Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je dédicace ce thread à mon acronyme préfèré. 

Je ne fais que des sujets très longs. 

Citation

Sujet mais pas dans Fosse, je vous fais confiance pour ne pas savoir résister à la tentation et l'y amener. Donnez moi raison, j'aime ça. 

Bref. 

tumblr_ogpfzsz2tV1urf4tmo2_r2_500.gif.f76d54437f3b8a3d58bf7199b5353fb6.gif

Qui ici, n'a pas de besoins lié aux autres ? Pour bien grandir, dès petit, nous avons besoin d'être aimé, et le besoin d'aimer. Puis le besoin de convenir, et le besoin de plaire. Puis tout se mélange, alors après tout, quelle différence ?

tumblr_ogpfzsz2tV1urf4tmo3_r2_500.gif.4b484a84aa0ddf4d872bfe097a6bdcfd.gif

Comme tout le monde, en quelque sorte, il est important d'être regardé, soutenu, assuré d'être sur un chemin que chacun regarde avec bienveillance, comme pour être encouragé de se lever et de marcher. 

tumblr_ogpfzsz2tV1urf4tmo4_r2_500.gif.db3d15630639080ac5eaaa81a54036bb.gif

Et alors nous avançons de cette façon, en rangées propres, presque, si le poids de nos individualités ne nous faisait pas dévier de peu du rang. 

Et pourtant, ce n'est pas si naturel, nous le savons.

tumblr_ogpfzsz2tV1urf4tmo5_r2_500.gif.f1737d8494870b311e8c101d0f8583b0.gif

La différence entre nous et les oiseaux ? Ils volent par milliers en respect de distance tandis que nous nous entrechoquons lorsque nous nous laissons aller à oublier la présence du voisin. La différence entre nous et les fourmis ? Nous partageons nos connaissances, mais jamais ce que nous avons, jamais profondément de cette individualité jalouse qui se débat entre le besoin d'être encouragé et celui de s'extraire du groupe. 

IvJ8gwF.gif.46a4372443b2edf9144390a85b82eebb.gif

N'avez vous jamais pensé à cette personne, qui est plus aimée que vous ? N'avez vous jamais ressenti ce pincement au cœur d'être probablement plus handicapé par la vie que votre voisin, dents blanches bien alignées, et de son épi qui a la différence de votre accepte de gentiment se ranger ? Bien entendu que oui. Il est impossible à nier que vous ayez souffert, comme n'importe qui, de cette piqûre d'orgueil, qui vous blesse en vous laissant des voluptes d'envie et de frustration dans l'âme.

tumblr_mv2uuuqY2W1r4nnq3o2_400.gif.c1ccc0a943a03bf41c23fb2a14bbf50a.gif

Je ne connais personne, qui puisse résister, au moins jeune, à cette peur d'être moins aimé et plus rejeté qu'un autre. Que vous le soyez moins que certains n'a aucun intérêt pour vous, vous, vous sentez que vous voudriez, évidemment, bien plus que ça. 

tumblr_95e9877c532e09a882dd165b787119fe_902b93e4_640.gif.d92f8b8403b0c9d3af21e801c7c450e6.gif

Un jour, j'ai appris une leçon de vie et de précision morale, dans une quête habituellement troublée par les autres, inlassablement. Les autres, encore eux, et toujours là, trop présents, trop différents et en même temps jamais assez. Et merde après tout. 

tumblr_n256mx7FCE1rsobu7o2_400.gif.83f73056a95e418da47cd3772e225fec.gif

Sachez bien que pour avoir des "amis" , beaucoup d'amis, il faut être gentil. Il faut accepter beaucoup de leurs turpitudes, faire preuve de largesse, de politesse, d'une volonté de convenir. Être apprécié, c'est se serrer les côtes même si ça fait mal, c'est donner de son pain même si on a faim, c'est s'oublier un peu pour exister au travers. C'est agréable, oui. Quand tout va bien, quand on accepte encore. 

tumblr_mv2uuuqY2W1r4nnq3o4_400.gif.b982b56337f0e99a0f7e53f1c8f33ada.gif

On pourrait se demander, comment telle personne fait elle pour être si appréciée ? C'est simple, cher lecteur, elle en a besoin. C'est quand on s'en fiche, qu'on arrête de l'être, de façon généralement magique.

