Aller au contenu

Mariloup Wolfe poursuit Gab Roy pour 300 000$


Déchet(s) recommandé(s)

Y'a tout intérêt à écrire un nouvel article de hate pour faire grimper ses page views.

300 000$, c'est long à ramasser en revenus publicitaires.

Il va faire faillite.

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai hâte de le voir brailler sur le fait que sa petite se fait niaiser à cause de son père à l'école.

...

DUH.

Je comprendrai jamais les gros morons comme lui qui agissent en imbécile pis qui pleurent après que leur entourage en reçoit des répercussions.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

La comédienne, animatrice et réalisatrice Mariloup Wolfe poursuit le blogueur Gab Roy pour la somme de 300 000$ pour atteinte à l’image, à la vie privée et à la dignité.

Cette poursuite vise un texte publié sur le site LeVraiGabRoy.com dans lequel le blogueur décrivait son fantasme de violer la comédienne et s’en prenait également violemment à son conjoint Guillaume Lemay-Thivierge.

La comédienne soutient qu’elle «a été humiliée, dénigrée, discréditée, ridiculisée, diffamée et atteinte dans son honneur, son intégrité et sa réputation, a subi un stress énorme et une anxiété constante».

Le Journal a appris que la requête a été déposée à la Cour Supérieure vendredi, pour coïncider avec la Journée internationale de la femme du 8 mars. D’ailleurs, il est spécifié dans la requête, dont le journal a obtenu copie, que les montants éventuellement obtenus de la poursuite seraient versés à des groupes œuvrant contre la violence faite aux femmes.

Le texte Shotgun sur Mariloup Wolfe publié par Gab Roy en octobre 2013 «décrit en détail, de manière aussi peu subtile que vulgaire, son fantasme pervers d’avoir une relation sexuelle dégradante, violente et abusive avec la demanderesse», selon ce qui est allégué dans la poursuite.

Mariloup Wolfe, en plus de son travail de réalisatrice, est surtout connue pour ses rôles à la télévision dans Unité 9, 30 vies, Musée Éden et Ramdam. On l’a aussi vue au cinéma dansC.R.A.Z.Y. et À vos marques ... party!.

Propos ignobles et sexistes

Mariloup Wolfe qualifie d’«odieux et de mauvais goût», de «cruels et abominables» , «ignobles, hargneux, sexistes et malicieux» les propos de Gab Roy envers elle.

La comédienne réclame donc, «pour l’humiliation ressentie auprès de ses pairs du milieu artistique, ainsi que de la communauté en général» des dommages-intérêts compensatoires au montant de 200 000 $ et 100 000 $ à titre de dommages exemplaires, en plus du remboursement des frais d’avocats.

Le lendemain de la publication du blogue, Gab Roy, invité à la radio CHOI de Québec avait affirmé que son texte qu’il qualifiait de «blague extrêmement vulgaire», avait été vu plus de 100 000 fois.

Un préjudice supplémentaire

Puis en décembre 2013 Gab Roy, lors d’un passage très contesté à Tout le monde en parle à Radio-Canada, était revenu sur ce texte controversé concernant Mariloup Wolfe et avait présenté ses excuses. Or, selon l’avocat de la comédienne, ce passage à Tout le monde en parle n’a fait que susciter plus de publicité pour le texte en question, causant ainsi un préjudice supplémentaire à la comédienne.

La poursuite allègue que, malgré une mise en demeure de Mariloup Wolfe, le texte en question est toujours disponible sur l’internet, peut être trouvé facilement sur Google, a été repris par un grand nombre de sites web, et apparaît toujours sur la Page Facebook de Gab Roy.

Les propos de Gab Roy ne sont pas acceptables, selon la poursuite, «dans une société moderne et égalitaire comme la société québécoise, que ce soit au nom d’une quelconque liberté d’expression ou encore en se cachant lâchement derrière un humour de mauvais goût».

