Aller au contenu

Cluster-17 // Politique & Big Data


Déchet(s) recommandé(s)

Il y a 20 heures, Celine a dit :

Tu mélanges l'entraînement d'un modèle d'apprentissage machine et big data. Effectivement, on peut généraliser efficacement à partir d'un jeu de donnée limité, si celui-ci est de qualité (fortement i.i.d. ).

Mais par big data, ce que l'on entend, c'est des données qui individuellement sont pauvres en information (par exemple, que quelqu'un aime manger du riz), mais qui lorsque combiné à une panoplie d'autres données toutes aussi individuellement pauvres en information, on gagne un pouvoir prédictif énorme sur le profil type d'un individu. Bref, on fait une inférence à partir d'observations.

Dans Cluster17, on est plus dans des problèmes décisionnels. On a des données limitées dans leur volume, mais riches dans leur information ( savoir si l'on est pour ou contre la peine de mort pour les terroristes). Dans les définitions actuelles, ce n'est pas du big data.

Alors présenter Cluster17 comme du big data, c'est juste du langage techno-marketing pour impressionner le commun des mortels

Tu travailles dans les données massives ? tu as raison je parle d'apprentissage-machine mais c'est pour moi indissociable de la donnée. En soi ce n'est pas l'apprentissage qui est intéressant, c'est un moyen et seulement un moyen, la finalité c'est le traitement des données. Pour être franc c'est moi et moi tout seul qui ai rajouté du big data dans le titre, le site en lui-même ne s'en revendique pas. Mais cette façon de faire des clusters ça m'a immédiatement interpellé, c'est typiquement une méthode de big data. 

Et tu me donnes d'abord un échantillon significatif de personnes qui répondent à un sondage politique, disons, 130 questions : 

 

A partir de là je peux travailler sur la donnée, extraire des 130 questions les 30 les plus clivantes, celles qui sont fortement covariantes. Puis, en me fondant seulement sur ces questions fortement corrélées, établir un jeu de données. De ce jeu de données j'irais chercher comment se répartissent les points, quels sont les centres de gravité qui déterminent le mieux la dispersion de ces points. A ce stade, je n'ai aucun besoin de savoir ce qu'il y a derrière un point, personne, opinion, prix du steak, pas mon affaire. Je vais juste chercher combien de noyaux initiaux se trouvent dans la répartition des points, combien de règles mathématiques existent, qui ont chacune décidé de l'existence d'un groupe de points ou d'un autre. 

Et ça, ça ne peut pas être défini préalablement. Si une théorie doit pouvoir décider le nombre maximum de noyaux différents dans la vie et dans la nature, c'est une théorie philosophique. 

La mathématique rend compte de cette réalité, je ne pense pas qu'elle la détermine. Et donc, je termine avec mon analyse des données avec plusieurs noyaux centraux, je sais que ces points sont corrélés entre eux et maintenant je sais que n'importe quel nouveau point qui ressemblera un petit peu aux autres aura une très grande chance d'appartenir à ce même noyau. Maintenant, j'ai déterminé des centres de gravité et je peux prédire en partie l'avenir. 

Je ne suis pas d'accord sur ta vision "science humaine" du choix qui aurait déterminé les catégories du Cluster-17, pour moi ça ressemble d'abord fortement à une analyse mathématique. Les labels ont été écrits après-coups, suite à l'analyse. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 4 heures, Daleko a dit :

J'ai un peu de mal à comprendre cette idée, alors que la plupart des grandes puissances mondiales sont très nationalistes et que les États-Unis traversent une crise sociétale partiellement liée à leur multiculturalisme. Je peux tout à fait comprendre que ça te déplaise et que tu aimerais vivre dans un monde où le nationalisme n'existe plus, mais quand on a les Chinois qui font les Chinois, la Russie qui s'amuse à nous montrer son zizi, le Brexit, plus de 30 % d'intentions de vote pour (ce qu'ils appellent ridiculement) l'extrême droite en France, la Pologne qui décide qu'elle passe avant l'UE, des nationalistes bien représentés aux Pays-Bas, en Italie, en Espagne, en Autriche, en Hongrie, ça semble au contraire fortement d'actualité et l'abandon du nationalisme ne concerne qu'une minorité à l'échelle planétaire.