World_Record_-_real_world.thumb.jpg.694c3c57fa241ede554eadddd71535fb.jpg

Il y a toute une dynamique qui s'effondre, des pieds à la tête : d'abord, on cesse de vouloir être gentil par principe, et quand ça se voit, c'est radical. On casse le contrat. On arrête de donner, mais aussi de recevoir. On oublie qu'on a besoin de ces autres, on se libére un peu. Mais est ce que la peur du rejet nous quitte ? Que nenni.

WorldRecord3.jpg.279025c0b3c0ca9a66833de4d46e7cb6.jpg

Il faut un certain temps, pour que l'effet passe : être rejeté est une situation anxiogène pour l'être, il a l'impression qu'on lui vole sa valeur. Il se débat alors, se justifie probablement, développe sa fierté pour carapace, il tient bon, en apparence. 

UqW4cp.gif.b1a8b93b5a2716276b8c35a139825d01.gif

Mais en interne ? Beaucoup de questions le taraudent. Le doute induit par le rejet le contaminent comme un poison sinueux, se connectant point par point dans un corps alors plus fragile, plus vulnérable. L'ego est là, présent, que dis je, écrasant, dégoulinant. Il vous tient bien. Vous voulez résister ? Mal vous en a pris, il vous serre plus fort. Vous êtes pris en étau.

74c.gif.b4dc97479edd7f65cef8226e243d2cd9.gif

Vous pourriez nourrir des angoisses à ce sujet, toute votre vie. Vous poser des questions sur ce qu'il y a à faire pour soulager pierre, puis Paul, puis Jacques, même si ces trois ci se détestent. Mais vous, vous n'avez pas envie qu'ils vous détestent. Vous aimeriez peut être même être ce médiateur qui apaise les cœurs et vous redonne un peu de ce sentiment de valeur que vous êtes, vous même, incapable de vous fournir. 

BadAcceptableFieldspaniel-small.gif.ba97e313be78077a0be01d07908d27da.gif

Une servitude inconsciente mais volontaire. Comment tenir une société sans ce rapport intersubjectif ? Nos civilisations reposent sur ces rapports de validation mutuelle. C'est le principe même de l'élevage de l'homme vis à vis de sa propre race. Il ne s'est développé que par le consensus et l'assurance d'être utile à autrui, jusqu'à s'oublier lui même dans ce choix. 

Ce qui pose la question de la liberté. 

0651c42af7de480ae294f82cc0ea8eb3.gif.6890f7e85d755c741b635bbc1d85e96f.gif

N'y a t'il pas plus grande liberté que le détachement ? Est ce que la réussite, au fond, n'aurait pas trait à ce que nous nous offrons à nous même ? Être une personne satisfaite d'elle même, qui se sent libre de recevoir les jugements et les critiques sans que ça ne trouble sa quiétude. Pour certains c'est une preuve d'egoisme, pour d'autres c'est une preuve de force.

Tout dépends de votre rapport à l'individualité. 

cbc9e655b9aa6c78b52cef319761d6fd.gif.b8456eac242173e10f6e1ba2b389adb0.gif

Dans les pays francophones, on remarque une tendance frileuse à se cacher de ses fiertés, à ne pas exulter devant autrui lorsqu'on apprécie son corps, son esprit, ses aptitudes, ses projets, ses acquis. Et si vous avez bien lu, ça revient quasiment à cette affaire de " j'aimerai être aimé comme lui" quand il s'agit de voir plus populaire que soi. L'envie devient jalousie puis frustration, n'oublions jamais que c'est un pêché capital. 

