Aller au contenu
Darksoul Zenox

Élections provinciales 2014

Déchet(s) recommandé(s)

(modifié)

Je n'ai rien contre le fait que Péladeau se présente en politique. Il a tout à fait le droit de vouloir s'impliquer, même si je doute que son implication en politique ne soit pas pour servir le citoyen en général mais plutôt servir la cause souverainiste. Le fait que Péladeau conserve ses actions dans Québécor me cause problème. Si Péladeau passe dans St-Jérôme et que le PQ est élu, il y a une possibilité que Péladeau soit fortement impliquer dans un ministère impliquant des décisions économiques.Il pourrait donc bénéficier de plusieurs informations privilégiées, ou prendre des décisions en fonction des conséquences financières sur les actions qu'il possède.

Je ne suis pas au courant des états financiers de Québécor, mais est-ce que Québécor détient un porte-feuille d'actions? Supposons que le PQ est élu et que PKP se retrouve au conseil du trésor. Se pourrait-il que PKP puisse influencer l'investissement de la compagnie dont il est actionnaire principal en fonction des informations qu'il détiendra en priorité? Pensons simplement à l'annonce de Pauline sur l'exploration de l'Ile d'Anticosti. Les actions des compagnies pétrolières comme Pétrolia ont grimpé fortement. Un PKP au courant de ces informations quelques semaines à l'avance de l'annonce pourrait-il en profité?

Aussi, il n'est pas s'en rappeler que notre chère Pauline avait déchiré sa chemise lorsque le ministre Whissel détenait des parts dans une compagnie d'asphaltage pendant qu'il était ministre

http://www.lapresse....elon-marois.php

Ton exemple avec Pétrolia ce n'est qu'un vulgaire délit d’initié. Le cas de Péladeau ne se compare aucunement avec celui de Whissel, Boulet, Arcand, Hamad ou même Martin. Eux c’étaient des actionnaires de petites compagnies privées. On parle ici d'un castelier qui est habitué à graisser la patte d'ancien politiciens à la manière d'un Desmarais et qui du jour au lendemain a décidé de sortir de l'ombre en plein climat de ''maccarthysme'' québécois. Avec sa candidature, il a décidé d'accéder directement au pouvoir législatif et exécutif.

Modifié par Nouveau Projet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouan mais la cause Nouveau Projet ! La Cause !

♪ La Cauuuuseeeeee ♫

Je n'ai rien contre le fait que Péladeau se présente en politique. Il a tout à fait le droit de vouloir s'impliquer, même si je doute que son implication en politique ne soit pas pour servir le citoyen en général mais plutôt servir la cause souverainiste.

Servir la cause souverainiste, c'est aussi servir le citoyen.

Et tu te présentes pas candidat au PQ si c'est pas pour la cause souverainiste, ça aurait pas d'allure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouan mais la cause Nouveau Projet ! La Cause !

♪ La Cauuuuseeeeee ♫

Servir la cause souverainiste, c'est aussi servir le citoyen.

Et tu te présentes pas candidat au PQ si c'est pas pour la cause souverainiste, ça aurait pas d'allure.

Précisément 39% des citoyens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En 1979, l'intérêt de la ligue était de faire fusionner l'AMH. C'est pourquoi ça a été plus simple de "donner" une équipe à Québec. On parlait d'expension dans ces années là et la NHL avait un intérêt à s'ouvrir à Québec. Le propriétaire était devenu la brasserie O'Keefe.

Aujourd'hui, la situation c'est que Bettman et Daly ne veulent pas soulever de passion et c'est pourquoi ils sont discret dans leurs déclarations sur un éventuel retour d'une équipe à Québec et sur le fait que PKP soit maintenant un politicien. Daly a dit que selon lui ça ne change rien mais qu'ultimement, c'est le board of governors qui va décider de tout.