 

---

Sinon, je fais partie des libéraux : 

Disons que sociologiquement, ça ressemble très fort aux gens qui m'entourent et à ce que je suis devenue mais que je me sens une fibre sociale un peu plus développée que ça. Je me reconnais dans ce que @BeauRouge dit plus haut sur nos familles qui ont fait l'effort de s'intégrer, et je constate un développement de l'Islam qui se fait au mépris de certaines de nos règles de vie.

--- 

@Tomás de Torquemada, je n'ai pas aimé l'intervention de Pécresse, ça m'a confronté dans l'idée qu'elle est une petite élève modèle qui sait fayoter quand il le faut (mais elle ferait néanmoins une meilleure présidente que Macron). Cependant, de ce qui se dit sur elle, elle est très impliquée dans la défense des femmes maltraitées sur le terrain et il aurait été malvenu qu'elle esquive le sujet.

Daleko, tu es une sociale-patriote qui s'ignore ! Cluster 14 représente. 

Oui nos familles ont fait un effort et nous on a le beau rôle, nous récoltons les fruits. Mais bon sang on sait qu'il y a eu un sacrifice et la moindre des choses pour nous c'est d'en être dignes, rien de plus, rien de moins. C'est étonnant de se dire que la France sera aidée surtout par ses immigrés mais c'est en partie vrai, les autres, les anciens français peuvent abandonner autant qu'ils le veulent mais nous on lâchera pas. 

Le modèle de l'assimilation on le connait et on sait qu'il marche. Et la France c'est plus qu'un pays — c'est une idée, c'est un modèle universaliste. C'est la raison cartésienne doublée de l'élégance, c'est ça la France. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 7 heures, Daleko a dit :

je n'ai pas aimé l'intervention de Pécresse, ça m'a confronté dans l'idée qu'elle est une petite élève modèle qui sait fayoter quand il le faut (mais elle ferait néanmoins une meilleure présidente que Macron). Cependant, de ce qui se dit sur elle, elle est très impliquée dans la défense des femmes maltraitées sur le terrain et il aurait été malvenu qu'elle esquive le sujet.

Ce qu'elle a fait à Bourdin, que je n'aime pas particulièrement, est sale et dégoutant.  Ca démontre tout sa hargne et sa folie, pour elle Bourdin est déjà coupable..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

politi.thumb.png.3c6224992976eac229acb84707af1a18.png

 

Quand je vous disais que je suis progressiste...! Par contre étonnamment je suis plus révolutionnaire que toi, Goéland, alors que je suis moins radical sur le communisme et la régulation. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Céline, je me suis peut-être un peu enflammé tout seul sur mon dernier message à propos de la donnée, en vérité je n'ai pas encore parfaitement fixé les principes du big data dans mon esprit je suis toujours dans une phase d'apprentissage et c'était l'occasion pour moi d'éclaircir ma vision du sujet, en écrivant ça. Je suis curieux de comprendre mieux. 

Ce que j'avais perçu en étudiant rapidement le Cluster17, c'est que la corrélation avec le statut socio-professionnel est intervenue après la création des clusters. Selon moi, les groupes ont d'abord été séparés sur la base des réponses aux questions et seulement de ça. Ca se ressent dans la lecture des descriptions, on s'aperçoit que certains clusters n'ont pas de cohérence socio-professionelle. 

On retrouve ça en particulier dans le cluster 9, "les éclectiques".

Ils sont rassemblés parce qu'ils ont tous en commun un score supérieur à 86% sur 5 questions précises — donc, ce serait ce score-ci qui détermine la création du cluster. Par contre, rien ne les distingue sociologiquement de la population globale. 

Si l'analyse avait été faite à rebours, c'est-à-dire uniquement sur des critères socio-professionels en amont, ce cluster ne serait pas apparu. 

---

Et pour le nationalisme, c'est une vraie question de fond, ça peut mériter plusieurs débats. Mais la première question est celle-ci : est-ce que des individus nationalistes ont le droit d'être sur ce forum ? J'ai l'impression que ça a été la source de nombreux conflits passés et ce n'est pas la première fois que je constate ça sur Internet, c'est un clivage très fort qui amène rapidement à une montée des tensions. 

