Aller au contenu
Daleko

Lacunes et regrets

Déchet(s) recommandé(s)

DISCLAIMER : Encore un sujet ? (bis) Oui, je traîne sur le net parce que je suis bored as fuck. J’arrive ici et y’a rien à lire, alors j’écris, j'ai plein d'idées de sujets. Si j'avais de la lecture, j’arrêterai de vous embêter avec ma vie. Ceci dit, le dep a aussi des effets positifs, je passe beaucoup moins de temps sur les sites de shopping. Début du sujet :

Y’a-t-il des disciplines dans lesquelles vous ne réussissez pas malgré tous vos efforts ? Des trucs que vous prévoyez d’apprendre plus tard, un jour ? D’autres auxquels vous vous êtes consacré un moment avant de découvrir que c’était une perte de temps ?

---

Une des raisons de mon ennui des derniers temps, c’est que j’ai fait une petite "bêtise" professionnelle. Un client m’a proposé de participer à un gros projet de traduction mécanique. J’aurais refusé en temps normal, parce que mon truc c’est la finance, donc vraiment rien à voir, mais vu le montant proposé, mon cerveau a bugué et j’ai immédiatement dit oui, en pensant : "mec, à ce prix-là, j’apprends même une nouvelle langue et je te fais la danse du ventre".

Donc grosso modo, ça fait dix jours que je travaille sur des documents que j’ai bien de la misère à comprendre et je me dis souvent, quand je capte enfin quelque chose, que c’était pas très compliqué mais que j’ai vraiment aucune logique ni aucune culture scientifique.

D’une manière générale, je me sens vraiment handicapée par mon manque de connaissances sur ce plan-là. J’ai un diplôme en stats que j’ai pleuré ma race pour avoir et dont j’ai pratiquement tout oublié. Je suis entourée de gens qui ont fait les meilleures écoles d’ingé du monde et quand ils abordent ce type de sujets , j’ai l’impression d’être une enfant qu’on a installé par erreur à la table des adultes. Je suis inscrite sur Coursera et Kahn Academy, j’y fais des maths de noob toute l’année pour me donner l’illusion que je suis pas un cas désespéré et pouvoir bafouiller quelque chose quand ils passent en mode geek en soirée, mais ça trompe clairement personne.

Vous connaissez d’autres sources qui pourraient m’aider à me cultiver un peu sans avoir le sentiment d’être une autiste ?

---

Sinon, j’ai des talents quand même. J’ai fait du piano à haut niveau, ce qui représente des centaines et des centaines d’heures de travail, tout ça pour finir avec une tendinite chronique qui m’empêche désormais de jouer comme je le voudrais. C’est pas un drame non plus, j’étais pas si bonne, mais bon, quelle perte de temps.

Et c’est quoi toutes ces heures perdues à regarder des films ? Je comprends plus comment j’ai pu aimer le cinéma. Ca doit faire plus de deux ans que j’ai pas vu de film.

Et pourquoi j'ai choisi la section littéraire au lycée ? Maintenant que j'y repense, je trouve ça complètement absurde. On n'y apprend rien qu'on ne peut pas découvrir seul plus tard, ça n'ouvre aucun débouché, rien. Je lis toujours autant, c'est pas ça la question, mais est-ce que si j'avais fait de l'économie ou un autre truc utile, ça m'aurait empêché de lire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ciboire, ça part dans tous les sens... 

T'es sur que ça va? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 5 heures, Daleko a dit :

Y’a-t-il des disciplines dans lesquelles vous ne réussissez pas malgré tous vos efforts ? Des trucs que vous prévoyez d’apprendre plus tard, un jour ? D’autres auxquels vous vous êtes consacré un moment avant de découvrir que c’était une perte de temps ?

Les relations humaines.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Daleko a dit :

Y’a-t-il des disciplines dans lesquelles vous ne réussissez pas malgré tous vos efforts ?

Non. Je suis une vraie éponge. J'apprends ce que je veux en un temps record. Mais, il y a toujours une faille chez tout être humain. Je n'ai pas les pieds normaux. Donc, je suis nul en sport à cause de ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai vraiment du mal avec les math. Au secondaire je devais travailler 2x plus que les autres pour réussir à avoir des notes correctes (pas bonnes, juste acceptables). Étonnamment, quand je devais faire des math dans d'autres matières (genre en physique) ça allait. Ou bien la géométrie, les statistiques, ça aussi ça allait. Mais les math pour les math (comme l'algèbre) je sais pas, je pense que mon cerveau trouve ça trop abstrait. 

