Aller au contenu
VaGaBonD

[Sondage] Referendum Québec

Referendum  

68 membres ont voté

  1. 1. Acceptez-vous que le Québec devienne souverain, après avoir offert formellement au Canada un nouveau partenariat économique et politique ?

    • Oui
      49
    • Non
      19


Déchet(s) recommandé(s)

http://quebec.huffin..._b_2794157.html

Pour ceux qui se soucient de l'économie...

WootWoot ?

Excellent! Par contre, je partage la même critique que l'auteur de l'article concernant le manque d'information sur sa façon de faire. Pour faire taire les critiques, il faut impérativement montrer la méthodologie de l'étude. Non seulement pour la répliquer, mais aussi la commenter et faire avancer la recherche à ce sujet. L'objet d'étude semble énormément complexe et fastidieux et je trouve imbécile de la part de Gobeil de ne pas avoir ajouté plus de détails (je me base essentiellement sur l'auteur de l'article, car je n'ai pas lu l'ouvrage de Gobeil). Peut-être était-ce une demande de son éditeur qui ne voulait pas ajouter 100 pages de méthodologie? Dans un tel cas, il aurait pu tout de même mettre ces pages sur un document pdf en téléchargement sur le web.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais M. Legault précise du même souffle qu'il s'agit d'un faux débat puisque les Québécois ne souhaitent pas la tenue d'un référendum sur la souveraineté.

«Le vrai débat n'est pas de savoir si c'est viable ou pas viable, a-t-il dit. Les Québécois ne veulent pas en entendre parler.»

Du grand Legault.

Les gens ne veulent pas en entendre parler parce qu'on est pas d'accord à savoir si c'est viable ou pas. Si le Québec était dans la situation de l'Alberta les gens seraient beaucoup plus en faveur de la souveraineté (à tort peut-être, vu l'instabilité au long terme de l'économie Albertaine)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il disait l'inverse hier, haha!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Excellent! Par contre, je partage la même critique que l'auteur de l'article concernant le manque d'information sur sa façon de faire. Pour faire taire les critiques, il faut impérativement montrer la méthodologie de l'étude. Non seulement pour la répliquer, mais aussi la commenter et faire avancer la recherche à ce sujet. L'objet d'étude semble énormément complexe et fastidieux et je trouve imbécile de la part de Gobeil de ne pas avoir ajouté plus de détails (je me base essentiellement sur l'auteur de l'article, car je n'ai pas lu l'ouvrage de Gobeil). Peut-être était-ce une demande de son éditeur qui ne voulait pas ajouter 100 pages de méthodologie? Dans un tel cas, il aurait pu tout de même mettre ces pages sur un document pdf en téléchargement sur le web.

En complément; un débat entre Gobeil et Coiteux sur le bouquin.

http://www.lactualit...799/#more-13799

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En faisant du porte-à-porte aux dernières élections, j'ai rencontré quelqu'un qui me racontait qu'il était fondamentalement pour la souveraineté, mais qu'il ne voterait jamais oui.

Il m'expliquait qu'il était de gauche et que le débat sur la souveraineté, selon lui, permettait au Québec de rester un peu plus centre gauche ou centre droit selon les élections, parce que beaucoup de gens à droite votaient PQ pour faire avancer la cause souverainiste.

Il disait que les Québecois étaient plus à droite qu'on le pensait et que, dans un Québec souverain, les gouvernements seraient donc beaucoup plus à droite.

J'avais jamais vu les choses sous cet angle et je trouvais l'opinion intéressante (bien sûr ça ne m'a pas fait changé d'idée). Vous en pensez quoi?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

J'ai déjà été pour et je pourrais revenir à voter pour mais depuis l'affaire du vote ethnique en 95 et maintenant avec la charte, j'ai "peur" de ce que le Québec est vraiment. Qu'ils arrêtent de vendre la séparation avec l'identité et la langue. PKP aurait pu amener de quoi au débat mais Marois l'a tassé de la main et c'est triste.