Bref, la ligue a beau être une business, ça reste un club "select" de milliardaires et n'entre pas qui veut. On n'a qu'à penser à Jim Balsillie qui s'est fait bloquer l'entrée parce que les gouverneurs ne lui aimait pas la face. Même si je n'aime pas nécessairement Rejean Tremblay, il avait recueilli les propos de Bettman il y a 2 ans pour savoir comment la Ligue fait l'analyse d'un marché et le premier critère, avant la ville et avant les fans, c'est le propriétaire.

Quelle sera la réaction des propriétaires canadiens quand viendra le temps de décider si Québécor encore contrôlé en majorité par PKP mérite une équipe? Outre Rodgers qui a des liens avec Québécor pour le contrat de diffusion, je ne pense pas que Quebecor recevra beaucoup de support aussi longtemps qu'un politicien souverainiste sera propriétaire en majorité de la compagnie.

Je suis pas aussi sur que c'est seulement money talks dans ce dossier là. On a beau penser que la business n'a pas de coeur, ce n'est pas si vrai que ça.

Je suis convaincu que l'implication de PKP en politique a une influence sur le retour des nordiques

Ok, laisse-moi clarifier quelques trucs question que tu puisses bien comprendre pourquoi je suis convaincu qu'il s'agit seulement d'une charade électorale visant à faire peur aux citoyens de ma belle ville et à aller chercher quelques votes.

1) Ramenons-nous en 1979. Le but de la NHL en fusionnant avec la WHA était UNIQUEMENT de mettre fin à ce circuit et de réinstaller son hégémonie sur le hockey en Amérique du Nord. Seulement quatre équipes de ce circuit moribond (Québec, Winnipeg, Edmonton et Hartford) se sont jointes à la NHL. Si la NHL (ses propriétaires avec Molson en tête) avait eu ce qu'ils voulaient, seulement deux équipes (Edmonton, ils avaient Gretzky, et Hartford, beau marché américain du nord-est) auraient été intégrées à la NHL. D'ailleurs, cela a ralenti la fusion d'un an (elle était prévue pour 1978-79). Lorsque les gens de Québec et de Winnipeg ont eu vent que le Canadien de Montréal menait la charge contre leur adhésion à la grande ligue, un boycott MASSIF des produits Molson a eu lieu dans l'Est du Québec et dans l'Ouest du pays. Suite à ces pressions, la brasserie Molson a changé son fusil d'épaule et a finalement décidé de voter pour l'adhésion des deux franchises dans la NHL.

16 ans plus tard, Winnipeg, Québec et Hartford étaient partis et n'eut été de leur nouveau propriétaire (et de leurs cinq coupes, soyons honnêtes), les Oilers auraient subis le même sort. La NHL ne voulait pas de ses vieilles franchises de la WHA. Elle n'a rien contre les marchés, mais elle voulait les conquérir selon SES plans avec SES hommes (les propriétaires qu'elle veut avoir).

2) Québécor est maintenant un partenaire majeur de la NHL et ils sont TRÈS TRÈS TRÈS proches de Rogers (on a qu'à voir les dizaines de deal entre les deux compagnies) qui eux sont propriétaires à 35% des Leafs de Toronto. Ça, c'est un appuis de POIDS pour la ville de Québec et ce peu importe les orientations politiques de Pierre-Karl Péladeau (je tiens à noter que Péladeau est reconnu comme nationaliste depuis très longtemps). Bell est un "ennemi" de Québécor et leur couverture médiatique de la candidature de Québec le prouve, or, ils sont alliés avec Rogers pour les Maple Leafs (35% eux aussi). Ils viennent de perdre les droits nationaux, ils n'ont pas intérêt à s'éloigner davantage de la NHL. Leur approche anti-Québec est TRÈS passive et elle le restera puisqu'ils n'ont aucun autre pouvoir (ils ne sont plus partenaires prioritaires de la ligue et leur allié chez les Leafs sont pro-Québec). Ils auraient trop à risquer à se positionner DIRECTEMENT contre le retour de la NHL dans la Vieille Capitale (même chose pour Molson, l'autre grand allié de Bell, qui ne veut pas revivre le boycott de 1979).

