Jiti-way

Des particules mesurées à une vitesse dépassant celle de la lumière!

Noter ce sujet :

35 messages dans ce sujet

C'est une expérience qui jette le trouble. Une équipe du Centre National de Recherche Scientifique (France) a mesuré des neutrinos, particules élémentaires, à une vitesse supérieur de 6 km/s à celle de la lumière (pour rappel la vitesse lumière est d'environ 300000 km/s).

Problème: un postulat de la relativité d'Einstein interdit le franchissement de la vitesse lumière dans le vide.

"D'après les mesures effectuées par les spécialistes de l'expérience internationale Opera, des neutrinos ont parcouru les 730 km séparant les installations du Centre européen de recherches nucléaires (CERN) à Genève du laboratoire souterrain de Gran Sasso (Italie centrale) à une vitesse de 300.006 kilomètres/seconde, soit 6 km/s de plus que la vitesse de la lumière.

"Autrement dit, sur une +course de fond+ de 730km, les neutrinos franchissent la ligne d'arrivée avec 20 mètres d'avance" sur la lumière si elle avait parcouru la même distance à travers l'écorce terrestre, précise le CNRS.

"De longs mois de recherche et de vérifications ne nous ont pas permis d'identifier un effet instrumental expliquant le résultat de nos mesures", assure le porte-parole de l'expérience Opera, Antonio Ereditato, qui se dit "impatient" de comparer ces résultats avec d'autres expériences". (Agence de presse française)

http://www.bbc.co.uk...onment-15017484

http://www.lefigaro....rs-francais.php

http://www.lemonde.f...76530_3244.html

Même si l'expérience doit être reproduite pour confirmer ces résultats (il y a déjà eu de fausses annonces), les implications que cela aurait en physique seraient fondamentales:

http://www.lefigaro....re-a-revoir.php

Modifié par Jiti-way
7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais seulement dans le futur. Pas dans le passé.

Vise plus haut, la science est sans limite.

C'est une question de temps avant que des événements étranges commencent à se produire.

2012_Logo.jpg

Modifié par Approuvé
0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais seulement dans le futur. Pas dans le passé.

Dans le futur c'est déjà confirmé depuis longtemps...

2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vise plus haut, la science est sans limite.

Non, le voyage dans le passé est impossible, car tu peux violer une loi fondamentale. Le "cause à effet".

Pour le voyage vers le futur... (une possibilité)

Les documentaires Into the Universe de Stephen Hawking sont vraiment bons ;)

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Avant de se demander si le voyage dans le temps est possible, il faudrait déjà se demander si le temps existe!

Or rien à ce jour ne prouve cela. Le temps physique (le seul temps véritable) est juste une variable mathématique, variable que l'on compare par rapport à une autre.

Pour certains chercheurs, à l'instar de Carlo Rovelli, le temps n'est pas une propriété fondamentale de l'Univers au même titre que la couleur n'est pas une propriété fondamentale de la matière. Selon lui on peut très bien penser l'astrophysique sans le temps.

Selon lui encore, à l'échelle quantique le temps n'existe plus, puisque la notion de trajectoire n'est plus (les particules ne possèdent plus de trajectoires mais passent par des superpositions d'état incertaines donc non-mesurables avec des variables temporelles).

Modifié par Jiti-way
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les chiffres fournit un peu partout comporte un problème de précision. Le 300 006 kilomètres/seconde de Jiti-way est pas vraiment valable parce que la vitesse de la lumière n'est pas vraiment de 300 000 km/s. Le plus précis que j'ai trouvé est 299792,458 km / s. Il serait mieux de parler en proportion de la vitesse de la lumière.

J'ai une autre source mentionnant que la fameuse distance de 730 km est parcourue en environ 0,0024 seconde par la lumière et que le neutron l'aurait franchi en 0,000 000 060 seconde de moins. Ça qui veut dire que le neutron aurait été à 1.000025000625 fois la vitesse de la lumière, ce qui correspond bien à 6-7 km/s de plus. J'interprète le environ 0,0024 seconde comme étant une moyenne parce que chaque test avec de la lumière ne doit pas donner exactement le même résultat au milliardième de seconde disons. Rien ne sera parfait pour calculer et une luck (ou badluck) un jour peut te faire croire des affaires!

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui bien sûr on peut donner tous les chiffres exacts, mais il ne faut perdre de vue que ces articles sont d'abords dédiés à un public qui n'est pas forcément connaisseur, d'où les chiffres arrondis grossièrement.

Mais l'idée est là.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui bien sûr on peut donner tous les chiffres exacts, mais il ne faut perdre de vue que ces articles sont d'abords dédiés à un public qui n'est pas forcément connaisseur, d'où les chiffres arrondis grossièrement.

