Aller au contenu
RBC

Fatshaming

Déchet(s) recommandé(s)

Il y a 19 heures, Gamin a dit :

Ma question alors est: ok, mais devrait-elle? 

Je cherche pas à faire mon finfino, mais l'argument de l'empathie ne tient pas trop la route dans ma tête. "C'est pour le bien des autres qu'on cherche à les pousser à améliorer leur vie! Je me gène pas de dire à ceux qui boivent trop qu'ils boivent trop, ceux qui fument trop qu'ils fument trop, ceux qui regarde trop de télévision qu'ils regardent trop de télévision, ceux qui travaillent pas assez qu'ils travaillent pas assez, ceux qui...", non trop souvent c'est une projection, "cette personne là n'est pas comme moi je voudrais qu'elle soit pour qu'elle me soit bénéfique [beau, belle, utile, informé, fait rouler l'économie, me rassure dans mes propres choix, etc]"

C'est une optique de la problématique qui est de plus en plus partagé. C'est pour ça que le monde commence à en avoir soupé des compliments de gens dont on se calisse, encore plus de leur critique. "Tu serais plus belle si tu souriais", c'est pas plus différent à mes oreilles qu'un "tu serais plus en forme si tu mangeais moins." 

Pour des raisons de santé personnelle et publique, oui.

Par contre, jamais je ne vais forcer une personne à prendre cette décision ou lui passer des commentaires non solicités. C'est personnel. Je suis ­« contre­­ » l'obésité et sa valorisation, mais ça n'a rien a voir avec le fait qu'une personne a moins de valeur parce qu'elle est obèse. Les obèses ont autant de valeur, mais pour moi, ils sont malades physiquement. C'est tout. Esthétiquement, je pense que c'est normal de valoriser la santé. Et comme nous vivons dans une société d'abondance, la santé pour nous c'est de ne pas être obèse, malgré l'abondance de gras et de sucre dans notre alimentation. Un corps en santé à la base, c'est un corps avec un faible taux de gras et une musculature moyenne. Et comme par hasard, c'est ça le standard de beauté occidental.

Oui, certains obèses sont bien en santé pareil, bla bla bla, et des minces sont pas en santé, bla bla bla. Ça reste des exceptions, comme l'histoire des glandes.

Si une personne perd du poids à la suite d'efforts de sa part, je vais la féliciter et la complimenter pour ses efforts et pour avoir pris sa santé en main(je ne le ferai pas si c'est un inconnu ou une simple connaissance, ou si la perte de poids est accidentelle, btw). L'esthétique, rendu là, c'est un effet secondaire et un goût personnel. Rien à voir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, Môman a dit :

Peut-être que mon commentaire est hors sujet/pas en lien avec le texte initial mais bon, je me lance quand même.

J'ai un énorme malaise avec la glorification de l'obésité qui est faite dans les dernières années. C'est presque même rendu que les personnes sans surplus de poids se font shamer par les obèses car "elles savent pas, elles, à quel point c'est difficile d'être grosse". Je suis une personne considérée mince par la société mais mon poids fluctue énormément en fonction de mes habitudes de vies: si je bois, si je ne bouge pas, si je mange mal, etc. Je suis chanceuse; je réussis à me discipliner et à garder un poids santé et en gardant un bon équilibre de vie  (une poutine et de la pizza de temps en temps et beaucoup de fruits et légumes le reste du temps). La discipline et les valeurs personnelles sont clairement la clés pour avoir un poids santé. Si je décide d'arrêter de garder mon fameux équilibre, c'est évident que je vais grossir et finir par ne plus du tout être en santé. Je pense qu'une grande partie passe par l'éducation des bienfaits du sport de d'une alimentation saine, c'est pourquoi j'ai de la misère à saisir la fameuse glorification dont je parlais au début de mon texte. Je suis à 100% d'accord que mince n'égale pas nécessairement en santé mais je trouve aberrant de normaliser le fait d'être essoufflé après avoir monté un étage. 