WUZXoD.gif.7d1b85f662d729af1866953bdbfb025d.gif

Tous les indices prouvent que les valorisations venant de l'extérieur ou prenant appui sur des données extérieures mènent à un sentiment de frustration et de malaise. 

tumblr_prk8ioUeXV1urf4tmo5_500.gif.078cf6f16eedc44e8366ac17daa4ed38.gif

Je m'arrête ici :

Ce thread se veut une leçon de sagesse mêlée de satisfaction personnelle. Oui, je partage avec vous un secret magique, oui je suis fière de cette douce arrogance, en tous points. Oui, j'aime l'affirmer, comme j'aime prévenir autrui que mes défauts sont aussi saillants et magnifiques que mes qualités, oui, c'est si bon de se laisser haïr parce qu'on a décidé de laisser tout dépasser, de chaque côté. 

SafeAdoredLadybird-size_restricted.gif.7e18722387e75cae9c0fa9016635db65.gif

C'est si bon de se laisser dire, c'est si bon d'être en phase avec soi et de regarder vers l'intérieur toutes ces myriades de choix qui s'offrent parce qu'on a tout simplement décidé de mettre les autres après soi. Oui, c'est égocentrique à mort, je le dis aussi fièrement qu'une qualité plus charmante. Ressentez avec moi cette incroyable joie d'être libre face à des gens qui se contiennent pour finalement exploser leurs mauvaises intentions de départ, continuellement à cacher leurs horreurs et le mal qu'ils font en douce. 

1410273919447.gif.48bbf1be27cf6df9759023c329ffabdc.gif

J'offre tout, essayez de porter ce lourd cadeau qui vous fait peur. Il y a des poids qui nous élèvent, oui. 

J'aime observer vos masques, ces peurs que vous transposez, le rejet qui vous fait frémir et cette volonté de vous suivre en rang. J'adore assister à ce spectacle sans y participer. C'est un sentiment d'unicité merveilleuse. Ça transforme la solitude en terrain de jeu. Ça transforme l'humain en sujet de laboratoire, tout est prêtexte à l'expérience. 

tumblr_4687f19bd72fb37b0f7ecc8d95b52f30_da90d3b3_400.gif.4cbb7a7b2192487b1f13151a08d77dba.gif

Dernièrement, je me suis prise à profondément apprécier les mots méchants que je recevais ici. Parce que lorsqu'on sait qui on est, personne ne peut t'atteindre. Qu'on pointe un défaut réel ou imaginaire, qu'est ce que ça change ? Le passé est mort et les erreurs avec. Personne n'est immuable. Seul toi sait qui tu es. J'apprécie désormais que les gens qui n'ont pas à mériter ma mansuétude et mon intérêt ( même) me rejetent. J'apprécie que des gens que je méprise et que je juge, le fassent. J'apprécie de n'avoir rien à faire avec eux et tout avec moi.

tumblr_prk8ioUeXV1urf4tmo4_500.gif.2372a40b77ea1b497b09a74daf5a5dac.gif

C'est quand même extraordinaire, ce bon sentiment. Je pense que pour beaucoup ici, vous n'y goûterez jamais, de peur que l'autre vous définisse encore, toujours. Mais, probablement... Que vous y penserez avec un petit pincement d'envie dans le cœur, comme un autre, en vous disant que vous aimeriez bien ça, vous aussi... 

Être heureux dans le rejet, preuve qu'on tue l'ego pour libérer l'être. 

tumblr_474a63a5b51a3981d41d2ba1351165da_6882bdd0_500.gif.322d347d0eba9b8780bca61cca001e16.gif

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est intéressant bien que ce ne soit pas une découverte. La construction de soi passe forcément par une période de rejet, en premier des figures d'autorité, pour mieux s'affranchir des modèles parentaux. Tous les ados sont censés vivre cette période pour pouvoir ensuite se construire sa propre conscience, son propre système de valeurs.  C'est le principe de la "crise d'adolescence". Passé la période de rejet, on rééquilibre normalement ses curseurs afin de pouvoir vivre en société. 

