Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Trop opulente pour êtres vraie, elle serait la création d’un savant fou.

post-133-034823500 1325796376_thumb.png

Dommage que l’on se soucie tant de ces lèvres et si peu de ce qui en coule, fluide et toxique : le chant d’une sirène, qu’on aurait tort de ne pas suivre aveuglément dans ses abysses de délices, à moins d’être bouché.

post-133-078574000 1325796492_thumb.jpg

Elle est le visage pop du moment, et les hipsters l’ont vite sanctionnée pour deux crimes commis contre la morale même de leur dogme : posséder un passé, posséder un avenir.

post-133-051721100 1325796620_thumb.jpg

Pour ceux qui douteraient encore de la véracité insensée de son chant, on a récemment vu Lana Del Rey en concert acoustique à Londres. En vision lynchienne d’un piano-bar de Vegas, elle donna un concert à couper le souffle. Une voix maîtresse, autoritaire, qui contraste avec le malaise de ce corps trop long, encombré de lui-même, de ces doigts serpentins dont elle ne sait que faire et qu’elle entortille dans sa jupe ou les fils du micro.

post-133-073232100 1325796714_thumb.jpg

D’elle, son jeune manager Ed dit : “Partout où elle passe, des mecs tentent de la toucher, comme si elle n’était pas réelle…” La première fois que l’on avait rencontré Lana Del Rey, on avait effectivement été frappé, indisposé même, par son irréalité : rencontre d’un troisième type, d’une femme virtuelle, peut-être un hologramme.

post-133-035272700 1325796829_thumb.jpg

Analyses-tu beaucoup ce que tu écoutes ?

Elle est juste… trop bizarre. J’aime quand mes chansons et moi ne faisons qu’un, je l’ai ressenti dès que j’ai écrit Video Games. Puis j’ai écrit très rapidement Blue Jeans sur la plage de Santa Monica, et là, j’ai su ce que serait l’ambiance de l’album : un côté à la fois estival et sombre, la jouissance des feux de l’été et la certitude que ça ne durera pas.

...

Video Games’ est un morceau mélodramatique, ourlé avec la même délicatesse qu’un film de Douglas Sirk. Un parfait sens de la construction dramatique : des cloches et une mystérieuse rumeur en entrée, comme pour introduire le lieu de l’action, une harpe délicate psuivie d’un bref sample de musique de film, avant que n’arrive cette voie basse de femme désabusée, qui a l’air de ne jamais pouvoir décrocher de sa lassitude, de sa tristesse, même dans ses emphases portées par des arrangements de cordes hollywoodiens, somptueux, mais qui jamais ne prennent pourtant le pas sur la voix ou la mélodie.

Mais au-delà de cette image fabriquée et manipulée d’icone glamour à la moue boudeuse style Brigitte Bardot, on découvre dans Kill Kill une voix magnifique, rauque et suave, qui résonne d’une maturité étonnante pour une jeune artiste d’à peine 24 ans. Un timbre de voix et un look d’un autre temps, starlette de l’âge d’or du cinéma.

On découvre aussi des mélodies romantiques, mélancoliques, murmures ou incantations. J’ai parfois même eu l’impression d’une ressemblance avec la musique et les intonations de Lykke Li, la même atmosphère envoutante, captivante, lancinante mais plus douce (surtout dans Mermaid Motel).

Le caractère désincarné du timbre de Lana Del Rey et la lourdeur étouffante du son vintage de ses enregistrements se combinent à sa façon d’endosser, tant visuellement que musicalement, le rôle de la victime, vidant sa musique de tous les ingrédients qui rendent le rock'n’roll si amusant: jeunesse, côté sexy, humour gras et inconvenance sacralisée.

J’aurais bien aimé qu’elle prenne quelques conseils de Kate Bush qui, à l’âge de Grant, s’intéressait elle aussi aux fantômes, mais les imaginait hurlants, volant en tous sens et se cognant aux vitres. Je suis on ne peut plus heureuse du succès de son magnifique 50 Words for Snow, mais également de sentir l’esprit de Kate couler dans les veines de Laura Marling, St. Vincent, My Brightest Diamond, Fay Wolf et de nombreuses autres jeunes femmes qui pourraient étendre Lana del Rey d’un bon coup de nunchaku.