Je trouve que c'est un peu hypocrite les textes qui s'écrivent sur le sujet. Personnellement, si mon conjoint devenait obèse , avait de la misère à monter les escaliers du centre d'achat et refusait de faire des efforts pour avoir une forme physique acceptable je ne pense pas que notre relation perdurerait très longtemps. La santé physique et mentale font partie de mes valeurs les plus importantes alors évidemment qu'on deviendrait incompatible. On lit souvent que nous sommes "beaux à toutes les tailles", ai-je le droit de trouver les obèses laids? Au même titre que je trouve les très grand slac laids?(c'est un exemple) Au même titre que des gens doivent me trouver laide même si je suis mince? Avons-nous vraiment à nous sentir mal de trouver telle ou telle personne ou trait physique laid? L'auteure du texte est fâchée parce que les gens lui disent qu'elle est belle depuis qu'elle est plus mince. C'est comme interdire aux gens d'avoir des préférences en matière de beauté physique. Ça devient vraiment intense de ne plus pouvoir complimenter les gens. Y me semble que y'a tellement de négatif dans la société est-ce qu'on peut arrêter de shamer les gens qui disent des compliments aux autres? 

On s'en câlisse que tu trouve les autres beaux ou laids. 

La société a besoin de mixité. Des gros des minces des grands des petits des blancs des noirs.

Qui sommes-nous pour décider comment les gens devraient être ? 

Cherchons-nous une société ou tout le monde se ressemble ?

Si des personnes veulent mourir jeunes à cause de la drogue ou de McDonald's ça les regarde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, BMO a dit :

On s'en câlisse que tu trouve les autres beaux ou laids. 

La société a besoin de mixité. Des gros des minces des grands des petits des blancs des noirs.

Qui sommes-nous pour décider comment les gens devraient être ? 

Cherchons-nous une société ou tout le monde se ressemble ?

Si des personnes veulent mourir jeunes à cause de la drogue ou de McDonald's ça les regarde.

Ouaip, exactement ce que je dis. Tout le monde s’en fou de qui on trouve beau ou non, les obèses voient de la grossophobie partout alors que c’est seulement une question de préférence et de valeurs. Je m’en fou qu’il y ait des gens gros, ce qui me gosse c’est la glorification de l’obésité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est peut-être moi qui suis déconnectée, mais je ne vois nulle part une glorification de l'obésité. À part dans le cadre restreint et marginal de certains groupes et sous-cultures, le standard de beauté reste la minceur et c'est ce qui est encore largement véhiculé dans la culture mainstream.

La seule chose qu'on voit, c'est une conscientisation de certaines compagnies à l'égard de l'existence de différents types de corps. Et oui, là, on voit de plus en plus timidement apparaître des publicités (par exemple Dove) affichant différents types de corps (par exemple une femme plutôt "poire", "pomme" ou longiligne, etc).

Mais on est vraiment loin de ce que tu appelles la glorification de l'obésité. Les héros du petit et grand écran sont minces, nos hommes et femmes politiques sont plutôt minces, ton patron est probablement mince et Tinder est peuplé de douchebags minces.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 40 minutes, Ecce Homo a dit :

C'est peut-être moi qui suis déconnectée, mais je ne vois nulle part une glorification de l'obésité. À part dans le cadre restreint et marginal de certains groupes et sous-cultures, le standard de beauté reste la minceur et c'est ce qui est encore largement véhiculé dans la culture mainstream.

La seule chose qu'on voit, c'est une conscientisation de certaines compagnies à l'égard de l'existence de différents types de corps. Et oui, là, on voit de plus en plus timidement apparaître des publicités (par exemple Dove) affichant différents types de corps (par exemple une femme plutôt "poire", "pomme" ou longiligne, etc).

Mais on est vraiment loin de ce que tu appelles la glorification de l'obésité. Les héros du petit et grand écran sont minces, nos hommes et femmes politiques sont plutôt minces, ton patron est probablement mince et Tinder est peuplé de douchebags minces.