Je suis nulle en sport aussi, mais ça c'est parce que je n'y trouve aucun intérêt, que je suis maladroite et que je fini toujours par me blesser. Je manque surement de vision spatiale et de coordination, ça aide pas. 

J'ai aucune capacité à me concentrer sur un film ou une série. Je trouve ça BORING et je dois absolument m'occuper avec autre chose, sinon je décroche, je pars dans ma tête pendant 15 minutes et je ne suis plus du tout ce qui se passe, qui est qui, etc. La plupart des séries que j'écoute, c'est mon chum qui les commence et je regarde d'un oeil pendant que je suis sur mon ordi, dans la cuisine ou autre. Mis à part le Roi Lion que je suis allée voir au cinéma cet été (:P) le dernier film que j'ai vu c'est Into the wild au début de l'hiver 2018, parce que j'y tenais et que l'histoire m'intéressait vraiment. Et je me suis levée 2 ou 3 fois pour faire quelque chose d'autre en continuant d'écouter juste d'une oreille.

On dirait que j'ai un déficit d'attention mais rienque pour les films, la TV et les séries, haha. Quand quelque chose m'intéresse (genre, quand j'étais étudiante) j'ai aucun mal à focusser toute mon attention dessus, mais la TV, nope, impossible, je peux pas juste rester assise là et regarder l'écran, j'ai l'impression de perdre mon temps, y'a 1000 affaires qui pop dans mon cerveau, j'ai envie de Googler tout ce qui me vient et c'est insupportable de ne pas pouvoir le faire. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Vicks a dit :

Ciboire, ça part dans tous les sens... 

T'es sur que ça va? 

Non, je sais pas si ça va. Je suis bien consciente que je suis potentiellement en train de péter un plomb mais je ressens rien. Après, on traverse tous des périodes plus ou moins merdiques et il faut bien trouver un moyen de gérer ça. Ceci dit, si vous trouvez que je pollue trop le forum avec mes histoires, je peux ralentir un coup. J'ai pas envie de vous embêter et je sais que je peux être un peu too much.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)
il y a 13 minutes, Daleko a dit :

Non, je sais pas si ça va. Je suis bien consciente que je suis potentiellement en train de péter un plomb mais je ressens rien. Après, on traverse tous des périodes plus ou moins merdiques et il faut bien trouver un moyen de gérer ça. Ceci dit, si vous trouvez que je pollue trop le forum avec mes histoires, je peux ralentir un coup. J'ai pas envie de vous embêter et je sais que je peux être un peu too much.

 

Révélation

kermit_typing.0.gif

 

Révélation

 

 

Modifié par RETRO
sheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeit

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-09-28 à 12:39, Kennie a dit :

J'ai vraiment du mal avec les math. Au secondaire je devais travailler 2x plus que les autres pour réussir à avoir des notes correctes (pas bonnes, juste acceptables). Étonnamment, quand je devais faire des math dans d'autres matières (genre en physique) ça allait. Ou bien la géométrie, les statistiques, ça aussi ça allait. Mais les math pour les math (comme l'algèbre) je sais pas, je pense que mon cerveau trouve ça trop abstrait. 

Je suis nulle en sport aussi, mais ça c'est parce que je n'y trouve aucun intérêt, que je suis maladroite et que je fini toujours par me blesser. Je manque surement de vision spatiale et de coordination, ça aide pas. 

J'ai aucune capacité à me concentrer sur un film ou une série. Je trouve ça BORING et je dois absolument m'occuper avec autre chose, sinon je décroche, je pars dans ma tête pendant 15 minutes et je ne suis plus du tout ce qui se passe, qui est qui, etc. La plupart des séries que j'écoute, c'est mon chum qui les commence et je regarde d'un oeil pendant que je suis sur mon ordi, dans la cuisine ou autre. Mis à part le Roi Lion que je suis allée voir au cinéma cet été (:P) le dernier film que j'ai vu c'est Into the wild au début de l'hiver 2018, parce que j'y tenais et que l'histoire m'intéressait vraiment. Et je me suis levée 2 ou 3 fois pour faire quelque chose d'autre en continuant d'écouter juste d'une oreille.