3) Les autres propriétaires canadiens bénéficieront tous grandement de l'arrivée des Nordiques. C'est une rivalité naturelle qui va se créer avec Toronto, Ottawa et Montréal. En cas de "troubles" politiques, la rivalité sportive entre les équipes du Québec et celles du Canada sera très vendeuse (imagine un peu à quel point Calgary et Edmonton vont vouloir détruire Québec). Bref, il y a de l'argent à faire pour tout le monde là-dedans. Les autres proprios n'ont RIEN À GAGNER et tout à perdre à s'opposer au retour des Nordiques. Les 500M$ (ou 400M$) pour l'expansion ne comptent pas dans les HRR et sont redistribués entre les proprios. Ils ne s'imposeront pas. Ils ne perdront pas des dizaines de million d'argent "gratuit" pour une considération aussi "meaningless" à leur business que l'indépendance du Québec.

4) On a l'amphithéâtre, on a le marché, on a le propriétaire, on a le diffuseur et on a un fanbase. Bref, on a toutes les conditions QU'AUCUN AUTRE MARCHÉ, même pas Seattle, n'a. Le réalignement prouve que la Ligue vise 4 divisions de 8 équipes. Ils ont Seattle dans le radar, mais rien d'autre (bien des spéculations, mais rien de solide et SURTOUT PAS Vegas). À Seattle, tu as un propriétaire (j'ai oublié son nom), un bon marché, mais pas d'aréna (le deal est conditionnel à l'obtention d'une franchise SOIT de la NBA - ça arrivera pas de sitôt - soit de la NHL). Or, c'est le marché prioritaire pour la NHL. Seattle dans la Pacifique, ça fait 8 équipes. Québec dans l'Atlantique, ça fait 9, mais tu moves Détroit (la seule franchise qui aurait assez de poids pour s'opposer) dans la Métropolitaine et Columbus dans la Centrale. T'as besoin des deux tiers des votes et ils seront les seuls à s'opposer. Les équipes de l'Atlantique gagnent à avoir Québec avec eux et ceux de la Métropolitaine vont préférer Détroit à Columbus (et même si tu décides de mettre Détroit dans la Centrale, ils vont être les seuls à s'opposer: Chicago et St-Louis seraient TRÈS TRÈS TRÈS contents de voir revenir Détroit). Les équipes de la Pacifique vont être folle de joie de voir arriver Seattle, ça va leur couper beaucoup de voyagement. Vancouver et San Jose vont être les plus contents.

5) Il n'a jamais été question que Pierre-Karl Péladeau, L'INDIVIDU, achète une franchise de la NHL. C'est TOUJOURS la compagnie qui a été en charge du dossier et Péladeau n'y est plus impliqué (du moins pas directement) depuis des mois. Ce sont Dion et Mulroney qui mènent cette barque et les choses continuent de progresser tranquillement. L'entrée OFFICIELLE en politique de PKP (un businessman trop brillant pour sacrifier un deal aussi gros) me fait plutôt croire que le processus est plus avancé qu'on ne pourrait le penser (il y a eu des promesses de faites derrière les rideaux). Je le répète, le gars ne mettrait pas en danger un deal qui a le potentiel de faire grimper les actions de sa compagnie en flèche en entrant en politique. Péladeau a toujours été un homme de résultats. S'il se lance en politique maintenant c'est qu'il croit pouvoir mener à bien toutes ses entreprises (et ne soyons pas naïfs, ses intérêts économiques entrent encore en ligne de compte).

6) Québécor, contrairement à Balsillie, a toujours respecté les volontés de la NHL - rappelons que Balsillie a amené la ligue en cour pour avoir les Coyotes et qu'il avait DÉJÀ COMMENCÉ à vendre des billets de saison. Il a court-circuité le processus. Ce n'est pas le cas de Québécor. Ils n'ont jamais sauté d'étape et ils sont restés, dans l'ombre, en contact constant avec la Ligue. Ils ont TOUT FAIT selon les règles fixées par Bettman. Ils sont même probablement déjà préapprouvés par les gouverneurs (pas via un vote officiel, mais si ça continue de discuter autant, c'est parce qu'il y a un intérêt certain... des deux côtés).

