Aller au contenu

Déchet(s) recommandé(s)

Je sais pas si vous connaissez Adam Neely? C'est un bassiste/musicien avec une chaîne Youtube que j'aime bien. Le gars a une solide tête pour parler de musique de base et théoriquement avancée.

Il a fait cette conférence :

-------

Pour auditeur averti, mais quand même assez bien foutu pour intéresser un public plus large.

Quelques démonstrations qu'il fait :

- Les rythmes (un tempo) = la tonalité. C'est à dire qu'une note qu'on entend (fréquences de l'onde par seconde ou Hz) est simplement un rythme précis par minute accéléré jusqu'à un certain point.
- La fréquence des notes tels qu'on les connait, multipliée par centaine, correspondrait à une couleur du spectre visible de la lumière (tetra-Hertz)

Ça ouvre toute une gamme de métaphore/lunettes possibles pour analyser le rythme d'une œuvre visuelle par exemple, ou d'interpréter différemment une pièce de musique. Je trouve ça foutument intéressant parce que mon médium c'est le cinéma où à la base, le rythme est considéré dans ces aspects : les coupes, les mouvements interne à l'image, les dialogues et la synchronisation image/son.

Mais si on peut trouver un rythme dans les couleurs, les associer à des notes ou des accords... Qu'est-ce que ça donnerait par exemple si la trame sonore d'une scène à dominance verte était soutenue par une mélodie en Do. Y aurait-il plus d'harmonie? Et si on crée une dissonance couleur/musique, le ressent-on? Par exemple, si le jaune et le vert sont dissonants, et que le jaune correspond à un Si bémol, une scène aux couleurs vertes serait-elle plus inconfortable avec la MÊME mélodie qu'en Do, mais transposé en Si bémol?

J'espère intéresser au moins Gamin.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui! Je suis Adam religieusement sur YouTube, c'est un des créateurs de contenu musical le plus intéressant sur la plateforme. 

Ce sujet là m'est particulièrement intéressant puisque je l'ai suivi de près - j'ai même personnellement théorisé l'idée de Fractal Musicale à partir de son vidéo sur les Polyrythmies Harmoniques - mais malheureusement je ne l'ai jamais contacté à ce sujet, donc à la limite c'est facile à dire puis dur à prouver :P

Au départ j'étais un peu septique quant à son approche, si on regarde en théorie:

Les gammes se répètent sur tout le spectre auditif, y'a 10 fois do-re-mi-fa-sol-la-si dans tout le spectre. Mais il prend le spectre visuel et y applique seulement un octave? C'est un peu malhonnête, non? Pourquoi ne pas subdiviser le spectre de lumière en 10 gammes, comme pour l'auditif? 

Et bien le spectre visible est de 430thz à 770thz... La note A est de 440hz et son octave est 880hz. (Ration de 2:1, un octave est toujours le double (ou la moitié). Donc, il y a effectivement seulement qu'un octave dans le spectre de la lumière. Ça m'a un peu mis sur le cul en faisant mes recherches, c'est vraiment un hasard intéressant.  

Mais le lien entre la musique et la lumière est anecdotique, à son meilleur, c'est une coincidence le fun, je crois. 

La vrai chose intéressante ici, comme il le mentionne Adam, est le concept de "Fréquence Harmonique" - la seule chose qui unie réellement la musique et les couleurs, c'est la phénoménologie humaine, c'est le fait qu'on ressentent, catégorisent et apprécient certaines fréquences harmoniques spécifiques - et c'est LA chose qui peut expliquer pourquoi le spectre de lumière visible arrête à l'octave. Mais ça va prendre de l'anthropologie en tabarnaque pour expliquer pourquoi? 

C'est à se demander dans quel autre sphère de la réalité ce concept là se matérialise, peut-on s'en servir pour expliquer notre attirance vers certaines odeurs? Vers n'importe quelle autre sensation? Peut-on l'appliquer à la communication, aux idées?

Et il y a t-il une réalité intrinsèque à ce concept là - par exemple, si elle existe dans la physique quantique, est-ce que la magnétisme favorise une sorte de fréquence harmonique aussi? Est-ce le secret derrière le "quantum locking" ? Est-ce que la particules élémentaires favorisent les liens harmoniques de leurs champs quantique? Peut-on s'en servir pour expliquer la stabilité de certaines molécules? Ou bien est-ce que c'est entièrement dans nos têtes?  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et j'ai oublié de parler d'un truc qui m'avais frappé la première fois que j'avais vu le vidéo, mais que je vais faire ici pour le bien de l'exercice:

Qu'est-ce qui se passerait si on appliquait la même fréquence harmonique à tout les niveaux en même temps?

