Aller au contenu
1984

10 choses qui ont changé

Déchet(s) recommandé(s)

Citez 10 choses qui ont changé chez vous.

AVANT...

1. J’étais une personne très bordélique.

2. J’avais envie de devenir prof de dessin.

3. J’avais une relation chaotique avec ma mère.

4. Je pensais que j’étais pas manuelle.

5. Je pensais que l’inné était plus fort que l’acquis, justement en terme de talent.

6. J’étais incapable de vivre sans un garçon dans la tête. J’avais besoin de ça pour être heureuse.

7. Je savais pas déboucher une bouteille de vin.

8. Je détestais marcher. Ça me gavait fort.

9. Je détestais les légumes fort. J'évitais au Max à la cantine. Niveau poisson c’était moyen aussi.

10. Mon anniversaire était une date importante et j’espérais qu’on ne m’oublie pas. J’ai longtemps souffert que les gens s’en fichent. J’avais trop besoin que tout le monde m’aime bien. Ça m’angoissait a chaque fois. 

MAINTENANT... 

1. Je suis particulièrement rangée. Je remets les choses à leur place ( sauf mes fringues) et j’oublie encore que j’ai changé : j’ai souvent tendance à croire que j’oublie les choses, puis je les retrouve là où je voulais qu’elles soient, à leur place, même quand je me déplace. 

2. J’ai envie de faire un métier utile et continuer mes passions à côté.

3. J’ai une très belle relation avec ma mère, à qui j’ai pardonné ses maladresses et que je place en premier dans ma vie, avec le chat. 

4. Je pense que je peux tout à fait être manuelle, à partir du moment où j’ai envie. Suffit juste de trouver l'apprentissage.

5. Je pense que tout est affaire de passion, d’apprentissage et de travail. 

6. J’ai plus besoin d’avoir quelqu’un dans la tête pour être heureuse, mais j’ai encore besoin de croire que je peux l’être, de façon équilibrée.

7. Je sais changer un fût de bière et shaker des mixtures de ma création. Et qui se vendent en plus.

8. J’adoreee marcher. Je descends souvent plus tôt du tram pour continuer mon chemin à pied. Bon, j’ai compris par contre que j’étais un peu mal faite pour ça, j’ai une rotule qui déporte l’axe de mon pied vers la droite. Ce qui fait qu’en cas d’effort prolongé la rotule saute. En plus j’ai les pieds creux. 

9. J’aime bien les légumes mais pas de toutes les façons. Je reste quand même très adaptable sur le choix des menus en général, je mange de tout et pas mal de légumes. Et j’adore les poissons.

10. Mon anniversaire est un jour quasi sans importance ou j’apprécie les messages et appels mais ou j’apprecie autant que mes meilleurs amis l’oublient. J’oublie aussi le leur pour certains, mais on s’en fiche tous complètement. J’aime bien me retrouver qu’avec ma famille ce jour là. Pour moi c’est devenu privé et j’aime savoir que les gens ne sachent pas quand c’est.

 

Avouuus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais des cheveux, je n'en ai plus.

:(

 

J'avais un feu créatif nourri par les conditions de ma vie.
J'ai trouvé le bonheur et le confort relatif et mon feu s'est éteint.

Comme quoi.

J'étais pas très bon au soccer. Je suis maintenant pas pire.

J'étais timide et j'avais une très basse estime de moi quant à ma capacité à charmer.
J'ai compris que j'étais un être social, alors j'ai brisé la plupart de mes murs. J'ai acquis avec l'expérience une certaine conscience de ce que je dégage. Mais je ne sais toujours pas m'en servir.

Sesame Street Idk GIF

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ne t’inquiète pas, le mieux dans la séduction, c’est quand t’es pas sérieux avec. Les gens qui ont trop conscience de plaire sont rarement vraiment attractifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1. J'ai longtemps snobbé l'idée de ne pas faire d'études universitaires. Je ne pouvais pas me mettre dans la tête l'idée que je puisse étudier dans un domaine technique et manuel comme l'horticulture et trouver des filons d'apprentissages variés et continus qui s'y rattachent.

2. Je détestais planifier ma journée. Maintenant, je comprends l'utilité de faire une liste des choses qu'on veut faire et des corvées qu'on a besoin d'accomplir. Pas besoin d'être compliqué, le but de cet exercice est de diviser les objectifs en petites étapes concrètes et d'en prendre conscience pour se donner une tape dans le dos. C'est bon pour la confiance et ça me donne un shot de dopamine quand  je barre une tâche de ma liste.

3. Avant, j'étais si facilement infatué par les filles. Maintenant, je suis bloqué. Je n'ai pas digéré mes mauvaises expériences du coeur.

4. Je pleurais beaucoup dans mes temps libres, je ne pleure plus et ça me manque de sangloter un bon coup pour faire baisser le presto.

5. J'étais également très bordélique, le plus bordélique de la famille. C'était au point de ne plus voir mon plancher et de retrouver les restes de nourriture par les odeurs. Maintenant, je suis pas mal plus propre et je ne laisse plus trainer mes choses. J'ai appris à les ranger comme si chaque objet avait sa maison (lol). Ce n'est pas excessivement propre et rangé, c'est simplement fonctionnel pour que je puisse trouver toutes mes affaires.

...

Mais je n'ai pas l'impression d'avoir beaucoup changé depuis tout jeune. Cet exercice me fait un peu mal, car en cherchant je trouve tant d'aspects sur lesquels je fais du surplace. Certaines pensées demeurent depuis longtemps maitresses de mes journées J'ai besoin de changer pour devenir une personne utile aux yeux des autres.  Ou bien : J'ai besoin de prouver que je vaux quelque chose.

Ça, ça je veux le changer. On a besoin de s'accepter tel qu'on est à l'instant même où l'on est. Sinon, comment savoir si la direction que l'on prend est bien celle de notre volonté ? C'est contradictoire, mais c'est ce que je veux : changer pour être de plus en plus moi-même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant

1 - J'étais un voleur, j'étais sans scrupule et j'aimais les conflits et la violence en général

2 - Tout ce que je voulais c'était altérer mon état avec les drogues ou l'alcool. C'est ce qui me rendait heureux, d'être high

3 - Je voulais pas m'instruire, je voulais que le plaisir et m'amuser.  Je n'avais pas de buts dans la.vie.

 

Maintenant

1 - Je suis trop empatique pour faire le mal, je détestes les conflits et la violence. Il n'y a que lorsque je suis ivre que ça fais ressortir mon côté sombre / evil.

2 - Je veux éviter de consommer le plus possible, ça me rend malheureux les lendemains de drogues et les lendemains d'alcool remplis de remords.

3 - Je veux le plus de connaissances possible.  Le plaisir   et le bonheur pour moi maintenant c'est quand je suis dans un état de zenitude.  Mon but dans la vie est d'être heureux sans consommer et arrêter de m'inquiéter pour rien. La maîtrise de mon esprit est ma mission principale.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...