Aller au contenu
Chucky

#AggressionNonDenoncee

Déchet(s) recommandé(s)

Quel gars cinglé ? Quels gars de l'UQÀM ?

Le prof avec les stickers sur sa porte. Du monde de l'ADEESE.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le prof avec les stickers sur sa porte. Du monde de l'ADEESE.

Il y a 3 profs qui se sont fait coller des stickers, just saying.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a 3 profs qui se sont fait coller des stickers, just saying.

J'ai eu des infos sur UN prof. Je ne sais pas lequel. Je n'approuve pas la manière dont le geste a été fait. Il y a une amélioration du service de plainte/dénonciation à faire, cette méthode est ridicule.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai eu des infos sur UN prof. Je ne sais pas lequel. Je n'approuve pas la manière dont le geste a été fait. Il y a une amélioration du service de plainte/dénonciation à faire, cette méthode est ridicule.

Boivert et les facho de gauche

http://plus.lapresse...820cdea37b1f|_0

Mais la nos pauvres petits poux vont dire que c'est le monde entier qui est dans le champs et que c'est eux le victime et qu'ils ont raison.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai juste cité vla deux pages... Il prend d'ailleurs le temps, en conclusion, de préciser que les rapprochement débile comme tu le fais sont completement à coté de la track.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je l'ai juste cité vla deux pages... Il prend d'ailleurs le temps, en conclusion, de préciser que les rapprochement débile comme tu le fais sont completement à coté de la track.

La fédérations des folles de Québec veut fait une inquisition moyenne-ageuse pour brûler sur le bûché tout ces méchants mâles.

http://www.ffq.qc.ca/2014/11/agressions-sexuelles-une-commission-itinerante-revendiquee/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Boivert et les facho de gauche

http://plus.lapresse...820cdea37b1f|_0

Mais la nos pauvres petits poux vont dire que c'est le monde entier qui est dans le champs et que c'est eux le victime et qu'ils ont raison.

Vl'a 2 ans quand je postais un peu plus tu voyais des communistes partout. Aujourd'hui des fascistes. Est ce que demain tu accuseras tout le monde d'être des anarchistes ? Ou des illuminatis ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si c'est pour éviter que des épais dans ton genre continue de le galvauder, je suis pour aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce sont les féministes folles elle-même qui galvaudent ce mots et qui le redéfini avec leur idéologie moyen-ageuse qu,elles essaient de faire passer pour le progrès, fuck ces tartes..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'accorde ce point, il y a une grande différence entre un viol et un agression comme se faire pincer les fesses dans un bar, même si cela reste une agression. Il y a une distinction à faire.

Les fausses accusations sont aussi un phénomène réel et bien triste. Quand je repense à ce que mon amie à vécu et à a réaction du policier qui l'a visiblement jugé comme une autre qui invente des histoires, je me demande quel ampleur peut avoir ce malheureux phénomène.... C'est peut-être malheureusement plus présent qu'on ne le pense. Je trouve que, dans plusieurs situations, être un homme est souvent associé à être le méchant, le profiteur, l'abuseur et autre accusations faciles, alors que la femme est souvent plus considérée comme la victime.

Une autre chose que je n'aime pas de ce mouvement, c'est que j'ai l'impression qu'il y a glorification de la victimisation. Je comprends que certaines veulent se libérer de leur lourd secret. Mais est-ce que de l'avouer publiquement sur les réseaux sociaux où amis, famille et collègues sont réunis est vraiment ''libérateur''? Je ne crois pas que si j'avais été victime d'un tel acte, j'aimerais que tous ces proches soient au courant, sans rien de plus. Dans mon esprit, cela revient à dire: ''Je suis une victime, ayez pitié..'' Enfin, queqlu'un partage ce sentiment?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'accorde ce point, il y a une grande différence entre un viol et un agression comme se faire pincer les fesses dans un bar, même si cela reste une agression. Il y a une distinction à faire.

Oui. Où j'me pognais avec w00t, c'est de dire que c'était pas une aggression. Toutefois, pour certaines personnes, un pinçage de fesse peut avoir plus d'impact qu'un pognage de sein. Il devient difficile de quantifier la situation.

Les fausses accusations sont aussi un phénomène réel et bien triste. Quand je repense à ce que mon amie à vécu et à a réaction du policier qui l'a visiblement jugé comme une autre qui invente des histoires, je me demande quel ampleur peut avoir ce malheureux phénomène.... C'est peut-être malheureusement plus présent qu'on ne le pense. Je trouve que, dans plusieurs situations, être un homme est souvent associé à être le méchant, le profiteur, l'abuseur et autre accusations faciles, alors que la femme est souvent plus considérée comme la victime.

C'est la loi du nombre. Il faut dénoncer les deux évènements. Les fausses accusations amoindrissent la portée des vraies accusations aussi.

Une autre chose que je n'aime pas de ce mouvement, c'est que j'ai l'impression qu'il y a glorification de la victimisation. Je comprends que certaines veulent se libérer de leur lourd secret. Mais est-ce que de l'avouer publiquement sur les réseaux sociaux où amis, famille et collègues sont réunis est vraiment ''libérateur''? Je ne crois pas que si j'avais été victime d'un tel acte, j'aimerais que tous ces proches soient au courant, sans rien de plus. Dans mon esprit, cela revient à dire: ''Je suis une victime, ayez pitié..'' Enfin, queqlu'un partage ce sentiment?

Je ne le partage pas. Ça doit dépendre de chaque personne. Pour plusieurs, c'est un poids sur les épaules constant et très pesant. Je crois qu'il est important que les gens puissent en parler sans être victimisés pour autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une autre chose que je n'aime pas de ce mouvement, c'est que j'ai l'impression qu'il y a glorification de la victimisation. Je comprends que certaines veulent se libérer de leur lourd secret. Mais est-ce que de l'avouer publiquement sur les réseaux sociaux où amis, famille et collègues sont réunis est vraiment ''libérateur''? Je ne crois pas que si j'avais été victime d'un tel acte, j'aimerais que tous ces proches soient au courant, sans rien de plus. Dans mon esprit, cela revient à dire: ''Je suis une victime, ayez pitié..'' Enfin, queqlu'un partage ce sentiment?

La campagne dit: si tu as subit une agression, dénonce-la. Elle ne dit aucunement de la dénoncer publiquement, ni sur les réseaux sociaux. Ils ont UTILISÉ les réseaux sociaux pour se faire voir et faire parler de cette campagne. Les gens en ont bien fait ce qu'ils en voulaient, comme tout le reste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour la clarification, c'est apprécié. Comme dans tout, il y a toujours dérapage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...