On dirait que j'ai un déficit d'attention mais rienque pour les films, la TV et les séries, haha. Quand quelque chose m'intéresse (genre, quand j'étais étudiante) j'ai aucun mal à focusser toute mon attention dessus, mais la TV, nope, impossible, je peux pas juste rester assise là et regarder l'écran, j'ai l'impression de perdre mon temps, y'a 1000 affaires qui pop dans mon cerveau, j'ai envie de Googler tout ce qui me vient et c'est insupportable de ne pas pouvoir le faire. 

Je me reconnais vraiment dans ton message. Tant pour les maths que pour la télé. Le sport, j'ai mis très longtemps à trouver quelque chose qui me convient mais maintenant ça fait partie de ma vie et je me sens mal les jours où je cours pas.

Les maths, j’ai l’impression que c’est la bête noire de pas mal de monde (surtout des âmes artistiques). C’est dommage, parce qu’on passe à côté d’une forme de beauté fondamentale. Je suis souvent jalouse quand je parle à des matheux qui ont l’air amoureux de leur discipline. J’imagine qu’ils jugent les gens comme nous comme je juge ceux qui sont incapables de comprendre la musique classique : « mince, tu loupes ce que la vie a fait de plus beau ». C’est peut-être un peu ça aussi qui me frustre.

La beauté mathématique est un sentiment de beauté que certaines personnes ressentent face aux mathématiques. Certains mathématiciens recherchent dans leur travail ou dans les mathématiques en général, un plaisir esthétique. Ils expriment ce plaisir en décrivant de « belles » parties des mathématiques. Ils peuvent considérer les mathématiques comme un art ou comme une activité créative. Des comparaisons sont souvent faites avec la musique et la poésie.

Pour Bertrand Russell, la beauté mathématique est « froide et austère, comme celle d'une sculpture sans référence à quelque partie de notre nature fragile, sans les magnifiques illusions de la peinture ou de la musique, et pourtant pure et sublime, capable d'une stricte perfection que seuls les plus grands arts peuvent montrer1. »

Paul Erdős évoqua le caractère ineffable de la beauté des mathématiques en déclarant « pourquoi les nombres sont-ils beaux ? Cela revient à se demander pourquoi la neuvième symphonie de Beethoven est belle. Si vous ne voyez pas pourquoi, personne ne pourra vous l'expliquer. Je sais que les nombres sont beaux. S'ils ne sont pas beaux, rien ne l'est2. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Beauté_mathématique

Sinon, pour faire plus terre-à-terre, je comprends pas comment font ces gens qui vivent dans un magazine de déco toujours propre. Je suis maniaque, je range tout, je nettoie, j’ai lu le Ménage pour les nuls et je suis leurs conseils, on a une femme de ménage qui vient toutes les semaines et ma maison est tout de même un champ de bataille. Il y a toujours un tas de trucs à relaver. Ca ne fait aucun sens. J'aurais bien voulue être douée pour ça.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus, je suis 0 artistique. J'aurais pu me consoler en me disant que c'est à cause de mon âme rebelle que je suis poche en math, blablabla, mais non, j'ai même pas d'excuse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Y'a des gens qui savent coudre ici ?

Je commence à m'apercevoir du temps hallucinant que je passe à regarder des vêtements et des tuto d'habillement qui donnent des conseils que je connais déjà par cœur. Ça doit faire plus d'une heure par jour en moyenne. Je me dis que ce temps serait peut-être mieux investi si j'apprenais moi-même à faire quelques vêtements mais en même temps je me demande si ce n'est pas trop ambitieux. Je suis anti fast-fashion, j'achète de la qualité, et pourtant j'ai parfois du mal à me maîtriser, mettons que si je passais plusieurs semaines/mois à faire un vêtement, au moins je polluerais moins. Je partirais de très loin, j'ai bon goût en fringues mais je ne suis pas une manuelle du tout. Pour vous situer : je sais pas dessiner, mais vraiment pas (mon prof d'arts plastiques me collait tout le temps parce qu'il croyait que je me moquais de lui, mais non, je suis juste mauvaise), quand je cuisine, même quand c'est bon, le plat ressemble jamais à rien, etc. Donc j'ai conscience que si je me lance dans ce truc, mes progrès vont être beaucoup plus lents que la normale. Mon but, c'est pas de faire des choses parfaites mais au moins de pas avoir l'air trop con quand je porte mes propres vêtements.

Bonne ou mauvaise idée ? Des conseils ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, Daleko a dit :

Y'a des gens qui savent coudre ici ?