Tu as raison. La diversité corporelle, je suis 100% pour ça. Des grands, les petits, des « poires » ou des « pommes », des noirs, des blancs, des asiatiques, etc. Je pense que je suis peut-être trop abonnée à des pages très ciblées et j'ai l'impression de voir une glorification de l'embompoint. Pis tsey, je rentre pas le fait d'avoir quelques poignées d'amour ou un peu de bide dans l'obésité.

En tk, j'ai jamais pensé que les personnes « grosses » avaient moins de valeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Môman a dit :

Ouaip, exactement ce que je dis. Tout le monde s’en fou de qui on trouve beau ou non, les obèses voient de la grossofobie partout alors que c’est seulement une question de préférence et de valeurs. Je m’en fou qu’il y ait des gens gros, ce qui me gosse c’est la glorification de l’obésité.

La quoi ? La PUTAIN DE QUOI ? Mais t'as vu ça ou ? Marie-madeleine, 39 ans sur son tumblr rempli de chats n'a aucune influence sur la société, rien à foutre de son opinion sur la question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 6 heures, DASRI a dit :

La quoi ? La PUTAIN DE QUOI ? Mais t'as vu ça ou ? Marie-madeleine, 39 ans sur son tumblr rempli de chats n'a aucune influence sur la société, rien à foutre de son opinion sur la question.

http://www.tonpetitlook.com/fr/2017/11/27/la-diversite-quelle-diversite

"La grossophobie de l’autrice est particulièrement présente dans la partie suivante du texte, où les thin tears coulent allègrement parce que les personnes minces veulent doooonc être acceptées dans le mouvement de diversité corporelle. BREAKING NEWS : la diversité corporelle est déjà hijackée de façon systématique par la majorité avantagée par le système."

"Ajouter une grandeur XL à son offre, c’est vouloir se donner bonne conscience et rire des personnes qui portent des grandes tailles. "

http://www.dixoctobre.com/dix-octobre/2017/2/27/huit-occasions-de-stfu-dition-thin-privilege 

"NOPE. Dans une discussion autour d'un sujet comme le poids, si tu n'est pas en surpoids, y'a pas de « oui mais ». Tu le sais pas. Tu le vis pas. Ton opinion, basée sur rien d'autre que des impressions, n'a tout simplement PAS la même valeur que le vécu des gens avec qui tu parles. Tais-toi et travaille plutôt ta compassion."

"Si t'es pas en surpoids, t'es pas à même d'affirmer que c'est pas si pire/pas si important/pas si grave. Ton opinion vaut rien. Tout ce qu'elle fait, c'est dévier la discussion vers tes impressions arbitraires d'une situation à laquelle t'es pas confronté et gaslighter ton interlocuteur. De grâce, fuck off."

http://www.tonpetitlook.com/fr/2016/02/07/trop-grosse-pour-se-faire-avorter-oui-ca-se-peut

"Je suis grosse, si vous n'aviez pas allumé. Je sais pas c’est quoi mon IMC, mais je suis obèse. Je fais du sport, ma santé est chill. Reste que je suis obèse."

"Je m’appliquais donc à stresser au sujet de l'intervention, quand l’infirmière change de face et me demande, d’un coup, combien je pèse. Je lui réponds. Elle commence à m’expliquer, l’air embarrassé, que la docteure qui est de garde ce jour-là n’accepte pas de faire la procédure sur les filles en surpoids, à cause d’un risque plus élevé de complications"

http://www.tonpetitlook.com/fr/2017/10/25/ton-petit-guide-suivre-absolument-pour-un-costume-dhalloween-non-oppressif

Le poids et l’apparence ne sont pas quelque chose qui peut servir de costume, sous aucun prétexte. Ne vous déguisez jamais en personne grosse.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, TheCrow a dit :