Mais rester bloqué dans les extrêmes peut devenir problématique. Tout le secret réside dans la mesure et l'équilibre, à mon avis. On est pas heureux dans le rejet, on l'accepte plutôt. 

L'ego en soi n'est pas un problème, au contraire, l'ego, c'est soi. Le souci encore une fois, selon moi, ce sont les extrêmes, trop ou trop peu. 

Je ne fais que des réponses courtes... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal. :bender_applause:

Ou l'incohérence d'une société inclusive qui te force à rentrer dans le rang, qui te dicte ta façon d'être, ta façon de penser, qui te rappelle constamment que t'as des droits et que tu dois être heureux d'en avoir mais que t'as bien intérêt à t'en tenir strictement à ceux-ci ni plus ni moins. Ou l'incohérence d'une société inclusive qui te rejettera si tu ne t'intègres pas dans la masse en silence.

Je ne veux plus voir personne mais on est 8 milliards sur cette foutue planète, j'ai tout fais pour oublier les autres mais ils m'ont bien rappelés qu'ils existaient et que je me devais de penser à eux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, je me suis souvent rendue compte qu'il m'était toujours intéressant de prendre conscience quand les mots ou les comportements de l'autre nous touchent, que ce soit en positif ou en négatif. On en apprend énormément sur nous dans nos rapports aux autres, c'est certain. 

Apprécier et être indifférent sont 2 notions totalement différentes selon ma compréhension... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Il y a 1 heure, ShameOnYou a dit :

L'ego en soi n'est pas un problème, au contraire, l'ego, c'est soi. Le souci encore une fois, selon moi, ce sont les extrêmes, trop ou trop peu. 

La pire erreur de ta vie est de penser ceci. C'est la barrière ultime. 

Y a aucun problème d'extrême Y a que vos obsessions de l'équilibre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour toi certainement. Nous n'avons pas la même conception des choses, ce n'est pas un souci non plus, sans différence, pas d'individualité. 

Je n'aime pas vraiment les discours "moi vs vous". Les clivages ne me semblent pas sages. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Justement, dans ce texte, j'exprime fièrement le plaisir d'être dépréciée par ce type de représentant de fausse sagesse. 

Il n'y a pas plus sage selon moi, que celui qui se détache ou qui s'abstrait des conventions, sans induire pour autant qu'on chie à table (oui parce que t'as un problème avec ça, j'ai remarqué : quand on affirme quelque chose, cela n'implique pas qu'on l'applique à 300% en étant dans L'abus, ça veut juste dire qu'on assume un bonne part de ce choix de base) .

La volonté de faire dans l'équilibre, c'est très péteux, c'est hyper arrogant même. Oui, parce que c'est impossible. C'est une tentative d'une ambition inégalée, tu peux lire le Dalai lama autant que tu veux. 

Comme si c'était possible, comme si c'était naturel. Prenons ton exemple, si tu avais été sage, jamais tu n'aurais pris une parole de travers. Tu aurais été trop détachée pour ça. Ecce Homo sait très bien le faire, si tu veux un exemple humain de la chose. 

L'ego est là pour te faire croire que ce que je pense, ça t'importe. Et qu'à un certain moment, je bascule du côté des méchants pour avoir franchi une limite qui te donne à ce moment là, le droit de sortir de ton sceau de sagesse pour devenir aussi pathétique que moi.

C'est le fun à observer, car de la part de quelqu'un qui cherche le jeu depreciatif c'est attendu. De la part de celui qui joue les moines shaolin, c'est une perte de crédibilité terrible. Les "sages" n'ont pas de temps à accorder aux broutilles. 

