Aller au contenu
Le Singe

Revoir une aventure qui a mal tourné

Déchet(s) recommandé(s)

(modifié)

Bonjour,

Comme on le sait tous, c'est l'époque du #MeeToo, où les femmes prennent la place qui leur revient dans la société. En tant qu'homme ayant eu plusieurs aventures, ce mouvement m'a nourrit en réflexion et en introspection. 

Mes moments de réflexion m'ont mené à réfléchir sur mes propres aventures, en particulier celles où le dénouement n'était pas parfait. J'ai deux histoires, en particulier, où je me demande si la fille n'était pas revenu sur sa décision. Évidemment, si une conquête me dit qu'elle change d'idée, ça va, on arrête ce qui se passe  et, bah, on va en jaser. Dans le cas contraire, malheureusement ça risque de continuer, à moins d'un changement évident dans le comportement.

En fait, je me questionne plutôt quant aux histoires où la fille pourrait avoir changé d'idée, mais, pour divers raisons, pourrait ne pas l'avoir communiqué. Par exemple, elle voulait pas créer une histoire, un conflit, ou tout simplement ne savait pas comment le dire. Ou elle avait peur, peut-être. Disons que dans mes amies, plusieurs m'ont dit que ça leur était arrivé de changer d'idée mais de laisser baiser sans intérêts, parfois parce qu'elles se sentaient un peu pris au piège. Par exemple, quand tu es hébergé à l'étranger.

Somme toute, j'ai un désir de communiquer avec les deux filles dont j'pense que c'est arrivé. L'indice qui me mène vers elles : un gros malaise après que ce soit arrivé. En même temps j'ai un peu la chienne. Et si elles commençaient à dire que c'est une forme d'agression sexuelle qui mérite "justice"? Mettons que l'idée d'avoir à passer par là me donne des frissons.

Ça fait des mois que j'y pense et ça me torture un peu, l'idée d'avoir causé une telle situation et l'idée qu'aller en discuter avec elles pourrait faire d'la merde.

Qu'en dites-vous? Dans un cas de même, doit-on communiquer avec les "victimes"? Est-ce que ça vous a déjà arrivé, dans une position ou l'autre?

Modifié par Le Singe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vécu une situation d'agression et honnêtement, si le gars m'en avait parlé et avait reconnu ses torts plutôt que de faire comme si de rien n'était, je n'aurais probablement pas porté plainte. C'est son refus de reconnaître qu'il a mal agi et son entêtement à dire que j'étais consentante qui m'a convaincue d'entamer des procédures judiciaires.

Avoir des doutes par rapport à ça et la volonté de discuter et reconnaître que c'était potentiellement une situation avec un consentement douteux, c'est un pas dans la bonne direction et je ne crois pas que ça donnerait soudainement le goût à quelqu'un de porter plainte pour agression si ce n'était pas déjà dans ses intentions. 

Je ne parle que pour moi, mais je crois que le mieux pour toi serait de clarifier les choses avec ces femmes. Même si la situation n'est pas récente, ça vaut toujours la peine de régler ce genre de situation. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Le Singe a dit :

Bonjour,

Comme on le sait tous, c'est l'époque du #MeeToo, où les femmes prennent la place qui leur revient dans la société.

:HAHAHA:

Celle des victimes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mes (Fran)consoeurs grammar nazies doivent s'insurger.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 18 heures, Le Singe a dit :

Somme toute, j'ai un désir de communiquer avec les deux filles dont j'pense que c'est arrivé. L'indice qui me mène vers elles : un gros malaise après que ce soit arrivé.

qu'est ce qui concrètement t'emmène à penser qu'elles avaient changé d'idée ?

peut-être que le "gros malaise" provient d'autre chose.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Ecce Homo a dit :

qu'est ce qui concrètement t'emmène à penser qu'elles avaient changé d'idée ?

peut-être que le "gros malaise" provient d'autre chose.

Genre la petitesse de sa graine?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-10-11 à 16:09, Le Singe a dit :

Bonjour,

Comme on le sait tous, c'est l'époque du #MeeToo, où les femmes prennent la place qui leur revient dans la société. En tant qu'homme ayant eu plusieurs aventures, ce mouvement m'a nourrit en réflexion et en introspection. 

Mes moments de réflexion m'ont mené à réfléchir sur mes propres aventures, en particulier celles où le dénouement n'était pas parfait. J'ai deux histoires, en particulier, où je me demande si la fille n'était pas revenu sur sa décision. Évidemment, si une conquête me dit qu'elle change d'idée, ça va, on arrête ce qui se passe  et, bah, on va en jaser. Dans le cas contraire, malheureusement ça risque de continuer, à moins d'un changement évident dans le comportement.