Voyons donc! Même si différents facteurs peuvent être responsables de l'embonpoint, c'est surtout un bon régime de vie qui fait en sorte qu'une personne soit grosse ou non. Tu donnes ici l'exemple du MSG qu'on retrouve surtout dans les aliments transformés, la bouffe de resto et les foutues cochonneries (Les soupes Campbell, les Doritos Hostess, les chips Lays assaisonnées, la garniture Ramen, le hamburger helper de Betty Crocker, la sauce gravy de Heinz, les repas préparés gelés de Swanson et des sauces à salade Kraft, particulièrement les faible en calories). Remplace toute cette junk par de la bouffe non-transformée, coupe le sel et le sucre, bouge à tous les jours (juste la marche peut très bien faire la job) et tu as déjà un grand pas de fait vers une meilleure santé.

Quand on prend l'habitude de faire des choix éclairés au niveau de notre alimentation, on développe des automatismes qui nous dirigent systématiquement vers des trucs plus sains. Et c'est à force de consommer des produits de meilleure qualité qu'on finit par ne plus être tenté par tout le junk food qui tue à petits feux.

Et les gens mangent beaucoup trop et beaucoup trop rapidement aussi. Manger à satiété ne veut pas dire que l'on doive se sentir prêt à exploser après un repas, ça veut juste dire qu'on ne doit plus ressentir la faim. Et si on prend le temps de déguster (au lieu de dévorer), au bout d'une 20aine de minutes, notre cerveau envoie le signal que notre estomac est rassasié. Essaie ça de façon soutenue pendant quelques semaines et tu seras surpris du résultat.

Pour ma part je mange santé depuis déjà longtemps, et si j'ai le malheur de faire des abus, mon corps me fait savoir que je l'ai maltraité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Môman a dit :

http://www.tonpetitlook.com/fr/2017/11/27/la-diversite-quelle-diversite

"La grossophobie de l’autrice est particulièrement présente dans la partie suivante du texte, où les thin tears coulent allègrement parce que les personnes minces veulent doooonc être acceptées dans le mouvement de diversité corporelle. BREAKING NEWS : la diversité corporelle est déjà hijackée de façon systématique par la majorité avantagée par le système."

"Ajouter une grandeur XL à son offre, c’est vouloir se donner bonne conscience et rire des personnes qui portent des grandes tailles. "

http://www.dixoctobre.com/dix-octobre/2017/2/27/huit-occasions-de-stfu-dition-thin-privilege 

"NOPE. Dans une discussion autour d'un sujet comme le poids, si tu n'est pas en surpoids, y'a pas de « oui mais ». Tu le sais pas. Tu le vis pas. Ton opinion, basée sur rien d'autre que des impressions, n'a tout simplement PAS la même valeur que le vécu des gens avec qui tu parles. Tais-toi et travaille plutôt ta compassion."

"Si t'es pas en surpoids, t'es pas à même d'affirmer que c'est pas si pire/pas si important/pas si grave. Ton opinion vaut rien. Tout ce qu'elle fait, c'est dévier la discussion vers tes impressions arbitraires d'une situation à laquelle t'es pas confronté et gaslighter ton interlocuteur. De grâce, fuck off."

http://www.tonpetitlook.com/fr/2016/02/07/trop-grosse-pour-se-faire-avorter-oui-ca-se-peut

"Je suis grosse, si vous n'aviez pas allumé. Je sais pas c’est quoi mon IMC, mais je suis obèse. Je fais du sport, ma santé est chill. Reste que je suis obèse."

"Je m’appliquais donc à stresser au sujet de l'intervention, quand l’infirmière change de face et me demande, d’un coup, combien je pèse. Je lui réponds. Elle commence à m’expliquer, l’air embarrassé, que la docteure qui est de garde ce jour-là n’accepte pas de faire la procédure sur les filles en surpoids, à cause d’un risque plus élevé de complications"

http://www.tonpetitlook.com/fr/2017/10/25/ton-petit-guide-suivre-absolument-pour-un-costume-dhalloween-non-oppressif

Le poids et l’apparence ne sont pas quelque chose qui peut servir de costume, sous aucun prétexte. Ne vous déguisez jamais en personne grosse.