Je commence à m'apercevoir du temps hallucinant que je passe à regarder des vêtements et des tuto d'habillement qui donnent des conseils que je connais déjà par cœur. Ça doit faire plus d'une heure par jour en moyenne. Je me dis que ce temps serait peut-être mieux investi si j'apprenais moi-même à faire quelques vêtements mais en même temps je me demande si ce n'est pas trop ambitieux. Je suis anti fast-fashion, j'achète de la qualité, et pourtant j'ai parfois du mal à me maîtriser, mettons que si je passais plusieurs semaines/mois à faire un vêtement, au moins je polluerais moins. Je partirais de très loin, j'ai bon goût en fringues mais je ne suis pas une manuelle du tout. Pour vous situer : je sais pas dessiner, mais vraiment pas (mon prof d'arts plastiques me collait tout le temps parce qu'il croyait que je me moquais de lui, mais non, je suis juste mauvaise), quand je cuisine, même quand c'est bon, le plat ressemble jamais à rien, etc. Donc j'ai conscience que si je me lance dans ce truc, mes progrès vont être beaucoup plus lents que la normale. Mon but, c'est pas de faire des choses parfaites mais au moins de pas avoir l'air trop con quand je porte mes propres vêtements.

Bonne ou mauvaise idée ? Des conseils ?

Il faut toujours commencer avec des patrons hyper-faciles, genre pyjamas etc. C'est assez facile de coudre, pas besoin d'être manuelle, et on repasse sur la précision (je me fâche moi-meme quand la marge d'erreur est carrément de 1/4 de pouce, parce que je vois pas comment ça pourrait fitter sur les 2 côtés avec en tout 1/2 pouce de plus, mais pourtant y'a vraiment pas lieu de stresser, mais bon je suis du genre à mesuer au 1/10 de centimètre.)

Les patrons disponibles en boutique et en ligne sont les mêmes partout dans le monde, y'a que quelques compagnies qui en font. Ils sont tous classifiés par "facilité" (genre: easy-one-hour ou advanced), toutes les instructions et étapes sont fournies avec. Et puis ils sont toujours en plusieurs grandeurs (genre de x-small à x-large), tu suis donc les lignes selon ta taille, et tu peux les réutiliser à l'infini même si tu changes avec le temps.

Tu peux acheter une machine de "base" neuve pour environ 200 euros, elle va te faire toute une vie, et tu vas avoir toutes les fonctionnalités (types de coutures, distances entre les points, pieds de base, etc.) pour te faire des vêtements. Avec la machine, il te faut des épingles, des aiguilles pour coudre mauellement (lors de l'assemblage c'est plus facile d'assembler les morceaux avec quelques points manuels sans noeuds avant de coudre), un marqueur pour tracer les lignes sur le tissus, un ruban à mesurer, des ciseaux à tissus (putain utilise-les jamais pour autre chose que pour du tissus!), des échantillons de tissus (tu peux prendre des vieux bouts de tissus qui ne sont plus bons à la maison) pour tester les coutures et ta machine, des minis ciseaux à fil, une reglette à couture, quelques bobines de fil de couleurs vives pour faire tes tests. C'est pas cher.

Je te suggère de commencer par des tutos qui expliquent les types de coutures (overlock, zig-zag, française, anglaise, etc.), ça va t'aider à t'habituer à la machine, à pousser les tissus comme il faut pour pas que le fil mottonne dans la machine et tout, couper les tissus dans le droit-fil (le bon sens pour pas qu'au lavage ils deviennent tout tordus comme les vêtements cheaps), etc. Et ce sera plus facile lors des premiers patrons.

Puis si jamais la couture c'est vraiment pas ton truc, tu vas quand même être capable d'utiliser ta machine pour faire des coutures droites pour des trucs banal genre raccourcir un rideau, faire un bord de pantalon, etc., donc le kit de base sera jamais perdu, on s'en sert au moins une fois par année pour sûr.

Si tu en fais et que t'aimes, plus tard tu voudras même probablement investir dans des meilleurs ciseaux, des pieds de machine spécialisés, voire carrément des machines à coudre spécialisées (genre overlock).

Honnêtement, je me fais moins chier avec la couture qu'avec la tapisserie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Wow, c'est tellement cool FA, ça me motive tellement ! En plus, je me dis que c'est la période idéale, parce que c'est pas le moment pour m'acheter des vêtements. Je laisse ça de côté pour quelques mois, j'ai le temps d'expérimenter et de faire des erreurs.