Modifié par Zipadeedoodah

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

En faisant du porte-à-porte aux dernières élections, j'ai rencontré quelqu'un qui me racontait qu'il était fondamentalement pour la souveraineté, mais qu'il ne voterait jamais oui.

Il m'expliquait qu'il était de gauche et que le débat sur la souveraineté, selon lui, permettait au Québec de rester un peu plus centre gauche ou centre droit selon les élections, parce que beaucoup de gens à droite votaient PQ pour faire avancer la cause souverainiste.

Il disait que les Québecois étaient plus à droite qu'on le pensait et que, dans un Québec souverain, les gouvernements seraient donc beaucoup plus à droite.

J'avais jamais vu les choses sous cet angle et je trouvais l'opinion intéressante (bien sûr ça ne m'a pas fait changé d'idée). Vous en pensez quoi?

Dissonance cognitive ?

Un peu comme Richard Bergeron qui dit qu'il fume pour éviter de trop s'entraîner à la course à pied et par le fait même se blesser

Modifié par Nouveau Projet

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Drastalouf: plus ou moins. Il y a des gens de droite qui votent pq pour la souverainete, mais il y a aussi beaucoup de gens de gauche(des gens issus de l'immigration par ex) qui votent liberaux election apres elections parce que ''ils ont peur''. La vague orange a aussi emporte montreal, je le rappelle. Ce vote la pourrait etre eventuellement disponible pour un parti de gauche dans un eventuel quebec independante(quoique elle a aussi emporte quebec, etrangement)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, je ne suis pas capable de déterminer ma position finale sur le sujet.

D'un côté, je suis contre la souveraineté dans la formule actuelle car elle n'est représenter que par la gauche politique. Le projet d'un Québec souverain présentement n'est que le rêve d'un état plus à gauche et plus interventionniste et ça ne me rejoint pas du tout.

Du côté économique, je pense qu'un Québec avec son propre dollar permettrait d'avoir un pays exportateur très fort économiquement. Nous avons énormément de matières premières (agriculture, bois, minerais) et nous sommes capables de les transformées. Aussi, je constate que le secteur technologique s'est beaucoup développé au Québec ce qui fait en sorte que notre économie est assez bien diversifié. Pour l'Alberta, un dollar canadien à parité avec celui des USA fait en sorte qu'ils vendent leur pétrole à un taux intéressant. Par contre, quand le dollar canadien est fort, le Québec exporte moins car le prix est élever pour l'acheteur (USA). Si nous avions un dollar québécois qui suivrait celui américain, les fluctuations du dollar serait moindre sur les exportations du Québec.

Par contre, je n'ai pas lu le livre de Gobeil mais je pense que son calcul est purement comptable. Ce que je veux dire, c'est que je suppose que son calcul ne considère que les + et - entre le QC et Canada et que tout ce qui concerne les frontières n'implique aucun changement. En se séparant du Canada, il faut que le Québec ait la certitude qu'il n'y aura pas de frontière entre le Québec et la Canada, que le Canada défendera le Québec au point de vu militaire. Dans le contexte du Québec actuel, Gobeil suppose qu'en évitant les doublons administratifs on récupère des montants. J'imagine mal Pauline Marois dire qu'elle pourrait mettre à pied 500 fonctionnaires au ministère du revenu car eux s'occupait de faire la paperasse fédérale.

Bref, je vois du positif dans un Québec souverain, mais je ne me trouve pas représenter dans ce choix. Si demain matin on m'obligerait à aller voter sur le sujet, je pense que je voterais non à cause des acteurs en place.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Drastalouf: plus ou moins. Il y a des gens de droite qui votent pq pour la souverainete, mais il y a aussi beaucoup de gens de gauche(des gens issus de l'immigration par ex) qui votent liberaux election apres elections parce que ''ils ont peur''. La vague orange a aussi emporte montreal, je le rappelle. Ce vote la pourrait etre eventuellement disponible pour un parti de gauche dans un eventuel quebec independante(quoique elle a aussi emporte quebec, etrangement)

En effet. Dans un débat à Notre-Dame-de-Grâce (67% de population anglophone, sinon plus), des immigrants demandaient au candidat de Québec Solidaire de leur garantir que QS n'allait pas tenter faire la souveraineté. Le terme peur convient, ils sont terrifiés.