 

 

Exactement ce que je pensais: des blogueuses. Le premier article a été rédigé par une étudiante en littérature ainsi qu'en tourisme au cégep avec un baccalauréat en éducation à l'UQÀM.

Le second (toujours blogueuse) qui "veut être richissime sans travailler".

Et pour finir, le troisième vient de l'expertise d'une "Détentrice d’un doctorat dans le touche-à-tout"

Pas d'expert en nutrition, de journalistes en diététique. Aucun spécialiste qui fait figure d'autorité académique, juste des no-names "qui ont une opinion." On s'en calisse, elles n'ont aucune influence en dehors des gens comme elles. Si tu te choque à chaque opinion d'un niaiseux sur internet, tu vas te fatiguer bien vite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Sikaneba a dit :

Quand on prend l'habitude de faire des choix éclairés au niveau de notre alimentation, on développe des automatismes qui nous dirigent systématiquement vers des trucs plus sains.

Vous, vous avez encore le choix. Moi, ça fait longtemps que je ne l'ai plus. Et si j'utilisais le Guide alimentaire canadien comme référence, ça ferait longtemps que serais mort.

20 ans que je travaille avec des nutritionnistes. 20 ans que je me shoot à l'insuline 4 fois par jours. 20 ans que je fais de l'anémie sévère. 20 ans que je me bat tous les jours pour ne pas crever.

À 25 ans je pesais 135 lbs. Personne ne peut "médicalement" expliquer pourquoi j'ai pris autant de poids en si peu de temps. Trop tard maintenant, le mal est fait.

Manger sainement? C'est ma survie qui en dépend. Au moindre écart mes glycémies grimpent à 15, 20, voir 25. Mon anémie sévère restreint le temps d'activité que je peux me permettre. Je me fatigue très vite. Nous sommes légions en occident à nous battre tous les jours avec ce genre de problèmes. Problèmes qui n'existaient pas il y a peine 50 ans. Alors, il s'est passé quoi pour qu'on en arrive là en si peu de temps. Il y a pas si longtemps, on perçait encore des trous dans la tête des malades mentaux. Vous nous jugez sans ménagement sur des questions d'esthétique? Croyez vous vraiment que l'esthétique est notre principale préoccupation actuellement? On mange juste d'la junkfood comme des hostie de cochons parsqu'on est dépressifs? C'est vraiment comme ça que vous nous voyez? Ben ça, voyez vous, c'est pire que d'être malade à en crever, de se faire fatshamer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, DASRI a dit :

Exactement ce que je pensais: des blogueuses. Le premier article a été rédigé par une étudiante en littérature ainsi qu'en tourisme au cégep avec un baccalauréat en éducation à l'UQÀM.

Le second (toujours blogueuse) qui "veut être richissime sans travailler".

Et pour finir, le troisième vient de l'expertise d'une "Détentrice d’un doctorat dans le touche-à-tout"

Pas d'expert en nutrition, de journalistes en diététique. Aucun spécialiste qui fait figure d'autorité académique, juste des no-names "qui ont une opinion." On s'en calisse, elles n'ont aucune influence en dehors des gens comme elles. Si tu te choque à chaque opinion d'un niaiseux sur internet, tu vas te fatiguer bien vite.

En fait, je ne me choque pas à cause des niaiseux, je partage mon opinion sur le sujet du fatshamig, aux dernières nouvelles c’était le thread pour ça? Je saisie pas trop bien pourquoi tu cherches à me provoquer.

Y’a quand même bien quelques milliers de personnes qui lisent le blohue de tonpetitlook et plusieurs articles sur le fatshaming qui s’écrivent (tu peux googler si tu me crois pas.)

Tant qu’à être ici, pourquoi ne partages-tu pas ton point de vue sur le sujet plutôt que d’essayer d’invalider tout ce que je dis?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 46 minutes, TheCrow a dit :

Vous, vous avez encore le choix. Moi, ça fait longtemps que je ne l'ai plus. Et si j'utilisais le Guide alimentaire canadien comme référence, ça ferait longtemps que serais mort.