Par exemple:

L'accord majeur à un ratio de 4:5:6

Et si on jouais cet accord là, sur un rythme au ratio de 4:5:6 ?

Premièrement, comment sonnerait un tel rythme? 

Okay. Décortiquons ça. 4 x 5 x 6 = 120. Donc 120 "coup" avant que le pattern se répète. Un coup tout les 4, un tout les 5, et un tout les 6. Déjà en partant c'est un peu weird parce que 120 c'est le "tempo" le plus utilisé au monde, mais bon, okay. Drôle de coincidence.

Donc. Dans un grid, ça donne ça:

image.thumb.png.3d02d6acbfe24f006e4e442311576ba9.png

Chill. 

Mais ça sonne comment? 

Concrètement, ça donnerait 30 mesure de 4 temps par mesure, avec des accents à des places spécifique, dans mon Audio Workstation ça donne ça:

J'ai créé trois tracks - un loop de 4 temps, un loop de 5 temps, et un loop de 6 temps, avec un accent sur le premier temps de chaque, comme vous voyez ça prend 30 mesures pour que les patterns se réalignent.

image.thumb.png.228ac212f5564f1c365ca4df56436736.png

Là, c'est une question d'interprétation artistique mais j'ai décidé que le freq4, étant plus fréquent, serait un Hi-Hat, le freq5 serait le Bass Drum, et le freq6 serait le Snare.

À un tempo de 120, c'est un peu dull, mais ça donne ça:

Si on double le tempo à 440: 

Et finalement si on quadruple le tempo initial - comme ça chaque freq4 représente chaque temps, plutôt qu'un accent à chaque quatre temps:

 
Okay. Cool. Et maintenant, si on prend ce rythme là, mais que chaque accent était joué par un accord majeur? Ou bien, si chaque freq était joué par sa relative en terme de pitch? le freq4 étant le Do, le freq5 étant le Mi et le freq6 étant le Sol?
 
Même principe que précédemment, j'ai juste changé le Drum pour un Piano:
 
Tempo: 120
 
Tempo: 240
 
Tempo: 480 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aimerais ça passer à l'étape supérieur, avoir un changement d'accord avec un changement de rythme représentant ce nouvel accord là.

Et ultimement, peut-on attribuer le concept de Fréquences Harmoniques au concept même de Progression d'accord?

Si on dérive une valeur absolue à un ratio, à un accord, comme disons C=4:5:6=120, peut-on considérer ce 120 là comme étant le 4 d'un ration 4:5:6? Ce qui veut dire que l'accord suivant serait un 150, et le troisième accord un 180? Quel sont alors les accords représentant ces ratios là? 

Donc on aurait un accord 4:5:6 jouant un rythme 4:5:6, suivant une progression 4:5:6.

Malheureusement je suis pas assez loin en math pour dérivé un ratio à partir d'un nombre sans faire des milliers d'essaie/erreurs.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Examinons maintenant le problème 
sous l’angle de la physiologie. À une 
longueur d’onde donnée de la lumière, 
notre système visuel associe une couleur, 
mais l’inverse n’est pas toujours vrai. Par 
exemple, nous avons la sensation de jaune 
lorsque notre œil reçoit une lumière à 
580nm mais nous avons également la sen-
sation de jaune s’il reçoit simultanément 
deux lumières, l’une à 530 nm et l’autre à 
700 nm, alors que ces dernières procurent 
séparément des sensations de vert et de 
rouge respectivement. Il n’y a donc pas de 
relation bi-univoque entre couleur per-
çue et longueur d’onde (ou fréquence).

photon201501p33.pdf

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Grrrreat!™ a dit :

Je vais checker ça, c'est intéressant. 

Je peux ajouter, vite comme ça, que c'est très rare qu'on entend des fréquences purs (ça sonne comme un son 8bit d'ordinateur b'en poche)  , c'est possible "d'avoir le feeling qu'on entend un Do, alors qu'en réalité c'est un mélange de plusieurs fréquences", je vais me pencher la dessus dans les prochaines semaines, c'est super intéressant merci! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tes réflexions sont vraiment pertinentes. Ça me donne envie d'élucider avec toi !