En fait, je me questionne plutôt quant aux histoires où la fille pourrait avoir changé d'idée, mais, pour divers raisons, pourrait ne pas l'avoir communiqué. Par exemple, elle voulait pas créer une histoire, un conflit, ou tout simplement ne savait pas comment le dire. Ou elle avait peur, peut-être. Disons que dans mes amies, plusieurs m'ont dit que ça leur était arrivé de changer d'idée mais de laisser baiser sans intérêts, parfois parce qu'elles se sentaient un peu pris au piège. Par exemple, quand tu es hébergé à l'étranger.

Somme toute, j'ai un désir de communiquer avec les deux filles dont j'pense que c'est arrivé. L'indice qui me mène vers elles : un gros malaise après que ce soit arrivé. En même temps j'ai un peu la chienne. Et si elles commençaient à dire que c'est une forme d'agression sexuelle qui mérite "justice"? Mettons que l'idée d'avoir à passer par là me donne des frissons.

Ça fait des mois que j'y pense et ça me torture un peu, l'idée d'avoir causé une telle situation et l'idée qu'aller en discuter avec elles pourrait faire d'la merde.

Qu'en dites-vous? Dans un cas de même, doit-on communiquer avec les "victimes"? Est-ce que ça vous a déjà arrivé, dans une position ou l'autre?

Tu as absolument raison d’avoir la chienne. Tu considères sérieusement pêcher pour qu’une fille brisée du genre de @Koala t’enlise dans les sables mouvants de ses problèmes de papa [traduction libre] et de son complexe de victimisation? T’es pas bien, mon gars.

Ouais, et aussi, les femmes en général sont très sensibles à la suggestion, et advenant que tu reprennes contact (PAR EXEMPLE) avec une grosse SJW nauséabonde que tu as jadis pinée en lui suggérant que votre rapport sexuel ait peut-être été source de malaise agité pour elle, oh là là… prends garde, car elle trouvera toujours à récriminer sur quelque chose que tu as pu dire ou faire (et Dieu sait qu'à moins que l’homme se fasse pegger comme un bleu, le rapport sexuel sera toujours inégal et malaisant pour certaines féministes à barbe). Enfin, une femme saine d’esprit ne se sent pas en détresse après avoir consenti mollement à une relation sexuelle ou même si elle regrette à mi-course*.

(*cette ligne est particulièrement importante à retenir)

Bref, ne les recontacte pas sous aucun prétexte, c'est mon conseil. Ne donne pas l'opportunité à l'une d'elles, ces siphons d'empathie et d'attention, de se décider à faire de votre aventure un tournant de son histoire de vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

tu es pas asser riche Le Singe pour que cela arrive

 

 

 

 

 

 

giphy.gif

Modifié par IRON

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Le 2018-10-11 à 17:01, Koala a dit :

J'ai vécu une situation d'agression et honnêtement, si le gars m'en avait parlé et avait reconnu ses torts plutôt que de faire comme si de rien n'était, je n'aurais probablement pas porté plainte. C'est son refus de reconnaître qu'il a mal agi et son entêtement à dire que j'étais consentante qui m'a convaincue d'entamer des procédures judiciaires.

Avoir des doutes par rapport à ça et la volonté de discuter et reconnaître que c'était potentiellement une situation avec un consentement douteux, c'est un pas dans la bonne direction et je ne crois pas que ça donnerait soudainement le goût à quelqu'un de porter plainte pour agression si ce n'était pas déjà dans ses intentions. 

Je ne parle que pour moi, mais je crois que le mieux pour toi serait de clarifier les choses avec ces femmes. Même si la situation n'est pas récente, ça vaut toujours la peine de régler ce genre de situation. 

Merci pour ton apport. Il est très intéressant et je te souhaite un dénouement positif.

Ton histoire m'a convaincu de passer à autres choses. En fait, je comprends le type de ne pas avoir reconnu ses torts : sachant pas ce que tu aurais fait avec un tel aveux, tu aurais pu t'en servir contre lui. Je veux dire par là, qu'il soit coupable, ou non, te dire "je reconnais que je t'ai agressé" ou autre truc du genre peut potentiellement le mettre dans une situation qui va contre son intérêt. Même si tu lui fais comprendre que c'est pas ton intention de le poursuivre, il est mieux "de garder le silence", s'il s'avère qu'il est coupable d'un crime, considérant que c'est difficile de monter une preuve en cas d'agression sexuelle. Entk, c'est ma lecture des choses.