Repousser les limites de l'irrevence pour affirmer tout simplement, que l'on est libre, pleine de ces défauts que ces "sages" même refusent d'assumer frontale ment, ça a quelque chose de jouissif. Du coup, de ceux qui font partie de ce mouvement qui cherche le regard de bienveillance forcée en cultivant la bienveillance, il y a toujours l'attente du donnant donnant, que ceux qui sont dans ma team ne recherchent pas.

Ouais il y a des gens gentils, oui il y a des gens naïfs, mais quand on connaît l'humain, on sait que c'est une surface qui n'a pas de sens profond. C'est manichéen et digne des contes: irréaliste et imaginaire. 

Moi, j'en ai strictement rien à foutre de  blesser avec une vérité, puisque dans mon système de valeur, être libre c'est ça. C'est aussi pour ça que j'ai fini par apprécier @Daleko après lui avoir pourri la vie. Elle ne donne de l'estime qu'à ceux qui lui donnent le sentiment de le mériter. Mais avant ça ? Fuck you, tu peux être n'importe qui, tu auras le même soldat en face de toi. 

En fait, y a rien d'extrême. Ça n'implique pas qu'on soit méchant. Ça implique surtout de l'honnêteté fondamentale, une acceptation de ses aspects retors, un rejet du masque social et des politesses hypocrites. Bref, tout un système de valeurs anticonformistes qui me font adorer les gens trash, frontaux et rebelles comme @DASRI.

Les autres, ils peuvent littéralement crever dans leur ego, parce que c'est eux qui se font mal tout seuls. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu fais beaucoup de jugements sans savoir et beaucoup d'interprétations qui sont tiennes mais non miennes. Je n'ai jamais dit être sage, je m'en garderai bien. Je n'ai pas non plus pris tes paroles de travers, je t'ai juste envoyé péter quand t'es venue me chier dans les bottes avec tes grandes idées, c'est tout. Je t'accorde moins d'importance que tu veux bien le croire, tu sais. 

Etre irrévérencieux n'est pas être libre, juste une illusion de liberté. Et crois-le ou pas, mais j'aime beaucoup @DASRI, elle me fait rire parce que j'ai ce genre d'humour noir et trash (mais que je réserve aux personnes qui me connaissent, parce que moi effectivement, je ne cherche pas et n'apprécie pas de blesser les gens qui ne comprendrais pas mon humour. Mais ça c'est moi). Mais la différence entre toi et elle, c'est justement qu'elle ne cherche pas, de ce que je perçois donc je peux me tromper, à blesser gratuitement. Tu n'es pas au même niveau selon moi. 

En fait, j'ai toujours eu du mal à supporter les gens qui sont persuadés de détenir La Vérité. C'est ça moi que je trouve très pompeux. Mais comme je l'ai déjà dit, on ne pense définitivement pas de la même manière. Pour autant, je sais que j'ai à apprendre de toi comme de n'importe qui, c'est pour ça que je continue de te lire voire de te répondre. Mais seulement dans une certaine mesure ^^ Là, la discussion ne nous mènera pas bien loin dans ce tête à tête, alors je vais laisser d'autres participer pour avoir plus de grains à moudre. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, 1984 a dit :

Bref, tout un système de valeurs anticonformistes qui me font adorer les gens trash, frontaux et rebelles comme @DASRI.

Je suis pas vraiment anticonformiste mais je realise que les 3/4 des valeurs et opinions des gens sont absolument sans importance, voir infantile.

C'est difficile pour moi de prendre serieusement la detresse de mecs comme ventyourspleen ou les opinions arretes de Daleko. J'ai ete dans des zones de conflits, j'ai du faire des choix inimaginables pour  des existences humaines. 

Vas y que ca chiale sur le dernier scandale de societe, ca s'emeut, ca donne ses opinions dans son petit comforts, ca se croit superieur mais sans jamais avoir pris plus de risques qu'un ta gueule ou une gifle. Et par dessus tout, ca se croit digne d'interet. Ca ne comprend qu'a moitie les mots utilises mais rien ne pourra les empecher de prendre du recul. Ca debat pour un rien, ca se croit impertinent...bordel.