Citation

Lorsqu'une fonction représente un phénomène physique, comme l'état du champ électromagnétique ou du champ acoustiqueen un point, on l'appelle signal et sa transformée de Fourier s'appelle son spectre.

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Transformation_de_Fourier

Citation

C’est le physicien Joseph Fourier qui a découvert qu’un son complexe et donc 
non sinusoïdal (tel qu’une note jouée par un instrument) pouvait être décomposé en une succession de sons purs, appelées harmoniques.

acoustique2.pdf

Sur ce, je vais aller me pencher dans mon lit.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 3/6/2018 à 18:28, Commissaire Laviolette a dit :

Je sais pas si vous connaissez Adam Neely? C'est un bassiste/musicien avec une chaîne Youtube que j'aime bien. Le gars a une solide tête pour parler de musique de base et théoriquement avancée.

Il a fait cette conférence :

-------

Pour auditeur averti, mais quand même assez bien foutu pour intéresser un public plus large.

Quelques démonstrations qu'il fait :

- Les rythmes (un tempo) = la tonalité. C'est à dire qu'une note qu'on entend (fréquences de l'onde par seconde ou Hz) est simplement un rythme précis par minute accéléré jusqu'à un certain point.
- La fréquence des notes tels qu'on les connait, multipliée par centaine, correspondrait à une couleur du spectre visible de la lumière (tetra-Hertz)

Ça ouvre toute une gamme de métaphore/lunettes possibles pour analyser le rythme d'une œuvre visuelle par exemple, ou d'interpréter différemment une pièce de musique. Je trouve ça foutument intéressant parce que mon médium c'est le cinéma où à la base, le rythme est considéré dans ces aspects : les coupes, les mouvements interne à l'image, les dialogues et la synchronisation image/son.

Mais si on peut trouver un rythme dans les couleurs, les associer à des notes ou des accords... Qu'est-ce que ça donnerait par exemple si la trame sonore d'une scène à dominance verte était soutenue par une mélodie en Do. Y aurait-il plus d'harmonie? Et si on crée une dissonance couleur/musique, le ressent-on? Par exemple, si le jaune et le vert sont dissonants, et que le jaune correspond à un Si bémol, une scène aux couleurs vertes serait-elle plus inconfortable avec la MÊME mélodie qu'en Do, mais transposé en Si bémol?

J'espère intéresser au moins Gamin.

Certains " voient" la musique, quand ils entendent des rythmes ils voient des couleurs, ou des effets. Je ne sais pas comment s'appelle le phénomène, mais il commence à être documenté et étudié.

J'ai une cousine comme ça, et elle m'a expliqué que dans son cas, quand elle entend de la musique, elle voit des couleurs, un peu comme les visualiseurs (les couleurs de l'arc en ciel qui bougent au rythme dans les music player). C'est plus concentré dans la direction du son, alors si elle bouge ou s'éloigne, les couleurs "fadent". Elle peut donc "suivre le son", comme dans les annonces télé où on voit des notes de musique se promener.

Par contre, ce n'est pas comme si tout d'un coup elle faisait un blackout multicolore et ne voyait plus rien. C'est plutôt comme une image dans la tête, comme quand on a les yeux ouverts et qu'on voit clairement une scène de film.

Sur un autre sujet, j'ai étudié beaucoup le traitement de signal quand je faisais mes recherches à l'uni. En effet, les équations de Fourier (les DFT sont particulièrement intéressants) permettent de prendre un signal complexe et de le décomposer en signaux simples. Donc prendre une musique, trouver toutes les notes, fréquences et amplitudes ainsi que le(s) moment précis où ils sont utilisés. Les F sont très utilisés dans les logiciels. Pour la musique, les images, et tous les autres signaux inimaginables que j'ai pas envie d'énumérer. Pis pour les visualizers.

Vous découvrez la roue? 😂

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me suis peut-être mal exprimé, mais ce que je trouve excitant c'est l'aspect d'interconnectivité des choses et d'y voir comme vecteur, le rythme.