Pour autant, de mon point de vue, ce n'est pas un gros mot. On peut aimer son pays tout en ne détestant pas ses voisins, on peut vouloir des frontières fortes sans cesser d'être humain. C'est juste un autre angle d'approche sur la question des problèmes géopolitiques.

Par exemple pour les migrants, mon avis c'est qu'il est vital de développer suffisamment les pays d'origine (ou de les laisser se développer) pour que personne ne soit forcé de quitter sa terre natale contre sa volonté, en quête d'un eldorado qui n'existe plus. Ca, je trouve ça inhumain. Dans un monde stable, les personnes qui veulent changer de pays le font pour de bonnes raisons, des raisons personnelles, de la curiosité, le goût de l'aventure, l'amour. Pas pour des raisons économiques.  Et laisser les migrants entrer dans les pays occidentaux pour vivre une demi-vie, c'est un dysfonctionnement, un puits sans fond qui créé un appel d'air et génère partout de la misère. Et je ne me sens pas être un monstre en espérant que cela s'arrête. 

D'autant que si l'on étudie un peu les clusters, on s'aperçoit que les clusters de gauche font partie des plus favorisés économiquement. Et ce sont aussi ceux qui veulent à tout prix que tous les migrants soit accueillis, peu importe les conditions, par pur principe humaniste. Sauf que... Sauf que ce sont les populations des clusters à droite qui en souffrent, ce sont eux qui voient les salaires baisser (armée de réserve), ce sont eux qui vivent au quotidien au milieu des quartiers difficiles. Pas les clusters de gauche. En fait, j'ai l'impression que l'humanisme des bourgeois bien-pensants est payé par le petit peuple et que celui-ci s'est droitisé en conséquence, alors qu'il était initialement surtout communiste.  

Et ça me semble tellement hypocrite.. Faire payer aux autres ses propres plaisirs humanistes sans en assumer soi-même les conséquences. Et pire que ça, lorsque le petit peuple élève la voix pour dire qu'il n'est plus trop d'accord, les traiter de fascistes et éteindre ainsi leur parole en les rabaissant parce qu'ils ne sont pas assez "humains". Mais eux, ils sont sur le terrain, ils la vivent, la réalité. Et c'est ainsi, je crois, que la gauche a perdu son électorat populaire. 

Bref, y'a de quoi débattre sans s'insulter, je pense. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

(modifié)

Et la question de fond pour moi c'est celle-là : peut-on aimer son pays sans cesser d'être considéré comme un être humain ? 

Modifié par BeauRouge
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 15 heures, cet obscur objet du désir a dit :

Ecce Homo et moi formons équipe et vous en avez la preuve bien explicite.

dans mes bras, frère de Cluster-17. :kassos_teleboubizes_justlove:

Il y a 2 heures, BeauRouge a dit :

D'autant que si l'on étudie un peu les clusters, on s'aperçoit que les clusters de gauche font partie des plus favorisés économiquement. Et ce sont aussi ceux qui veulent à tout prix que tous les migrants soit accueillis, peu importe les conditions, par pur principe humaniste. Sauf que... Sauf que ce sont les populations des clusters à droite qui en souffrent, ce sont eux qui voient les salaires baisser (armée de réserve), ce sont eux qui vivent au quotidien au milieu des quartiers difficiles. Pas les clusters de gauche. En fait, j'ai l'impression que l'humanisme des bourgeois bien-pensants est payé par le petit peuple et que celui-ci s'est droitisé en conséquence, alors qu'il était initialement surtout communiste.

hum. il semble que les clusters les plus favorisés économiquement sont les sociaux-démocrates (plutôt à gauche, 5% de la population), les centristes (centre, 6% de la population) et les libéraux (très à droite, 7% de la population). aucun des trois clusters n'est particulièrement favorable à l'entrée des migrants (ils sont tout au plus solidaires envers eux). un de ces cluster est même particulièrement très hostile sur ce sujet.

les clusters de gauche favorables à l'entrée des migrants dont tu parles sont les révoltés (pas riches, même pauvres) et les progressistes (confortables sans être fortunés). le point en commun entre ces deux clusters, c'est qu'ils sont majoritairement jeunes, féminins et en grande proportion d'ascendance immigrante (ou eux-mêmes immigrants). 

marche pas ton truc. ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Merci pour la pertinence, Ecce.