Dans mon cas, j'imagine que la fille me demande de "reconnaître" quoi que ce soit. Il n'y a pas eu de "consentement douteux" (j'vois pas comment ça peut être douteux).J'ai  rien à reconnaître. Alors j'peux pas imaginer avoir à subir un processus judiciaire pour démontrer qu'il n'y a  pas eu d'agression. Ces dernières années, t'es pendu sur la place publique pour ça, coupable ou pas.

Tout de même, je te remercie pour le partage.

Modifié par Le Singe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
Le 2018-10-12 à 10:12, Ecce Homo a dit :

qu'est ce qui concrètement t'emmène à penser qu'elles avaient changé d'idée ?

peut-être que le "gros malaise" provient d'autre chose.

Après avoir commencé le plaisir, elle arrête abruptement et me dit qu'elle n'est pas a l'aise. Alors on arrête et je discute avec elle de a situation. Elle me dit qu'elle désire plus qu'un one night stand et qu'elle a peur que ça se termine après. Je lui dis que ouais, c'est sur que ça pourrait ne pas développer, who knows, mais que j'ai un intérêt envers, voir ce qui pourrait bien se passer. Sans rien dire elle revient m'embrasser et, you know, elle fait ce qu'il faut pour recommencer la partie. Ça se passe normalement.

Le lendemain matin, déjeuner un peu plate. On quitte pour l'université ensemble, elle est froide. J'arrive pas à détendre ça, j'ai un profond malaise. Depuis, on a jasé un peu, sans plus. Visiblement, le malaise du lendemain a eu l'effet d'une prophétie auto-réalisatrice.

Je me dis qu'elle a peut-être très mal vécu l'expérience. Comme notre ami Baruch S. Le Singe Esch dit, elle est revenue peut-être sur sa décision pendant la seconde partie,  mais a préféré ne pas le mentionner. Plusieurs amies m'ont mentionné avoir déjà fait ça. Ou bien c'est dans ma tête, tout ça.

Modifié par Le Singe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-10-12 à 13:40, Esch a dit :

[...]

J'avais pas mal la même conclusion que toi, d'où ce thread. Merci pour la confirmation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'aveu extrajudiciaire est fait en dehors de l'instance. Lorsqu'il est écrit, il est toujours recevable. Lorsqu'il est verbal, il est recevable si les moyens pour prouver le fait qui en est l'objet sont recevables (2867 C.c.Q.). La force probante de l'aveu extrajudiciaire est laissée à l'appréciation du tribunal (2852 al. 2 C.c.Q.) et il est contestable pour tous moyens.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Droit_de_la_preuve_civile_au_Québec#Aveu

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 4 minutes, Ron Jeremy Gabriel a dit :

L'aveu extrajudiciaire est fait en dehors de l'instance. Lorsqu'il est écrit, il est toujours recevable. Lorsqu'il est verbal, il est recevable si les moyens pour prouver le fait qui en est l'objet sont recevables (2867 C.c.Q.). La force probante de l'aveu extrajudiciaire est laissée à l'appréciation du tribunal (2852 al. 2 C.c.Q.) et il est contestable pour tous moyens.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Droit_de_la_preuve_civile_au_Québec#Aveu

Merci. Disons que je ne me fierais pas à ça pour faire des déclarations verbales de tous genres.

Modifié par Le Singe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Le Singe a dit :

J'arrive pas à détendre ça, j'ai un profond malaise. Depuis, on a jasé un peu, sans plus. 

Ah. 

Les quelques fois que vous avez jasé depuis, ça ressemblait à quoi ?

Cette fille semble avoir joué la carte de la sincérité lorsqu'elle t'a confié que ce n'était pas pour elle qu'un one night et qu'elle craignait que ça se termine après. Probablement que quelqu'un lui a déjà fait le coup et elle voulait se protéger d'une éventuelle blessure.

Comme tu lui a donné une réponse ambivalente, il est possible que suivant votre aventure, elle attendait un move de ta part qui n'est jamais venu et c'est la raison pour laquelle ça s'est terminé en queue de poisson.

Je ne pense pas que ça soit aussi simple que "ah, j'ai tout bonnement changé d'idée comme ça en cours de route". S'il y a des gens pour qui le sexe est vu comme une partie de plaisir casual, il y en a d'autres pour qui c'est plus significatif. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

×