C'est clair que je n'allais pas me pencher sur la contre vérification scientifique des faits, parce qu'au delà de la validité de ce qu'il dit (il l'avoue lui-même que les failles sont présentes), c'est surtout l'horizon sur la créativité que je trouve intéressante. Et je suis pas mal sûr que c'est son point. C'est un musicien ici, pas quelqu'un qui tente d'inventer la roue.

Il montre sa démarche, mais c'est une démarche d'artiste, pas nécessairement une démonstration de la méthode scientifique. Il utilise les liens ou la simple idée de ces liens pour aller ailleurs dans la création. Parce que au final, une oeuvre qui s'appuierait sur ces raisonnements ne tenterait pas d'en faire la preuve scientifique, mais de s'inscrire dans l'art. C'est que la source d'inspiration, qu'elle soit pseudo-scientifique, émotionnelle, physique ou mythique, n'est PAS l'oeuvre. L'objet d'art est autonome. C'est ce qui est beau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 07/04/2018 à 07:35, FosseAsceptique a dit :

Certains " voient" la musique, quand ils entendent des rythmes ils voient des couleurs, ou des effets. Je ne sais pas comment s'appelle le phénomène, mais il commence à être documenté et étudié.

Il s'agit de synesthésie, j'en avais très sommairement parlé ici-même. C'est un trouble neurologique non pathologique qui touche moins de 2% de la population. Il existe plusieurs formes de synesthésie. J'invite ceux qui sont intéressés à lire l'article sur Wikipédia.

 

Screenshot_2018-04-08-17-03-40-1.png

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La synesthésie n'a pas vraiment rapport avec ce sujet là spécifiquement.

Le concept central de sa conférence est la polyrythmie, et les fréquences harmoniques.

Y'a pas beaucoup de gens qui font le lien "pitch" (tonalité) et "tempo" (rythme), pourtant les deux sont la même choses -> c'est ça l'idée principal de ce dont il parle. 

Une note est un tempo vraiment rapide, c'est une fréquence. Une oscillation. Un rythme est une note vraiment lente, une fréquence, une oscillation. Tic. Tac. Tic. Tac. Tic. Tac. Les deux sont exactement la même chose, mais on les ressent de façon différentes (l'un est un rythme, l'autre est un pitch).

Donc, dans cet ordre d'idée là: deux notes joué ensemble = deux tempo joué en même temps.

C'est reconnu que plus le ratio entre un interval de notes est simple, plus il est phénomologiquement agréable (accord cinquième, accord quatrième, etc). Adam démontre tout simplement que c'est le même principe pour les ratios entre deux intervals de tempo/rythme. (160 bpm et 120 bpm = 4:3, 440hz et 330hz = 4:3, etc)   

Ensuite, le rapport avec la lumière/couleur est qu'il pose tout simplement la question: si le principe de fréquences harmoniques existe en musique, est-ce qu'ils existent dans d'autres concepts (donc la lumière (fréquence électromagnétique) - il fait alors le rapprochement entre BLEU vs ORANGE, par exemple, qui on un ratio 4:3 [bleu = 660Thz, orange = 500Thz]), résonance orbital de la fréquence de rotation des corps célestes, etc. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouin, j'avoue. On n'était pas sur la même longueur d'onde. On va peut-être juste se comprendre aux 30 messages, j'espère plus fréquemment.

Mais en fait, la question.. c'était une question rhétorique supposée alimenter un processus de réflexion et de création?

Dans cette vidéo, on compare les gammes avec les formes géométriques, la musique avec la sculpture. Comment ça sonne, un rectangle?

Et cette façon de faire les liens à travers un cercle ressemble pour moi à un thème astrologique. Ça me donne l'impression que l'on pourrait expérimenter, selon notre thème et celui des autres, des harmonies et des dissonances intra-/interpersonnelles comparables.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Gamin a dit :

Ensuite, le rapport avec la lumière/couleur est qu'il pose tout simplement la question: si le principe de fréquences harmoniques existe en musique, est-ce qu'ils existent dans d'autres concepts (donc la lumière (fréquence électromagnétique) - il fait alors le rapprochement entre BLEU vs ORANGE, par exemple, qui on un ratio 4:3 [bleu = 660Thz, orange = 500Thz]), résonance orbital de la fréquence de rotation des corps célestes, etc. 

Oui, c'est de la physique simple. Fourier sert à décomposer ces harmoniques. Même la matière a une fréquence d'oscillation (atomes). Ça s'applique aussi aux galaxies, à la musique, à tout tout tout.