En gros, les gens d'affaire ont beau avoir leur couleur politique (bien que les puissants financent habituellement TOUS LES PARTIS), mais lorsque vient le temps de parler de deals qui valent des milliards, ça prend le bord (en fait, souvent, leurs convictions sont liées au bien-être de ces deals). L'adhésion des Nordiques à la NHL a trop de retombées positives pour TROP DE GENS pour que qui que ce soit s'y oppose activement. Il y a trop de ramifications et de risques de s'aliéner des marchés pour de trop grosses compagnies pour que ça arrive. Du côté des opposants politiques de Péladeau, on brandit la baguette du grand sorcier pour faire paniquer le bon peuple et ça marche (d'ailleurs, depuis le début de la campagne, la CAQ et le PLQ se contentent de petites attaques de surface). Or, si on connait moindrement comment tout ça marche, on ne peut que rire devant une telle tactique. Si la NHL ne revient pas à Québec d'ici 5 ans c'est uniquement parce que le dollar canadien aura tombé trop bas et que les bénéfices (pour la Ligue et non pour Rogers/Québécor) n'en vaudront plus la peine. D'ailleurs, c'est ce que Bill Daly a confirmé à demi-mots. C'est de ÇA que j'ai peur, pas de l'implication politique de PKP. Son implication politique n'a aucune influence sur ce dossier sinon elle n'aurait jamais existé. Posséder une équipe de hockey est l'ultime étape du plan de convergence de Québécor. En contrôlant ET le contenu ET les revenus publicitaires (tu élimines l'intermédiaire bien qu'il existera encore sur papier), ils vont s'enrichir CONSIDÉRABLEMENT et ce même si l'entité "les Nordiques de Québec" perd de l'argent année après année. Puis, je te parle même pas de la gestion de l'amphithéâtre, du groupe spectacle qu'ils sont en train de monter, etc.

En gros, y'a PERSONNE qui va sacrifier tout ça pour un politicien souverainiste. Y'a trop de choses en jeu pour qu'on annule un deal qui peut rapporter des milliards à tous les partis juste parce que "ouan, le gars est souverainiste". On est dans un monde globalisé et les vieux nationalismes n'intéressent pas les hommes d'affaire. Si le deal fait du sens, ils iront, peu importe les "frontières" politiques.

-

D'ailleurs, pour ramener ça au sujet, c'est le même genre de tactiques de peur que la p'tite droite fédéraliste utilise pour effrayer les souverainistes. Les grandes compagnies ne quitteront pas massivement le Québec parce que ça devient un pays. Les considérations nationalistes, dans un monde mondialisé, les grosses compagnies s'en crissent. Politiquement, aucun grand pays va s'opposer à la volonté populaire d'une région d'un pays reconnu pour sa démocratie de s'autodéterminer. Hell, l'autodétermination c'est un des principes fondateurs de l'ONU. Le Canada ne perdra pas sa réputation à l'international et ne mettra pas en péril certains aspects de son économie en se fermant à un Québec souverain. Les États-Unis non plus (si toutefois les deals en place actuellement perdure). C'est pour contrer des préconceptions comme celles-là que Pauline Marois va chercher un gars comme Péladeau et joue maintenant la carte "le Québec est assez fort économiquement pour être souverain" (ça a d'ailleurs toujours été la position d'un Aussant, par exemple) plutôt que la bonne vieille carte "le Canada veut pas nous laisser faire ce qu'on veut là". Cette carte-là, elle va la ressortir quand son plan économique va être assez solide (en passant la charte tout en sachant très bien que ça va être bloqué à la cour suprême).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Précisément 39% des citoyens.

Tu oublies les environ 20% d'indécis qui penchent d'un côté ou de l'autre selon les tendances. Bref les manipulables.