J'ai cru discerner chez les progressistes une forme de jeunesse, à peu de choses près ce seraient les enfants des sociaux-démocrates. Des gens aisés, vraiment, vraiment aisés mais pas encore installés dans la vie, qui ont donc l'air pauvres — mais sans l'être, dû à la jeunesse. Ce qui n'empêche pas l'existence chez eux de groupes aux bordures de la courbe de Gauss, de gens moins riches et plus âgés qui ont conservé ces idéaux, dans une forme de noblesse.

En fait, je parle surtout des sociaux-démocrates, c'est le groupe dominant. Typiquement, François Hollande. Il a bien fait de gouverner lui, tiens. Aux prochaines élections, le PS n'est même pas sûr de faire 5%. Et s'il ne fait pas 5%, ses frais de campagne ne seront pas remboursé. 

Et je parle des multiculturalistes aussi, ok, ils ne gagnent pas énormément d'argent mais ce sont quand même des bourgeois, par leur niveau d'étude. Ce sont des sachants, ils choisissent de ne pas privilégier l'argent au profit de leurs valeurs mais pour autant, ils restent marqués dans la bourgeoisie. Les fameux bourgeois-bohêmes, les bobos. 

Les bobos alliés aux sociaux-démocrates, pour moi tu as le quinté vainqueur dans la gauche. 

Et c'est cette association des bobos et des sociaux-démocrates qui fait peser sur les classes populaires la beauté de leur humanisme. Je veux dire, nous sommes tous très fiers de voir à quel point leurs idées sont belles. C'est juste qu'on aimerait moins qu'elles se reposent sur nous.

Les révoltés, c'est le cluster auquel je me suis identifié après avoir passé le test, en lisant toutes les descriptions. Mais a priori ce n'est pas ma catégorie, c'est celle des descendants de l'immigration plus récente, maghrébins et africains. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 34 minutes, BeauRouge a dit :

Les bobos alliés aux sociaux-démocrates, pour moi tu as le quinté vainqueur dans la gauche. 

Et c'est cette association des bobos et des sociaux-démocrates qui fait peser sur les classes populaires la beauté de leur humanisme. Je veux dire, nous sommes tous très fiers de voir à quel point leurs idées sont belles. C'est juste qu'on aimerait moins qu'elles se reposent sur nous.

et... en quoi les belles idées de la gauche bobo repose sur "vous" (la classe ouvrière de droite) ? question honnête, je ne connais pas bien la situation en France.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La classe ouvrière n'est pas de droite, à titre personnel je suis de gauche économiquement. Et par la famille de mon père, je suis de la bourgeoisie intellectuelle, chrétienne et communiste (oui, ce mélange existe). La classe ouvrière était d'extrême-gauche, elle a basculé à droite au fur et à mesure mais ça n'est pas son essence pour autant, avant d'être de gauche ou de droite, elle est surtout extrême. La mépriser parce qu'elle est de droite c'est assez rude. Surtout quand l'on se réclame de la gauche. En soi, ça veut juste dire qu'on rejette des gens pauvres parce qu'on aime pas ce qu'ils pensent. 

Les belles idées de la gauche en France c'est le "vivre-ensemble", c'est l'injonction à s'enrichir des étrangers. Le mélange est créatif, refuser de laisser entrer des étrangers ce serait fasciste donc — mélangez-vous aux étrangers et montrez-nous à quel point vous en êtes heureux. Mais attention, montrez-nous ça mais si vous n'êtes pas heureux, vous êtes des fascistes. Donc : montrez-nous à quel point vous êtes heureux. Nous ? Oui, nous ça va, on va à l'étranger en vacances, Marrakech est une ville formidable, ça prouve bien à quel point se mélanger est bon. Puisque nous, en vacances à Marrakech, on s'amuse. Ca veut bien dire que se mélanger c'est bien. D'ailleurs le weekend à Paris, entre bobos, on adore se raconter nos expériences à Marrakech. Et rire des fascistes de provinces qui n'aiment pas le vivre-ensemble. 