 

Fondamentalement, tres peu de choses sont dignes d'importance, le reste? Juste du remplissage pour des esprits vides.

 

J'ai fait mes preuves de courage, j'ai sacrifié pour les autres. Je ne dois rien au reste du monde et je ne veux plus rien entendre de lui. 

 

Oh et nique les nihilistes. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sham*

Décidément. 

Tu parles de sagesse en disant que les clivages ne te semblent pas sages, ça implique que tu recherches à te placer en dehors de ces extrêmes en étant, du coup, plus sage. La volonté derrière cette considération est bien réelle, il n'y a pas de jugement je lis simplement ce que tu as écris. 

Et non, je ne t'ai pas chié dans les bottes : j'ai dit que ton frère allait briser une vie, et je l'ai dit avec conviction, tandis que tu m'as répondu en lui trouvant des excuses. Malheureusement, j'ai déjà entendu ces discours. 

C'est facile de survoler la chose en disant que j'ai "mal agi" alors que toi tu as "bien fait", mais c'est un jugement subjectif de la situation qui n'en fait pas une vérité : et quand ton neveu aura l'âge de donner son avis, on pourra jauger alors de mon discours à ce moment là.

Tu l'as pris personnellement tandis que moi, j'aurai pu servir le même discours à x ou y. Ta réaction n'était pas sage, du tout. La mienne non plus, mais je n'ai jamais cherché à être au dessus de ça personnellement. Tes provocations ne sont pas sages non plus. Y a beaucoup d'indices qui prouvent que ta recherche d'équilibre moral est trop reliée à ton ego, et ta rancune à ce sujet envers moi te maintient encore plus profondément dans les extrêmes que tu vas critiquer. Désolée, mais ce n'est pas cohérent avec cette quête là. Tu as choisi la voie des gentils, c'est une rude décision, ça demande de la sincérité.

il y a 52 minutes, ShameOnYou a dit :

Etre irrévérencieux n'est pas être libre, juste une illusion de liberté.

Tu es capable de donner un argument de temps en temps ? J'attends. C'est vide là. 

Sinon, le reste du message m'a fait sourire. Sache une chose, être blessé par des inconnus sur internet, c'est la preuve même que ce que je dis au dessus est juste. Être blessé par des inconnus c'est un indice qu'il faut travailler pour ne pas leur laisser cette possibilité. Et c'est important de comprendre qu'on roule pas heureux en jouant les victimes de la condition humaine. 

Quand à la méchanceté gratuite, y en a jamais avec moi. Ouais, tu lis bien, jamais. Quand j'attaque je le fais toujours parce qu'un de mes principes fondamentaux à été, à juste ou mauvais titre, bafoué. Je ne fais cela que pour celui qui rentre dans l'arène avec moi, car ceux qui baissent les armes me prouvent que leur ego est moindre que le mien, et là ils gagnent, je m'incline. Respect. C'est comme ça qu'après des années de guerre , @Ecce Homo et moi sommes devenues "e amies". Un jour elle a cessé de rentrer dans l'arène et de répondre à la guerre d'ego et c'est là qu'on a fait la paix. A l'inverse, si tu veux jouer, je vais me lâcher. Je te donne ce que tu veux, pas plus, pas moins. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, 1984 a dit :

Oui, c'est égocentrique à mort, je le dis aussi fièrement qu'une qualité plus charmante.

[...] 

Être heureux dans le rejet, preuve qu'on tue l'ego pour libérer l'être. 

:pr_hmmm:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi utilises-tu mon pseudo de zc pour t'adresser à moi sur le Dépotoir, dis-moi  @1984?