La candidature de Péladeau va les conforter dans leur peur économique advenant la souveraineté. Par contre, leurs (crisses de) rocheuses, on n'y peut rien.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu oublies les environ 20% d'indécis qui penchent d'un côté ou de l'autre selon les tendances. Bref les manipulables.

La candidature de Péladeau va les conforter dans leur peur économique advenant la souveraineté. Par contre, leurs (crisses de) rocheuses, on n'y peut rien.

Yup, entre autre. Et faut pas oublier que 39% c'est plus haut que ce que le "Oui" a fait en 1980. J'imagine que c'était aussi plus bas ou similaire à ça en 1994 lorsque Parizeau a pris le pouvoir. Il suffit d'une bonne campagne du PQ durant ces élections et d'une petite chicane avec Ottawa (la charte qu'ils vont passer "telle quelle" et qui va se faire rabouter en cour suprême) pour faire monter ça à 45%+. Ensuite, c'est la campagne référendaire et t'as de bonnes chances (bien que pas si grandes que ça) d'atteindre le 50%+1.

Les données démographiques (population vieillissante, plus grande présence des X, etc) sont certes pas en faveur de la souveraineté, mais ne sous-estimons pas les stratèges souverainistes. D'ailleurs, pour ramener ça à Péladeau, il n'aurait pas fait le saut s'il ne croyait pas en ses chances. C'est un fin calculateur, ne l'oublions pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce qui est triste c'est que le PQ a été mou en ce qui attrait à l'éducation de l'indépendance, on voit du monde chialer sur Pauline à cause du pont Champlain...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu oublies les environ 20% d'indécis qui penchent d'un côté ou de l'autre selon les tendances. Bref les manipulables.

La candidature de Péladeau va les conforter dans leur peur économique advenant la souveraineté. Par contre, leurs (crisses de) rocheuses, on n'y peut rien.

Non, je ne les oublis pas, ils ne peuvent tout simplement pas être considéré dans l'équation. C'est comme le chat de Schrödinger, impossible de déterminer l'état réel tant qu'on ne constate pas le résultat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non, je ne les oublis pas, ils ne peuvent tout simplement pas être considéré dans l'équation. C'est comme le chat de Schrödinger, impossible de déterminer l'état réel tant qu'on ne constate pas le résultat.

Et en quoi ce 20% d'indécis ne pourrait être servi par la cause indépendantiste?

Ton 39% voulait dire en un sens que c'était une minorité de citoyen que le PQ servait avec sa stratégie référendaire. Or, il y en a plus.

Je suis certain que n'importe quel élément des plateformes électorales des partis visent moins ou sinon pas beaucoup plus que 39% de l'électorat de toute façon,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et en quoi ce 20% d'indécis ne pourrait être servi par la cause indépendantiste?

Ton 39% voulait dire en un sens que c'était une minorité de citoyen que le PQ servait avec sa stratégie référendaire. Or, il y en a plus.

Je suis certain que n'importe quel élément des plateformes électorales des partis visent moins ou sinon pas beaucoup plus que 39% de l'électorat de toute façon,

Je suis d'accord avec toi, mais selon les sondages, 39% sont pour la souveraineté. Le 20% d'indécis ne peut pas être calculé dans le pour ou contre à moins de connaitre les éléments qui les feraient pencher d'un côté ou de l'autre. Encore là, il y a toujours la possibilité que ce 20% d'indécis reste indécis.

Ce qui nous est possible d'affirmer présentement est que 39% des québécois sont pour la souveraineté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vois d'ou tu viens avec ton raisonnement SA mais je pense qu'il serait plus honnête de dire qu'au moins 39% des québécois sont pour la souveraineté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouch.jpg

Je pense que le Canada est en train de se chier un peu dessus présentement. Ça leur coule tout doucement le long des cuisses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le ROC capote, mais pas tant que ça. Sun News leurs raconte depuis assez longtemps qu'ils seraient mieux sans nous. les fédéralistes québecois, eux, chient dans leur froc !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"How a skinny-jeans wearing vegan punk rocker got to be the new face of hockey"

Y'a vraiment encore des gens qui prennent le Maclean's au sérieux?