Mais l'idée est là.

Je comprends bien le point, je suis seulement sceptique et j'attends plus de détails avec impatience.

...Et j'adore les chiffres aussi, j'inventerais un langage avec les chiffres, j'partirais quasiment un thread sur les chiffres.

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, mais seulement dans le futur. Pas dans le passé.

J'espère que c'était du sarcasme, je le fais à tout les jours.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai une autre source mentionnant que la fameuse distance de 730 km est parcourue en environ 0,0024 seconde par la lumière et que le neutron l'aurait franchi en 0,000 000 060 seconde de moins. Ça qui veut dire que le neutron aurait été à 1.000025000625 fois la vitesse de la lumière, ce qui correspond bien à 6-7 km/s de plus.

Bordel, comment ils arrivent à avoir une incertitude de mesure aussi petite...

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En se calant sur l'horloge atomique d'un satellite GPS visible au même moment sur les deux sites, les horloges du Cern et du Gran Sasso ont été calées avec une précision meilleure qu'un milliardième de seconde. Au total et en prenant en compte divers effets des instruments de mesure, l'équipe estime que l'incertitude de la mesure est meilleure, de l'ordre d'une dizaine de nanosecondes, soit bien moins que les 60 nanosecondes mesures. Le travail des physiciens de Lyon est donc largement assez robuste pour être publié, ce qui a été fait cette nuit sur le serveur public arXiv.
1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si jamais ils se sont plantés dans leurs chiffres, ce sera probablement à cause d'une mauvais estimation de cette incertitude de mesure.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Damné Sci-Fi...

Maintenant la première connerie a laquelle on pense c'est le voyage dans le temps et non le fait qu'un des pilliers capital de la compréhension de la nature est vacillant...

H.G. Wells va au diable..

1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'trouve ca à la fois géant mais aussi très drôle pour les étudiants en physique moderne, qui doivent relativiser leur savoir héhé

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est au tour de la relativité générale (théorie de la gravitation, NDLR) d'être remise en question, mais par des travaux théoriques cette fois.

En effet deux physiciens américains, Samuel Braunstein et Manas Patra, ont publié des travaux dans les Physical Review Letters du 12 Août 2011: Selon ces travaux, les trous noirs pourraient laisser s'échapper de l'information. Ce postulat plutôt simple aurait des implications là aussi fondamentales puisque ça s'oppose à la théorie de la relativité générale selon laquelle la gravitation est une force fondamentale de la nature.

Or dans les travaux de ces deux chercheurs la gravitation deviendrait une conséquence émergente des classiques lois de la thermodynamique.

Il en serait de même pour l'espace et le temps.

Ironie du sort (ou évolution logique scientifique) cette "conception thermodynamique du temps" est aussi celle défendue par Carlos Rovelli dont je vous ai parlé plus haut.

http://prl.aps.org/abstract/PRL/v107/i7/e071302

http://www.york.ac.uk/news-and-events/news/2011/research/black-holes/

http://www.sciencedaily.com/releases/2011/08/110810215342.htm

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'affaire la plus importante que je viens d'apprendre : la vitesse de la lumière est calculé avec réflexion, ce qui veut dire que la lumière fait la distance 2 fois et c'est la même horloge qui enregistre le départ et l'arrivée. Aucune désynchronisation possible. Le neutron quand a lui ne revient pas, il y a donc un horloge pour le départ et une pour l'arrivée donc désynchronisation possible et inévitable.

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tout cas c'est un bel exemple que nous font les physiciens en expliquant leur expérience et ce qui est remis en question, ils proposent à tout les savants de se pencher sur le problème et minimise pas les implications pour le grand publique, donc je trouve que c'est un exemple à suivre.

Je ne parle pas par là des extrapolations faites par les medias qui relayent l'info bien sur...

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des neutrinos, les particules élémentaires de la matière, ont encore une fois été plus rapides que la lumière lors de nouvelles expériences souterraines réalisées sur 730 km entre la Suisse et l'Italie.

Les scientifiques ont voulu reproduire l'expérience afin de confirmer leurs résultats et éliminer les possibles sources d'erreurs. Ils ont donc utilisé un nouveau faisceau de protons pour produire les neutrinos qui ont parcouru l'écorce terrestre.

[...]

les nouvelles données ne changent en rien la conclusion tirée initialement, affirment les chercheurs.

Cette fois-ci cependant, les impulsions de protons servant à produire les neutrinos étaient ultracourtes (trois nanosecondes ou milliardièmes de seconde) et espacées chacune de 524 nanosecondes, ce qui a permis d'accroître la précision des mesures.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2011/11/18/001-neutrinos-vitesse-lumiere-confirmation.shtml

0

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.


Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.


Je veux revenir!