Je suis pleine de contradictions oui, je le sais, je le reconnais même sans mal. Et quand je touche une de mes incohérences, j'essaye de rééquilibrer. Oui, je tends à rechercher la sagesse mais je sais aussi que je ne l'atteindrai pas. Je cherche juste à m'en rapprocher autant que ça m'est possible. Mais ça ne signifie pas que je me pense sage. Tu fais beaucoup de raccourcis et ça me blase. 

Je suis loin d'être équilibrée mais je ne cherche pas à me persuader du contraire, elle est là ma cohérence. Mais ouvre plutôt les yeux sur les tiennes, j'en ai relevé quelques unes, Retromantique vient de t'en donner un autre exemple... Encore une fois, se construire sur le rejet est une illusion, des oeillères pour éviter de se remettre en question et éviter de devoir faire des efforts.

Je suis loin d'être une victime, bien au contraire, je l'ai été de nombreuses fois, victime, mais j'en suis toujours revenue, je suis toujours debout, bien plus forte que tu ne le crois. 

En fait, c'est rigolo pour moi de te lire parce que j'ai eu des périodes où je pensais comme toi, où je vomissais ma hargne et ma colère contre ceux qui me semblaient faibles. Puis j'ai grandis, un peu. Je ne suis pas encore à l'abri de provoquer des rejets, c'est parfois très tentant, comme avec toi, mais je sais aussi que ce n'est pas une solution viable sur le long terme. Et contrairement à ce que tu imagines, je ne cherche pas la bagarre avec toi, pour moi, la bagarre n'est pas un jeu, ça a longtemps été une question de survie dans ma vie. Je n'ai pas peur de me battre, j'en suis parfaitement capable et efficacement, je n'aime pas ça donc j'évite au maximum. C'est tout. 

Sur ce, ce sera tout pour moi en ce qui te concerne. Si le sujet se développe, je lirai voire participerai à l'envi. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 11 minutes, Retromantique a dit :

:pr_hmmm:

Citation

C'est si bon de se laisser dire, c'est si bon d'être en phase avec soi et de regarder vers l'intérieur toutes ces myriades de choix qui s'offrent parce qu'on a tout simplement décidé de mettre les autres après soi. C'est si bon de se laisser dire, c'est si bon d'être en phase avec soi et de regarder vers l'intérieur toutes ces myriades de choix qui s'offrent parce qu'on a tout simplement décidé de mettre les autres après soi. 

En entier, parce que j'étais perdue là lol. Bah être égocentrique peut avoir trait au fait de se poser beaucoup de question sur soi et de faire de soi même le sujet d'une exploration lente et profonde. Mais admettre qu'on est égocentrique, c'est déjà faire preuve de moins d'ego que de se trouver des excuses quand on l'est. 

Ensuite quand je parle du rejet je ne parle pas d'un rejet absolu, je parle du fait d'être rejeté de façon aléatoire et d'en souffrir ( c'est une grosse blessure). D'y trouver sa solution, son compte, d'accepter de laisser partir, de se faire abandonner, d'être critiqué injustement. C'est sage, de laisser couler le rejet. Et libérateur.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, ShameOnYou a dit :

Je suis pleine de contradictions oui, je le sais, je le reconnais même sans mal.

0 reproches. Une personne sans contradiction a la simplicite d'une moule dans le coma. Les gens les plus interessants sont pleins de contradiction. Tout les philosophes un peu serieux (cad Pas Kant) en ont. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, 1984 a dit :

C'est sage, de laisser couler le rejet. Et libérateur.

Oui, je suis d'accord, quand on a réfléchi, qu'on s'est remis en question afin de vérifier si justement le rejet vécu est légitime ou pas.

Mais provoquer le rejet et l'apprécier n'est pas le laisser couler. Ce n'est pas y être indifférent. 

il y a 2 minutes, DASRI a dit :

Les gens les plus interessants sont pleins de contradiction.