Math et physique au cegep avec les intégrales et à l'université avec Bernouilli et Fourier (entre autre)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, Gamin a dit :

La synesthésie n'a pas vraiment rapport avec ce sujet là spécifiquement.

Si tu as bien remarqué je n'ai fait que répondre à Fosse qui ne se souvenait plus du terme de ce phénomène.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
(modifié)

Pour ajouter une petite précision sur ce que Gamin a répondu à FosseAseptique, la synesthésie se passe chez le sujet qui perçoit le son ou la lumière. De manière très simplifiée et incomplète, on peut dire que le signal électrique induit dans l'oreille interne à partir de la vibration de l'air selon une certaine fréquence (son) est décodé par le cerveau qui déclenche l'expérience auditive. La lumière, au contact des cônes et baronnets, induit elle aussi un signal électrique que le cerveau va décoder pour produire une "sensation". Dans le cas des personnes qui font de la synesthésie son-couleur, on parle de cross-activation des zones du cerveau recevant les signaux électriques de l'oreille et des yeux. À ma connaissance, le lien entre son et couleur diffère d'un synesthète à l'autre en raison du caractère subjectif neurologiquement parlant de l'expérience en question.

Dans le cas de la discussion ici présente, on parle d'un lien "universel" qui existerait entre le son et la lumière puisque les deux phénomènes impliquent des vibrations à des fréquences périodiques. J'ajouterais autre chose au sujet du spectre de la lumière visible: ce spectre varie grandement d'une espèce animale à l'autre. Certains reptiles perçoivent l'infrarouge et certains oiseaux (en plus des abeilles) perçoivent l'ultraviolet. Il existe même une variation chez les humains, notamment sur la précision de la perception des fréquences lumineuses. Il est donc difficile de définir qu'est-ce que la lumière exactement. On pourrait même supposer que les rayons X et les micro-ondes sont perceptibles, en théorie, et qu'une espèce pourrait les "voir".

CxDPY.jpg

Puisque les ondes ont un caractère périodique (1 Hz=1/s, 2Hz=2/s) comme un pendule on peut se questionner sur des propriétés qui se répéteraient d'une bande à l'autre peu importe la largeur réelle du spectre électromagnétique visible. 

Pour l'illustrer, on peut regarder une série de pendules oscillants à diverses fréquences: les billes commencent par acquérir un désordre dans leur mouvement puis elles se réalignent périodiquement à des moments déterminés et l'harmonie est alors rétablie:

Révélation

 

 

Modifié par Kalium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un déchet à ajouter?

Il faudra cliquer là ou là.

Devenir éboueur

L'inscription est gratuite, rapide et presque pas humiliante.

Je suis prêt!

Se connecter

Supposant bien sûr que vous ne voyez pas déjà banni.

Je veux revenir!

  • Contenu similaire

    • par Gamin
      C'est le meilleur documentaire que j'ai vu depuis très longtemps.
      Je m'attendais à un petit documentaire cute sur des jolies origami et je me retrouve devant des oeuvres totalement ahurissantes. Non seulement ça, mais de suivre les liens expliquant en quoi l'origami est l'outil de plusieurs scientifiques, mathématiciens ou physiciens, c'est une expérience rien de moins qu'enrichissante.
      Je vous le dit, regardez ça.

       
    • par Nanie Mo
      Je ne dessine plus vraiment depuis que je fais un travail artistique... donc c'est une façon de m'y remettre.
       
       






    • par Gamin
      La première track a été publiée aujourd'hui!
       
       
    • par RBC
      Sonorités semblables, esthétique volontairement analogue, nombreuses sont les comparaisons entre le jeune groupe américain et les légendes britanniques qui ont bouleversé à jamais l'histoire du rock. Cet exercice est-il justifié ? Discutez de l'univers des comparables. 
      https://www.lesoleil.com/arts/le-festival-dete/greta-van-fleet-les-heritiers-de-led-zeppelin-1f6d70ad00f1065e55cc687e8b1a2968
       
       
    • par Retro Rick
      Vous entrez dans l'arène pis en sortez, vous entrez dans la reine, puis en ressortez etc.
      Ce va-et-vient.
       
      Lorsque vous vous connectez sur le dep ... 
×
×
  • Créer...