post-133-009855000 1325796049_thumb.jpeg

Elle est la synthèse filmée de milliards de photos en angle MySpace, de duck faces excessives, de porno gonzo, elle sublime les nouvelles représentations de soi, en étant trop bien apprêtée pour ce genre de poses, en les collant sur des musiques trop riches, en les confrontant à une rêverie holywoodienne. En cela elle est effrayante. En cela, elle est aussi de son temps, parfaitement de son temps.

http://www.lesinrocks.com/musique/musique-article/t/75739/date/2012-01-05/article/lana-del-rey-naissance-dune-icone/

http://www.paperblog.fr/5093537/la-revelation-musicale-2011-lana-del-rey/

http://www.slate.fr/story/48351/lana-del-rey-sexisme

http://www.blogotheque.net/2011/08/04/lana-del-ray-meffraie/

http://people.plurielles.fr/news-people/lana-del-rey-la-nouvelle-egerie-sensuelle-affole-la-toile-6922868-402.html

...

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3303-c-le-live-du-grand-journal.html?vid=540884

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'adore cette fille.

Sa voix est envoutante et certaines de ses chansons vont se loger profondément en moi.

C'est le genre d'artiste qui me donne des frissons. Elle est effectivement, du moins pour moi, dans la même catégorie que des chanteuses comme Lykke Li !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Sa voix est merveilleuse et que dire de sa beauté, je suis en amour avec ses lèvres.

Y a que moi que ça ne fait pas fantasmer des lèvres en plastique?

Je préférais largement ses lèvres d'avant:

lanadelreybeforeafter-c394053433.jpg

C'est la première fois que je vois des lèvres faire une ombre projetée sur le menton:

lanadelrey-621fa76d90.jpg

Quelle horreur:

lana-del-rey-cat.jpg

Sérieux vous aimez ça?

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Y a que moi que ça ne fait pas fantasmer des lèvres en plastique?

Je préférais largement ses lèvres d'avant:

C'est la première fois que je vois des lèvres faire une ombre projetée sur le menton:

Quelle horreur:

Sérieux vous aimez ça?

Mon dieu, j'étais sur que c'était naturel :o

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

En tout cas c'est vraiment rafraîchissant comme musique. Le genre de truc que t'écoutes en boucle sans sourciller, le genre d'album que j'achèterai sans compter.

Mais je prédis sa mort par overdose ou suicide dans approximativement 1 an et 3 mois.

Modifié par Jiti-way
  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 2 semaines plus tard...

Wow en effet, les chansons se ressemblent étrangement, mais je ne comprends aucunement le Grec.

J'vais de déception en déception après ses lèvres qui se révèlent fausse, son chant en direct et le plagiat j'suis un peu décue, mais j'écoute toujours autant ses chansons. J'aime beaucoup Without You

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=LwcnoYlqPaQ#!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai acheté son album, et il est vraiment très bon, aucun morceau à jeter.

Je voulais vous faire partager une parodie française:

Très réussie.

Modifié par Jiti-way
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 ans plus tard...
Le 07/01/2012 à 10:29, Jiti-way a dit :

En tout cas c'est vraiment rafraîchissant comme musique. Le genre de truc que t'écoutes en boucle sans sourciller, le genre d'album que j'achèterai sans compter.

Mais je prédis sa mort par overdose ou suicide dans approximativement 1 an et 3 mois.

Tu n'as rien d'un prophète. Le temps vient de nous le prouver.

J'avais également annoncé son suicide peu après la parution d'Ultraviolence, un sombre album, mais non, cette pauvre âme se languit encore.

Il faut être en vie pour être en pleurs.

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oh shit ok quand les gens parlent de Lana Del Rey ils ne parlent pas de Lhasa de Sela, je viens de réaliser ça. Y'a pas vraiment de lien à part que je suis clairement pas bon avec les noms.

Et malheureusement je viens de me rendre compte que Lhasa de Sela, elle, est morte en 2010. 

En tout cas, je trouve Lana Del Rey assez banal et probablement que je confondais avec Lhasa de Sela car je trouve que les commentaires faîtes à la première s'applique pas mal mieux à cette dernière (c'est pas une compétition, là, je fais juste penser à doigts lourds)

 

 

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 6 mois plus tard...

Toujours vivante, cette vieille âme inconsolable vient de livrer un nouvel album, Lust for Life, et ç'en est un beaucoup plus lumineux. On la sent s'extirper de la morosité. On la voit même tout sourire sur la pochette.

C'est évidemment la chanson la plus lente qui a retenu mon attention.

 

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...