Aller au contenu

De quoi le depotoir a-t-il besoin ?


Déchet(s) recommandé(s)

La semaine dernières, je vous posais une question : on recherche davantage le plaisir ou sagesse? En 2024, deux ans après une pandémie qui a marqué un point de rupture, l'interweb est encore en train de se reconfigurer. Des fractures sont apparues, béantes, qui nous divisent et nous épuisent. Une fois de plus, nous sommes à la fin de quelque chose. La question de savoir ce dont le depotoir a besoin, très vaste, fait ressortir aspirations et soupirs chez nombre d’entre vous.

D’abord, un immense merci. Vous avez été des centaines à vous manifester et à donner vos réponses, parfois très développées. J’ai passé des heures à vous lire, ravie, à trier vos réponses, à les organiser par thèmes, et surtout, pour le dire trivialement, à « pogner de quoi » !

Car très rapidement, une différence fondamentale d’avec le mood des sujets similaires posée il y a quelques années s’est imposée. L’écœurantite  était explosive. Ce que vous exprimez aujourd’hui est plutôt une lassitude, une démission tranquille. Vous soulevez des enjeux précis, circonscrits. Votre analyse relève de la psychologie, c’est frappant.

L’autre chose qui saute aux yeux en vous lisant est la dissonance entre ce qui vous préoccupe et les thèmes qui font la une des médias. Les sujets qui vous mobilisent profondément ne sont ni la santé, ni la langue, ni la crise climatique, sauf exception. Les wokes, les chicanes gauche-droite ou l’immigration ne vous obsèdent pas, les enjeux partisans vous laissent de marbre. Vous êtes plutôt portés par des envies, des désirs d’engagement personnels. Vos aspirations collectives sont pragmatiques, et on sent le désabusement post-pandémique.

Mais la réponse qui est revenue le plus souvent à ma question a été l’amour ! « Besoin d’amour », « de s’aimer », « d’aimer le depotoir ». De selfcare, de câlins, d’attention. Comme si le depotoir était un humain magané, un peu perdu, lâché par sa famille.

  • HAHAHA! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 2 heures, Retromantique a dit :

Le dépotoir est un sanctuaire de procrastination en-dehors des algorithmes. Pas touche.

Un recoin du far web, un des champ des possibles qui a n’a pas encore conclu d’entente avec un des géant de l’IA comme l’a fait Reddit.

 

Source de la pastiche:

 

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 3 semaines plus tard...

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...