J'aurai sans doute d'autres questions à te poser, pour l'instant tu me parles un peu japonais là, mais ça viendra. T'as des conseils pour le choix d'une machine à coudre ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Signer ou Janome c'est vraiment un bon choix

https://www.singer.com/en-ca/machines/mechanical

Moi j'ai ce modèle depuis 10 ans et jamais eu de problèmes avec, et je la transporte beaucoup et elle ne se dérègle pas

https://www.singer.com/en-ca/Promise-II-1512-Sewing-Machine

Je te conseille de l'acheter via une boutique réelle, parce qu'avant de te la donner ils pourront te l'ajuster (tension du fil, etc.), ce sera difficile pour toi de le faire les premières fois vu que tu n'as pas d'expérience

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pars du principe que ; lorsqu’on est passionné par quelque chose, on réussit. On a l’envie, on trouve le temps, on a la patience nécessaire. Je suis convaincue d’une seule chose : on peut être nul quelque part, mais lorsqu’on a vraiment envie de réussir, on y arrive. Toujours. C’est comme ça que j’ai décidé de me mettre à certaines activités après m’être dit x fois que je n'étais pas faite pour ça. Le jour où j’ai compris que ce n’était que des croyances limitantes, ça a débloqué beaucoup de choses. 

Je suis nulle en math, mais clairement, c’est simplement parce que cela n’a aucun intérêt pour moi. De ce fait, je n’y vois aucune lacune, ni regret. Seulement un manque d’intérêt dont découle un manque d’investissement. Donc : aucun résultat. En revanche je vais devoir gérer des stats en psycho et c’est sur ma volonté de comprendre que je vais devoir agir, plus qu’autre chose.

De la même façon, j’ai ma responsable de bar qui a tendance à gérer plus son énergie que moi, qui pense à plein de trucs alors que moi j’oublie pas mal de petites choses ( genre nettoyer les embouts de buse de la machine à café, t’as vu) et si je devais me comparer à elle, je pourrais dire qu’elle est simplement meilleure. Or, je ne vois pas les choses ainsi. Elle même a tendance à comparer ma mixologie à la sienne, et à dire que mes cocktails sont meilleurs ( et ainsi éviter d’en faire par peur de l’échec, ce qui est donc : contreproductif ) J’ai simplement accepté d’être différente, sans aucun jugement de valeur. J’ai besoin de plus de repos, oui. J’ai besoin de plus de calme aussi. J’ai compris que ses tendances hyperactives la caractérisent, que pour se sentir bien elle avait besoin de bouger, tandis que mon besoin de solitude et de repos me caractérisent mieux. Elle est une personne qui se recharge dans l’action, je suis une personne qui se recharge dans le calme. Et personne n’est meilleur que personne. 

Ca fait quelques temps que je pense de la sorte. Se culpabiliser de ne pas honorer le culte de la performance est le symptôme de cette maladie collective que l’on retrouve en Occident; être le meilleur, c’est comme prendre de la coke. C’est inutile et ça rends très con. 

C’est drôle parce que plus le temps passe, plus je me ressens comme à l’arrière de La salle, et je regarde cette mascarade de société humaine avec toutes ces personnes qui s’inventent des vies, dans lesquelles elles sont riches, puissantes, simulacres de perfection si imparfaites justement, visant l’image la plus lisse et la plus socialement acceptable possible. J’ai vraiment l’impression de regarder des gens regarder des ombres dans une caverne, c’est tellement ça. Je pense que tout le monde se rabaisse à faire caca, alors pourquoi chercher constamment une excellence ? Regardez Instagram. Les gens cherchent à s’y représenter de la façon la plus parfaite possible; regardez moi je suis doué pour être beau, regardez comme je tire à l’arc, regardez comme je suis fort en surf, en cheval, en dessin, en un maximum de choses possibles tandis que vous n’êtes là que pour me faire penser que je réussi. Le monde n’est qu’un faire valoir où chacun se compare et regarde ce qu’il n’a pas et que les autres ont. 