Farpaitement. C'est bien pour ça que je continue de lire 1984. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 13 minutes, ShameOnYou a dit :

Encore une fois, se construire sur le rejet est une illusion, des oeillères pour éviter de se remettre en question et éviter de devoir faire des efforts

Trop de raccourcis et de biais superficiels dans tes réflexions : y a aucune illusion à accepter de se construire malgré le rejet, c'est comme accepter un deuil. C'est dur mais c'est un travail qui paye. Pourquoi se remettre en question pour quelqu'un qui te rejete et te juge ? Donne moi seulement des arguments qui légitimeraient le fait de changer pour quelqu'un qui nous a condamné. Quel but, quel intérêt, quelle énergie, quels efforts. Trop vide encore. 

 

il y a 13 minutes, ShameOnYou a dit :

Je ne suis pas encore à l'abri de provoquer des rejets,

Cette phrase prouve que tu n'as rien compris de l'ensemble de mon propos. C'est pas grave, bye. 

et Sham c'est parce que c'est le début de ton pseudo et que j'ai la flemme de l'écrire en entier. 

il y a 5 minutes, ShameOnYou a dit :

Mais provoquer le rejet et l'apprécier n'est pas le laisser couler. Ce n'est pas y être indifférent. 

Ce qui provoque le rejet, c'est l'incompatibilité entre deux personnes, c'est pas la provocation du méchant sur le gentil. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, 1984 a dit :

En entier, parce que j'étais perdue là lol. Bah être égocentrique peut avoir trait au fait de se poser beaucoup de question sur soi et de faire de soi même le sujet d'une exploration lente et profonde. Mais admettre qu'on est égocentrique, c'est déjà faire preuve de moins d'ego que de se trouver des excuses quand on l'est. 

Ensuite quand je parle du rejet je ne parle pas d'un rejet absolu, je parle du fait d'être rejeté de façon aléatoire et d'en souffrir ( c'est une grosse blessure). D'y trouver sa solution, son compte, d'accepter de laisser partir, de se faire abandonner, d'être critiqué injustement. C'est sage, de laisser couler le rejet. Et libérateur.

Ah ok, je comprends mieux. Mais quand même, je trouve qu'il y a un risque de tomber dans une position défensive de l'égo. J'ai été là. J'avais rejeté toute ma vie sociale, j'avais arboré fièrement la solitude et le rejet après avoir changé d'école, je vivais seulement selon mes principes rigoureux, et mon égo n'a jamais été aussi gigantesque qu'à cette époque.

Ça arrive tellement souvent qu'en croyant avoir soumis l'égo, il revient par la porte d'en arrière pour nous manipuler. Chasse la nature, et elle reviendra au galop, amirite. L'être humain est un animal social. Le plus important c'est d'être conscient de cet égo et de ne pas le laisser nous dominer, ce qui ne signifie pas nécessairement l'annihiler.

En passant, as-tu écouté Neon Genesis Evangelion? C'est en gros une thérapie et une réflexion sur l'égo enrobée dans de l'animation du plus haut niveau.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, 1984 a dit :

Donne moi seulement des arguments qui légitimeraient le fait de changer pour quelqu'un qui nous a condamné.

Pour essayer de comprendre déjà. Pour assumer ce qui est de ton ressort et te distancer de ce qui ne te concerne pas. 

Etre responsable et respectueux, c'est ça mon credo, elles sont là les valeurs auxquelles j'essaye de m'accrocher pour ne pas finir seule et aigrie. ^^ Mais nous n'avons juste pas les mêmes valeurs, c'est tout. 

Et comme je ne suis pas là pour te sauver de toi-même et de tes illusions, je ne me sens absolument pas dans l'obligation de te répondre avec plus d'arguments. Elle se situe là mon indifférence, dans l'acceptation de mes limites et de celles des autres. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne soyez pas déjà banni.

Je veux revenir!
  • Échantillon aléatoire d'images jetées dans cette poubelle

×
×
  • Créer...