  • J'aime! 7
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

« La comédienne soutient qu’elle «a été humiliée, dénigrée, discréditée, ridiculisée, diffamée et atteinte dans son honneur, son intégrité et sa réputation, a subi un stress énorme et une anxiété constante». »

«pour l’humiliation ressentie auprès de ses pairs du milieu artistique, ainsi que de la communauté en général»

http://youtu.be/ma7TL8jJT0A

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

"« La comédienne soutient qu’elle «a été humiliée, dénigrée, discréditée, ridiculisée, diffamée et atteinte dans son honneur, son intégrité et sa réputation, a subi un stress énorme et une anxiété constante». »

Tes la prochaine cible Drox : (

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

c'est tellement n'importe quoi cette poursuite ! les rares fois que je vais prendre du côté de Gab Roy...

après qu'elle l'est censuré, maintenant elle va le castrer !

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Voici la situation: La Faculté à Drummondville a pogné la chienne et a décidé d'annuler le show à la dernière minute. Je pourrais pogner une autre salle (à mes frais) à Drummondville et vous offrir un show quand même 21:00.

Pourquoi je ferais ça? Parce que c'est pas le CALISSE DE JOURNAL DE MTL qui va décider où et quand je vais faire mes osties de shows.

Seriez-vous partant?

Quelques minutes plus tard:

Bon, ce sera partie remise Drummondville. Je n'ai pas pu trouver une salle dans un si court délais. Moi et Matthieu Bonin tenterons de repasser vous voir avant la fin du mois de mars.

Donc, évitez de vous pointer à la Faculté ce soir. D'ailleurs, évitez de vous pointer à La Faculté pour le reste de l'éternité.

  • J'aime! 2
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Awesome. Pu personne veut de lui à l'extérieur de Facebook.

Pu de radio, pu de télé, pu de show d'humour.

Il va quand même continuer à fourrer des filles de 16 ans.

  • J'aime! 4
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ce que les matantes partagent sur facebook:

À l'occasion de la journée internationale de la femme, Mariloup Wolfe qui a posé un geste qui démontre sa force de caractère et son courage. Un geste qui rend honneur à toutes les femmes et qui contribuera à faire en sorte que dans l'avenir, au Québec comme partout ailleurs dans le monde, nous accorderons aux femmes le respect et la dignité qu'elles méritent... XoX

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Awesome. Pu personne veut de lui à l'extérieur de Facebook.

Pu de radio, pu de télé, pu de show d'humour.

Il va quand même continuer à fourrer des filles de 16 ans.

Le purgatoire va être long, mais à l'aulne de ne notre culture du viol il lui reste encore de l'espoir pour un ''retour''

Ask JEFF F

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est du viol ?

Il avait demandé la permission avant : (, il a dit si tu veux être mon rebound je...

Si elle dit non sa finit là. ( ok pas vraiment )

Mais l'histoire de Jeff Fillion, c'étais des propos déplacés et surtout répétitifs sur plusieurs années, aucune excuse, plusieurs mise en garde et mise en demeure et ça continuait.

La on parle d'un texte de Gab Roy, qui était déplacé mais qu'il a effacé après 2h et où il c'est excusé tout de suite après. Gab n'avait aucune mauvaise intentations derrière son texte, à part faire rires son auditoire. ( propablement marché si on regarde ses fans réguliers)

Je pense que 300 000$ c'est vraiment exagéré

  • J'aime! 1
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il a admis de passage à la radio le lendemain (ou surlendemain) de la publication que le texte avait été lu par 100 000 personnes, et le texte est encore facilement accessible sur internet, dont la page Facebook de Gab Roy lui-même.

pour ce qui est de l'intention de nuire, ce n'est pas pertinent pour la détermination de la reponsabilité (mais ça l'est pour le calcul des dommages exemplaires).

(btw dans une poursuite, c'est bien rare que les dommages réclamés ne soient pas exagérés.)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
 Partager

  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...