Je simplifie énormément mais c'est globalement l'idée que je perçois. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Pour te faire une idée de ce qu'est l'immigration en France, tu peux regarder ça, ça se passe d'abord au centre de Paris autour du Moulin Rouge, quartier de Barbès, ensuite dans une cité des banlieues nord de Paris. 

Il n'y a pas beaucoup de montage, on voit réellement l'humanité des gens qui parlent. C'est assez honnête sur la situation, je pense. 

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

« Le pouvoir d'achat, c'est de ça qu'on doit parler, pas de religion. La religion, fuck off. »

« Il y a certains pays, on a même pas de quoi acheter un coca cherry et une cigarette. Ça c'est juste question de politique et d'argent. »

Ces deux bonhommes ont résumé en quelques mots la problématique du spectre du grand remplacement. Vivre sous le capitalisme et ses impératifs, tout le monde comprend ça. Mais l'attention est toujours attirée vers des sujets frivoles et plus ou moins connexes. C'est à se demander si les fervents de cette élucubration sont pas juste obsédés, si ce n'est pas autant que l'islamiste.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est à 48:37 du reportage. 

On est d'accord sur le capitalisme, le fond de la question c'est l'exploitation de la misère. Mais cette question elle peut se pondérer aussi, un peu, par la capacité de gestion minimale d'accueil de l'endroit. S'il existe une et une seule forme de structure capable de réduire à la fois la lutte contre la misère et la capacité d'accueil des pays, c'est le capitalisme débridé. Le libéralisme. C'est la seule force que je connais qui peut réduire à la fois toutes les options.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Heureusement qu'on ne parle pas de religion, sinon il faudrait rappeler qu'Ophélie Meunier (la présentatrice de l'émission) et Amine El Bahi (un juriste qui apparaît dans le reportage - et l'extrait ci-dessous) viennent d'être placés sous protection policière après la diffusion d'un Zone interdite sur l'intégrisme à Roubaix.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un poil de légèreté, la réponse des verts

Je veux bien continuer d'être progressiste mais j'ai un minimum vital qui se déclenche en réponse. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

je trouve que la réponse de cette Mme Rousseau est très appropriée, elle ne verse pas dans la démagogie, l'alarmisme ou l'ethnocentrisme, contrairement à cette réponse-ci.

je suis tellement contente de ne pas être Française, quel pays de merde.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

« On vend des poupées sans visage parce que y'a qu'Allah qui peut créer des visages »

Rousseau « Oh bah c'est pas grave, les petits filles pourront les dessiner elles-mêmes au crayon ».

Réponse typique de l'aveuglement total de la gauche française. (Tsais, si le papa laisse pas Matel créer des visages, il laissera pas sa fille le faire). Et tout son délire qui suit ressemble à une recherche Google : « poupée visage », même si c'est complètement HS, on va le sortir quand même.

Les écolos (son parti) et les socialistes me font absolument rager. Nous sommes à une époque où on a besoin de mesures écologistes fortes, où on a besoin de social, et ils se rendent totalement invisibles avec leur manque de franchise à la noix. Les Français ont « tous » remarqué que leur pays change et que les revendications d'autres cultures se font de plus en plus fortes. Ça a désormais des conséquences sur nos vies quotidiennes. Tu peux être pour, tu peux être contre, mais tu le sais. Alors pourquoi se voiler la face à ce point ?

La France est un pays magnifique, et il le sera encore davantage quand on aura mis fin à tout ce cirque.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 3 minutes, Daleko a dit :

La France est un pays magnifique, et il le sera encore davantage quand on aura mis fin à tout ce cirque.

c'est trop tard, j'en ai bien peur. jusqu'à quel point votre cohésion sociale doit tenir qu'à un fil sur le point de casser, pour qu'une petite boutique qui vend des poupées sans visage ait pour conséquence de créer un tel tollé en France ? et vos politiciens (Zemmour et Mélenchon) qui y vont de leurs rhétoriques toutes aussi pleines de conneries les unes que les autres. et une bonne partie des Français qui leur accordent de la crédibilité.

vous êtes dans la merde hein. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...