Je me demandais surtout si les deux tendances (gauchistes votant PLQ et droitistes votant PQ) "s'équilibraient". J'aurais aussi tendance à croire que oui.

[...]

Je te réfère à la lecture de la plate-forme d'Option nationale. Même si le parti est identifié très fortement à la gauche, je crois que tu pourrais t'y reconnaître économiquement. De plus, certaines mesures de décentralisation correspondent à ce que certains tenants de la droite souhaitent. En fait, l'idée est surtout de proposer l'indépendance pour ensuite avoir le débat gauche-droite comme toute autre société peut l'avoir. C'est actuellement impossible, on le constante avec toutes les personnes qui renient leurs convictions seulement pour voter pour ou contre la souveraineté.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet. Dans un débat à Notre-Dame-de-Grâce (67% de population anglophone, sinon plus), des immigrants demandaient au candidat de Québec Solidaire de leur garantir que QS n'allait pas tenter faire la souveraineté. Le terme peur convient, ils sont terrifiés.

Je me demandais surtout si les deux tendances (gauchistes votant PLQ et droitistes votant PQ) "s'équilibraient". J'aurais aussi tendance à croire que oui.

Je te réfère à la lecture de la plate-forme d'Option nationale. Même si le parti est identifié très fortement à la gauche, je crois que tu pourrais t'y reconnaître économiquement. De plus, certaines mesures de décentralisation correspondent à ce que certains tenants de la droite souhaitent. En fait, l'idée est surtout de proposer l'indépendance pour ensuite avoir le débat gauche-droite comme toute autre société peut l'avoir. C'est actuellement impossible, on le constante avec toutes les personnes qui renient leurs convictions seulement pour voter pour ou contre la souveraineté.

Par rapport à ce point, je crois que ça revient un peu à mon premier point. La souveraineté n'est représenter que par la gauche politique et j'ai l'impression que monsieur-madame-tout-le-monde associe donc directement souveraineté à gauche politique et droite à fédéralisme alors qu'il s'agit de concept distinct. Ces gens se disent amoureux du Canada car ils y voient une distinction plus à droite au Canada et plus à gauche chez les souverainistes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bref, je vois du positif dans un Québec souverain, mais je ne me trouve pas représenter dans ce choix. Si demain matin on m'obligerait à aller voter sur le sujet, je pense que je voterais non à cause des acteurs en place.

Le lendemain d'un référendum, yen a pu de PQ.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le lendemain d'un référendum, yen a pu de PQ.

Pas sur de ça moi. Du moins, pas à court terme. Après une dizaine d'années, ouais, peut-être, mais à court terme, j'en doute.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le PQ devrait toutefois travailler de concert avec l'ensemble des députés de l'Assemblée Nationale dès le lendemain d'un Oui. Ce serait une genre de grosse coalition qui travaille ensemble pour fonder les bases.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le PQ reste pertinent comme véhicule rassembleur pour les négociations avec Ottawa, après cela il n'existe plus. À moins qu'il soit récupéré en un genre de parti nationaliste de type Front National fâché que l'on est pas déporté les anglophones, les nouères, les arabes pi les juifs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Soyez un peu plus pragmatiques les amis. Pensez-vous vraiment que le PQ va abandonner sa grosse machine politique pour en former 2-3 nouvelles après la sécession? Nah, ils vont continuer d'être ce qu'ils sont, pour un bon bout. Ils vont se choisir une orientation plus précise, évincer ceux qui fitent pas et garder la machine/l'organisation. On va probablement voir de nouveaux partis par exemple, ça, c'est sur. Mais le PQ va demeurer au moins un bon moment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Publiez tout de suite et complétez l'inscription plus tard. Si vous êtes déjà l'un des nôtres, connectez-vous pour publier sous votre compte.
Note: Votre message devra être approuvé par un modérateur. Patience.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Chargement

×
×
  • Créer...