20 ans que je travaille avec des nutritionnistes. 20 ans que je me shoot à l'insuline 4 fois par jours. 20 ans que je fais de l'anémie sévère. 20 ans que je me bat tous les jours pour ne pas crever.

À 25 ans je pesais 135 lbs. Personne ne peut "médicalement" expliquer pourquoi j'ai pris autant de poids en si peu de temps. Trop tard maintenant, le mal est fait.

Manger sainement? C'est ma survie qui en dépend. Au moindre écart mes glycémies grimpent à 15, 20, voir 25. Mon anémie sévère restreint le temps d'activité que je peux me permettre. Je me fatigue très vite. Nous sommes légions en occident à nous battre tous les jours avec ce genre de problèmes. Problèmes qui n'existaient pas il y a peine 50 ans. Alors, il s'est passé quoi pour qu'on en arrive là en si peu de temps. Il y a pas si longtemps, on perçait encore des trous dans la tête des malades mentaux. Vous nous jugez sans ménagement sur des questions d'esthétique? Croyez vous vraiment que l'esthétique est notre principale préoccupation actuellement? On mange juste d'la junkfood comme des hostie de cochons parsqu'on est dépressifs? C'est vraiment comme ça que vous nous voyez? Ben ça, voyez vous, c'est pire que d'être malade à en crever, de se faire fatshamer.

Tu peux te détendre. Pour commencer je n'ai fatshamé personne, j'ai seulement parlé de bonnes habitudes alimentaires et d'hygiène de vie, point barre. Ensuite, je me souviens très bien quand tu as annoncé ici même que tu avais été diagnostiqué avec un diabète de type 2. Et que je sache, le dep n'existe pas depuis plus de 20 ans, sinon le temps te paraît bien long.

Si les maux qui t'affligent maintenant (toi et d'autres) n'existaient pas il y a 50 ans, c'est forcément parce que les gens sont devenus beaucoup plus sédentaires et que la malbouffe est partout. Il faut faire des choix dans la vie et cesser de toujours tout blâmer sauf soi-même.

Mais là où les orteils me changent de pied, c'est quand tu affirmes qu'il est trop tard pour toi. J'veux dire come on, depuis quand il est trop tard pour se reprendre en main?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis d'accord avec ce que tu dis @Sikaneba sur la façon de s'alimenter, tant qu'on applique ces choix à soi-même et qu'on ne le force à personne d'autre. Mais tu devrais reconnaître que le mec il se prend déjà en main. Si c'est l'absence de résultat qui te gêne, tu devrais au moins comprendre que ce n'est pas la même tasse de thé pour tout le monde. 

Je n'étais pas au courant de ta condition @TheCrow, c'est vraiment chiant l'anémie en plus de tout ça.

La femme à mon frère est obèse. Elle mange mal quelquefois, mais souvent c'est le contraire: elle calcule rigoureusement ses repas, bien plus qu'une personne moyenne. Elle n'a pas le choix non plus, sa santé ne lui offre aucune marge possible, le moindre écart et c'est comme toi, 15 à 20 mmol de glycémie et beaucoup de fatigue. Elle suit actuellement un régime cétogène, elle marche beaucoup et s’entraîne sur un vélo stationnaire. Mais dès qu'elle réduira ses efforts, la prise de poids recommencera. Ça fait des années qu'elle oscille dans le même range, selon son activité, mais c'est une lutte continuelle contre son métabolisme déréglé. On ne peut que l'encourager, personnellement je n'ai jamais sourcillé de la voir manger une poutine ou de boire un pepsi de temps à autre, sourcille-t'on quand on voit quelqu'un de mince manger un sloppy Joe? Non, et ça devrait être comme ça avec tout le monde.

