Aller au contenu

Ou sont vos dragonballs ?


Déchet(s) recommandé(s)

J'ai été prise d'un sursaut de conscience, ce matin. 

Notre esprit de revolution est toujours bien present. Peut etre meme plus que jamais le peuple reconnait que ses elites ne sont ni a l'abris du scandale, des tentations ni meme qu'elles ont encore le sens des responsabilités et de bienveillance. 

Mais est-ce que nous sommes encore capable de revolte ? Ou sont les milices? Les communes? Les actes de sessesion ? 

Il est loin le temps ou un politicien payait ses abus, mensonges et crimes dans le sang et la violence. Ce qui est acceptable tant qu'ils sont punis par le systeme. 

Bennalla, Sarkozy et j'en passe ont echappe a l'un comme a l'autre et. ...

C'est tout. Pourquoi pas? Je ne suis pas certaine que chaque faute doit etre punie d'emeutes nationales mais je me demande si meme si c'etait le cas, en sommes nous capable ? 

La revolte armée est elle encore possible pour une lutte partisane en Occident ? Est ce que le systeme, aussi imparfait qu'il est n'a finalement pas reussi a se debarasser de son opposant direct ? En formant des citoyens apathiques et ignorant tout de la guerrilla urbaine et de la resistance armée ? 

A force d'accepter, de faire des concessions, apres une manif ou on aura bruler deux bagnoles et jeter 5 paves. 

On est revoltés mais allons nous assez loin? Est ce qu'on montre une opposition menacante? Digne d'etre prise au serieux? 

On parle sans arret de mouvement de plus en plus radicaux, de division nationale, d'insecurite mais bordel, ca manque severement de comissariats dynamites et de gendarmes fauches par la grenaille. 

 

Ouais, l'etat est devenu meilleur a lutter contre les mouvement terroristes et a surveiller...mais on a toujours pas appris a etre plus efficace ? 

Si demain Macron et Trudaux se revendiquent Meta Barons surpremes, est ce que nous serions en mesure de resister ou allons nous juste hausser les epaules et dire "bof finalement" ? 

Sommes nous attacher au systeme par confort ou juste parce qu'on n'a aucune idée de comment le rendre meilleur? 

 

  • J'ADORE! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Orwell et Huxley s'ils avaient collaboré. Tant que le confort individuel endort les gens, tant qu'on ne les a pas réduit à l'état de poules pondeuses en leur privant de leurs désirs superficiels et de leur ego de narcisses... Le monde peut brûler, c'est tout. 

Vivement 

Creepy Smile GIF by Smile Movie

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Moi je ne suis pas révolté parce que tout va mal, mais parce que tout va trop bien.
Ce que je recherche, c’est la barbarie originelle. Retrouver l’anarchie originelle !

C'Est pour cette raison que je m'investis massivement dans les jeux vidéos, où je retrouve cette anarchie fondamentale et magnifique.

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 2022-06-22 à 13:55, 1984 a dit :

Orwell et Huxley s'ils avaient collaboré. Tant que le confort individuel endort les gens, tant qu'on ne les a pas réduit à l'état de poules pondeuses en leur privant de leurs désirs superficiels et de leur ego de narcisses... Le monde peut brûler, c'est tout. 

Vivement 

En Afrique et en Asie, de nombreuses populations crèvent de faim quotidiennement et vivent des affrontements quotidiens autant avec leur voisinage que les autorités. Elles sont très pauvres, très loin du confort. Toutes les raisons du monde leur sont favorables pour en finir avec cette inégalité et injustice. Pourtant, il n'y a pas de lutte populaire ou de révolution. Il n'y a pas cette fameuse étincelle de libération.

Il est probable que les thèses de la confusion idéologique (plus facile d'imaginer la fin du monde que la fin du capitalisme, par exemple; ou qu'aucun effort n'est viable en dehors du système actuel; qu'il n'y a rien de mieux et il n'y aura jamais rien de mieux que le capitalisme; etc.) et celle de la conquête du pouvoir (une lutte populaire qui nécessite à la fois une discipline de masse, une organisation sérieuse et politiquement cohérente, ainsi qu'une stratégie à l'établissement d'un rapport de force égal ou supérieur aux adversaires qui défendent bec et ongle le système en place en saisissant les crises cycliques qu'il crée) soient plus appropriées que de simples facteurs comme la faim et la pauvreté pour expliquer l'inaction et l'à-plat-ventrisme qu'on perçoit.

Je pense qu'on se concentre trop sur une hypothétique effondrement plutôt qu'un nouveau projet de société qui puisse dépasser celle présente.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

×
×
  • Créer...