Le petit Prince dit : « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux »

Quand j’etais plus jeune je ne comprenais pas pourquoi j’étais autant en décalage. Combien de fois je me suis dit que j’aimerai avoir le talent de untel, la force de truc, la présence de machin. Ça fait bien longtemps que c’est fini, et qu’au contraire je me trouve moi même du talent de percevoir à ce point les potentiels des autres. Et surtout, ce « moi » n’a plus tant d’importance au niveau de la perception d’autrui. Il y a une forme de miroir et du coup, ce « moi » n’a plus aucune réalité tangible. J’évite de me galvaniser de mes exploits, j’attends le plus souvent la piqûre de l’echec pour me rappeler que seul le travail et l’investissement payent. 

De ce fait, rien à regretter de mon bords. Quand aux lacunes, je ne saurai demander à un être humain de devenir un standard, je préfère nettement l’image des crayons couleurs. J’ai la mélancolie chevillée aux basques car ce que je vois du monde me donne très peu  envie d’y vivre. Tant de superficialité, partout, dans toutes les âmes, et pourtant tant d’amour à élever aussi. Personne n’a de lacune, et les seuls regrets que chacun devrait avoir c’est d’avoir eu le malheur de naître dans un monde d’humains perdus qui courent après des chimères et des rêves grandiloquents dignes des plus parasites. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, 1984 a dit :

J’ai la mélancolie chevillée aux basques car ce que je vois du monde me donne très peu  envie d’y vivre.

Ahhhhh là là... T'as besoin d'un bon reset. Ce monde n'est pas parfait. Nous ne le sommes pas non plus. Mais ce monde a quand même beaucoup à offrir et nous aussi. Il faut parfois oublier tout ce qu'on nous a appris et réapprendre par nous même à voir avec un regard neuf, sans appréhensions, ni concepts préfabriqués. Les choses qui nous rendent heureux et nous font apprécier la vie sont les plus simples: un coucher de soleil, la douceur du vent dans nos cheveux, la chaleur d'un bon feu de bois, un bon dîner avec des gens qu'on apprécie, la satisfaction après un travail bien fait qui nous a demandé du temps et des efforts. Apprendre à simplement ignorer les choses qu'on ne peut changer et travailler sur celles qui sont à notre portées.

Ce n'est pas le monde qui nous rend heureux ou malheureux, mais le regard que l'on pose sur lui. Et si ton environnement ne te plait pas, trouve s'en un qui te correspondra mieux. Tu ne peux pas changer l'endroit ou tu vis, mais tu peux choisir de vivre ailleurs. Si tu prend le temps de  t'assoir et d'y réfléchir un moment, tu te rendras compte qu'on a toujours le choix. Et si il nous arrive de nous tromper de route, c'est pas grave, on rebrousse chemin et on en prend une autre. (Oui, c'est aussi simple que ça). Tout n'est qu'une question de perspective. Le choix t'appartiens. À toi de voir ce que tu en feras. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J’aime la simplicité des bonheurs simples, rien ne m’empêche d'apprécier tout cela. Mais après ? J’ouvre Facebook et tout ce que j’y trouve ce sont des horreurs. L’humain a transformé ce monde en enfer. Il passe son temps à s’aveugler avec des drogues, du confort, le mépris d’autrui, la destruction de la nature qui l’a créé. La conscience est dure à gérer. 

Ce que tu dis n’est pas juste. Ce n’est pas l’environnement le problème, c’est l’humain. Je ne peux changer ça. Effectivement je serai mieux auprès de gens qui ne vivent pas dans le confort occidental, je serai mieux avec des gens plus pauvres, moins endormis. Mais cela ne change pas une réalité me concernant. Je suis vraiment trop en décalage avec les valeurs du monde actuel. Vivre avec des zombies, des personnes qui ont été dressées à l’inhumanité. Ça devient dur pour moi. 

Si demain j’ai un cancer, je ne le soignerai pas, ce serait limite une bénédiction tant la mort semble être la fin d’un éternel combat dans un monde où la seule chose qui motive les gens c’est de paraître et d'avoir. C’est drôle parce que je n’ai pas pour autant la déprime en moi, ni que mon éternel sourire ait disparu. Tout ça, ça reste. Mais au fond, je sais que toutes les âmes ont raté leur mission d’incarnation, et qu’il n’y a rien à faire pour sauver l’humanité. Je crois en quelque chose de supérieur qu’il me tarde de retrouver. 

C’est fou parce que je pensais que mon éveil spirituel allait m’apporter la joie ultime. Mais en réalité, il m’a apporté un besoin de recueillement, d’authenticité envers moi même, de solitude quasi monastique. J’aimerai réellement m'extraire de tout ce que je perçois désormais.   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...