L'obésité c'est un problème de santé publique, c'est systémique. Ce n'est pas une responsabilité qu'on devrait attribuer à la personne obèse. On est entourés de sucre, de gras et de produits toxiques, et ça influence nécessairement notre style de vie. Considérant que nos choix ne sont pas uniquement faits de libre-arbitre, qu'on nous enfonce par ailleurs dans le gosier des études de santé financées par Coca-Cola et qu'on vit dans un système alimentaire contrôlé par un oligopole de multinationales pétro-chimiques, on doit arrêter de juger individuellement les décisions de chacun et se rassembler autour de solutions durables : le jardinage collectif fait partie de ces solutions. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je suis aussi d'accord avec ce que tu dis, Goéland. Je ne mets certainement pas tous les obèses dans le même bateau. Je sais très bien que pour certains la perte de poids demeure un combat et des sacrifices au quotidien. Mais il faut s'entendre que c'est loin d'être la majorité. 

Tout le monde est déjà allé dans un buffet à volonté, non? Faites un survol visuel de la salle la prochaine fois que vous irez, et force est de constater que plus de la moitiée des gens sont en surpoids. C'est aberrant! Comment un être humain peut faire pour se balancer 3/4 assiettes consécutives sous prétexte que c'est all you can eat, pour la modique somme de 15$? Ces personnes-là devraient plutôt se demander: "can I eat all that?" sans se sentir physiquement mal après avoir ingurgité autant de bouffe? 

Disons que c'est surtout à ce genre d'exemple que je fais référence et non à l'exception.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Sikaneba a dit :

tu avais été diagnostiqué avec un diabète de type 2

Mon pancréas s'est fait la malle v'là quelques années déjà. Je suis donc type 2 et type 1 en même temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 48 minutes, Goéland a dit :

Je n'étais pas au courant de ta condition @TheCrow, c'est vraiment chiant l'anémie en plus de tout ça.

Et ils ne savent toujours pas d'où ça vient. J'adorais faire du vélo, travailler dehors, marcher en forêt, pêcher, une foule d'activités super l'fun. Fini tabarnak, j'peux plus rien faire. Et ça m'aide pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, TheCrow a dit :

Mon pancréas s'est fait la malle v'là quelques années déjà. Je suis donc type 2 et type 1 en même temps.

Tu étais un type 2 qui est devenu un type 1 parce que tu es maintenant insulino-dépendant. 

Le diabète de type 2 est principalement causé par un amas de gras à l'abdomen qui contraint le pancréas et l'empêche de bien fonctionner. Ce genre de diabète peut être contrôlé par une perte de poids et un médicament oral qui agit sur le foie. 

Quand le diabète de type 2 est mal contrôlé, le pancréas finit par cesser de fonctionner totalement et c'est à ce moment qu'il devient de type 1. 

À quel âge es-tu devenu diabétique de type 2? Et est-ce que tu étais en surpoids à ce moment-là?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 8 minutes, Sikaneba a dit :

À quel âge es-tu devenu diabétique de type 2? Et est-ce que tu étais en surpoids à ce moment-là?

Diagnostiqué à 38 ans. Ça pourrait faire plus longtemps. Et, oui, c'est en fait le surpoids qui en est la cause principale, puisqu'il n'y a que très peu d’antécédent dans la famille. Ça n'est donc pas héréditaire dans mon cas. L’hypertension l'est, par contre. Je tiens ça de ma mère.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, TheCrow a dit :

Diagnostiqué à 38 ans. Ça pourrait faire plus longtemps. Et, oui, c'est en fait le surpoids qui en est la cause principale, puisqu'il n'y a que très peu d’antécédent dans la famille. Ça n'est donc pas héréditaire dans mon cas.

Tu confirmes donc ce que je disais plus haut. Tu seras sans doute d'accord avec moi si je te dis que tu n'as certainement pas pris cet avertissement au sérieux quand ton diagnostic a été posé à l'âge de 38 ans. Et que si tu t'étais pris en main à ce moment-là, ta condition actuelle serait probablement moins grave.

Tout ça pour dire que le même sort est réservé à nos bouffeurs extrêmes d'aujourd'hui. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...