------

Ce qui me gosse pas mal avec toute cette paranoïa autour de la souveraineté du Québec c'est que c'est juste une grosse campagne de peur. Honnêtement, même en mettant l'aspect nationaliste de côté, le Canada est tellement un pays vaste pour une population restreinte qu'il y a existe 4-5 régionalismes distincts qui bénéficieraient tous de plus de pouvoir sur la gestion de leur territoire - logiquement, un pays "Québec/Ontario" serait une entité plus facile à gérer que l'ensemble du Canada et c'est là que le côté nationaliste entre en compte, à mon avis. Sur, d'un point de vu international, ça leur enlèverait le certain petit pouvoir qu'ils ont, mais sinon, une sécession accompagnée d'accords économiques similaires à ceux de la zone Europe (avec les USA aussi) ne pourrait qu'être bénéfique pour tous. Ainsi, chacun pourra gérer les choses qui lui sont propres de la façon dont il l'entend et certains accords permettront de dealer avec les trucs communs. Bref, une vraie confédération comme celle qui avait été promise au départ.

Évidemment, les paranos me répondraient que le Québec, tel la Grèce ou l'Espagne, ferait juste foutre le reste de la zone dans la marde, mais ça aussi, c'est de la bouillie pour les chats. Malgré notre dette publique, notre situation économique ne se compare pas à ces pays (sauf pour une petite droite polémiste qui tente de pousser son agenda ridicule).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Profitez en aussi pour poster les perles qui défilent sur votre facebook...

I think this conversation is so sad ppl in third world countries are begging for work, are starving, children are sold for money and I'm disgusted that we call ourselves ppl of a certain status yet many are still very IGNORANT and Ignorance whether its for a race a religion or a language is a debt ! you carry and its a pity that some ppl don't want to evolve in life for this reason Quebec can not ever be successful simply because of stupid People who think their educated. English is a international language its the way the world communicates.
I think the bottom line is, the people in this province allow thrmselves to be easily manipulated. Lets put things into perspective shall we: Quebec lost 67 000 jobs with this exact mentality plus another 26 000 jobs in february. Without Canadas funding Quebec would be a very scary place to live. No healthcare, no jobs, crumbled society while a few elitests live well. (eg: ur political leaders) The french in Quebec first blamed the Church for its oppression but if y'all stay on this path, you will have no one to blame but yourselves. Be greatful that Canada is so generous with Quebec above all other provinces because this is 1 of the poorest. Lets face it when ur in a crumbled society crime rates increase making it a dangerous place to live.

Quebec = Burkina Faso.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Est-ce qu'on entendait chialer sur le Québec lorsqu'il payait de la péréquation? Merci.

S'ils veulent garder leur beau Canada intacte, il serait peut-être temps d'assumer que leur "confédération" implique nécessairement des plus forts et des plus faibles et que les premiers doivent aider les seconds lorsque nécessaire.

Ça m'énerve tellement de me faire dire par le ROC qu'on dépend d'eux. S'ils n'avaient pas de pétrole, ces provinces seraient des osti de trous vides. L'Ontario et le Québec sont dans la merde dernièrement à cause des relocalisations des emplois manufacturiers et dans le domaine de l'automobile. Ça ne prend pas seulement 2 ans reconstruire et déplacer une économie. D'ailleurs, si nous avons autant de difficulté, c'est aussi entre autres dû au pétrole de l'Ouest qui fait augmenter la valeur du Dollar.

Ça me fâche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça fait pas longtemps qu'on paye plus pour l'Alberta.

C'est nous autre qui les avont financer et permis de faire leur frais chier.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Armand Dubois, ancien journaliste à TVA et ex membre du comité du syndicat, se présente à St-Jérome au sein du PLQ face à Péladeau. Ça s'annonce palpitant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...