groupes et souches du VIH, pour les mesures de la charge virale et dans certains cas particuliers de test VIH

 

Lors de la primo-infection par le VIH-1, la charge virale augmente puis diminue à cause de la réaction immunitaire. Ensuite, le patient entre dans une phase asymptomatique, sans symptômes, qui peut durer des années. Le dépistage du Sida se fait en recherchant des anticorps contre le VIH dans le sang. Lorsque la charge virale augmente fortement, que le système immunitaire ne peut plus contrôler la situation, la maladie Sida est enclenchée.

Les « asymptomatiques à long terme » (ALT) correspondent à des patients séropositifs infectés par le VIH mais qui ne développent pas le SIDA. La résistance face au VIH pourrait être une combinaison de plusieurs mutations sur différents gènes. Un pourcentage élevé des patients asymptomatiques à long terme présente une mutation dans le gène qui code la protéine récepteur CCR5. Il a été découvert que la plupart d'entre eux ne possédant pas de délétions sur CCR5 ont une mutation sur le gène FUT2 présent chez 20 % des européens.

https://en.wikipedia.org/wiki/Asymptomatic_carrier

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...